Violences policières, le « j’accuse » de Jean-Yves Le Gallou


Violences policières, le « j’accuse » de Jean-Yves Le Gallou

« J’accuse les médias d’avoir caché pendant 8 semaines une répression d’une violence sans précédent en France depuis la guerre d’Algérie ! »

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


13 thoughts on “Violences policières, le « j’accuse » de Jean-Yves Le Gallou

  1. Avatargigobleu

    Il faudrait maintenant trouver la personne qui aura le courage et l’autorité de procéder à l’arrestation et l’incarcération immédiate de Macron et sa clique pour haute trahison et violences répétées et préméditées contre le peuple français.

  2. AvatarTorpillator

    Excellent Jean-Yves Le Gallou,
    Les MERDIAS sont responsables et coupables, il faut tous les jeter hors de France et de préférence en territoire islamique qu’ils affectionnent tout particulièrement !!!

  3. AvatarGladius

    Une prise de position musclée et sans détours ! une mise au point courageuse.

    Jean-Yves Le Gallou, l’homme qui a théorisé il y a un peu plus de 30 ans le principe de la Préférence nationale, vient de lancer, avec quelle vjgueur, à la Zola, le grand coup de gueule attendu et enfin arrivé !

    Jusqu’à maintenant, la gigantesque et ignoble coalition du mensonge, orchestrée par Castagner-le-voyou et Nunez -au regard torve-, relayée servilement en chœur par les médias, a dit et répété, malgré les témoignages, les innombrables vidéos, le décompte des Gilets jaunes grièvement blessés, qu’au cours des affrontements avec les forces de l’ordre, la violence trouvait son origine exclusivement dans le camp des G J.

    Il faut sans cesse dénoncer cette imposture et appuyer sans relâche les justes accusations de Le Gallou, qui non seulement dénonce la nature et le zèle de la répression policière (nous souhaiterions qu’il en soit de même face aux casseurs des banlieues et aux racailles des quartiers qui caillassent et immolent par le feu pompiers et flics) mais également le degré de brutalité et de dangerosité ahurissant auquel elle a été déployée.

    Il n’est qu’à se souvenir de l’effroyable réponse de Castagneur, à qui une journaliste demandait s’il ne convenait pas d’interdire l’emploi des Lanceurs de Balles de défense, et qui a déclaré sur un ton presque « innocent » : « impossible ! par quoi devrais-alors les remplacer ? ».

    Par des tirs à balles réelles peut-être ?

  4. Avatarponpon

    Allez la milice!
    Les deux ados blessés par des tirs de LBD ne manifestaient pas
    Les deux adolescents touchés respectivement au visage et à la cuisse par un tir de lanceur de balles de défense (LBD), le 12 janvier à Strasbourg, lors d’affrontements entre gilets jaunes et forces de l’ordre, n’ont rien à se reprocher. C’est ce que démontrent les vidéos exploitées par la police et que nos collègues des DNA ont pu visionner.
    https://www.lalsace.fr/actualite/2019/01/22/tirs-de-lbd-a-strasbourg-les-deux-ados-blesses-n-avaient-rien-a-voir-avec-la-manifestation

  5. Avatarpalimola

    Des mains arrachées , des visages emportés , des yeux explosés , sûrement quelques morts dont les merdias complices n’ont pas parlé . Par contre les policiers qui se sont pris quelques patates alors qu’ils sont recouverts d’une armure ça fait tout un pataquès et Dettinger va en payer le prix fort , on est déjà plus en démocratie .

  6. frejusienfrejusien

    Bien, il accuse les principaux responsables du silence, mais lui, pourquoi ne l’a -t-on pas entendu avant ?

    je suppose que si les merdias ouvrent leur clapet actuellement , c’est qu’ils en ont reçu l’ordre de leurs supérieurs, cela signifierait que macron a perdu la part de ses soutiens des milliardaires des coms

  7. frejusienfrejusien

    A noter, quand il s’agit de FDS, les flics ont toujours raison,

    quand il s’agit de banlieusards bariolés, les flics ont droit à une enquête serrée et orientée dans laquelle ils sont suspects d’office,

    En Corse, un employé municipal blessé au cours d’une intervention de la BRI contre le grand banditisme, a été inculpé et mis à l’amende,
    hallucinant, on nage en plein non-sens

    https://www.corsematin.com/article/article/corse-blesse-par-la-police-il-ecope-dune-amende

Comments are closed.