Saint-Nazaire : des milliers d’euros de subvention aux dhimmis de la LDH, du Mrap…


Saint-Nazaire : des milliers d’euros de subvention aux dhimmis de la LDH, du Mrap…

Communiqué de presse du RN de Saint-Nazaire :  à Saint-Nazaire, toujours la priorité aux associations communautaristes: 

Vendredi 1er février 2019

Le vote, ces derniers jours, au conseil municipal de Saint-Nazaire, des subventions municipales annuelles données par la Ville, vient encore de donner le spectacle d’un lamentable communautarisme. Comment qualifier autrement, en effet, la gestion par David Samzun de l’argent accordé aux associations — environ 12 millions d’euros en 2019 — tant est manifeste sa volonté d’aider toujours les mêmes ? Il est vrai que les échéances électorales se rapprochent…

Dans sa prise de parole, le groupe Saint-Nazaire Bleu Marine a ainsi fait remarquer que la Ligue des droits de l’homme et du citoyen (LDH), le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) et le Mouvement de la paix (MDLP), ainsi qu’un comité de soutien au peuple sahraoui, touchaient à eux seuls des milliers d’euros, payés par l’impôt des contribuables. Est également venu se glisser dans la liste un petit nouveau au nom explicite : Initiative citoyenne-Accueil réfugiés. Symboliquement, les structures promouvant l’identité bretonne — l’école Diwan, le Centre celtique, le Bagad de Saint-Nazaire — ne sont pas autant aidées par la Ville, ce qui en dit long sur le choix de la majorité municipale : priorité aux associations communautaristes.

Le Rassemblement national (RN) relève également que la majorité s’obstine à l’organisation de votes en blocs lors de l’attribution des subventions associatives. De la sorte, le bon grain est mélangé à l’ivraie… Avec le RN à la Mairie, les votes des subventions seront dissociés et individuels. Ce sera plus long, mais la transparence est à ce prix.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Saint-Nazaire : des milliers d’euros de subvention aux dhimmis de la LDH, du Mrap…

  1. Alexcendre 62

    Ils ne manquent pas de fric avec les procès que ces gens font aux patriotes c’est une honte de leur donner l’argent des contribuables , surtout en période d’économie budgétaire , cet argent serait mieux et plus utile aux maisons de retraite , encore merci aux socialistes .

  2. Gromago

    Les assos se font toujours très discrètes ,on en entend pas parler dans les « débats  » actuels,chez les maires ou chez les gilets jaunes

    Quand l’argent rentre sans rien foutre,tu parles qu’ils ont intérêt à fermer leur gueule,ces petites putes qui baisseraient leur froc pour 3 sous (ouf ça va mieux !)
    Par ici l’oseille ,l’effet d’aubaine,ils connaissent ,eux .
    Ces assos,c’est la négation des droits des citoyens . C’est le scandale du siècle . C’est un mal à bas bruit qui ronge notre société .
    Les assos ,c’est le cancer de la société .

    1. denise

      c’était une des propositions de Macron, mais elle est suffisamment ambigüe pour qu’on ne puisse savoir si ces assoc s’attaquent à la République : Sous le titre  » Défendre notre laicité  » : Démantèlement des associations qui, sous couvert de religion, s’attaquent à la République  » !! voilà voilà, comment sous couvert de programme , il a proposé ce sujet, somme toutes, attrayant mais qui ne dit rien ! à moins que l’on s’en empare ?

  3. frejusien

    et surtout il vaut pas connaitre les salaires somptueux que s’offrent les directeurs au nez et à la barbe des adhérents

  4. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Dans ma ville c’est pareil ! Une conseillère municipale bien connue de nous a poussé son coup de gueule à juste raison, notamment pour une question de…. vocabulaire… En effet nous pouvons lire, dans les statuts de l’Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF) :

    – « L’association a pour objet social la défense des intérêts des Maghrébins de France. Et doit défendre les intérêts des Maghrébins vis-à-vis des autorités françaises ainsi que vis-à-vis des autorités du Maghreb »…

    L’élue qui s’est insurgée s’est dite « consternée et atterrée » car elle voit dans cette association un outil de « communautarisme » et ajoute : « Il serait souhaitable plutôt de leur apprendre non us et coutumes, les intérêts vis-à-vis des autorités françaises » (…).

    Le maire, en indiquant qu’on pouvait en effet atténuer ces expressions s’est attirée la foudre d’élus de l’opposition, rétorquant : « Vous avez exprimé votre accord avec l’extrême droite. Cette association défend les intérêts de gens qui sont venus pour construire nos routes, qui doivent parfois se battre contre l’administration, par exemple pour leurs droits à la retraite ».

    Soulignons que l’ATMF est subventionnée par le Département de Région.

    Résumons : toutes associations grassement subventionnées avec la bénédiction d’élu(e)s de droite, aussi, et de gauche…

    Alors devant une telle collaboration, une telle acceptation de se faire tondre la laine sur le dos, quand on demande aux retraités de « faire des efforts »… Oui, il y a de quoi vouloir la Révolution !

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Avant les années 70, il était interdit aux étrangers de s’associer sur le sol français.

      Il faut revenir à ces saines conceptions.

      1. Fomalo

        Tout à fait d’accord, @Antiislam. Les associations (notamment de maghrébins-essentiellement marocains mais pas que, dans ma ville) ont réussi à faire main basse sur plusieurs quartiers, et sur tous les logements, garages, locaux, A VENDRE en prospectant auprès d’agences où leur séïdes agents et collaborateurs immobiliers compatriotes sont à l’oeuvre. Moyennant quoi, certains quartiers deviennent des « quartchiers »‘, ce contre quoi le maire élu en 2014 n’a absolument RIEN FAIT (sinon vider il y a quelques mois un de ses conseillers qui palpait au vu de tous de la main à la main depuis 6 à 7 ans, et encore, nous n’avons aucune preuve du motif de son éjection!). Ici les associations fleurissent, demandent la main sur le coeur des subventions, parfois avec des curés complices. C’est pourtant une ville de 70000 habitants ( recensement actuel sujet à caution).Alors nous faisons quoi quand le sous-préfet ( nommé) bloque le maire (élu ) ???

  5. zipo

    L’argent public n’a pas d’odeur pour les élus socialistes quand il n’y en a plus l’on augmente les impots ,c’est merveilleux cela a toujours été la devise des socialo !Et aprés leur passage aux affaires de l’état il faut deux générations pour s’en remettre !!!!
    C’est pourquoi ils donnent sans aucune retenue la sueur de ceux qui triment au profit de ceux qui se reposent!!
    Cela a toujours été le nivellement par le bas a tous les niveaux méme dans l’éducation nationale !!

Comments are closed.