Vous croyez que l’Afghan qui a crié Allah Akbar en gare d’Artenay s’appelle Albert ?


Vous croyez que l’Afghan qui a crié Allah Akbar en gare d’Artenay s’appelle Albert ?

A Souillac, en réponse au Maire de Montauban , une femme honorable, qui s’inquiétait de l’évolution actuelle de la France, après le viol d’une octogénaire, et tout le reste…….

http://resistancerepublicaine.eu/2019/01/19/pour-macron-quand-un-algerien-illegal-sodomise-une-femme-de-81-ans-cest-la-faute-aux-francais/

Macron avait répondu :

 » Il n’est pas normal que, aujourd’hui encore en France on n’ait pas accès aux mêmes études et aux mêmes emplois selon que l’on porte tel ou tel prénom ou que l’on habite tel quartier et que l’on est stigmatisés.  »

Macron avait sûrement raison, et j’en donne la preuve :

Brève :

 » Un passager crie « Allahou Akbar », le train Orléans-Paris arrêté en gare d’Artenay. Il a crié « Allahou Akbar ».

L’homme avait déjà été interpellé la veille à Orléans, après avoir dégradé la porte d’une rame de tramway.

Âgé de 28 ans, il serait de nationalité afghane.  »

https://www.larep.fr/artenay/faits-divers/2019/01/19/un-passager-crie-allahou-akbar-le-train-orleans-paris-arrete-en-gare-d-artenay_13113140.html#refresh
________________________

Je connais peu d’Afghans qui se prénomment Albert.

Ce qui prouve bien que Macron a raison ( poil au menton ! ) :

Le déséquilibré présumé ( «  Il sera examiné par un psychiatre ce dimanche  » ) a fait tout ça, bien sûr, uniquement parce qu’il n’avait pas eu » accès aux mêmes études et aux mêmes emplois  » et qu’il était donc  » stigmatisé « du fait de son prénom !

Poil au Macron !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




7 thoughts on “Vous croyez que l’Afghan qui a crié Allah Akbar en gare d’Artenay s’appelle Albert ?

  1. J

    Mais si voyons. Il s’appelait Al Berh, du fameux Al Berh qui introduisit en France un système monétaire basé sur le lingot, le très connu Berh Lingot. Mais ces salauds de Français ont réécrit l’histoire et francisé son nom devenu depuis Albert. Quant au Berh Lingot, il fut abandonné et détourné car on donna ce nom à une confiserie, le Berlingot.

    ça va, un peu d’humour ne fait pas de mal.

  2. Christian

    Plus de double nationalité ainsi des droits aux français et des devoirs pour les autres, plus de regroupement familial automatique, plus de signe ou mentions islamiques dans l’espace publique, plus de menus confessionnels dans les écoles, les prisons,…expulsion des délinquants étrangers pour purger leur peine dans leur pays d’origine, allocations familiales bloquées à 3 enfants,….et de toute façon si 100% des musulmans de sont pas des terroristes 100% des terroristes sont des musulmans !

  3. Machinchose

    « Je connais peu d’Afghans qui se prénomment Albert. »

    hahahaha! c’est tout simplement une coquille ou une mauvaise retranscription du prénom de l’ Afghan

    c’est Al Berr

    cherche dans ton dico d’ arabe, ça designe la terre, la glèbe,

    d’ailleurs phonétiquement on ne dit jamais « alberte »

    mais Al ou El Berr

    je t’ offrirais le conte celèbre dans le monde arabo-musulman

    « Abdallah Al Berri wa Abdallah El Bahri  »

    Abdallah le terrien et Abdallah le marin

    allez t’ as le bonjour d’ Al Frede

  4. Sophie

    Il n’y a pas que le nom et le quartier qui bloque les études, il y a aussi les finances, ceux qui doivent partir à plusieurs kilomètres de chez eux , c’est la location d’une chambre, l’assurance pour l’appartement, la cotisation sécu étudiant, la cantine, l’argent de poche. Mes enfants ont du partir à 400 kilometres de chez nous, ça nous a coûté la peau des fesses pendant 7 ans. Combien arrêtent les étudient parce que les parents n’ont pas les moyens d’assumer et les aides insuffisantes. Beaucoup d’étudiants n’ont pas comme Macron 1000€ pour vivre pendant leurs etudes

Comments are closed.