Traité d’Aix-la-Chapelle : Macron donne gratuitement aux Allemands et aux immigrés notre patrimoine


Traité d’Aix-la-Chapelle : Macron donne gratuitement aux Allemands et aux immigrés notre patrimoine

Excellent article sur le sujet écrit par un éditorialiste financier, fondateur de la Tribune, qui mesure la portée et les conséquences irréversibles de ce traité scélérat, l’atteinte à la la souveraineté et la traîtrise, outre l’erreur de stratégie de notre incompétent national.

Le Traité franco-allemand est scélérat et vil. Non à la dépossession, non à l’euthanasie d’une partie de ce qui fait la nation

Le traité franco-allemand est un coup de poignard dans le dos.

Il consiste à délocaliser la souveraineté française.

Il s’analyse comme une vente, un abandon de la place et du rang de la France dans le monde; c’est l’apogée du Giscardisme.

C’est, en fait, sacrifier toute l’Histoire, la dévaloriser au nom d’une conception fondée uniquement sur le présent. C’est une conséquence de l ‘idéologie présentiste réductrice, qui consiste à dire: les choses ne sont que ce qu’elles sont. C’est la dictature de la post-modernité; la dictature  de la fausse évidence sur laquelle se construit en ce moment la tyrannie globale.

Macron veut définitivement détruire l’état-nation type que constitue la France, cet état-nation type, qui a été un phare, et qui est l’obstacle à l’extension du pouvoir du pognon et du marché.

On réduit tout aux apparences  sans aller chercher plus loin. Dans le bilan d’un pays , pour ces gens , il n’y pas d’immatériel, il n’y a que ce que l’on voit, ce que l’on vend, ce que l’on chiffre.

Non les choses ne sont pas que ce qu’elles sont, la surface n’exprime pas tout, il y a aussi le poids. L’influence. Le monde n’a pas que deux dimensions, il en a de multiples, une infinité. Et ces dimensions multiples sont ce qui fait l’épaisseur des choses humaines, le sens, la vie, la réalité, la fierté. La réalité n’est pas épuisée par le quantitatif ou le comptable. Le monde ce n’est pas une entité à la Nestlé ou un client pour un rapprochement de deux firmes capitalistes financiarisées. Avec pots de vin et rétrocommissions offshore.

Et quand on accepte ce que veut faire Macron on renie la culture, les souffrances, les sacrifices, on efface tout d’un trait. La France ce n’est pas ce 1% de la population mondiale dont parlait le haïssable Giscard, ou AXA non c’est une partie considérable de l’histoire mondiale et de sa civilisation et de sa culture.  Giscard, heritier des pseudo « Républicains » , héritiers de Pierre Taittinger qui voulaitt deja vendre la France à l’occupant.

La France c’est plus que cela. La France est porteuse de l’espoir. Et j’ajouterai de tous les espoirs car ce qui se passe en France, comme en Italie d’ailleurs,  est un espoir fantastique. Nous sommes les précurseurs et c’est pour cela qu’ils veulent nous neutraliser. Nous montrons la voie, le neuf bouillonne chez nous.

Macron n’est qu’un vulgaire manager, il s’est illustré comme faisant l’entremetteur de fusions-acquisitions et ici il veut s’illustrer comme réalisant la fusion-acquisition de la France par l’Allemagne , comme il  a fait avec Alstom , Siemens, etc. Les Allemands nous baisent et ils aimeraient bien nous refiler le fardeau de leur Deutsche Bank en faillite en échange de notre actif immatériel que constitue notre place dans le monde. Ils voudraient nous plomber en nous filant des dettes de la DB et nos idiots qui ne l’ont pas compris; ils croient que c’est un cadeau, une preuve de solidarité! Ah les idiots.

Le business est le symbole de la pensée profonde , si on peut dire de Macron, il raisonne  business, parce qu’il n’a que cela , et encore médiocrement, comme expérience. Il n’a jamais rien dirigé en vérité, il n’a jamais été un vrai chef de quoi que ce soit.

Macron est prisonnier d’une idéologie qui est précisément celle qui nous tue: l’idéologie de la finance. Il habite le monde de la finance, il pense finance, il compte finance. il habite le monde des ombres projetées sur les marchés, pas le monde de chair, d’os, de sang, de sueur  et de pisse qui est le nôtre. Il plane, il lévite, bref il est bullaire.

Ce monde de la finance est un monde réducteur. Un monde qui nie la verticalité de l’histoire et  réduit tout à l’horizontal c’est à dire au présent. Les choses valent ce que le marché aujourd’hui dit qu’elles valent.

La verticalité fait se tenir debout, digne et fier, l’horizontalité fait se coucher, veule , jouissant. Ce sont deux conceptions de la France qui s’opposent radicalement. C’ est plus qu’un choix de société c’est un choix d’identité  nationale et individuelle.

C’est irréversible car déjà il faut le reconnaître la place de la France dans le monde et dans les institutions internationales n’étaient plus tout à fait justifiée. Heureusement que nous avions l’inertie du passé, le prestige de nos anciens, le souvenir,  et le poids de nos amis africains pour soutenir ce rang.

Si Macron était logique mais simplement manager et comptable étriqué, il exigerait des trillions de l’Allemagne pour abandonner cet acquis français, ce fond de commerce mondial que nous avons accumulé avec notre sang et notre intelligence collective et individuelle. Car notre souveraineté nous a coûté cher, en particulier en vies humaines, en  dépenses d’armement et d’entretien d’une armée.

Macron fait avec cette question la même chose que ce qu’il fait avec les immigrés, il donne gratuitement tout ce que les Français ont construit, acquis au fil des siècles, gratuitement. Pire que gratuitement car il donne plus aux autres que ce qu’il donne aux Français.

Macron vend pour une bouchée de pain, pour un plat de lentilles avariées une partie de la souveraineté de la France.

Il le fait pour que l’Allemagne tolère, ferme les yeux sur notre incapacité à respecter les critères du traité de Paris du malhonnête Sarkozy. Il abandonne ce qui fait la fierté et l’identité profonde de la France pour masquer  sa gouvernance budgétaire calamiteuse. Macron vend la souveraineté pour quelques milliards de déficits de plus.

Croyez moi, les Allemands font une bonne affaire. C’est un coup monté pour créer l’irréversible, l’irréparable . Il est monté comme le coup de l’euro  en son temps pour mettre les Français devant le fait accompli de l’approfondissement, de l’intégration de l’Europe.

Quand ce sera fait et quand, après, les conséquences  apparaîtront on vous dira comme pour l’euro, c’est comme cela  : c’est fait il n’y a pas d’autre solution.

Si ce traité est signé, alors il faudra cesser de dire dans notre chant national: aux armes citoyens! Et le rempacer par aux larmes citoyens!

Nous sommes , nous devenons, c’est vrai, un peuple de pleurnicheurs.

https://brunobertez.com/2019/01/17/edotorial-le-traite-franco-allemand-est-scelerat-et-vil-non-a-la-depossession-non-a-leuthanazie-dune-partie-de-la-nation/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




10 thoughts on “Traité d’Aix-la-Chapelle : Macron donne gratuitement aux Allemands et aux immigrés notre patrimoine

  1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Traité d’Aix-la-Chapelle : petits arrangements – grande trahison
    :::: https://www.rassemblementnational.fr/tribunes-libres/traite-daix-la-chapelle-petits-arrangements-grande-trahison/
    Philippe Olivier (Conseiller Spécial de Marine Le Pen)
    17 janvier 2019

    Emmanuel Macron ne nous surprend jamais. Mondialiste il est, Européiste il reste.

    Avec le traité franco-allemand qu’il entend signer le 22 janvier 2019, de manière emblématique, à Aix-la-Chapelle, la capitale de l’empire de Charlemagne, le Président donne toute la mesure de sa toxicité idéologique et politique.

    ::Un européisme échevelé::

    Reconnaissons-lui une indiscutable constance. Le texte confirme la vision totalitaire de l’Union Européenne : nouvelle preuve de la haine de tout ce qui est français, son article 22 prévoit la mise en place d’un forum pour « travailler à un processus de transformation de nos sociétés » (sic). Sans surprise, le traité confirme la vassalisation de nos pays à l’Otan (article 4) et formalise les petits arrangements du « couple » franco-allemand en Europe (article 2).

    **Le plus grave n’est pas là.**

    Tout au long de ses vingt-huit articles, le traité égraine un dispositif conventionnel d’effacement de la France.

    ::De nouveaux abandons de souveraineté::

    La notion asséchante de « convergence » revient de manière totémique. Le traité engage la France à un alignement volontaire en matière de diplomatie et de défense (articles 3 et 4) comme en matière économique et sociale (préambule, articles 1 et 20).

    ::Le triomphe d‘une vision post-nationale::

    Sans craindre d’attenter à nos principes régaliens et d’unité de l’Etat, le principe d’une diplomatie décentralisée au niveau des communes et des régions est, également, sacralisé. (Préambule, articles 17 et 26)

    L’article 24 prévoit que le conseil des ministres français accueillera en son sein un membre du gouvernement allemand.

    ::Une co-souveraineté sur l’Alsace::

    Sous couvert de favoriser les « coopérations transfrontalières », le traité soumet subrepticement l’Alsace à une sorte de co-souveraineté franco-allemande dans le cadre d’un « eurodistrict ». Au nom du « bilinguisme », il est prévu que la langue allemande y sera développée, on imagine à l’école et dans les services publics. La prochaine étape condamnera-t-elle nos compatriotes alsaciens à s’interdire de parler français et à revivre comme leurs aïeux de 1870« la Dernière Classe » ?

    ::Le partage avec l’Allemagne du siège de la France au Conseil de Sécurité des Nations Unies::

    En deux articles gigognes, les rédacteurs opèrent un changement majeur dans les attributs de la souveraineté française à l’Onu et dans les instruments diplomatiques du rayonnement de la France sur la scène internationale.

    L’ARTICLE 4 (note 1) prévoit que des échanges de diplomates entre les deux pays seront possibles notamment à l’ONU, y compris dans la représentation au Conseil de sécurité. Immédiatement, des diplomates allemands vont juridiquement pouvoir accompagner puis remplacer des Français dans la délégation du Conseil de sécurité où la France détient un siège de membre permanent.

    L’ARTICLE 8 (note 2), plus spécifiquement consacré au Conseil de Sécurité, prévoit de renoncer à l’autonomie de décision de la France et d’y associer obligatoirement la RFA. De manière explicite, il est prévu de faire de la représentation de l’Allemagne au Conseil de sécurité « une priorité de la diplomatie » française.

    Chacun comprend que le processus qui est ainsi engagé annonce le partage avec l’Allemagne du siège de la France au Conseil de sécurité. S’il venait à son terme, il signifierait l’effacement de la France comme acteur indépendant sur la scène internationale et finalement la disparition de la France comme puissance diplomatique majeure.

    Après le Pacte migratoire de Marrakech et maintenant avec le traité d’Aix la Chapelle, force est de constater qu’ Emmanuel Macron a entrepris une destruction méthodique et accélérée de la France.

    Tous les patriotes français doivent se lever pour s’opposer à des dirigeants indignes qui, parce qu’ils ne croient plus dans leur pays, ont décidé de l’abaisser jusqu’à la liquidation.
    _____________________________
    –> 1°).- ARTICLE 4 – EXTRAIT : « Ils établiront des échanges au sein de leurs représentations permanentes auprès des Nations Unies à New York, en particulier entre leurs équipes du Conseil de sécurité,…. »

    –> 2°).- ARTICLE 8 :
    **(a)** : Dans le cadre de la Charte des Nations Unies, les deux États coopéreront étroitement au sein de tous les organes de l’Organisation des Nations Unies. Ils coordonneront étroitement leurs positions, dans le cadre d’un effort plus large de concertation entre les États membres de l’Union européenne siégeant au Conseil de sécurité des Nations Unies et dans le respect des positions et des intérêts de l’Union européenne. Ils agiront de concert afin de promouvoir aux Nations Unies les positions et les engagements de l’Union européenne face aux défis et menaces de portée mondiale. Ils mettront tout en œuvre pour aboutir à une position unifiée de l’Union européenne au sein des organes appropriés des Nations Unies.

    **(2)** : Les deux États s’engagent à poursuivre leurs efforts pour mener à terme des négociations intergouvernementales concernant la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies. L’admission de la République fédérale de l’Allemagne en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies est une priorité de la diplomatie franco-allemande.

    1. Michel

      Pour moi qui n’avais pas encore eu le temps de lire le texte du traité, merci pour votre synthèse, Marcher sur des Œufs, qui est remarquable de lucidité et qui met en évidence les funestes conséquences qui vont découler de ce traité désastreux.

      Ce que l’on sent également à l’examen de ce traité, c’est que l’allemagne n’a nulle obligation envers la France.

      C’est un nouveau juin 40.

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Note sur le Traité d’Aix La Chapelle
    :::: https://www.rassemblementnational.fr/communiques/note-sur-le-traite-daix-la-chapelle/
    Communiqué du Rassemblement National
    17 janvier 2019

    ***Les caractéristiques du traité que s’apprête à signer Emmanuel Macron au nom de la France :***

    ::Mondialiste::

    PRÉAMBULE : « Réaffirmant l’engagement de l’Union européenne en faveur d’un marché mondial ouvert, … »

    ::Multilatéraliste::

    PRÉAMBULE : «Fermement attachées à un ordre international fondé sur des règles et sur le multilatéralisme, dont les Nations Unies constituent l’élément central,.. »

    ::Européiste :::

    PRÉAMBULE : rappel de la nécessité des « convergences économiques et sociales »

    « Ils [les deux États français et allemand] agissent en faveur d’une politique étrangère et de sécurité commune efficace et forte, renforcent et approfondissent l’Union économique et monétaire. »

    –> ARTICLE 1 : « … promouvant la convergence économique, fiscale et sociale ainsi que la durabilité dans toutes ses dimensions. »

    –> ARTICLE 3 : « renforcer la capacité d’action autonome de l’Europe. »

    –> ARTICLE 20 : « Les deux États approfondissent l’intégration de leurs économies afin d’instituer une zone économique franco-allemande dotée de règles communes. Le Conseil économique et financier franco-allemand favorise l’harmonisation bilatérale de leurs législations, notamment dans le domaine du droit des affaires, et coordonne de façon régulière les politiques économiques entre la République française et la République fédérale d’Allemagne afin de favoriser la convergence entre les deux États et d’améliorer la compétitivité de leurs économies. »

    ::D’inspiration totalitaire::

    –> ARTICLE 22 : « Les parties prenantes et les acteurs intéressés des deux États sont réunis au sein d’un Forum pour l’avenir franco-allemand afin de travailler sur les processus de transformation de leurs sociétés. »

    ::Attentatoire à la souveraineté des états::

    –> ARTICLE 4 (1) : en matière de défense : « renforcer encore la coopération entre leurs forces armées en vue d’instaurer une culture commune»

    « Les deux États instituent le Conseil franco-allemand de défense et de sécurité comme organe politique de pilotage de ces engagements réciproques »

    –> ARTICLE 4 (2) : en matière de diplomatie : «Les deux États étendent la coopération entre leurs ministères des affaires étrangères, y compris leurs missions diplomatiques et consulaires. Ils procéderont à des échanges de personnels de haut rang. »

    –> ARTICLE 24 : « Un membre du gouvernement d’un des deux États prend part, une fois par trimestre au moins et en alternance, au conseil des ministres de l’autre État. »

    ::Attentatoire aux compétences régaliennes::

    PRÉAMBULE : « Reconnaissant le rôle fondamental de la coopération décentralisée des communes, des départements, des régions, des Länder, du Sénat et du Bundesrat, … » Article 17 : « Les deux États encouragent la coopération décentralisée entre les collectivités des territoires non frontaliers. Ils s’engagent à soutenir les initiatives lancées par ces collectivités qui sont mises en œuvre dans ces territoires »

    –> ARTICLE 26 : «Des représentants des régions et des Länder, ainsi que du comité de coopération transfrontalière, peuvent être invités à participer au Conseil des ministres franco-allemands. »

    ::Hégémonique vis- à-vis des autres États européens::

    –> ARTICLE 2 : « Les deux États se consultent régulièrement à tous les niveaux avant les grandes échéances européennes, en cherchant à établir des positions communes et à convenir de prises de parole coordonnées de leurs ministres »

    ::Conforme à la logique des blocs::

    –> ARTICLE 4 (1) : « ils s’engagent à renforcer la capacité d’action de l’Europe et à investir conjointement pour combler ses lacunes capacitaires, renforçant ainsi l’Union européenne et l’Alliance nord-atlantique. »

    – Le traité prévoit deux dispositions totalement inacceptables :-

    ::Le Partage de notre siège au Conseil de Sécurité::

    –> ARTICLE 4 (2) : « Ils établiront des échanges au sein de leurs représentations permanentes auprès des Nations Unies à New York, en particulier entre leurs équipes du Conseil de sécurité,…. »

    –> ARTICLE 8 (1) : « Dans le cadre de la Charte des Nations Unies, les deux États coopéreront étroitement au sein de tous les organes de l’Organisation des Nations Unies. Ils coordonneront étroitement leurs positions, dans le cadre d’un effort plus large de concertation entre les États membres de l’Union européenne siégeant au Conseil de sécurité des Nations Unies et dans le respect des positions et des intérêts de l’Union européenne. »

    –> ARTICLE 8 (2) : « Les deux États s’engagent à poursuivre leurs efforts pour mener à terme des négociations intergouvernementales concernant la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies. L’admission de la République fédérale de l’Allemagne en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies est une priorité de la diplomatie franco-allemande. »

    ::La gestion partagée de la région Alsace::

    –> ARTICLE 13 (1) : « les deux États dotent les collectivités territoriales des territoires frontaliers et les entités transfrontalières comme les eurodistricts de compétences appropriées, de ressources dédiées et de procédures accélérées permettant de surmonter les obstacles à la réalisation de projets transfrontaliers, en particulier dans les domaines économique, social, environnemental, sanitaire, énergétique et des transports. Si aucun autre moyen ne leur permet de surmonter ces obstacles, des dispositions juridiques et administratives adaptées, notamment des dérogations, peuvent également être accordées. Dans ce cas, il revient aux deux États d’adopter la législation appropriée. »

    –> ARTICLE 13 (2) : « Les deux États sont attachés à l’objectif du bilinguisme dans les territoires frontaliers et accordent leur soutien aux collectivités frontalières afin d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies appropriées. »

  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Comment peut-on stopper ce destructeur de la France ; car enfin il agit dans notre dos, sans nous consulter, il décide de démanteler la France à tous les niveaux dans tous les domaines.

    Il a tous les pouvoirs ? Alors c’est un despote ; personne n’a voté pour qu’il ait ces pleins pouvoirs. Par ailleurs voilà ce despote assis à l’Élysée par la seule volonté de 20% de la population ce qui le rend encore plus illégitime pour dépecer notre pays, notre sociétés, nos destinées.

    N’avons-nous réellement aucun recours autre que celui de le sortir à coups de fourches ? Cela montre bien que cette république est une république bananière faite pour une poignée contre le reste du peuple ; en d’autres termes cette république est une mafia ; elle est donc illégitime et devrait tomber sous le coup de la Loi qui devrait permettre de la remettre en cause, l’attaquer, la détruire ; oui la détruire parce que se révélant être un clan mafieux pour parrains elle n’a pas de légitimité ; il n’y a donc aucun respect des règles à avoir qui l’ont instaurée ; elle devrait être bannissable, condamnable, éjectable ; aucun de ceux qui la servent, étant du coup, des complices, n’étant légitime dans les Assemblée et aux postes clés de gouvernement.

    DEHORS ; accusons ceux qui devraient être inquiétés par la Justice plus que de subtiliser ou respecter nos droits de citoyens.

    1. Poum

      La France affaiblie de Macron, qui ne réformera pas grand-chose s’il arrive à tenir, n’a plus que son poids politique, son siège à l’ONU et son industrie militaire avec son arme atomique à troquer avec l’Allemagne contre une ou deux années de déficit supplémentaire à plus de 3 %.

  4. Amélie Poulain

    Excellent article, merci Laurent, qui met des mots sur ce « malaise diffus » que ressentent les Français que j’ai précédemment évoqué et qui explique leur révolte et désespérance.

    Je pense là aux Gilets Jaunes à travers leurs revendications qui contiennent en fait tout cela tant ce qui est vécu et ressenti par les Français est le résultat de toute cette dynamique mortifère évoquée dans l’article.

    En fait, tous ceux qui aiment la France et sont conscients des sacrifices humains qu’il a fallu pour en arriver à ce qu’elle est justement, dans sa « verticalité » (mot si juste de l’article).

    Malaise ressenti dans cette confrontation plus ou moins subtile et consciente de cette' »horizontalité » comme le dit l’article, mouvement exclusif préconisé par Macron (je dirais même pas « pensée », il avance c’est tout et comme il veut) qui nous envoie bien sûr droit dans le mur.

    Tout s’éclaire… car si beaucoup encore ne s’en rendent pas compte c’est simplement que cela correspond à l’esprit général de cette société consumériste et axée sur l’immédiateté (bien des signes de cette dynamique pourraient le confirmer).

  5. claude t.a.l

    Digression sur une chanson de Brassens :

     » La France ( c’est le seul mot que j’ai modifié de toutes les paroles qui suivent ) s’attristait.
    On comprend sa tristesse
    On tapait plus dedans.
    Elle se demandait quand est-ce
    Qu’on va se rappeler de m’enculer.  »

    C’est fait ! Grâce à Macron !

Comments are closed.