Encore un Français mutilé : Castaner, j’attends la Révolution, et ton procès…


Encore un Français mutilé : Castaner, j’attends la Révolution, et ton procès…

Castaner, je vais te dire la vérité : déjà, quand tu étais au Parti socialiste, je ne pouvais déjà pas t’encaisser. Je trouvais que tu avais une gueule de traître. Tu portes sur ton visage l’arrogance des possédants, et la bassesse de ceux qui sont prêts à effectuer toutes les basses œuvres au service des régimes les plus pourris.

Je me souviens, lors des élections régionales, quand tu t’es retiré pour faire voter Estrosi et barrer la route à Marion (quelle honte, pour un socialiste, de faire élire une planche pourrie comme Estrosi), tu paraissais fier de toi, et tu nous abreuvais de tes valeurs républicaines qu’il fallait défendre pour s’opposer à la peste brune, incarnée par la belle blonde Marion. Tu savais que tu mentais à tes électeurs, que tu baratinais les Français, mais ta carrière en dépendait. Cambadélis et Valls avaient décidé que le PS devait passer sous la table, et tu as obéi, comme un minable socialaud que tu es. Je te fais remarquer, espèce de serpillière (et cela s’adresse à ton complice de Saintignon, dans le Nord) que le candidat socialiste de l’Est de la France, Jean-Pierre Masseret, lui, s’est maintenu, malgré les insultes de Boutih et de tous tes camarades. Et Philippot a quand même été battu.

Tu as donc fini par trahir ton parti, et suivre Macron. Il faut remarquer, pour l’ancien joueur de poker que tu fus, que tu l’as joué fine, et que tu as un flair qui a manqué à nombre de tes copains socialauds, qui doivent se les mordre, aujourd’hui. Tu as commencé par tenir le parti, on t’a nommé chef des « En Marche », et quand Collomb a claqué la porte, tu as exigé l’Intérieur, et tu l’as eu.

Je vais te dire, Castaner, depuis que je suis la politique, j’en ai vu, des salopards passer au ministère de l’Intérieur. Et un paquet de tocards. Joxe était une pourriture, capable de monter l’affaire de Carpentras, pour discréditer le FN. Daniel Vaillant, qui tolérait les prières musulmanes dans son arrondissement, un tocard, un bon à rien, qui n’avait pas les épaules pour le poste. Nicolas Sarkozy avait de la gueule, et des bons discours, mais il n’a jamais passé le karcher qu’il avait promis. Alliot-Marie interdisait aux policiers de poursuivre les racailles s’il y avait un risque d’embrasement. Manuel Valls était une petite pourriture, capable de tricher grossièrement avec les chiffres de La Manif Pour Tous, de baratiner la France sur le péril d’extrême droite, et de faire dissoudre des groupuscules en se servant de la mort de Clément Méric. Cazeneuve a été le pire bon à rien que nous ayons eu, et la France l’a payé, plus de 200 morts lors de son passage à Beauvau, ce qui n’a pas empêché ce petit bonhomme de finir à Matignon.

Mais dans l’ignominie, tu les dépasses tous, Castaner. Jamais un ministre de l’Intérieur ne s’est comporté comme toi avec les Gilets jaunes. Je n’insisterai pas sur tes insultes récurrentes et tes provocations hebdomadaires, ni sur la manière grotesque, dénoncée par le syndicat France Police, avec laquelle tu minimises les chiffres des manifestants, semaine après semaine, depuis bientôt trois mois. Ce que je ne te pardonnerai jamais, et des millions de Français avec moi, c’est la boucherie dont tu te rends coupable toutes les semaines avec des Français. Jamais les racailles, ni les casseurs gauchistes, que tu as protégés tout au long de ces événements, pour salir le mouvement, n’ont subi la moindre violence de la part de tes policiers. Ce sont les Gaulois, le peuple, la France profonde, sur laquelle, sans vergogne, tu fais tirer toutes les semaines. Et à hauteur du visage. Certes, il n’y a pas de morts, à la suite de ces affrontements. Pas encore. Mais jamais un mouvement social n’a été réprimé aussi violemment. Plus de 5 000 arrestations, plus de 2 000 blessés, des centaines de prisonniers, incarcérés immédiatement, quand des multirécidivistes sont en liberté. Et tu as osé accuser les Gilets jaunes d’être responsables de leurs morts et de leurs blessés !

Mais surtout, triste sire, traître à ton pays, ennemi de ton peuple, tu te rends compte, à cause de toi, du nombre de Français qui n’auront plus jamais une vie normale ? Ce jeune homme a perdu sa main, simplement parce qu’une grenade a explosé près de lui. J’ignore qui il était, si c’était un antifa ou un Black Bloc, un ami patriote, ou tout simplement un jeune, mais il aurait pu être mon fils. Tout comme aurait pu être ma petite-fille Fiorina, 20 ans, qui a perdu son œil pour sa première manifestation. Tout comme auraient pu être mes enfants ces dizaines de blessés graves qui ont perdu une main, ou un œil, ou porteront des séquelles définitives de ton œuvre. Aucun repris de justice parmi les blessés graves, des Gaulois, des gens normaux, des Gilets jaunes. Pour une fois, Mélenchon, dont je doute de la sincérité par ailleurs, et que je ne veux surtout jamais voir arrivé au pouvoir, a su trouver des mots justes pour décrire l’ampleur de la répression.

Castaner, tu as sur les mains le sang de tous ces Français que tes policiers ont blessés. Mais je te reproche une chose encore plus grave. Je n’aime pas les flics, c’est tripal, chez moi, mais je considère que les Français ont besoin de leur police, dans un contexte où nous sommes menacés par la présence de millions de musulmans qui rêvent, pour nombre d’entre eux, de nous imposer la charia. Or, à cause de toi et de ta clique, principalement ton patron Macron, nos compatriotes sont en train de haïr leur police, pour le plus grand bonheur des envahisseurs qui menacent nos valeurs, quotidiennement.

Tu n’as même pas de conscience, tu es un cynique, un tueur froid, cela se voit à ton apparence. L’image de ces personnes mutilées à cause de toi ne t’empêche même pas de dormir, j’en suis certain. Tu n’as jamais eu un mot pour eux, quand l’autre Gros mou de Hollande, socialiste comme toi, est allé au chevet de Théo. Il faut regarder cet échange avec Marine, où tu essaies de perturber une conférence de presse de la présidente du FN, pour voir que tu es le genre de personnage capable de tous les coups bas. Tu es un sale type, cela transpire dans toutes tes attitudes.

Castaner, j’espère être de ce monde quand la Révolution que j’appelle de mes vœux tous les jours va vraiment éclater, et que des mecs comme toi vont devoir courir, comme ton copain Griveaux il y a quelques semaines. J’espère voir des images quand ils seront capturés, emprisonnés, et devront rendre des comptes. Et si lors de ton arrestation, tu prends deux ou trois marrons, cela sera vraiment le service minimum, au vu de l’ensemble de ton oeuvre. Et j’espère que le procès auquel tu auras droit sera public, retransmis par toutes les chaînes de télévision.

J’ai envie de te voir dans un box des accusés, avec tous tes complices, comme lors du procès de Nuremberg, et je suis certain que tu te comporteras en minable, expliquant, comme nombre de nazis, de manière piteuse, que tu n’étais qu’un exécutant, et que tu obéissais aux ordres.

Je vais même te dire, Castaner, si le gamin qui a perdu sa main ce jour avait été mon fils, je crois que j’aurais consacré le restant de mon existence à te faire payer son infirmité.

Je suis républicain, je suis surtout français, je n’appelle personne à la violence contre toi. Mais il va falloir qu’un jour tu payes, toi et tes sbires,  les saloperies dont tu te rends coupable contre les Français, depuis trois mois, tous les samedis. Cette main perdue par ce gamin, c’est pour moi la blessure grave de trop. J’ai la haine contre toi, contre ton président, et contre tous ceux qui soutiennent ce régime. Je veux vraiment vous voir tomber, tous, et au plus vite.

Non seulement je ne te salue pas, mais je te souhaite de ne jamais croiser mon chemin, car j’en aurais encore, des choses à te dire…

https://ripostelaique.com/encore-un-francais-mutile-castaner-jattends-la-revolution-et-ton-proces.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “Encore un Français mutilé : Castaner, j’attends la Révolution, et ton procès…

  1. Avatarpalimola

    Ce type porte sur le visage ce qu’il est il en a aussi l’odeur ! Ce simulacre de gouvernement est composé d’une sacrée bande d’opportunistes bouffant a toutes les gamelles , tous et toutes sont dotés d’une arrogance et d’une suffisance rarement vues . Ils font les sourds depuis trois mois que le peuple est dans la rue , macron essaie d’enfumer les gens avec sa connerie de débat mais les gens c’est du fric et a bouffer qu’ils demandent ! Et surtout ils ne veulent plus de lui ni de sa bande de piranhas ils le crient dans la rue depuis trois mois , mais macron , castaner et tous les autres sont prêts a tout pour se maintenir en place et on le voit bien . Il faut partir messieurs dames vous et ce système les français n’en veulent plus !…..pendant qu’il en est encore temps ……….

  2. AvatarGérard

    Bien sur, qu’il faudra juger, condamner et EXECUTER toute cette racaille.
    Mais, avant, il faudra faire bien d’autres choses.
    Lorsque Bad Ticket, allias Bad Inter fait inscrire l’abolition de la peine de mort dans la constitution, lui, le grand admirateur de Robespierre, le bourreau de la Vendée, en complicité avec le général Hugo, soit dit en passant, pensait-il que cela servirait à lui et ses «potes» à réchapper à ce qu’ils méritent?
    Il faudra se débarrasser de tous les salopards du syndicat de la magistrature qui osent afficher le mur des cons.
    Quand on aura muselé, et peut-être, un peu plus que muselé toutes ces bandes de «nervis», alors, là, on pourra passer au travail de fond.
    Exit les SA, SS, CRS, nervis de CGT, PC, et autres.
    Après, on pourra ressortir La Veuve de son hangar et la mettre au point avec le joueur de poker de Manosque.
    En attendant, …..
    Ce n’est qu’un début, continuons le combat.

    Mon seul regret: Je crains que nous ne soyons qu’entre-nous et que tout ce que nous écrivons ici ne convainque que des … convaincus.
    Tant qu’on est pas des cons vaincus, y a de l’espoir!

    Bonne journée à toutes et à tous.

  3. PacoPaco

    Martin. Ton réquisitoire, m’a donné des frissons. Je partage ton cri du cœur, Ce type est une ordure. Comme toi, j’en suis intimement persuadé. Comme pourraient dire nos cousins Québecquois, la force, la rage la colère de ton texte, m’ont mis en amitié avec toi.
    Paco

  4. AvatarQuousque tandem

    ”Gilets jaunes contre képis bleus de gendarme”, déclare l’infâme Castaner. Non il ne s’agit pas de képis ou d’hirondelles! Ce sont des mercenaires munis de déguisements complets Stormtrooper Star Wars, non pas en carton-pâte mais en vrai, bien rembourrés, avec des armes véritables pour mutiler, sans oublier de bonnes coquilles protège testicules.

    1. AvatarQuousque

      On m’a objecté que la gendarmerie est plus sympa et tire moins sur les gilets jaunes! Peut-être, je n’en sais rien. Avec képi de gendarme, mentionné par Castaner, je pense plutôt directement à l’expression la peur du gendarme ou encore au gendarme de Saint-Tropez en la personne de Cruchot, ou encore un pour la route, à Peter Sellers (Clouseau) dans « La Panthère rose », tous des personnages bien accommodants et peu méchants. On est loin des mercenaires qui mutilent nos compatriotes. Même ces gendarmes qui, s’ils sont un peu ballots, restent humains. Brassens leur rend du reste hommage dans sa chanson ”L’Épave”. Le héro de la chanson est jeté hors d’un cabaret, tout nu, sur le bord du trottoir quand passe qui vous savez: ”Le r’présentant d’ la loi vint, d’un pas débonnaire. Sitôt qu’il m’aperçut il s’écria : « Tonnerre ! On est en plein hiver, et si vous vous geliez ! » Et, de peur que j’ n’attrape une fluxion d’ poitrine, Le bougre, il me couvrit avec sa pèlerine”.

  5. AvatarOmega

    La guerre civile est imminente ainsi que le procès de casta et de tous les autres lâches suppos du dictateur seront jugés .la France doit subir le grand ménage idéologique et ethnique .de ces cendre renaitra un pays sain avec a nouveau ces vrais valeurs nationales.

  6. Avatarfrejusien

    Magnifique texte, vibrant de vérité,

    j’attends avec impatience l’arrestation de castamerde et le jugement de tous les traites, avec toutes les télés et rediffusion dans le monde entier ,

    Les Français sont des couillus et ils sont en train de le démontrer, malgré les armes sub-létales des pourris qui ont monopolisé le pouvoir au bénéfice de leur caste,

  7. AvatarGladius

    En phase totale avec Martin sur l’exécration naturelle et totale que tout patriote ressent contre cet ignoble individu et sur le sort que l’on souhaite lui arriver, tôt ou tard.

    Pour ne rien arranger, apparence physique répugnante. Sale gueule vicieuse de voyou (voyou un jour, voyou toujours). Grassouillet du menton, cracra mal rasé, début de bedaine. Fausseté du ton et du regard (quoique battu sur ce point par Nunez au regard torve). Beau couple de sales trognes, franchement antipathiques.

    Mais là n’est pas l’essentiel.

    Je ne suis pas sûr qu’en raison de ses outrances verbales et « opérationnelles », de ses mensonges, de ses basses manoeuvres, de ses insultes et provocations en tous genres (qui ne font qu’exaspérer de plus en plus, nombre de Français) , de même qu’en raison d’une situation politique qui pourrait à terme gravement déraper au détriment de tout le système macronien, cette racaille ne mette tout son camp et sa patronne Emma, en grande difficulté et qu’il ne soit pas sacrifié en finale, en « sautant » tel un misérable fusible.

    Castagneur ! Prends bien conscience que tu es devenu la personne qui focalise le plus de haine brute de la part du peuple ! Je serais à ta place je préparerais mes arrières et je me tirerais avant la fin de la partie;.

    Au fait, tu viens d’exprimer ton « dégoût » au sujet de l’incendie d’un véhicule de Vigipirate. Encore une sortie inappropriée et pleine de fausseté pleurnicharde. Tout d’abord : que venait faire un tel véhicule (affecté normalement à la lutte antiterroriste) sur le terrain d’une manifestation de Gilets jaunes ? On peut raisonnablement penser que s’il s’est trouvé là, ce n’est pas par hasard et qu’il avait été sciemment affecté au dispositif de sécurisation des forces de l’ordre habituelles. Je concède que ce geste n’a pas été des plus intelligents mais à qui la faute ?

    Et, en ce qui concerne l’expression d’un ressenti de « dégoût », sache que la réciprocité est totale .

    battu ,

    Je pense même que dans un avenir proche, bientôt, à force de surenchère sur le 1

    voyou

  8. AvatarHellen

    Excellente plaidoirie contre ce Castagneur que je ne supporte pas, et que je n’ai jamais supporté, car il porte sur lui, tout ce qu’il a de plus mauvais au fond de lui-même…
    C’est bien un joueur de poker, vil et méprisant pour tous les autres….
    Mon rêve : le voir derrière les barreaux, a laver par terre, faire le ménage pour payer les pommes de terre qu’il mangera midi et soir…

  9. AvatarTara F

    Martin, tu n’as sans doute pas écouté la vidéo de Merluche jusqu’au bout pour la reprendre telle quelle. En fait Merluche a fait un discours digne de lui-même, digne de sa fourberie et de sa servilité. Faire mine de critiquer, avec une violence et une argumentation qu’on lui envierait, pour mieux, à la fin, faire une révérence obséquieuse, désarmant celui qui s’est laissé prendre à voir en lui un opposant farouche au macronisme, opposant auquel il pensait pouvoir se fier et confier sa représentation.
    Ce qu’il dit vers la fin ?
    « Il y a une dérive autoritaire dont vous avez tout à craindre, qu’ayant mis en place de tels instruments, ils ne finissent par tomber dans de mauvaises mains. Il ne faut pas penser qu’à soi, il ne faut pas penser qu’à l’instant où on gouverne, il faut penser à la durée… »
    Certes il égratigne Macron mais c’est pour finir par le dédouaner de mauvaises intentions et induire que les macronistes au pouvoir ne peuvent pas utiliser à de mauvaises fins les instruments de dictature qu’ils mettent en place mais que d’autres (« voyez à qui je pense, suivez mon regard » semble dire Merluche) pourraient, à l’inverse de ce que font les macronistes, en faire un mauvais usage. Discours plus abject, connais pas !

Comments are closed.