Même Le Point le dit : Macron, c’est la Pravda !


Même Le Point le dit : Macron, c’est la Pravda !

Parole de sans dents

Depuis peu, le maKron voit des complots partout…

Et veut de la Pravda être le manitou !

De la liberté d’expression,

il veut la réappréciation…

Mais il veut qu’on se taise, c’est ça qu’il veut…surtout…

 

PACO. Même sans dents on peut parler !

04/02/2019.

 

Macron- la  » Pravda  » ! (  » Правда  » = la vérité, en russe ).

Ce n’est pas RR qui le dit , c’est… Le Point !

Même pas la peine d’y ajouter le moindre commentaire tellement c’est limpide .

Extraits :

 » On le lit, on le relit, et n’en revient toujours pas. Le récit d’Emmanuel Berretta, qui, avec quelques autres journalistes, a rencontré la semaine dernière le président de la République dans son bureau, est stupéfiant.
Semblant réfléchir à haute voix – mais comment pouvait-il ignorer qu’il s’exprimait devant des journalistes, donc un large public ? – Emmanuel Macron s’est lancé dans une grande analyse des médias.
C’est parfaitement son droit.
Il y a d’ailleurs de quoi dire.

Panurgisme et paresse intellectuelle, par exemple, ne sont pas rares et expliquent bien des bêtises colportées.  »

—-

L’embêtant vient après. Voici ce qu’il dit :

« Le bien public, c’est l’information.

Et peut-être que c’est ce que l’État doit financer.

Le bien public, ce n’est pas le caméraman de France 3. Le bien public, c’est l’information sur BFM, sur LCI, sur TF1, et partout.

Il faut s’assurer qu’elle est neutre, financer des structures qui assurent la neutralité.

Que pour cette part-là, la vérification de l’information, il y ait une forme de subvention publique assumée, avec des garants qui soient des journalistes.  »

 

 » Vous ne rêvez pas. Le président de la République propose que l’État rémunère certains journalistes dans les rédactions. Il envisage sans ciller ce qui ressemble à une nationalisation partielle de la presse.  »

 » L’essentiel est là : il s’agit tout simplement d’un programme de tutelle.  »

 » Dans les propos présidentiels, rien que l’affirmation « le bien public, c’est l’information » vaut le détour.

 

Nous pensions bêtement, nous, que le bien public, c’était la liberté d’expression, dont le pluralisme est la condition, et que le grand pari de la démocratie était précisément de miser sur l’intelligence des citoyens, non leur infantilisation.

Mais non, nous dit Macron, le bien public, c’est l’information payée directement ou indirectement par le gouvernement.
Et vive la vérité d’État !  »

L’ensemble de l’article du Point :

https://www.lepoint.fr/debats/gernelle-macron-ou-la-tentation-de-la-pravda-03-02-2019-2291045_2.php

_____________

Je répète : ce n’est pas RR qui a écrit ça, et je n’ai rien modifié.
____________

En 2019, nous sommes, en France, en :
тысяча девятьсот восемьдесят четыре

( 1984, en russe ! )

 » 1984 « …..

Le livre de George Orwell !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




One thought on “Même Le Point le dit : Macron, c’est la Pravda !

Comments are closed.