Ferrand choqué, la presse parle des dépenses illégales du député Marie-Christine Lang


Ferrand choqué, la presse parle des dépenses illégales du député Marie-Christine Lang

Merci à Templier qui nous a signalé la chose :

MME LANG, député « EN MARCHE », amie de Monsieur MACRON, fauche directement dans la caisse de l’Etat. C’est-à-dire dans la poche du peuple.

Voici les dépenses qu’elle aurait effectuées avec la CB de l’Assemblée Nationale :

– 5 paiements à des médecins dont 1 000 € à un stomatologue et 680 € à 1 autre spécialiste.

– 11 règlements dans des pharmacies.

– 22 règlements en carte bleue de député dans des supermarchés, dont 15 dans celui qui se trouve juste à côté de son domicile, pour un total de 1 539 €.

 – 7 CB dans des magasins de jouets ou de puériculture.

 – 24000 € de retraits en liquide (2000 par mois).

– un retrait de 250 livres sterling, en août 2016, en Angleterre, alors qu’elle y passait des vacances.

Il est vrai que les indemnités de député sont tellement minables ( 5000 euros mensuels ! ) que certains sont obligés  de piocher dans l’enveloppe équivalente destinée à leurs « dépenses d’élus »…

On lira avec intérêt les articles du Monde et de  Challenges  ci-dessous. Non pas tant pour le scandale qu’il dévoile, mais pour les réactions de Ferrand, Président de l’Assemblée nationale.

Pas un mot pour condamner, juste un effort pour rassurer ( elle va rembourser, pas de souci), plus soucieux de voir dans la révélation de la fraude une opération politique menée par les ennemis de Macron que pour les faits eux-mêmes.

Chez Macron, on a tous les droits, on n’a pas d’état d’âme, on peut mentir, voler… peu importe. Par contre, que, dans le système verrouillé et dictatorial, d’aucuns parviennent encore  à faire connaître la vérité au bon peuple de France, si enclin à haïr Macron, ça c’est un problème, un vrai pour Ferrand.

 

Anne-Christine Lang déjà épinglée sur son indemnité représentative de frais de mandat

Par Laura Motet Publié le 12 janvier 2019 à 15h09

Quinze parlementaires ou ex-parlementaires sont visés par des enquêtes préliminaires pour de possibles usages illicites de leur enveloppe de frais de mandat entre 2012 et 2017, a annoncé L’Express en décembre 2018.

Vendredi 11 janvier, Radio France révélait qu’Anne-Christine Lang, actuellement députée La République en marche de Paris, avait ponctuellement utilisé son indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) pour des dépenses discutables. Cette enveloppe d’environ 5 800 euros brut par mois est donnée aux parlementaires pour s’acquitter des dépenses liées à leur activité d’élus. Or, d’après les relevés de compte d’IRFM d’Anne-Christine Lang de février à septembre 2016 que Radio France s’est procurés et que Le Monde a également pu consulter, la députée, alors membre du groupe socialiste, a effectué des paiements à caractère personnel. L’élue a ainsi sorti cinq fois sa carte bleue de députée pour payer des médecins (dont plus de 1 000 euros pour un spécialiste), onze fois pour divers achats en pharmacie (pour 360 euros en tout), ainsi que d’autres petits achats pendant ses vacances.

Contactée par Le Monde, la députée reconnaît « deux ou trois négligences » et affirme avoir depuis pris contact avec la déontologue et le questeur de l’Assemblée afin de rembourser les sommes indûment payées avec son IRFM.

Laura Motet
https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/01/12/anne-christine-lang-deja-epinglee-sur-son-indemnite-representative-de-frais-de-mandat_5408317_3224.html

 

La députée Anne-Christine Lang, qui a, selon Radio France, utilisé son enveloppe parlementaire de frais de mandat pour des dépenses personnelles, « va rembourser ce qui selon elle a fait l’objet de négligence », a indiqué mardi Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale.

Citant des relevés de compte de l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) de Mme Lang pour la période de février à septembre 2016, Radio France a rapporté vendredi que la députée, aujourd’hui LREM et socialiste à l’époque des faits, aurait utilisé une partie de cette enveloppe pour des dépenses à caractère personnel. Elle a plaidé la « négligence » auprès de Radio France.

Interrogé sur France Inter pour savoir si elle serait sanctionnée, Richard Ferrand a indiqué mardi qu’elle « va évidemment rembourser ce qui selon elle a fait l’objet de négligence » et « aura l’occasion de s’entretenir avec la déontologue de l’Assemblée nationale ».

Soulignant que « les faits se sont déroulés sous la précédente législature », il a aussi fait valoir que l’enquête de Radio France « repose sur des sources que sont les Macron Leaks, c’est-à-dire la capture illégale d’un certain nombre de documents ».

Cette enquête, comme l’article d' »un grand quotidien » (Le Monde vendredi, NDLR), « constituent à la fois la traduction d’un désir de transparence mais une contribution au dénigrement des parlementaires sur la nécessité desquelles je m’interroge », a ajouté M. Ferrand.

Le président de l’Assemblée nationale a précisé que la déontologue de la chambre basse du Parlement lui avait remis lundi un rapport montrant que « la culture de la déontologie progresse », et a indiqué que « 100% des députés seront contrôlés pendant cette mandature sur l’usage qui est fait des frais de mandat ».

La déontologue viendra en outre « le 30 janvier devant le bureau de l’Assemblée nationale pour indiquer quelles sont les modalités de contrôle qui vont être mises en oeuvre et pour lancer, comme prévu par la loi que nous avons votée, les contrôles qui permettent cela ».

https://www.challenges.fr/politique/frais-de-mandat-la-deputee-anne-christine-lang-va-rembourser-certaines-depenses_636574

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




17 thoughts on “Ferrand choqué, la presse parle des dépenses illégales du député Marie-Christine Lang

  1. AvatarChristian

    Et si elle veut refaire la déco de sa maison Ferrand lui enverra son ex compagne, une décoratrice a qui il a confié des missions pour les mutuelles de Bretagne qu’ils dirigeait. Vivement que l’on ai ses relevés de CB lorsqu’il gérait cette mutuelle pour voir un peu comment vit ce Monsieur.

  2. AvatarDomy 66

    Quel scandale ! Ils sont plus écoeurants les uns que les autres. Si certains avaient encore des doutes, avec cette révélation, la preuve est bien donnée que nous sommes en monarchie et que le Roi Macron et sa cour se gavent bien sûr le dos du peuple.
    J’en suis personnellement arrivée à un point que lorsque je vois des châteaux, je pense automatiquement que c’est le pauvre peuple qui s’est crevé pour les construire et que toutes les richesses qui s’y trouvent ont été payées sur le dos du peuple.

  3. AvatarAnnie

    Pourquoi ne l’a démet pas immédiatement de ses fonctions ?
    Dans le privé, c’est la porte illico et plainte à la police

  4. AvatarMachinchose

    1000 EUROS a un stomatologue! ç’est ce qui s’ appelle avoir de l’ estomac!!

    mais elle a tenté de se corriger en filant 680 EUROS a un Escrologue! y a de l’ effort…

    un jour, comme sous la royauté, il se vendra en France des « charges » de députés et de sénateurs, avec differents fermages….ET CES SALOPARDS POURRONT SE PAYER SUR LA BËTE !

    mais plus franchement que cette hypocrisie

    cette femme doit etre exclue du parlement, perdre son mandat, interdiction de la moindre vie publique, condamnée a rembourser les sommes détournées et prendre de la prison avec sursis eventuellement

    mais on sait que le barbucrade qui sert de PM lui adéjà tiré l’ oreille

    1. AvatarFomalo

      Non non, @Machinchose!!! Stomatologue c’est le spécialiste de la cavité buccale dents et mâchoires comprises. Oui, bon d’accord, on aurait pu penser que c’est plutôt Sch….a qui aurait eu besoin de consulter (:-)) >) mais la » fonte osseuse », je connais et je m’astreins à compatir quelque peu.. Est-ce plus grave au fond que le montant pour les taxis d’Agnès Saal ex directrice de l’INA? Elle et son fils avaient peut-être de graves problèmes « circulatoires »? Et elle est où aujourd’hui Agnès Saal, hein?..
      Votre deuxième hypothèse est diablement plus intéressante, mais c’est drôle, je ne la mettrais pas vraiment au futur….

      1. AvatarMachinchose

        juste!! et dire que le mot « bouche » en Grec se dit Stoma ……je suis nul sur ce coup!!
        Ah …..l’ osseuse Agnès!! l’ INA….. Beaubourg……. et le prédecesseur, le « bon ami  » Gallet ,

        Agnès se fait oublier encore a plus de 15.000 euros par mois sans doute
        la voiture de fonction elle doit la faire exploiter par Abdel qui est chauffeur cher Uber

        Agnès uber Saa lls

  5. AvatarLaurence-Antigone

    Quand je pense qu’une député suédoise, qui avait pourtant remboursé quasi immédiatement, les deux malheureuses barres chocolatées payées avec la CB pro, s’était vu obligée de démissionner….

  6. AvatarAdalbert le Grand

    ANNE-Christine Lang.

    Députée « en marche », certes. Mais surtout issue du parti SOCIALISTE (suppléante de JM le Guen, lui a succédé lorsqu’il est devenu ministre).

    Avec un tel ADN, il ne faut guère s’étonner. Elle,n’allait pas changer de mentalité en changeant de parti. Chez les socialos, vivre aux crochets de l’Etat est une seconde nature, un réflexe conditionné, une tradition.

    Habitués aux emplois fictifs et à se servir dans la caisse. Cf la MNEF et toutes les emplois bidons, assistants de fac bidon, permanent au parti, aux associations satellites comme SOS Racisme. Demandez donc à Benoît Hamon ou à Cambadélis…

    Le pire étant l’aplomb incroyable avec lequel ils font la morale aux autres…

  7. Avatardomy66

    Oui Laurence-Antigone.

    C’est dur mais a le mérite d’être dissuasif. Chez nous, tout est permis. Alors, pourquoi se gêner ? Et pourquoi payer alors que le contribuable peut s’en charger ?

    On n’imagine pas la somme totale des dépenses de tous les parlementaires français mais aussi européens ?

  8. AvatarJean-Louis

    Comme si les députés avaient besoin de ce genre d’affaires pour qu’on les dénigre…
    2000 euros en liquide tous les mois, elle devaient aller aux migrants…

  9. Avatardomy66

    Agnès Saal est de retour et a été nommée au 1er septembre dernier haut fonctionnaire à l’égalité, à la diversité et à la prévention des discriminations auprès du secrétaire général du ministère de la Culture…Et voilà il y en a pour qui cela s’arrange toujours et qui n’ont pas besoin de traverser la rue pour retrouver un job. Quel milieu pourri ! tous potes.Et si besoin, ils retournent leur veste

  10. frejusienfrejusien

    Comme quoi la demande des GJ est vraiment justifiée :

    casier vierge pour tous les candidats à un poste ,
    inéligibilité définitive pour les corrompus,
    Ferrand par exemple, avec son histoire des Mutuelles de Bretagne, occupe un poste illégitimement, a-moralement, scandaleusement,

    on a l’impression que plus ils sont pourris , plus ils prennent de la valeur sur le marché,

    et quelle impudence, quelle rouerie, quelle arrogance vis-à-vis des citoyens qui eux, payent pour tout

Comments are closed.