Macron à Benalla : « tu vas les bouffer, t’es plus fort qu’eux, c’est pour ça que t’es auprès de moi »


Macron à Benalla : « tu vas les bouffer, t’es plus fort qu’eux, c’est pour ça que t’es auprès de moi »

Des enregistrements qui ne dévoilent pas de secrets d’Etat mais qui prouvent que Macron méprise totalement les parlementaires et la loi… Mais ce n’étonnera personne.

Le plus grave et interpellant, c’est la « boîte » dont ils parlent, l’argent qu’ils vont y prendre pour aller faire la fête au Maroc ou au Sénégal, les magouilles pour changer les noms…

Macron et Benalla vivent dans un monde trouble, très trouble…

Macron traite les parlementaires de « bandes de débiles » : si il y a vraiment une crise, qu’est-ce qu’ils vont faire, ces débiles ?

Les flics vont perquisitionner En Marche, il y a toutes mes affaires là-bas, j’essaierais bien d’y aller cette nuit, le problème c’est qu’il y a des flics devant.

Il y a la brigade financière.. il faut que tu disparaisses de la boîte, faut changer de portage…

Tu vas être au chômage pendant un an et demi et avant qu’on fasse ça on va sortir de l’argent de la boîte, on va aller au Maroc et au Sénégal, on va s’éclater

T’es soutenu par qui ? Par le Président, par Madame, par Ismaël qui me soutient dans les medias.

L’ensemble des extraits BENALLA / CRASE, en un seul document audio video

DURÉE : 4mn 54s

Macron «est comme un fou» : les enregistrements explosifs de Benalla révélés par Mediapart

Révélés par Mediapart, des extraits audio d’une conversation entre Alexandre Benalla et Vincent Crase (violant le contrôle judiciaire) prouve que les deux hommes ont menti au Sénat. Le premier s’est notamment vanté du soutien d’Emmanuel Macron.

«Tu vas les bouffer» : Alexandre Benalla prétend qu’Emmanuel Macron lui aurait envoyé dans un message cette curieuse exhortation, jetant une nouvelle lueur sur cette ténébreuse affaire, et sur le soutien dont aurait bénéficié l’ancien proche d’Emmanuel Macron. Après de longs mois d’enquête, le site d’investigation Mediapart a en effet obtenu et diffusé le 31 janvier des extraits audio d’une conversation datant du 26 juillet entre Alexandre Benalla et Vincent Crase, ex-employé de LREM. Quatre jours auparavant, les deux hommes avaient été mis en examen pour «violences en réunion» commises en marge des manifestations du 1er mai. La rencontre révélée par Mediapart (qui ne précise pas les conditions dans lesquelles elle s’est déroulée) constitue une violation de leur contrôle judiciaire.

«Tu vas les bouffer. T’es plus fort qu’eux.» : Macron à Benalla

Dans l’un des enregistrements, on découvre l’ancien conseiller d’Emmanuel Macron confiant, assurant bénéficier du soutien du «président», de «Madame», Brigitte Macron, et de «Ismaël [Emelien, conseiller en communication du chef de l’Etat], qui [le] conseille sur les médias et compagnie».

A l’appui de ses dires, il lit à son acolyte un SMS qu’Emmanuel Macron lui aurait envoyé. «Truc de dingue, le « patron », hier soir il m’envoie un message, il me dit : « Tu vas les bouffer. T’es plus fort qu’eux, c’est pour ça que je t’avais auprès de moi», se vante-t-il. Vincent Crase demande alors s’ils sont soutenus par le président.

«Ah bah il fait plus que nous soutenir […] Il est comme un fou […] Et il a dit comme ça, il a dit, il m’a dit : « Tu vas les bouffer. T’es plus fort qu’eux. » C’est énorme», pérore Alexandre Benalla.

Interrogés par Mediapart, les services de l’Elysée ont démenti l’existence de ce SMS.

Volonté de dissimulation lors des perquisitions ? 

Ces enregistrements embarrassants pour la présidence se doublent d’une interrogation sur la volonté de dissimulation des deux hommes lors des perquisitions. Le coffre-fort d’Alexandre Benalla avait opportunément disparu de son domicile lors des fouilles policières le 20 juillet. Vincent Crase démontre à son tour qu’il a des choses à cacher aux enquêteurs qui s’apprêtent à perquisitionner le siège de la République en marche (LREM). «J’essaierais bien d’y aller cette nuit, mais le problème, c’est qu’il y a des flics devant…», se risque à confier l’ex-gendarme réserviste, affecté avant l’affaire au service du contrôle des entrées de l’Elysée, dans un autre extrait audio.

Mensonges sous serment

Alexandre Benalla se confie lors de la discussion sur différentes affaires, et notamment son implication directe dans un contrat de sécurité signé par Vincent Crase avec un oligarque russe, Iskander Makhmoudov, décrit par Mediapart comme «proche de Vladimir Poutine» et «soupçonné par plusieurs magistrats européens d’accointances avec l’un des pires groupes criminels moscovites». Alexandre Benalla travaillait alors encore à l’Elysée. Lui et Vincent Crase avaient pourtant déclaré le contraire devant la commission d’enquête sénatoriale.

C’est une bonne expérience […] A 26 ans, si tu veux, y a pas grand monde qui […] provoque deux commissions d’enquête parlementaires

«Cette affaire est très grave […] Je rappelle simplement qu’il y a une loi qui prévoit des sanctions très lourdes lorsqu’on ment sous serment. Cela peut être cinq ans de prison, et une somme importante, 75 000 euros d’amende», a commenté le co-rapporteur de la Commission des lois du Sénat, Jean-Pierre Sueur (PS), sur Public Sénat. 

Lors d’un passage de la conversation, Alexandre Benalla ne semble pourtant pas se sentir menacé, et plaisante au sujet de sa situation, lâchant : «C’est une bonne expérience […] A 26 ans, si tu veux, y a pas grand monde qui […] provoque deux commissions d’enquête parlementaires, qui bloque le fonctionnement du Parlement.»

https://francais.rt.com/france/58629-macron-est-comme-fou-enregistrements-explosifs-benalla-reveles-mediapart

EXTRAITS des enregistrements de conversations téléphoniques entre Alexandre Benalla et Vincent Crase

UN TRUC de DINGUE : https://t.co/QNGxElp8bF
:::: https://video.mediapart.fr/audio/sons-benalla/audio/extrait-truc-de-dingues.mp3

UN CAUCHEMAR : https://t.co/Z2rQVzcQA7
:::: https://video.mediapart.fr/audio/sons-benalla/audio/extrait-un-cauchemar.mp3

EN MARCHE : https://t.co/iKlw0Fb73G
:::: https://video.mediapart.fr/audio/sons-benalla/audio/extrait-en-marche.mp3

PORTAGE : https://t.co/d3bHXWiDwX
:::: https://video.mediapart.fr/audio/sons-benalla/audio/extrait-portage.mp3

SENEGAL MAROC : https://t.co/cIzddhOfB8
:::: https://video.mediapart.fr/audio/sons-benalla/audio/extrait-senegal-maroc.mp3

QUI TE SOUTIENT : https://t.co/qtfsfBFwWb
:::: https://video.mediapart.fr/audio/sons-benalla/audio/extrait-qui-te-soutient.mp3

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


17 thoughts on “Macron à Benalla : « tu vas les bouffer, t’es plus fort qu’eux, c’est pour ça que t’es auprès de moi »

  1. Avatardurandurand

    Depuis le début de cette affaire benalla , macron-con et son acolyte de cœur se foutent de la gueule de la commission parlementaire ( qui en soi est une vaste fumisterie dont rien n’en sortira) et du peuple Français de souche , il ne reste plus qu’une seule chose à faire au peuple souverain Français de souche , comme en 1789 .

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Les documents en question NE SONT QUE DES EXTRAITS, je crois que sur médiapart ils sont en entier.

  3. AvatarFomalo

    Bon,..on attend confirmation de cet « enregistrement » qui vient fort à propos faire diversion sur le débat public, non ? Il faudrait d’autres preuves pour que je croie, ainsi que certains amis, dans les pièces fournies par Mediapart.

  4. Avatarfrejusien

    qu’est-ce que c’est cette histoire d’argent sorti de la boite ??

    macron et benalla se tutoient, bizarre, bizarre,  » tu vas les bouffer » quel beau langage pour un président qui s’adresse à un garde du corps,

    La France est dans le caniveau, macron doit sniffer de la coke

  5. AvatarChristian

    Et maintenant les oligarques russes entres dans la danse….petit contrat de 300000 euros et pour c’est grands commis de l’Etat 300000 euros ça va ça vient.

  6. AvatarFrançois Michel

    macron est le miroir dans lequel la république peut voir son image, et il est le témoin vivant de l’état dans lequel se trouve la France.

    Il aurait dû être destitué quatre fois : affaire benalla, pacte de Marrakech, traité d’Aix, ordre donné de tirer sur la foule des Gilets Jaunes ; il aurait dû comparaître devant la Haute Cour, mais vous verrez qu’il se maintiendra à son poste de président de la raiepublique comme si de rien n’était, qu’il ne changera rien à sa politique, et s’il se représente en 2022, il y aura encore des cons pour voter pour lui.

    1. AvatarPouf

      « il y aura encore des cons pour voter pour lui. »…c’est bien vrai et bien triste, hélas !
      D’un autre côté, il n’y a pas que les cons mais aussi ceux qui profitent du système et ils sont très nombreux à être infiltrés partout.

  7. Avatarpalimola

    @ François Michel , sans oublier les photos ou il pose avec les deux canailles aux antilles et les « danseurs » de l’Elysée , il n’est pas a sa place ! Et le pire c’est comme vous le dites s’il se représente aux élections il y aura encore des cons pour voter pour lui ……mais attention….il y a des gens qui tirent profit de la situation actuelle ! tout le monde n’en bave pas !

  8. AvatarAnnie

    Je suis sidérée par la légèreté affichée des médias pour cette affaire Benala.
    C’est grave. La sécurité de l’état était et est en jeu. Qu’a fait la DGSI ? Pourquoi n’y a-t-il pas de mises en examens étendues au personnel de l’Elysee ?
    Et que penser de l’attitude des députés traités de débiles par macron ? Silence radio…

  9. AvatarGromago

    Je ne trouve pas ces propos surprenants ,on le sait depuis toujours que ces sires « en place » sont des magouilleurs de première,qu’ils crachent dans la soupe,qu’ils sont cyniques,malhonnêtes,menteurs sans foi ni loi .
    Surtout quand le président est le premier à montrer l’exemple .
    Leur langage n’s pas changé depuis des décennies, c’est d’une banalité affligeante .
    C’est cela,la politique, c’est fait pour les pire des magouilleurs .C’est comme une maladie .Les lépreux,c’est eux .

  10. AvatarChristian

    Je cite Ben Allah relatant ce que lui a dit Macron : tu vas les bouffer… Après tout on ne sait pas de quoi il parle car trivialement on peut imaginer qu’il lui bouffe une partie du service 3 pièces, pas le service à 500000 euros que Brigitte a commandé pour recevoir ses copines à prendre le thé, mais celui qui se trouve peut-être en cherchant un peu dans son pantalon……

  11. AvatarAlexcendre 62

    Notre avenir est plein de promesses ( pas très bonnes et agréables pour les patriotes ) car le droit suit les moeurs et les rend légales , jamais il ne les précède , notre président est un grand éclaireur précurseur des évolutions a venir , mais a mon avis c’est bien le signe d’une civilisation qui s’éteint .

  12. AvatarSabrauclair

    A côté de ça, l’affaire FILLON était du pipi de chat. Pourtant, cela fut suffisant pour torpiller FILLON.
    Là, vous verrez que les journaleux ne vont pas faire beaucoup de vagues.

  13. AvatarDorylée

    Normalement, dans un pays civilisé, on aurait dû entendre hurler le Sénat et l’Assemblée Nationale sous les fenêtres de l’Élysée. Que le président de la République les insultes à ce point en les faisant passer pour des merdes auprès d’une racaille de banlieue est sidérant ! Et que croyez-vous qu’il arriva ? Rien. Rien de rien. Quand on pense au grand cirque à propos des costumes à Fillon. La France va pouvoir se jumeler avec le Zimbabwe. Par effet contraste, le Zimbabwe paraîtra démocratique.

Comments are closed.