Pierre Cassen : Les GJ doivent dénoncer les violences gauchistes


Pierre Cassen : Les GJ doivent dénoncer les violences gauchistes

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Pierre Cassen

Fondateur de Riposte laïque


4 thoughts on “Pierre Cassen : Les GJ doivent dénoncer les violences gauchistes

  1. Gérard

    Bravo, Pierre,
    Bravo pour cette colère qui ne supporte pas la lâcheté de nos contemporains, mais, en complément de ce que j’ai pu laisser en commentaire à propos des deux seules personnes qui s’insurgent contre le rapatriement des djiadistes «français», je précise, à nouveau, que les gauchos pratiquent une politique d’intimidation et de culpabilisation.
    Pratiquement:
    Sur 50 personnes, plus ou moins, je sais, par des conversations, privées, très privées, que beaucoup de G.I. sont d’accord avec moi.
    Mais, lorsqu’il s’agit de passer à l’action publique, là, c’est une autre paire de manches!
    Bien sûr, qu’il faut s’attaquer aux dits antifas et autres, mais, quand on se heurte à divers problèmes techniques, c’est un peu compliqué.
    Je ne citerais que deux faits:
    Comment «éliminer» un animateur, fort sympathique au demeurant, puisqu’on n’attrape pas des mouches avec du vinaigre, qui se trouve être une taupe de Macron. C’est vrai, il faut un peu d’habitude et de flair pour identifier les taupes, mais, … à mon âge!
    Comment parler des antifas et autres migrants, quand le député communiste est, dans son canton considéré comme l’annexe de Dieu le père, à moins que ce ne soit Dieu lui-même?
    J’essaye de communiquer, ce qui n’est pas facile.

  2. vendéenne

    Très bien Mr CASSEN !
    Parfaitement d’accord avec vous sur tout .
    Cependant, il est clair que depuis 15 semaines, ni l’immigration, ni l’islamisation, ni le fascisme de gauche ne font partie des problèmes des GJ.

    Selon, votre analyse c’est parce que les GJ refusent d’être assimilés à l’extrême droite.

    Je veux bien admettre que c’est une petite partie de la réponse; mais je ne crois pas que ce soit l’essentiel.

    Si les casseurs d’extrême gauche font le jeu de Macro con, il me semble qu’ils font aussi celui de pas mal de GJ qui laissant parler la colère avant la réflexion , pensent qu’il convient de se montrer fort et violent pour être entendu . C’est basique mais c’est souvent la réalité des foules en rage;

    Pour ce qui est de l’immigration, si certains se rendent compte des méfaits qu’elle engendre , peu à mon avis pensent que cela joue autant sur leur pouvoir d’achat . Je crois que beaucoup de GJ estiment secondaire cette question car ils ne voient pas vraiment le rapport avec l’économie ( du moins pas nettement) .

    Ca et là des individualités en fond état mais pour la masse des gens , il y a encore assez d’argent en France (puisque toute la gauche n’a cessé de leur dire et répéter depuis des dizaines d’années : l’antienne habituelle reprise par nombre de GJ : » il suffit de prendre aux riches, il faut une meilleure répartition de la richesse , les profits des entreprises ne bénéficient qu’aux actionnaires, une poignée de super riche concentre 90% de la richesse dans le monde etc)

    Même si tout cela n’est pas totalement faux, c’est en tout cas extrêmement simpliste et manichéen .

    Cependant les gens, et la gauche est très forte pour y parvenir, aime la simplicité des explications. C’est d’ailleurs pourquoi son discours a tellement bien pris et a largement marqué les esprits.

    Aujourd’hui, il n’est pas facile de revenir sur tout ça.

    Aussi, pas mal de GJ sont encore sensibles aux discours de la gauche (extrême ou non ) sur l’éco (discours qui n’a pas vraiment varié depuis Marx et lénine ou même Proudhon en France avant).

    Peut être que si l’on veut arriver à remettre le mvt sur de bons rails,serait-il utile d’expliquer et de ré expliquer les bases de l’éco d’aujourd’hui (de la façon la plus pratique possible avec des exemples concrets accessibles à tous) ainsi que la situation éco et financière de la France en interne et dans ses relations avec le monde ?

    Peut-être ? A voir ? Ce n’est qu’une piste parmi d’autres et je ne fais la leçon à personne. Il s’agit là uniquement de mes petites réflexions en tant que citoyenne de mon pays.

  3. bm77

    je suis assez d’accord avec vous vendéenne, la gauche s’est donnée les moyens d’une certaine légitimité dans le sens où elle utilise comme vous le dites des arguments simples pour ne pas dire simplistes hérités en fin de compte de la morale Chrétienne. Donc ça fonctionne encore même si les protagonistes ne sont plus les mêmes et le contexte ait complètement changé.
    Les rapports sociaux sont bouleversés par le mondialisme, quand on s’attaque à des riches on s’adresse a des gens qui ont dématérialisé leurs finances s et externalisé leurs sièges sociaux sous des cieux fiscalement favorables. On est obligé de le prendre en compte .
    Hors la gauche has been est restée les deux pieds dans le même sabot. Les casseurs gauchistes sont dans la posture et se la rejoue « mai 68 » en utilisant un cadre qu’ils n’auraient pu se créer si ils avaient du compter sur leur seul forces de mobilisation. C’était inespéré pour eux. Le problème est qu’ils dénaturent le fait Gilet jaunes qui voient leurs revendications devenir moins lisibles par le grand public qu’ils doivent acquérir à leur cause pour voir le mouvement prendre de l’ampleur et leur revendications se concrétiser.
    Gerard disait qu’il y avait des taupes dans le mouvement mais les taupes ne seraient elles pas les gauchistes tout simplement. En tout cas si ils ne le sont pas ont-ils par leur irruption dans le mouvement fait grandir la cause pour la rendre pus efficace donc pour permettre que l’on retire les taxes carbones sur le carburants celles qui grèvent les salaires, les retraites et surtout pour enlever l’idée aux gouvernement de recourir systématiquement à ces dimes qui s’adressent à ceux qui sont déjà bien plus sollicités fiscalement .
    Oui certaines actions sont efficaces quand il s’agit de boquer des centre d’impôts ou les permanences de députés complices du pouvoir , de neutralisé des contrôles routiers qui harcèlent les travailleurs qui se rendent au travail .
    Mais casser des vitrines de banques ou des abris bus ou encore des enseignes de magasins c’est complètement improductif pour faire aboutir les revendications et c’est catastrophique pour l’image du mouvement car ce n’est pas son propos .
    Rapport à ça les gauchistes casseurs sont aussi des saboteurs du mouvement et donc font complètement le jeu du pouvoir dont le but est de faire rentrer tout le monde pour que l’on puisse taxer tranquille !

Comments are closed.