Service National Universel : Macron veut obliger nos enfants à se mélanger avec la « diversité » !


Service National Universel : Macron veut obliger nos enfants à se mélanger avec la « diversité » !

Le SNU, Service National Universel, devrait bientôt être obligatoire pour tous nos enfants de 16 ans.

Un mois.

Un mois qui pourrait pour certains des nôtres être un stage de manipulation totale et pour d’autres cauchemardesque.

En sachant que leurs enfants à eux, les politiques, les planqués… obtiendront des planques, forcément.

Merci à Yann Kempenich qui nous a signalé ces articles du Point qui font froid dans le dos.

Et ils veulent faire subir  ça à nos petits de 16 ans.

A 16 ans on est vulnérable, on ne sait pas se défendre, sauf exception.

Et ceux qui vont faire les chambrées, seront-ils des gens de confiance ou bien certains pourront être proches des Indigènes de la République ?  Ces derniers se feraient un malin plaisir de mettre un ou deux Blancs au milieu de « racisés » haineux… Combien de tabassages ? Combien d’humiliations ? Combien de viols ? Combien de meurtres déguisés en accidents ?

https://www.lepoint.fr/politique/service-national-universel-mode-d-emploi-17-01-2019-2286536_20.php

https://www.lepoint.fr/societe/exclusif-service-national-universel-voici-ce-qui-attend-vos-enfants-16-01-2019-2286480_23.php

Connaissant Macron et sa clique, il est évident qu’il y a des arrière-pensées politiques et idéologiques à « mélanger » ainsi les jeunes, loin de leurs parents, avec formation obligatoire « à la citoyenneté », au « vivre-ensemble » etc

« Il répond à un constat sans appel : la jeunesse manque d’un moment de mixité, de cohésion sociale et territoriale, autour des valeurs de la République. » (Gabriel Attal, Macron’s boy)

https://www.lepoint.fr/societe/exclusif-service-national-universel-voici-ce-qui-attend-vos-enfants-16-01-2019-2286480_23.php

 

Tout a été pensé…

« La phase obligatoire du SNU sera divisée en deux parties : deux semaines d’internat avec des activités citoyennes, et deux semaines d’engagement auprès d’une structure d’intérêt général près du domicile. »
« Sortir de son environnement immédiat, se confronter à l’autre, découvrir un territoire, sont autant d’opportunités de se construire, de forger son identité. « 

Tiens, la découverte de la Seine-Saint-Denis, pour nos jeunes Blancs, ça c’est de la découverte, coco ! 

Exemple du « Séjour de cohésion »(16ans) sur la « démocratie interne » : « des jeunes se réunissent en maisonnées qui se réunissent en conseils tous les soirs »

Une sorte de kibboutz quoi ! Mais j’imagine le jeune de Brie-comte-Robert au milieu d’une « maisonnée » de racailles !

Ensuite, stage obligatoire. Par exemple dans une association… genre SOS Méditerranée, genre CCIF ?

 

Aurez-vous recours à la contrainte pour forcer les jeunes à y participer ? Je ne me place pas spontanément dans cette logique.

 

Pas de contrainte, tu rigoles ? Mais du chantage. Pas d’études, pas de diplômes, pas de permis de conduire, pas de concours sans avoir montré patte blanche, assurant qu’on a fraternisé avec l’autre et partagé ses repas halal…

Sans SNU, le jeune ne pourra pas passer le Bac, le permis de conduire ou entrer dans la fonction publique. J’imagine que la mesure s’entendra au jeune identitaire pas assez coopératif (on peut imaginer des « notes » validant le SNU).

 

« Que se passera-t-il en cas de mauvais comportement d’un jeune appelé ?

Toutes les situations personnelles seront gérées, l’encadrement sera formé pour cela. Je ne suis pas très inquiet, car le cadre collectif fait qu’il y aura une forte responsabilisation de chacun. Les encadrants seront recrutés quasiment au cas par cas. Si des titulaires du Bafa sont recrutés, il faudra qu’ils aient déjà une expérience d’encadrement d’adolescents, pas seulement d’enfants. »

Tu imagines des « encadrants » de banlieue ? Shit, trafic, prosélytisme, pression sur les non-musulmans…

Comme le dit Yann : Il y a trente ans, je n’aurais pas été contre le principe mais maintenant…

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


28 thoughts on “Service National Universel : Macron veut obliger nos enfants à se mélanger avec la « diversité » !

  1. AvatarJean-Louis

    C’est marrant (ou pas) mais ça rejoint exactement ce que j’ai dit lorsqu’ils parlaient seulement du projet en question.
    D’ailleurs il faudrait rappeler à ses petits gouvernants (et peut-être aux français aussi…) que le service militaire n’a jamais été un moment de mixité sociale ou de partage de valeurs négrifiées mais une période durant laquelle on apprend à défendre son pays.

  2. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    Oui, je plains sincèrement les jeunes qui tomberont dans une chambrée à majorité fell et balouba.

  3. AvatarYKempenich

    Merci Christine !

    J’adore cette photo illustrant l’article : un militaire de carrière montrant le fonctionnement d’une kalachnikov à un « djeuns » enthousiaste, devant des camarades dubitatifs !

    Une synthèse de notre époque !

  4. AvatarMachinchose

     » il est évident qu’il y a des arrière-pensées politiques et idéologiques à « mélanger » ainsi les jeunes »

    je ne peux pas ycroire!! c’est trop gros ce que vous imaginez là !!

    «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »Comme le dit Yann : Il y a trente ans, je n’aurais pas été contre le principe mais maintenant…

    hé bien, comme Yann, de dis que c’est une idée parfaitement imbécile!! tu vas mélanger deux voire trois « civilisations » qui ne pourront que se confronter durement!
    tu vois un de ces « djeunes » de 16 ans (age osseux poignet 21) rompu à toutes les formes de « run for your life » se mélanger à un de ces gamins que sont devenus nos petits blancs couvés, choyés et complètement inhibé devant une baston !!

    1. AvatarYKempenich

      « tu vois un de ces « djeunes » de 16 ans (age osseux poignet 21) rompu a toutes les formes de « run for your life » se mélanger a un de ces gamins que sont devenus nos petits blancs couvés, choyés et complètement inhibé devant une baston !! »

      C’est exactement le cas de mes enfants qui devront faire ce SNU ! Lire, penser, construire, jouer du violon, apprendre, ça, ils savent.
      Mais jouer du couteau (sauf pour chercher les champignons), insulter, s’imposer, faire chier les autres, non !

      Si j’avais su, je les aurais entraînés au krav maga, au Famas et au 9mm. Mais, nous ne sommes pas aux États-Unis ! 🙁

      1. AvatarSamia

        Mon petit au milieu des zoulous, j’imagine déjà ce que ça pourra donner, une catastrophe ! Mon fils, je l’ai mis dans le privé, enfant sensible au possible. Les collèges publics où qu’ils soient maintenant, ce sont des bordels géants. J’habite un quartier calme en centre ville mais malgré cela, le collège du secteur accueille une sacré faune. Mon fils se serait fait bouffer tout cru au milieu de cette jungle urbaine.

  5. AvatarStéphane

    Je suis sidéré.
    Quand on sait les raisons pour lesquelles le service militaire a été abandonné en 1996, alors que la situation aujourd’hui s’est aggravée.
    C’est à croire que les études réalisées il y a 30 ans, qui ont conduit à cette décision d’bandon, ont été complètement oubliées.
    C’est un retour en arrière sur une décision qui était vendue à l’époque comme une évolution normale de progrès.
    Ces imbéciles n’ont pas compris que l’on ne fait pas marché au pas quelqu’un qui n’en a pas envie sans violence psychologique.
    Se sera donc, soit une démarche volontaire, soit un échèc.

    1. AvatarJoël

      C’était surtout, déjà à l’époque, pour des raisons économiques de la Défense car son budget avait déjà commencé à baisser. Et si Chirac a signé sa « suspension » et non son abrogation, c’est parce que de nombreux généraux ont mis beaucoup de zèle pour la faire appliquer. Ce qui n’a d’ailleurs nullement empêcher par la suite la fermeture des bases et casernes et la déflation en personnel, son budget continuant à fondre plus vite que que la vitesse de la lumière.

  6. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Catastrophique…..

    Tiens, bizarre, encore une caractéristique d’Hitler qui avait institué aussi cette obligation pour les adolescents, je le tiens d’une personne âgée allemande qui a vécu sous le régime d’Hitler.

    Au moins avant c’était le Service Militaire et dans l’Armée il y avait le cadre militaire qu’on savait appliquer, et là rien (quand on voit le niveau du BAFA et surtout le fait qu’il n’y a aucune tri à ce sujet sur la moralité de celui qui le passe…), juste des gens qui savent pour certains à peine se cadrer eux-mêmes (j’en ai vu dans des écoles primaires garder des enfants le mercredi…. sans commentaire, les parents ne se rendaient sûrement pas compte du niveau des personnes à peine pubères qui gardaient leurs enfants..°.

    Il y en a marre de ces illuminés qui polluent tout avec leur cerveau mal rangé. Qu’ils restent dans leur milieu avec des gens qui pensent comme eux et foutent la paix au reste du pays.

    Maintenant, il n’y a plus un endroit de potable (cambriolages… notamment) dans les villes avec leur fantasme de « mixité sociale », et les quartiers soit-disant « défavorisés » sont les plus luxueux dont on s’occupe en priorité.

    Il faut voir la dégradation du centre ville près de chez moi dans des quartiers qui auparavant étaient considérés comme plutôt beaux et chics désormais délaissés (herbes qui envahissent les trottoirs….) et le déplacement des structures se faisant au niveau des quartiers mal famés.

    De plus en plus de Français s’en rendent compte et s’en vont.

    Les politiques avec les gens du Social (car ce sont eux qui revendiquent cela) ne gagneront rien à cela, on a le droit de vivre comme on l’entend et ce n’est pas à la Société de s’adapter à ceux qui sortent des rangs du vivre ensemble mais le contraire.

    Je plains sincèrement les parents qui ont des enfants actuellement…. il y a de quoi avoir peur.

      1. AvatarAmélie Poulain

        Tout à fait ! Et toute la société se délite…. et au final, ça donne des révolutions avec des populations qui ont du mal, pour certains, à retouver une autonomie.

    1. AvatarYKempenich

      Et puis, avant 18 ans, l’éducation, la responsabilisation, c’est quand même bien du ressort des parents !

      J’ai, de plus en plus, l’impression de vivre en république soviétique !

  7. MaximeMaxime

    Ce qui est impressionnant aussi, c’est le nombre de publicités pour inciter les jeunes à s’engager dans l’armée. Un « pognon de dingue » !
    Par contre, en principe ce sont des CDD de 5 ans maximum.
    Parmi les arguments de « vente », est promise une aide à la reconversion à l’issue du contrat pour ceux qui ne voudraient pas continuer (d’autant plus qu’il paraît que les militaires français sont particulièrement mal logés sur le plan matériel, même « Libération » s’en fait l’écho : https://www.liberation.fr/societe/2013/03/07/une-dizaine-d-officiers-francais-denoncent-les-gaspillages-dans-l-armee_886898). Quand on voit les exigences démesurées des entreprises pour beaucoup d’emplois, on peut douter que la reconversion soit aisée…
    Bref, tout ce « pognon de dingue », comme dirait Macron, dans des spots télévisés, sur du mobilier urbain etc. ne mériterait-il pas plutôt d’être investi pour améliorer l’équipement de l’armée et surtout les rémunérations, de manière à restaurer le prestige de notre armée et tenir à l’écart les éléments indésirables du recrutement ?
    Car qui peut franchement vouloir, dans une France humiliée notamment par son président de la République, s’engager dans de telles conditions financières ?
    Puisque ce n’est ni pour l’argent, ni pour défendre CE régime, par élimination nul doute que des racailles désireuses de conquérir la France postulent…
    Espérons que les services du recrutement savent faire le tri entre le bon grain et l’ivraie.
    Il y a un test psychologique à l’entrée… mais comme il est interdit de discriminer par ailleurs et qu’on est libre de penser que la psychologie et les psychologues ont leurs limites… (pour ma part, je n’y crois pas trop…)
    On peut légitimement s’inquiéter !
    Surtout quand disparait par magie un porte-char, par exemple – entre autres !!
    https://www.lepoint.fr/faits-divers/mysterieuse-disparition-d-un-porte-char-militaire-a-istres-24-01-2017-2099669_2627.php

  8. AvatarChristian Jour

    Apprendre à des adorateurs de l’islam comment se servir d’une arme, ça c’est la pire des conneries dans le monde de la connerie.
    Mélanger des bouffeurs de cochons (que nous somme) avec des anti-bouffeur de cochon (que sont les musulmans) n’est pas une bonne idée, c’est la pire.Comment cette France est en train de devenir me fout la rage et la haine contre ces mondialistes qui veulent changer notre pays en pays musulman. Le cul en l’air jamais. Dehors les cafards et autre parasites.

    1. Avatarhollender

      Alors Christian, vote NDA,
      LA gauche caviard , LR , les résidus de PS ont tous été émasculésce serait pire que tout.

      RN , ils n’ont rien prouvé……….. à part qu’ils savent eux aussi profiter du « système » et souffler de l’air chaud.

      Robert Ménard qui se bat tout seul à Bézier doit monter sur les planches durant la campagne des Européennes. Il a même mis la crèche sur des roulettes….. quel courage en terre bougnoule au sud……..!

  9. Avatardmarie

    La mixité commence à l’école maternelle ! On voit déjà ce que ça donne en arrivant au collège.
    Il est évident que ce n’est pas pour ce motif que le mac veut cette « initiation » à la vie en commun.
    La REM : la REPRESSION EN MARCHE !

  10. AvatarJean-Louis

    Et vous croyez que les racailles ne pas se défausser ?
    Et c’est quoi, cette disposition qui oblige des MINEURS à participer à ce cirque qui n’est en aucune manière lié à la défense de la France. Rien que l’appellation « service national » est un non-sens.
    Et si des parents portaient l’affaire en justice, qu’est ce qu’ils attendent. Car ceci n’a rien à voir avec une scolarité obligatoire.
    Espérons que les partis d’opposition mettent à leur programme la suppression de cette aberration.
    Comme le dit si bien Amélie Poulain, il y en a marre de ces illuminés.

  11. Avatar"à la" poubelle !

    Pas de panique ! Pour l’année 2019, cela ne concerne que 6000 jeunes, tous volontaires. Cela concernerait tous les jeunes en 2026.
    D’un autre côté, ça serait rigolo de voir certains petits bobos confrontés aux « gentils immigrés » qu’ils imaginent. Le choc !!!

  12. AvatarHervé

    Le métissage de notre peuple est l’objectif final de Macron. Bientôt,dans les écoles de jeunes filles,ils leur imposeront des cours,les incitant à se mettrent avec les migrants Africains;j’en suis certain. Macron est vraiment un moins que rien.

  13. AvatarAlexcendre 62

    La France de Macron va apprendre nos jeunes dans leurs diversités a bien tirer ? ils seront plus doués que les nôtres car plus motivés ? j’espère qu’après il va assumer les conséquences car il va en avoir ? Seuls des nonoches de la macronie ou autres ne voient rien venir . Je comprends sans l’approuver que des gens quittent ce pays car si on doit se battre autant le faire dans un pays lucide chez nous ce n’est plus le cas .

  14. AvatarHellen

    Qu’il fasse des gosses à lui le Macron, et qu’il les mélange à la diversité, car pour l’instant, il s’occupe des nôtres et ce ne sont pas les siens… alors Macron, tu n’as rien prouvé de bien pour l’instant…
    Alors Macron Dégage!!!
    Je ne supporte plus ce type!

  15. Avatarphil Bogt

    Avant d’envoyer nos gosses Passé un mois chez les gnacs le Macron ferait bien d’aller le faire le service national. Nous donnons une éducation respectueuse à nos enfants c’est pas pour qu’ils fassent un mois stupide, inutile qui ne servira à rien. Qu’il envoit les gnacs des sités prouver qu’ils sont bien Français plutôt que subventionner leurs trafics de merdes.

  16. AvatarJoël

    Rectificatif, annoncé hier soir au JT, cela ne sera pas 1 mois mais 15 jours.
    Utilité ? néant.
    Autant brûler directement les liasses de billets dans la cheminée de l’Élysée.
    C’était déjà le cas avec la journée citoyenne.
    Quant à la mixité, MDR. Il y a plus de 20 ans quand le SN existait encore, les « communautés » se regroupaient déjà par chambrée et les cadres laissaient faire pour ne pas avoir le feu dans les casernes.
    Les prémices des zones de non-droit étaient déjà en marche.

  17. Avatardmarie

    Et les gosses des ministres et autres, comment vont-ils faire ?
    Est-ce qu’ils vont faire ce service ou trouveront-ils une parade pour leur éviter cette mixité ?
    Et les petits-enfants à la mémé brizitte… Il doit y en avoir des grands maintenant vu son âge ?

Comments are closed.