La fortune de Soros diminue, les Etats sont sommés d’augmenter l’impôt pour payer l’invasion migratoire


La fortune de Soros diminue, les Etats sont sommés d’augmenter l’impôt pour payer l’invasion migratoire

 Georges Soros a de la suite dans les idées. Celui qui est désigné comme « philanthrope » par les pressetituées du monde entier, se considère comme un chef d’état sans état. Ici, dans le NYT Magazine, on le désigne comme « chef d’état freelance », « européen convaincu, prêt à sauver l’Europe ».

 https://www.nytimes.com/2018/07/17/magazine/george-soros-democrat-open-society.html

 Il pense pouvoir tout se permettre, même lorsque sa fortune est en train de fondre. Qu’à cela ne tienne, pour que son rêve globaliste puisse se réaliser, sans état d’âme, il mène bon train son lobbying « charitable » auprès de vrais Etats, pour exiger qu’ils augmentent les impôts des administrés, afin de faire financer, bien entendu par la catégorie des #Gilets Jaunes, non par ses pairs en milliards, son rêve globaliste qui implique une immigration massive, afin d’effacer les peuples. Inutile de dire que, lorsque je suis tombée sur cette information bien sourcée, mon sang n’a fait qu’un tour et il fallait diffuser largement cette énormité.

J’ajouterai que Macron-Merkel-Trudeau et les démocrates US, sont les instruments de destruction massive de l’Occident de Georges Soros. Pacte de Marrakech signé en douce par la France. Intolérable.

En conséquence, je recommande vivement aux #Gilets Jaunes de ne jamais lâcher, tant que #Macron et sa clique ne seront pas à genoux. Soros est toujours tapi dans l’ombre pour lâcher les milliards qui payeront l’invasion et comme il semblerait que l’argent commence à faire défaut, il ne lâchera pas, tant qu’on ne nous taxera pas par un impôt caché pour financer notre remplacement par les hordes islamisées venues du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et d’Afrique noire.

Je m’éloigne du sujet Soros, mais pas tant que ça. J’aimerais essayer de définir le populisme que les pressetituées et BHL en premier considèrent comme l’élément nuisible à la paix entre les peuples. Ils sont convaincus que les dictatures naissent des urnes populistes. C’est vrai que nous l’avons vu avec Hitler. Nous le voyons avec Macron, qui fait passer Poutine pour un enfant de chœur, comme l’accuse Bloomberg ! Pour en mettre une couche supplémentaire, le signataire est un journaliste russe anti-Poutine, immigré aux États Unis. Le sujet est sur les violences policières qui seraient pires en France qu’en Russie !

 https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-01-09/macron-s-gilets-jaunes-response-makes-putin-look-soft

 

Ce qui va suivre est la traduction par mes soins, des sources citées plus haut sur la fortune Soros en fonte et sa volonté de faire payer les administrés de vrais états par l’impôt pour leur Grand Remplacement.

 

*************************************************************************************

George Soros et le néolibéralisme – Faire face à la résurgence populiste de l’Europe.

http://viableopposition.blogspot.com/2019/01/george-soros-and-neoliberalism-taking.html

 Le populisme est une idéologie qui divise la société en deux groupes homogènes et antagoniste. Le peuple pur d’un côté et l’élite corrompue de l’autre. Cas Mudde, un politologue néerlandais, estime qu’il n’y a pas qu’une seule définition du populisme capable de décrire tous les populismes. Que le populisme n’a rien à voir avec être riche ou pauvre. C’est plutôt culturel, comme le souligne si bien l’attitude de Donald Trump : Sa relation avec le peuple est plutôt culturelle, non par l’argent, mais il s’agit de manger chez McDonalds, mettre du ketchup sur son steak sans être intéressé par la haute culture. C’est la raison pourquoi il clame : « Je suis des vôtres ! C’est sûr que je suis plus riche que vous, mais cela est hors propos, car le populisme n’a rien à voir avec l’argent, cela a à voir avec les valeurs. »

 

Selon le Guardian,

 https://www.theguardian.com/world/ng-interactive/2018/nov/20/revealed-one-in-four-europeans-vote-populist

 

Les mouvements populistes sont en développement constant en Europe. En 1998, les partis populistes étaient marginaux et ne pesaient que 7% de votes à travers l’Europe. En 2018, 27% des votes étaient attribués aux partis populistes durant les dernières élections parlementaires. 14% pour les populistes d’extrême droite, 6% pour les partis populistes d’extrême gauche et 7% pour autres populistes.

Le premier exemple de populisme en Europe fut illustré par le Brexit. Comme vous le savez, le mouvement populiste aux Etats-Unis est largement responsable de la victoire de Donald Trump sur Hillary Clinton en 2016, lorsque des dizaines de millions d’électeurs, de plus en plus écoeurés par les magouilles de Washington mirent leurs bulletins dans les urnes. 

Cette publication nécessite des informations supplémentaires pour vous aider à tout replacer dans son contexte. Comme le sujet principal de cet article est George Soros, examinons l’historique de l’un des individus les plus riches du monde. Pour ceux d’entre vous qui ne sont pas au courant, selon Forbes, M. Soros est le 60ème homme le plus riche du monde avec une valeur nette de 8,3 milliards de dollars, comme indiqué ci-dessous:


Il est important de prendre en considération que Soros a donné en octobre 2017, 18 millions $ à sa Open Society Foundation. Une donation qui est une goutte d’eau dans le cadre de son réseau global.

 

 Durant la période électorale de 2016, le Soros Fund Management a donné 10.556.793 $ pour la campagne de Hillary Clinton, ce qui en fit le sixième plus important contributeur à Hillary.

 

Tenant compte de tout ceci, regardons un commentaire de Georges Soros qui date de juillet 2016, intitulé : « Ceci est la dernière chance pour l’Europe de gérer sa politique migratoire. »

 

https://foreignpolicy.com/2016/07/19/this-is-europes-last-chance-to-fix-its-refugee-policy-george-soros/

 

sur la situation en Europe qui se débat avec l’immigration. Voici l’introduction de son texte :

« La crise des réfugiés menait déjà à la lente désintégration de l’Union Européenne. Mais, le 23 juin, une calamité plus importante encore vint s’abattre, le Brexit. Ces deux crises ont renforcé la xénophobie et les mouvements nationalistes à travers le continent. Ils tenteront de remporter une série de votes clé au cours de l’année à venir, notamment des élections nationales en France, aux Pays-Bas et en Allemagne en 2017, un référendum en Hongrie sur la politique de l’UE migratoire le 2 octobre, une reprise de l’élection présidentielle autrichienne le même jour et un référendum constitutionnel en Italie en octobre ou novembre de cette année. Plutôt que de s’unir pour résister à cette menace, les États membres de l’UE sont devenus de moins en moins disposés à coopérer les uns avec les autres. Ils poursuivent des politiques migratoires égoïstes et discordantes, souvent au détriment de leurs voisins…
C’est regrettable, car une politique globale devrait rester la plus haute priorité des dirigeants européens; l’union ne peut pas survivre sans elle. La crise des réfugiés n’est pas un événement isolé. Elle annonce une période de fortes pressions migratoires dans un avenir proche, en raison de diverses causes, notamment les déséquilibres démographiques et économiques entre l’Europe et l’Afrique, les conflits sans fin dans la région élargie et les changements climatiques. « 

 

Quelle est donc la solution de Monsieur Soros ?

 

« Premièrement, l’UE et le reste du monde doivent accueillir un nombre important de réfugiés directement des pays en première ligne de manière sûre et ordonnée, ce qui serait beaucoup plus acceptable pour le public que le désordre actuel. Si l’UE s’engage à ne recevoir que 300 000 réfugiés par an, et si cet engagement était suivi par des pays du monde entier, la plupart des demandeurs d’asile authentiques penseraient que leurs chances d’atteindre leur destination sont suffisamment bonnes pour ne pas chercher à atteindre l’Europe illégalement. Si cela ne suffisait pas, si les conditions dans les pays en première ligne s’amélioraient grâce à une aide accrue, il n’y aurait plus de crise de réfugiés. Mais le problème des migrants économiques resterait. »

 

Tout ceci aurait un coût substantiel.

 

« Au moins 30 milliards d’euros par an seront nécessaires à l’UE pour mener à bien un plan d’asile complet. Ces fonds sont nécessaires au sein même de l’union – pour mettre en place des agences de protection des frontières et des demandeurs d’asile efficaces et pour garantir des conditions d’accueil dignes, des procédures d’asile équitables et des opportunités. Pour l’intégration – ainsi qu’en dehors de ses frontières – afin de soutenir les pays d’accueil des réfugiés et de stimuler la création d’emplois en Afrique et au Moyen-Orient. Des agences de protection des frontières et d’asile robustes pourraient coûter à elles seules environ 15 milliards d’euros. « 

 

La solution de M. Soros pour lever les fonds nécessaires passe par ce qu’il appelle « un financement de pointe » qui implique de lever un montant substantiel de dette adossée au budget relativement réduit de l’UE, plutôt que de rassembler année après année des fonds insuffisants … ». Il note que l’Europe ne devrait pas avoir de problème à augmenter son niveau d’endettement, vu que son endettement est déjà « remarquablement bas compte tenu de son budget ».

Comme vous pouvez le constater, le ratio dette / PIB va d’un minimum de 8,3% pour l’Estonie à un maximum de 179,7% pour la Grèce. Au deuxième trimestre de 2018, 19 états avaient un ratio dette / PIB de 86,3% et les 28 un ratio dette / PIB de 81%. Il faudrait se demander exactement ce que M. Soros appelle une dette élevée étant donné qu’il estime qu’un ratio dette / PIB supérieur à 80% est « remarquablement faible ».

Voici la solution ultime de M. Soros pour réparer l’Europe et financer le projet d’asile qu’il propose: « Pour le financer (le plan d’asile global),de nouvelles taxes européennes devrontêtre levées tôt ou tard. »  Et, c’est bien là le problème. La situation en France prouve que la « solution simple » de M. Soros consistant à augmenter les impôts n’est pas si simple après tout. Le mouvement gilets jaunes a été lancé pour protester contre les réformes fiscales du gouvernement, qui alourdissaient de manière disproportionnée les classes moyennes et les classes inférieures des revenus, en plus de la hausse des taxes sur les carburants. Récolter des fonds en augmentant les impôts peut sembler une solution simple à M. Soros. Cependant, des millions d’électeurs en Europe suggèrent fortement le contraire.
 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




24 thoughts on “La fortune de Soros diminue, les Etats sont sommés d’augmenter l’impôt pour payer l’invasion migratoire

  1. Avatardmarie

    Comment se fait-il que ce vieux crocodile n’ait jamais été inquiété s’il est vrai que l’origine de sa fortune remonte à la guerre suite à la dénonciation par son père des juifs allemands et le vol de leurs biens ? Comment se fait-il que les époux Klarsfeld n’aient pas fait le nécessaire pour le conduire là où il devrait être : en prison… Si cette histoire est vraie, il y a vraiment de la pourriture partout !!!

    1. AvatarCollonia Agripinensis

      Permettez moi de rectifier. Ce n’est pas son père qui dénonça ses coreligionnaires, mais Georges Soros lui-même, lorsqu’il avait 14 ans et que des décennies après, il déclare que c’était la meilleure période de sa vie. Que voulez vous que Klarsfeld qui est juif, aille instruire contre un autre juif. C’est le 2 poids2 mesures. Ce serait reconnaitre que des juifs aussi furent des collaborateurs aux nazis, ce qui est insupportable pour Monsieur Klarsfeld. Vous pouvez d’ailleurs voir sur YouTube comme son cynisme est insupportable, lorsqu’il fait ces déclarations, hélas non sous-titrées: https://www.youtube.com/watch?v=SGWizajL7tA

      1. Avatardmarie

        Merci d’avoir éclairé ma lanterne ! Mais en conclusion, c’est pire encore puisqu’il est lui-même le délateur ! Et pire encore vis à vis des klarsfeld (sans majuscule cette fois !) car cela prouve que leur honnêteté et leur sincérité ne sont pas sans failles…. Personnellement je pense que, concernant ce triste sire, sachant les méfaits qu’il a commis, ils auraient dû y mettre deux fois plus d’ardeur à le châtier ! Mais probablement les klarsfeld ont-ils une morale élastique aussi, tout comme soros !
        Tout comme les gouvernants actuels qui savent mais qui continuent à le laisser agir comme si de rien n’était ! Pourquoi ne pas bloquer tous ses comptes purement et simplement puisqu’on sait qu’il se sert de son argent pour faire le mal ? Ce vieux rusé a probablement pourri plus de la moitié de la planète….

        1. AvatarCollonia Agripinensis

          C’est bien ce que Donald Trump prévoyait et prévoit toujours, mais l’état profond de Washington l’en empêche. Trump a survécu aux manifestations lui étant hostiles, payées par Soros dans toutes les grandes villes US, lors de son élection, il a toujours clamé qu’il tirerait la chasse d’eau sur Washington. Il y arrive, petit à petit, mais le système a des ressources et c’est bien difficile pour lui. Même de se rapprocher de Poutine. En tant qu’observatrice, soit l’état profond de Washington aura sa peau et il ne sera plus en capacité pour se représenter, soit le peuple continue à lui faire confiance et il fera un second mandat. Qui pourrait enfin lui permettre de se rapprocher de Moscou dans l’intérêt de la paix mondiale.

          1. Avatardmarie

            Il est vrai que tous ceux qui veulent la paix mondiale sont mal vus et malheureusement, assassinés….
            L’argent n’est une bonne chose que lorsqu’il est en bonnes mains. Mais dans les mains d’un soros c’est une catastrophe !
            Espérons que Donald Trump gardera la confiance de son peuple !

      2. AvatarMalou30

        Exact Collonia , j’ai lu moi aussi un article sur georges soros (tout en minuscule) qu’il avait commencé ses dénonciations à 14 ans pour tout simplement s’approprier les biens de ses coreligionnaires….. ça lui a bien réussi ! Puisqu’il vit comme un nabab dans une véritable forteresse avec de hauts murs , alors qu’il est contre le mur deTrump ….c’est une ordure de la pire espèce….

  2. AvatarMachinchose

    entre Soros et le Pape actuel, la complicité est devenue tellement evidente……..

    tout comme Rothschild et Bernard Arnaud, talonné par François Pinault ….qui n’ ont jamais gagné autant de pognon et j’ oublie la Banque protestante d’ affaires Neuflize-Schlumberger .

  3. Avatarjean

    Dans une vidéo sur youtube, soros dit: »La submertion migratoire sera telle, que les états crouleront sous leurs charges et seront obligés à terme d’emprunter sur MES marchés. » Voilà, la submertion migratoire est orchestrée par soros pour s’enrichir lui même.

  4. AvatarMachinchose

    BRAVO !!

     » aujourd’hui,c’est un juif qui veut faire disparaitre 500 millions de chrétiens blancs »

    moralité: c’ est ce con de tonton Dolphie qui n’ a pas fini le boulot!! avec son petit « 6 millions » dont on nous gave depuis 70 ans!! pas vrai, messieurs Faurisson (ah non il est mort çui là…. Le Lay, Ryssen, Bourbon ,M’bala bis, Bonnet de soral ( ou le contraire, c’est la même merde) ???

    t’ est un bon toi Herr Vay ! :mrgreen:

    au fait tu publies sous quel pseudo chez DP ??

    JE SUIS EN TRAIN DE ME DEMANDER QUI A ETE CHARGE DE LA MODERATION DE CE BILLET

    Y EN A BEAUCOUP QUI COMMENCENT ET DEPUIS UN MOMENT A ME FAIRE CHIER GRAVE AVEC LEUR JOUISSANCE A PRECISER CHAQUE FOIS : juif !

    est ce que moi, en parlant de Macron je précise catho apostolique romain ? de Neuflize : protestant calviniste, et même en citant notre hotesse , madame Tasin , athée ………….

    ras le bol de ces distinctions selectives
    on va finir par se croire chez Sautarel, en attendant de copier le Lay-Ganfalf………

    il commence a flotter une odeur de caca brun içi ……………

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Raté Machinchose, Colonia est aussi virulente que moi pour se lever contre l’antisémitisme ; qu’il y ait des salauds juifs comme il y a des salauds de chrétiens ou d’athées c’est évident, et que parmi les salauds les plus connus il y ait des juifs comme Attali et cie ce n’est pas une attaque contre les juifs sauf à avoir tellement peur de paraître antisémite qu’on ne critique même plus un juif. Je refuse qu’on entre là-dedans. Je ne me sens pas attaquée à chaque fois qu’il y a la photo de 4 salauds athées et pourtant je suis athée !

  5. AvatarMachinchose

    oui, c’est vrai

    raté!

    mais je crois aussi qu il faut etre juif pour ne plus supporter cette précision chaque fois
    qu un salaud soit juif ou boudhiste, ou catho, pourquoi préciser chaque fois uniquement LE juif untel ??

    c’est ce que représente cette distinction d’ entre tous les autres, qui hélas est devenue « normale »

    bien sur que Minc, Attali, Cohn Bendit et bien d’ autres sont des saloperies, mais est ce qu on dit le catholique Untel ou Trucmuche ? et pourtant y en a tellement parmi eux ……et tellement plus!

    tant que nous serons face a cette « distinction » …..dont on se passerait bien !!

  6. David BelhassenDavid Belhassen

    Aussi bien Christine que Machinchose, en dépit de leurs arguments opposés, sont tous deux dans le vrai.
    Et c »est une des raisons, et non des moindres, pour laquelle je préconise il y a belle lurette de privilégier l’appellation « Hébreu » et non « juif ».
    Comme cela, on n’en aura fini avec la connotation traumatisante de « juif » et l’accusation imbécile « d’antisémitisme » à chaque fois que quelqu’un critique un « juif » véreux. D’autant plus que je vois mal dire d’un Attali : « Attali l’Hébreu ».
    Les Italiens disent bien « Ebreo », les Russes « Ebrey », les Roumains « Ebrei », et les Grecs « Ebrayos ». Alors jusqu’à quand cette désignation de « juif » qui rime avec « suif ».au lieu de « Hébreu » qui rime avec « Heureux ».

  7. Avatardmarie

    David, bien dit, ce n’est pas le moment de nous déchirer !
    Personnellement, je suis athée. Je suis issue d’une famille de juifs et de catho !
    Situation pas très gaie… J’ai tranché : j’ai tout rejeté, comme ça pas de jaloux ni d’un côté ni d’autre. Mais ça n’empêche pas les grincements de dents. Je n’ai pas élevé mes enfants dans la religion ; je leur ai laissé libre de leur choix et ils ont fait le même que le mien. La seule que je leur ai interdit, mais ce n’est pas une religion, c’est l’islam bien évidemment.

    1. David BelhassenDavid Belhassen

      Bien dit de même Marie. Y compris pour l’islam qui n’est pas une religion mais une idéologie de conquète du monde et de soumission de l’humanité entière à une tyrannie théologique par le biais de son fer de lance : le panarabisme coranique.

  8. AvatarJoël

    Ce n’est pas pour rien que M. Orban l’a viré de Hongrie avec ses officines. Il a bien senti la putréfaction qui se pointait.

Comments are closed.