Voici une intelligente critique, au fil des chapitres, du Traité d’Aix-la-Chapelle…


Voici une intelligente critique, au fil des chapitres, du Traité d’Aix-la-Chapelle…

https://www.les-crises.fr/urgent-texte-integral-et-analyse-du-traite-franco-allemand-daix-la-chapelle-qui-sera-signe-le-22-janvier/

Les auteurs mettent l’intégralité du Traité en ligne, soulignent en gras ce qui pose problème  et intercalent, ici ou là, une simple petite phrase questionnante et interpellante.

Ci-dessous des extraits des passages soulignés par les auteurs de ce travail et, dans les encadrés grisés, leurs commentaires… très pertinents la plupart du temps.

 

Réaffirmant l’engagement de l’Union européenne en faveur d’un marché mondial ouvert, équitable et fondé sur des règles, dont l’accès repose sur la réciprocité et la non discrimination et qui est régi par des normes environnementales et sociales élevées…

Les deux États approfondissent leur coopération en matière de politique européenne. Ils agissent en faveur d’une politique étrangère et de sécurité commune efficace et forte, et renforcent et approfondissent l’Union économique et monétaire. Ils s’efforcent de mener à bien l’achèvement du Marché unique et s’emploient à bâtir une Union compétitive, reposant sur une base industrielle forte, qui serve de base à la prospérité, promouvant la convergence économique, fiscale et sociale ainsi que la durabilité dans toutes ses dimensions.

 

Note OB : mais au nom de quoi faudrait-il converger avec les normes allemandes, et pas italiennes par exemple ?

 

Les deux États approfondissent leur coopération en matière de politique étrangère, de défense, de sécurité extérieure et intérieure.  Ils se prêtent aide et assistance par tous les moyens dont ils disposent, y compris la force armée, en cas d’agression armée contre leurs territoires.

Ce faisant, ils s’engagent à renforcer la capacité d’action de l’Europe et à investir conjointement pour combler ses lacunes capacitaires, renforçant ainsi l’Union européenne et l’Alliance nord-atlantique.

 

Note OB : Rappelons que les députés allemands ont torpillé le Traité de l’Elysée lors de la ratification en rajoutant en préambule une référence à l’Otan qui n’y figurait pas…

 

Les deux États élaboreront une approche commune en matière d’exportation d’armements

 

Note OB : exporter des armes, une priorité…

 

Les deux États instituent le Conseil franco-allemand de défense et de sécurité

 

Les deux États étendent la coopération entre leurs ministères des affaires étrangères, y compris leurs missions diplomatiques et consulaires.

Note OB : mais au nom de quoi faudrait-il converger avec les visions et besoins allemands, et pas anglais par exemple ?

créent une unité commune en vue d’opérations de stabilisation dans des pays tiers.

Note OB : pouvoir aller faire la guerre donc. Pourquoi n’est il pas indiqué “après accord du Conseil de Sécurité des Nations Unies” ?

L’admission de la République fédérale de l’Allemagne en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies est une priorité de la diplomatie franco-allemande.

Note OB : Non. La priorité c’est de faire entrer l’Inde, le Nigéria ou l’Afrique du Sud et le Brésil ou l’Argentine, pour que leur continent soient représentés…

Les deux États rapprochent leurs systèmes éducatifs grâce au développement de l’apprentissage mutuel de la langue de l’autre,

Note OB : L’allemand, évidemment LA langue stratégique du XXIe siècle… Pour mémoire, les six langues officielles de l’ONU : l’anglais, l’arabe, le chinois, l’espagnol, le français et le russe.

les deux États dotent les collectivités territoriales des territoires frontaliers et les entités transfrontalières comme les eurodistricts de compétences appropriées,

Si aucun autre moyen ne leur permet de surmonter ces obstacles, des dispositions juridiques et administratives adaptées, notamment des dérogations, peuvent également être accordées. Dans ce cas, il revient aux deux États d’adopter la législation appropriée.

Note OB : Mais il est donc question d’avoir des régions de première et de seconde zone en France ?

d’analyser l’incidence de la législation nouvelle sur les territoires frontaliers.

Les deux États sont attachés à l’objectif du bilinguisme dans les territoires frontaliers et accordent leur soutien aux collectivités frontalières afin d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies appropriées.

Note OB : L’allemand, évidemment LA langue stratégique du XXIe siècle… Cela veut dire que dans ces zones les parents n’auront plus le choix des langues pour leur enfant ? Ce sera forcément allemand en LV1 (“bilinguisme”) et anglais en LV2 ?

d’instituer une zone économique franco-allemande dotée de règles communes. Le Conseil économique et financier franco-allemand favorise l’harmonisation bilatérale de leurs législations, notamment dans le domaine du droit des affaires,

Note OB : Incroyable. C’est vrai qu’on n’était pas encore assez ligotés par l’UE, remettons-en une couche avec l’Allemagne…

Les deux États instituent un « Conseil franco-allemand d’experts économiques » composé de dix experts indépendants afin de présenter aux deux gouvernements des recommandations sur leur action économique.

Note OB : ah, le retour des experts économiques “indépendants” non élus…

le Conseil des ministres franco-allemand adopte un programme pluriannuel de projets de coopération franco-allemande. Les secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande chargés de préparer ces réunions assurent le suivi de la mise en œuvre de ce programme et en font rapport au Conseil des ministres.

Un membre du gouvernement d’un des deux États prend part, une fois par trimestre au moins et en alternance, au conseil des ministres de l’autre État.

Note OB : Ben voyons… Et sinon, les Espagnols, les Italiens, les Polonais, ils sentent le pétrole ?

La perspective d’avoir un tel mastodonte en face d’eux va sûrement plaire à tous les autres États de l’UE moyens et petits… Encore une affaire rondement menée. #DesGénies

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


9 thoughts on “Voici une intelligente critique, au fil des chapitres, du Traité d’Aix-la-Chapelle…

  1. Karl der Hammer

    « Ce sera forcément allemand en LV1 (“bilinguisme”) et anglais en LV2 ? »
    En Alsace, on avait la possibilité d’intégrer des classes « bilangues » – c’est à dire, avec deux LV1: même nombre d’heures pour l’anglais et l’allemand à partir de la 6ème. Et ça fonctionnait très bien!

    1. Fomalo

      Oui, mais ces salauds d’Anglais qui ont voté pour le brexit, plus droit au chapitre! Qu’ils paient! Et que Merkel, adulée par l’agité du bocal( qui ne parle pas schleuh d’ailleurs mais annone en rosbeef), en retire la plus grande gloire avec ses exportations florissantes et bientôt son siège au Conseil permanent des N.U!

  2. Mateo

    Serait intéressant de savoir pourquoi les autres états de l’ue
    Sans parler du silence de beaucoup de politiques toutes tendances confondues

  3. Rajkoumar

    « Les deux États sont attachés à l’objectif du bilinguisme dans les territoires frontaliers »
    ça veut dire que les germains vont parler français ?

    1. Rabarabé

      Quand je vais faire mes courses an Allemagne, je me rends compte qu’ils sont vraiment meilleurs que nous en langues étrangères…
      Et beaucoup parlent français et anglais avec aisance.

  4. alain peulet

    Excellent …. a voir , une analyse complète , un peu longue a suivre mais passionnante et très claire , intelligible même par moi ( c’est peu dire ! ) de F.Asselieau de l’UPR , le personnage est spécial , pas très sympathique pour l’avoir rencontré , mais brillant ! A voir absolument !!!

    1. SarisseSarisse

      Je le reconnais quand même à mérite il est nettement plus clair pour ce qui est de sortir de l’Union européenne plus clair que Marine Le Pen plus clair que Nicolas Dupont-Aignan même si un reproche lui fait son islamophilie supposée( un reste de la fameuse politique arabe de Charles de Gaulle qui voulait contrebalancer le préjugé pro-israélien peut-être mais j’aurais bien aimé l’entendre parler aussi des accords passés avec les pays arabo-musulman lui qui est quand même un homme extrêmement féru des textes des articles de loi et à passionné d’histoire ,il aurait certainement été plus convaincant encore que monsieur Wagner sur l’Isesco et d’autres problèmes de ce genre il est vrai qu’il a quand même évolué et s’est exprimer plutôt clairement sur le pacte de Marrakech ainsi que sur le 2ème traité d’Aix-la-Chapelle)
      Il est d’ailleurs issu de la même formation politique gaulliste que Nicolas Dupont-Aignan les deux hommes ont du probablement se croiser.

      Ce qui est gênant c’est que tout cela donne une impression de dispersion Dukan patriotique alors que pourtant le camp macronien ne pèse plus qu’un tout petit 20% de l’électorat.

      Pour l’instant un mouvement populaire comme le Mouvement des Gilets Jaunes se montre beaucoup plus performant que n’importe quelle formation politique quel que soit son étiquette pour peser sur l’avenir.
      Ce n’est pas pour rien d’ailleurs qu’un régime aux abois essaie avec les media de fabriquer des listes de gilets jaunes pour les élections européennes.
      Même 2022 n’est pas gagné pour le camp patriote, même avec un ennemi à terre, mais le peuple peut y aider.

  5. Joël

    « Ce sera forcément allemand en LV1 (“bilinguisme”) et anglais en LV2 ? »
    En Moselle lorsque je suis entré au collège, c’était le boche obligatoire.
    L’Anglais, c’était pour les « fils de »…on va dire notables.
    Lorsque je demandais pourquoi, on me répondait « jamais 2 sans 3, ils risquent de revenir un jour ». J’en conclus donc que les « fils de », eux se seraient enfuis ailleurs.
    En tout cas, on y est sauf que l’euromark a remplacé le Mauser, c’est tout.

Comments are closed.