Si l’on en croit les cahiers de doléances dans les Mairies, l’immigration aussi pose problème, Macron…


Si l’on en croit les cahiers de doléances dans les Mairies, l’immigration aussi pose problème, Macron…

Le débat interdit, le débat honteux…

Après 40 ans de matraquage contre le soi-disant racisme des Français, pour l’ouverture à l’autre, pour le vivre ensemble… il est vrai que  sur nombre de ronds-points il est difficile de parler d’immigration et encore plus d’islamisation. Les gens ont peur d’être étiquetés racistes. Les gens ont peur, peur oui, de penser par eux-mêmes. Sans parler des petits kapos gauchistes qui décident que, sur « leur » rond-point ce sont eux qui décident des conversations, des thèmes des revendications….

Mais chassez le naturel, il revient au galop. Et c’est le cas avec l’immigration. Quand on n’aborde pas frontalement le sujet, ça cause… et ça fait du RR. Inévitablement.

Et cela ressort des Cahiers de doléances dans les Mairies. Mais nous savons bien que ces cahiers de doléances donneront lieu à des synthèses expurgées de tout ce qui gêne…

Le Parisien a mené une petite enquête dans les Mairies d’Ile de France, lisant les contributions des uns et des autres.

http://www.leparisien.fr/societe/doleances-retour-de-l-isf-revalorisation-des-retraites-ce-que-demandent-les-francais-19-01-2019-7992336.php#xtor=AD-1481423553

Et le Parisien, connu pour soutenir Macron et lutter à ses côtés pour la submersion migratoire et islamique obligé, malgré tout ( tiens, il leur reste un peu de déontologie ? ) de reconnaître que l’immigration pose problème. Même si cela n’apparaît pas, surtout pas ! dans le titre, les points de suspension en font foi.

Doléances : retour de l’ISF, revalorisation des retraites… ce que demandent les Français.

L’immigration revient plusieurs fois pourtant dans le compte-rendu :

L’immigration est aussi un sujet évoqué dans la capitale, qui fait face chaque semaine à l’arrivée de nouveaux migrants. Certains, comme dans le XIIe, réclament des « contrôles renforcés ». Dans le XIXe, la nécessité d’« un meilleur contrôle de l’immigration » revient à plusieurs reprises.

[…]

L’immigration est également évoquée et pas vraiment de manière positive. Ainsi sont proposées la suppression du droit du sol ou encore l’instauration de quotas.

 

Quand on lit l’article on se rend compte de l’Etat de la France. Et encore, c’est l’état de la France riche, la France d’Ile de France… Pas besoin de 3 mois de débats, pas besoin d’une lettre de Macron qui va nous coûter 10 millions d’euros, pas besoin de gesticulations du freluquet devant nos maires ( choisis et triés sur le volet) pour savoir. D’ailleurs, les revendications des Gilets Jaunes depuis plus de 2 mois ne disent pas autre chose. :

Le cri majoritaire est « on crève ». On n’a pas assez pour vivre. On ne mange plus à notre faim. On se prive de tout, on est réduits à quia, obligés de choisir entre manger et offrir un cadeau à Noël pour nos enfants.

Et les différences avec les nantis, les planqués de la politique notamment, sont encore plus inacceptables.

Et puis, les difficultés de la vie quotidienne... On n’a pas les moyens d’avoir une voiture, quand on en avait une vieille on ne peut plus entrer dans Paris, on dépend des transports en commun qui dysfonctionnent de plus en plus, avec des trains supprimés pour faire des économies, avec de moins en moins de services publics de proximité…

Etonnamment, dans certains départements un peu plus riches, voilà que les bons élèves du matraquage médiatique font surface et se font du souci pour l’écologie… Inévitable. Et on ne se fait pas de souci, ce sera mis en avant lors de la synthèse du grand débat. Puisque l’alibi de la hausse des taxes est celui-là : l’éco-lo-gie !

 

Mais on tourne en rond. Foin des débats et des arguties. C’est un dialogue de sourds. Macron ne pourra pas changer quoi que ce soit, nous le savons bien, nous qui refusons de participer à cette pantomime.

Macron a fait un énorme effort en reportant à juillet toutes les hausses dont il a besoin pour payer les 2 milliards annuel de l’accueil des clandestins. C’est obligatoire, dit-il.

http://resistancerepublicaine.eu/2019/01/20/macron-nous-crache-a-la-gueule-les-migrants-cest-2-milliards-deuros-et-ca-se-discute-pas/

Il a fait un énorme effort en accordant du bout des lèvres dès janvier quelques centaines d’euros de prime d’activité supplémentaire à certains smicards. Augmentation déjà prévue mais étalée sur un an et demi.

Il ne veut toucher ni à l’immigration ni à l’écologie puisqu’il veut à tout prix appliquer les engagements de la COP21, il lui faut donc pfaire passer le prix du litre d’essence à 2,20 euros avant 2022.

Et il n’avouera jamais qu’il ne fait qu’appliquer les préconisations de Bruxelles et de Merkel, préconisations datant de 2016 :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/12/29/en-2016-bruxelles-et-merkel-demandaient-que-lon-taxe-lessence-pour-financer-laccueil-des-migrants/

 

Alors, alors ?

Alors pas de sortie de crise des Gilets Jaunes sans un changement de gouvernement et de stratégie, sauf à ce que Macron transforme  dans les textes ce qui est déjà une dictature de fait réduisant à quia les Français, pour les obliger à accepter de travailler plus, de renoncer au SMIC, de partir en retraite bien plus tard, de renoncer aux avantages acquis… 

Le but est clairement là, nous affamer pour nous obliger à accepter l’inacceptable. Et la concurrence des clandestins qui nous envahissent et acceptent travail au noir ou payé 1 euro de l’heure comme en Allemagne est la cerise sur le gâteau. 

Vous avez dit mondialisation ? Vous n’allez pas être déçus. 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


15 thoughts on “Si l’on en croit les cahiers de doléances dans les Mairies, l’immigration aussi pose problème, Macron…

  1. AvatarChristian

    On va continuer à mettre la poussière sous la tapis mais le tas devient si gros qu’il est enfin visible et le jour ou l’on va décider de sauter sur la tapis, la poussière va gicler de partout et là on recule juste un peu pour mieux sauter !!

  2. AvatarChateau71

    Il nous reste les bulletins d vote de mai . On aura peut être d’autres individus qui feront moins de courbettes à ce roi de pacotilles et à cette Europe qui se prend pour Dieu le pere
    Il est grand temps que ça change .Qu’est ce que les gens attendent pour le comprendre?

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      même dans un commentaire sur un site ou facebook parler des musulmans en général est passible du tribunal…c’est pourquoi j’ai supprimé une partie de ton commentaire mais les lecteurs comprendront ce qui manque avec ma réponse

      1. AvatarChristian

        Merci Christine mais se poser la question de savoir si le Coran en tant que « guide de vie » est compatible avec notre vivre ensemble est une vraie question et de mon point de vu un marqueur important du 4e thème de leur débat.. Macron a dit que la laïcité permettait de blasphémer ! Mon interrogation est : qu’est ce que le blasphème ? Dans le Larousse la définition du blasphème est « Parole ou discours qui outrage la divinité, la religion ou ce qui est considéré comme respectable ou sacré. (Le blasphème est à distinguer du sacrilège : le premier consiste en paroles, le second en actes.)
        Donc les paroles pour critiquer une religion et peut importe la religion ce n’est pas blasphématoire si j’ai bien compris la définition ? En tout cas merci de nous mettre à l’abris de procéduriers qui jouent de nos lois pour nous museler. On verra si demain on mettra le délit de parjure en avant dans l’audition de Ben allah au sénat (et là j’en doute fortement car c’est punis de 5 ans de prison et 75000 euros d’amendes) D’ailleurs il a juré sous serment mais si c’est un musulman respectueux de sa religion, il devrait se fiche de parjurer car cela n’a pas de sens pour lui. Cela devrait être pareil pour nous qui voulons une république laïque et critiquer l’islam et ses dangers pour la démocratie est plus qu’un droit, c’est un devoir citoyen.

  3. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Les Français risquent la prison s’ils parlent des musulmans mais les musulmans, si on en croit la photo, s’empressent de revendiquer toujours plus à ce pays de mécréants qu’ils méprisent et eux ils en seront encore récompensés !

  4. AvatarJean-Paul Saint-Marc

    « Macron a fait un énorme effort en reportant à juillet toutes les hausses dont il a besoin pour payer les 2 milliards annuel de l’accueil des clandestins.  »

    Rien que pour les MNA, les départements vont dépasser ce chiffre en 2019 !

    L’argent reversé aux départements, sur les taxes sur les carburants en particulier, pour qu’ils entretiennent les routes… Détourné de son objectif, les routes seront MAL entretenues et PEU SÉCURISÉES, au désarroi des GJ (des campagnes surtout) !
    Et qu’est-ce qu’il va dire Macron aux familles des victimes de la route (entendu dans ses propos), que c’est la faute aux GJ qui refusent le 80km/h, les radars et les PV augmentés ?

  5. AvatarGromago

    Omerta,censure,exécutions sommaires (au sens figuré ,propagande mensongère (pléonasme), etc ….
    Ce sont toutes les caractéristiques d’une dictature .
    Bientôt tous obligés de crier « vive Macron !  » -comme d’ailleurs nos maires le font à la fin de chaque débat par leurs applaudissements ?

    La démocratie ,LA Démocratie est à surveiller comme le lait sur le feu .

    On est à seconde moins une avant qu’elle ne se sauve pardessus la grosse casserole bouillante du brouet infâme à base de république française qu’on nous sert depuis des decennies .

    A qui la faute ?
    Du temps de Socrate , il était dit que la démocratie ne peut exister que si le peuple est instruit et éduqué .

    Cherchez l’erreur .

  6. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    TVLibertés

    Le Samedi Politique avec Maître Frédéric Pichon : Les Gilets Jaunes face à l’Etat policier
    :::: https://www.tvlibertes.com/maitre-frederic-pichon-les-gilets-jaunes-face-a-letat-policier

    Fichage, contraventions, interpellations, gardes à vue, ou force physique, depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, le ministère de l’intérieur n’a eu de cesse de muscler sa riposte. Avec près d’une centaine de blessés graves, des personnes amputées et éborgnées, la politique répressive de Christophe Castaner à l’égard des Gilets Jaunes est inédite.

    Comme les manifestants de La Manif Pour Tous en leur temps, les Gilets Jaunes font-ils les frais d’un pouvoir aux relents totalitaires ?
    La réponse policière vis à vis des manifestants est-elle proportionnée ? Y a-t-il des abus ? Pourquoi de tels ordres sont-ils donnés face aux Gilets Jaunes ?

    Frédéric Pichon, avocat pénaliste au Barreau de Paris, représentant de plusieurs Gilets Jaunes revient avec nous sur la situation.

  7. AvatarAlain Bobo

    Moi aussi j’ai été écrire mes doléances à la mairie, et notamment pour le lampadaire de ma rue qui me gène quand je dors. J’ai donné mon adresse et l’étage. J’espère qu’il fera quelque chose, au moins le diriger vers la voisine, la sorcière !

  8. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Pour affiner mon commentaire précédent : si certains ont cru utile de dire ici que ceux qui participeraient à ce débat seraient des « cons », les immigrés de toutes sortes apparemment, eux, n’en ont cure… Ils profitent de l’aubaine pour toujours plus revendiquer et ce sont eux qui tireront encore les marrons du feu… Alors, libre aux « Gilets jaunes » de bouder le débat… Même si l’on pense que ça ne servira à rien, personnellement, je crois qu’il faut s’exprimer car si nous étions une majorité à dire NON à l’immigration, ça donnerait à réfléchir à macron et Cie…

  9. AvatarConan

    Les 2 milliards ne concernent que le financement de l’accueil des nouveaux « réfugiés » ….
    La charge annuelle de l’ensemble est d’au moins 100 milliards ! Car il faut comptabiliser tous les frais induits : criminalité, vandalisme, surcharge des hôpitaux, des prisons, des tribunaux, inflation des allocations et aides sociales tous azimuts, gratuité edf, orange, transport + resquillage, logements sociaux quasi gratuits , fraudes et escroqueries diverses, abaissement du niveau des connaissances jusque dans nos universités !!…etc…etc…
    Et, jusqu’ici, c’était tellement simple de nous faire contribuer, indépendamment des impôts Irpp ou Tva, tout simplement en majorant le carburant, l’edf, ou en nous accablant de csg !!…
    Il faut mettre tout cela sur la table, sinon son grand débat ne résoudra rien !
    Et s’il est interdit d’en parler, nous poursuivrons nos sorties en gilet jaune !

  10. Avatarzipo

    Ces gens la après avoir eu leur indépendance ,ont fait de leur pays un champ de ruines et maintenant ils viennent chez les anciens colons qui les ont tant exploités pour fuir de chez eux Il faudrait se poser une simple question « sont-ils maso! »
    NON ils viennent la plus-part pour profiter de nos lois ,car chez eux avec l’ISLAM REGNE LA TERREUR !ils fuient devant la charia et en mème temps veulent l’installer en France ,Je pense qu’ils ont un grave problème dans leur cerveau qui a perdu depuis longtemps toute capacité a analyser car dés 3 ans il est formaté pour la haine contre les blancs par les imams !Et maintenant l’on ne peut rien faire pour les déradicaliser et ce n’est pas faute d’avoir essayé !heureusement pour nous certains ont compris !

Comments are closed.