Pas convaincus par le « Grand débat », les Gilets jaunes sont mobilisés partout, une claque pour Macron


Pas convaincus par le « Grand débat », les Gilets jaunes sont mobilisés partout, une claque pour Macron

Encore près de 80 000 policiers et autres forces de l’ordre mobilisés. Castaner a fait le pari que le « Grand débat » censé calmer les ardeurs de nos protestataires n’aurait pas d’effet, ou en tout cas ne suffirait pas à désamorcer l’acte 10.

Et pour cause, des appels à mobilisation partout en France aujourd’hui ( et aussi demain ) ont été lancés.

Voir sur 20 minutes l’actualité.

Voici le point minute par minute au moment où j’écris, à 10 h :

L’ESSENTIEL :

  • Les « gilets jaunes » défilent pour la dixième fois dans la rue ce samedi.
  • Leur mobilisation sera particulièrement scrutée, quelques jours après le lancement par Emmanuel Macron du « débat national » censé canaliser la colère inédite exprimée depuis deux mois.
  • A Paris, des « gilets jaunes » ont donné rendez-vous sur la place des Invalides vers 11h00 avec une ambition : « Le million à Paris ! ». Plusieurs rassemblements sont également annoncés samedi après-midi à Bordeaux, Toulouse, Marseille, Lyon, Saint-Etienne, Roanne, Valence, Clermont-Ferrand, Montélimar, Dijon, Nevers, Montceau-les-Mines, Toulon, Avignon ou Béziers.

09h20 : Inquiétude à Angers à la veille de la manifestation régionale

Jusqu’à présent, Angers avait été relativement peu concerné par les manifestations de « gilets jaunes »​. Si plusieurs rassemblements ont déjà été organisés dans la capitale de l’Anjou, ils n’ont jamais réuni plus d’un millier de manifestants. Mais samedi, il pourrait en être tout autre. Une manifestation d’ampleur régionale est en effet annoncée sur les réseaux sociaux pour l’Acte X du mouvement.

Le rendez-vous, qui n’a pas été déclaré en préfecture, a été fixé à 13h30, au Jardin du Mail. Les autorités craignent la venue de casseurs en provenance, notamment, des départements voisins.

09h05 : Prison ferme pour quatre « gilets jaunes » après des violences à la caserne de gendarmerie de Dijon

Des peines allant jusqu’à un an de prison ferme ont été prononcées vendredi par le tribunal correctionnel de Dijon à l’encontre de quatre « gilets jaunes », poursuivis pour avoir agressé des gendarmes dans leur caserne lors d’une récente manifestation.

Le 5 janvier, un portillon d’accès de la caserne Deflandre avait été enfoncé par un manifestant et des projectiles avaient été lancés sur les gendarmes venus repousser les intrus. Sept militaires avaient été blessés.

08h53 : Le dispositif policier semblable à celui du week-end dernier

« Une mobilisation au moins égale à la semaine dernière est attendue », a indiqué une source policière à l’AFP, en précisant que des appels de manifestants à viser les forces de l’ordre avaient circulé. Les précédents samedis ont été émaillés de heurts, parfois violents.

L’exécutif prévoit « un dispositif d’ampleur comparable au week-end précédent », a indiqué le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Laurent Nuñez. Environ 80.000 policiers et gendarmes doivent donc être mobilisés en France, soit le même nombre que les manifestants la semaine dernière. Ils seront 5.000 à Paris, selon la préfecture de police.

08h50 : Mais aussi ailleurs en France

Plusieurs rassemblements sont également annoncés samedi après-midi à Bordeaux, Toulouse, Marseille, Lyon, Saint-Etienne, Roanne, Valence, Clermont-Ferrand, Montélimar, Dijon, Nevers, Montceau-les-Mines, Toulon, Avignon ou Béziers.

Sur Facebook, le rassemblement toulousain prône une « opération surnombre ». Objectif : venir « avec deux amis qui ne sont encore jamais venus ». Même ambition à Marseille : « On veut que ça continue, qu’on arrive à faire sortir du monde qui ne sort pas d’habitude pour manifester », a expliqué à l’AFP Luc Benedetti, un « gilet jaune » de la ville.

08h49 : Le rendez-vous est donné à Paris

Dans la capitale, des « gilets jaunes » dont Éric Drouet, une de leurs voix les plus connues, ont donné rendez-vous sur la place des Invalides vers 11h00 avec une ambition : « Le million à Paris ! ». Vendredi soir, l’événement le plus suivi sur Facebook esquissait toutefois un cortège plus modeste, avec 4.000 participants annoncés et 28.000 personnes intéressées.

08h45 : L’acte 10 va-t-il confirmer le rebond de la contestation ?

Plus de 80.000 personnes avaient été recensées samedi dernier, selon le ministère de l’Intérieur. Bien plus que les 50.000 manifestants comptabilisés la semaine précédente, sans toutefois atteindre les centaines de milliers rassemblés en novembre ou décembre.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


2 thoughts on “Pas convaincus par le « Grand débat », les Gilets jaunes sont mobilisés partout, une claque pour Macron

  1. PJP

    avec les politiciens élus depuis 40 ans dans la France, résultats :  » AU PAYS DES PROMESSES L’ON MEURT DE FAIM  » chaque jour . Il est + que temps de purger

  2. Machinchose

    ANGERS ………… la douleur angevine!

    ………….et au Tibre Palatin, je préfère mon Gilet natal……..

    Tin’ il a de la chance Macron!! avec des 3° au dessus de zéro… imagine un printemps précoce, avec ce réchauffement sympathique, des températures a 18
    ……………… 22°
    ce seront des millions de protestataires dans les villes de France

Comments are closed.