Les Maires comme Julien Sanchez et autres « virulents » interdits du « Grand débat » !


Les Maires comme Julien Sanchez  et autres « virulents »  interdits du « Grand débat » !

En complément de notre article sur les manigances de la réunion des Maires en Normandie :

http://resistancerepublicaine.eu/2019/01/17/bourgtheroulde-tout-etait-faux-choix-des-maires-bidonne-questions-preparees-questions-imposees/

Julien Sanchez, maire RN de Beaucaire (4e commune du Gard), n’a pas été invité à participer au « Grand débat » devant 600 maires d’Occitanie
http://www.fdesouche.com/1143503-julien-sanchez-maire-rn-de-beaucaire-4e-commune-du-gard-na-pas-ete-invite-pour-participer-au-grand-debat-devant-600-maires-doccitanie

Élu de Beaucaire (Gard), Julien Sanchez ne comprend pas pourquoi il n’est «pas invité» à échanger avec le président dans le Lot…Contacté, l’Élysée se défend de toute «intervention dans le processus de sélection».

=========
Marcelo Wesfreid@mwesfreid
:::: https://twitter.com/mwesfreid/status/1086257813331079168
600 maires pour le débat avec Macron. Soit, tous les maires du Lot + des délégations des autres département.« La délégation Occitanie a été verrouillée politiquement, grince le député LR Aurelien Pradié. Les élus extérieurs au Lot les + virulents n’ont pas été invités » #Souillac
========

Une version démentie par l’entourage du président, selon qui «il n’y a pas d’intervention de l’Élysée dans le processus de sélection des maires». «Les préfets, en lien avec les associations de maires de France départementales, ont réalisé les invitations avec le souci constant d’avoir un panel représentatif de maires dans chaque département», indique-t-on.

Ben voyons si ce n’est pas l’Elysée, ce sont les préfets qui sont la voix de l’Elysée sur le terrain…
_______________________________________________________
Marine Le Pen accuse Emmanuel Macron d’exclure les maires RN du grand débat
:::: http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2019/01/18/25001-20190118ARTFIG00118-marine-le-pen-accuse-emmanuel-macron-d-exclure-les-maires-rn-du-grand-debat.php
AUTEUR : Arthur Berdah

LE SCAN POLITIQUE – Élu RN de Beaucaire (Gard), Julien Sanchez ne comprend pas pourquoi il n’est «pas invité» à échanger avec le président dans le Lot. Contacté, l’Élysée se défend de toute «intervention dans le processus de sélection».

La politique a déjà repris ses droits. Alors que la prestation d’Emmanuel Macron – qui a échangé pendant près de 7 heures avec plus de 600 maires normands pour lancer le grand débat mardi – a été unanimement saluée, de premières polémiques commencent à poindre dans la gestion de cette consultation. Attendu à Souillac (Lot) ce vendredi après-midi pour un deuxième épisode avec les édiles, le président a été accusé par le Rassemblement national (RN, ex-FN) d’exclure certains élus.

C’est notamment le cas de Julien Sanchez, le jeune maire RN de Beaucaire (Gard) qui a épinglé le chef de l’État jeudi soir sur Twitter. «J’apprends par plusieurs médias qu’Emmanuel Macron se déplace demain en Occitanie pour rencontrer LES maires? FAKE NEWS. Pour le Gard, où Marine Le Pen a fait 45,25% (au second tour de l’élection présidentielle, ndlr), seuls 50 maires ont été triés. Maire de la 4e commune du Gard, je n’ai pas été invité. Tu parles d’un débat!», a dénoncé le trentenaire.
Les invitations sont gérées par les préfets et les AMF départementales

Idem pour la présidente du parti, Marine Le Pen, qui est également montée au créneau ce vendredi matin sur CNews. «Ce n’est plus le “grand débat”, c’est le “faux débat”! (…) En réalité, on s’aperçoit que les maires sont triés sur le volet, et qu’ils sont choisis pour faire la claque, probablement, à M. Macron, et poser des questions qu’on leur demande de poser. Ça, c’est du faux! (…) Il faut arrêter de faire du faux maintenant, il faut arrêter de faire de la com’, il faut faire du vrai!», a-t-elle martelé.

========
Marine Le Pen Compte certifié @MLP_officiel

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


8 thoughts on “Les Maires comme Julien Sanchez et autres « virulents » interdits du « Grand débat » !

  1. Gromago

    On s’en doute bien que les maires invités ont été l’objet d’une pré-selection .C’est à dire que tous les maires ont été libres de venir ,mais après une pré-selection dont évidement on ne parle pas .
    De toute manière il existe une pré selection naturelle :quand on reste assis 7 heures d’affilée il faut être naturellement porté sur la passivité .
    Et naturellement ne pas avoir d’hémoroïdes ni une prostate trop capricieuse .

  2. Brocard

    Des maires « sélectionnés », c’est une évidence quand on prend connaissance des questions et interventions …. Macron fidèle à sa communication mensongère a besoin d’un public entièrement à sa botte. Manipulateur roi, il confirme son statut d’imposteur aidé par les préfets qui le représentent. Dès maintenant on sait donc que les résultats de ces pseudo-débats ne seront que le reflet de ce veut le freluquet.

  3. palimola

    Comme il est dit plus haut faut déjà accepter de rester assis pendant 7 heures et surtout entendre un flot de conneries débitées par un freluquet , a part un (e) ou deux maires hostiles qui sont passés a travers les mailles du filet le reste est un troupeau de veaux .

  4. frejusien

    il faut comprendre in fine, que macron ne s’occupe pas réellement du grand débat des GJ,
    macron fait son tour de France des élections européennes, ni vu ni connu, j’t’embrouille , il nous refait l’entourloupe de sa campagne présidentielle

  5. inconnue

    s’ils avaient du courage et de l’hônneté, ces maires devraient: soit refuser de participer , soit quitter la salle et laisser macron seul ou pratiquement, afin de lui faire la honte; d’ailleurs je me demande s’ils n’ont pas été achetés en leur proposant des dotations plus fortes, autant dire les acheter

Comments are closed.