Aphatie : à Matignon, c’est la panique !


Aphatie : à Matignon, c’est la panique !

Même le suce-Macron, le suce babouches Aphatie se met à critiquer Macron et sa clique, c’est dire à quel point le pouvoir vacille !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “Aphatie : à Matignon, c’est la panique !

  1. Christian

    En ce moment c’est Apathie et Gérard Leclerc sur I télé qui m’énervenr le plus…Apathie ce qui est « bin c’est qu’avé son asent » à la Pagnol qu’il entretient bien on est revenu au temps des Brigades du Tigre mais Gérard Leclerc lui c’est encore un niveau au dessus . Macron c’est tout bon, le reste c’est tout con. A voir le matin sur I télé pour rigoler devant tant d’hypocrisie lèche boules

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Ne lui retirons pas la paternité véritable de son accent : ce n’est pas du côté de Pagnol qu’il faut chercher :=)

  2. palimola

    Les policiers sont fatigués et insatisfaits de leur sort ? rappelons leur qu’ils sont payés et qu’ils peuvent aussi donner leur démission ! En tous cas ça les empêche pas d’éborgner et de mutiler avec zèle les pauvres gens , ils ne montrent pas la même ardeur au tabassage pour les canailles des cités quand elles foutent le feu a tout un quartier !

  3. Gromago

    Ce monsieur est basque, rien à voir avec la bonhomie de la Provence .
    Toujours en train de dramatiser,de se faire mousser,règle absolue du journaliste parisien .D’un côté,l’accent du terroir mais de l’autre plus parisianisme journalistique,tu meurs . Un bouffon du roi,on appelle ça .

    Faut pas exagérer,l’état qui ne tient qu’à un fil .Non c’est ,Macron qui ne tient qu’à un fil ;
    Il n’a jamais entendu parler de mai 68 ,le basque ?

  4. frejusien

    c’est lui qui commence à paniquer,
    il comprend qu’il a menti pendant trop longtemps avec son lèche-boules (belle expression que j’apprends aujourd’hui merci) et qu’il faut maintenant régler son compte,

    il se fait raplatir par Michel ONFRAY et goldnadel, chez ardisson, c’est grandiose, faut voir sa truffe de chien battu,,

    c’est donc ça l’accent basque ! pas terrible, et quand ça sort du gosier d’apathie, ça devient insupportable

  5. Cayssials Jacques

    De l’or pour les braves
    Un film des années 70
    Histoire de l’or que les troupes américaines avais. Récupérer aux nazis en 1944

Comments are closed.