Reuters : Macron espère que le débat pourra apaiser les troubles français. Louis XVI aussi…


Reuters : Macron espère que le débat pourra apaiser les troubles français. Louis XVI aussi…

Commentaire de la chef stratégiste de la banque JP Morgan, lisez bien:  » I am more worried now about the « yellow vest » protests in France (than Italy) », Karen Ward, chief market strategist for EMEA at JP Morgan Asset Management, told an media briefing ».

Traduction : Je suis à présent bien plus inquiète à propos des manifestations des Gilets Jaunes (que de celles en Italie).

Si les banquiers étrangers commencent à « baliser », cela veut dire que le prix des CDS sur les Bons du Trésor de la France vont augmenter très très vite, en fait au fur et à mesure des manifestations des Gilets Jaunes.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Credit_default_swap

Comment Macron et son équipe ont-ils pu être aussi bêtes pour imposer un « Cahier de Doléances », imitant en cela… Louis XVI…
Réponse: parce qu’au cabinet de Macron ils sont, bien que diplômés de l’ENA, tous totalement incultes en termes d’Histoire de France

 

 

Traduction google

PARIS / FLAGY, France (Reuters) – En 1789, Louis XVI convoqua l’aristocratie, le clergé et les citoyens français pour qu’ils discutent des moyens de brouiller les finances mornes de la couronne et de calmer le mécontentement populaire suscité par une société féodale sclérosée.

Cela a marqué le début de la Révolution française. Quelques mois plus tard, il était impuissant et, quatre ans plus tard, décapité par une guillotine.

Deux siècles plus tard, le président Emmanuel Macron, souvent critiqué pour son attitude monarchique, appelle également un débat national à adoucir les manifestants «au gilet jaune», dont le soulèvement qui a duré neuf semaines a mis le feu à Paris et a secoué son administration.

Il lancera le 15 janvier une initiative de «grand débat» d’une durée de trois mois. Comme pendant le règne du roi infortuné, les Français écrivent déjà des plaintes dans des «cahiers de doléances» ouverts par les maires de 5 000 communes.

Le débat portera sur quatre thèmes: impôts, énergie verte, réforme institutionnelle et citoyenneté. Les discussions se dérouleront sur Internet et dans les mairies. Mais les responsables ont déjà déclaré que changer le cours des réformes de Macron visant à libéraliser l’économie serait impossible.

Les débats ne sont pas une occasion pour les gens de se libérer de leurs frustrations, et nous ne remettons pas en question ce que nous avons fait au cours des 18 derniers mois « , a déclaré à BFM TV, porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux. « Nous ne rejouons pas les élections.« 

En limitant les termes, Macron risque de commettre la même erreur que celle condamnant la monarchie, a déclaré l’historien Stéphane Sirot de l’Université de Cergy-Pontoise au journal Le Parisien.

« Emmanuel Macron est comme Louis XVI qui … reçoit les cahiers de doléances mais ne comprend rien d’eux. »

POUSSIÈRE DANS LE VENT

À Flagy, à 100 kilomètres au sud de Paris, le maire du village a reçu des doléances  écrites émanant de «gilets jaunes» locaux, tels qu’Agosthino Bareto. Le propriétaire de garage âgé de 65 ans est convaincu que le gouvernement organisera le débat à sa guise.

« Tout ce que nous avons dit est comme de la poussière projetée au vent », a déclaré Bareto. « Nous ne sommes pas écoutés. »

Le maire de Flagy, Jacques Drouhin, est sensible à de telles frustrations. Il dit qu’il refusera de tenir un débat en séance plénière tant que Macron prévoit de poursuivre les réformes malgré tout.

«Ce n’est pas ce que nos citoyens demandent», a déclaré Drouhin. « C‘est assez. Il incombe maintenant à nos dirigeants d’écouter ce qui a été dit dans les cahiers de réclamation. « 

Une faible participation minerait l’exercice. Un sondage d’opinion réalisé par Elabe mercredi a révélé que 40% seulement des citoyens avaient l’intention de participer au débat.

La France se prépare à plus de manifestations de rue et d’éventuelles émeutes lors du coup d’envoi des soldes d’hiver ce samedi. Cependant, même si les manifestations continuent à gronder, il reste à déterminer si les «gilets jaunes» vont devenir une force politique ou disparaître, annulés par leurs propres différences internes.

Luigi di Maio, leader du mouvement italien anti-établissement, a publiquement soutenu cette semaine les manifestants français en offrant à son parti la plate-forme Internet pour la démocratie directe – connue sous le nom de « Rousseau », d’après un éminent penseur des Français Les «gilets jaunes» définissent un programme.

While leaderless, the “yellow vests” mirror movements like Spain’s Indignados and Italy’s 5-Star, which have sought to upend Europe’s traditional political system.

Sans chefs de file, les « gilets jaunes » sont le reflet de mouvements comme les Indignés espagnols et le 5 étoiles italien, qui cherchent à renverser le système politique traditionnel de l’Europe.

« Je suis plus inquiet maintenant à propos des manifestations contre le » gilet jaune « en France (qu’en Italie) », a déclaré Karen Ward, stratège en chef des marchés pour la région EMEA de JP Morgan Asset Management, lors d’un point de presse.

RÉFÉRENDUM?

Les «gilets jaunes» prennent leur nom des gilets haute visibilité qu’ils portent aux barricades et dans la rue. Leur rage provient d’une compression des revenus des ménages et de la conviction que Macron, un ancien banquier d’affaires considéré comme proche des grandes entreprises, est indifférent à leurs difficultés.

Macron aura à cœur la forte baisse de l’appui du public aux manifestants au cours du mois écoulé. Il promet d’utiliser les débats pour canaliser leur colère et façonner une nouvelle politique via une démocratie plus participative.

Les «gilets jaunes» réclament le droit de convoquer des référendums par le biais de pétitions de masse. Les hauts ministres n’ont pas rejeté cette idée – le Premier ministre Edouard Philippe a qualifié les référendums à l’initiative des citoyens de « outils utiles dans une démocratie » – mais a précisé que leur utilisation devrait être limitée.

Il est plus probable que le parti au pouvoir et le gouvernement préconisent que le débat national soit suivi d’un référendum comportant plusieurs questions, plutôt que d’un vote levé ou baissé.

«Le gouvernement est conscient des risques de faire de chaque vote un vote sur Macron et non sur les problèmes», a déclaré Antonio Barroso, directeur adjoint de la société de conseil en recherche chez risque Teneo. « Donc, vous résolvez cela en posant plusieurs questions. »

Our Standards:The Thomson Reuters Trust Principles.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




14 thoughts on “Reuters : Macron espère que le débat pourra apaiser les troubles français. Louis XVI aussi…

  1. severic2009

    Il n’y a « RIEN » a à discuter avec ce pantin micro dictateur »ROTHSCHILDIEN »,la seule action,c’est qu’il se barre,ou de grès ou de force,il n’a « RIEN » a proposer,il a une mission »DÉTRUIRE LA FRANCE ET SON PEUPLE »,il ne nous reste qu’une alternative,le détruire,avant qu’il ne nous détruise,et si vous en doutez,nous n’aurons pas d’autre chance de le faire..!!

    1. Machinchose

      « qu’il se barre,ou de grès ou de……

      tu as raison! il n’ est plus qu une potiche et devra traiter de gré a gré avec le Peuple 😆

  2. Machinchose

    faut repérer le dangereux vieil homme armé d’ un épieu durci au feu!
    Cassetamère! choppe le!! c’ est une arme redoutable!!

    il fut un temps ou les « fourrures jaunes » de Lascaux et des Eyzies, se servaient de la même arme pour buter des mamouths et …..les bouffer

    fais gaffe a tes robocop….les Gj seraient capables de les bouffer aux feux des ronds points

  3. Annie

    Je doute que dans les villages à faible population et où tout le monde se connaît que les sujets sensibles soient évoqués

  4. Malou30

    Moi je suis pour que macron m’écrive une lettre , mais très courte plus courte que ce roman qu’il vient de nous envoyer ! C’EST celle de sa DÉMISSION !

  5. Gromago

    Il semble de plus en plus évident que la seule question que Macron doit poser aux français est :voulez-vous que je reste ou que je parte ?

    Mais macron a signé un pacte avec les diables mondialistes ,alors ….
    Les diables mondailistes,ce sont des mecs qui ont de l’argent ,qui en veulent encore plus (parait que c’est normal d’envoulir toujours plus) et qui misent sur l’argent de la planète plutôt que,bêtement sur l’argent de la France (on ne sait pas où il est passé ,sûrement déja enfui dans les comptes des dits diablotins ),donc qui se foutent (les diables et macron) complètement de la France .
    Mais à un point que le citoyen moyen ne peut même pas imaginer .
    Donc l’avenir :pas la peine de faire des études,la famille que dalle,les emplois:ben on vendra des glaces aux touristes chinois, et puis comme on ne far plus d’enfants,on nous remplacera par des robots .Entre temps ils se rendront compte,les diablotins que les migrants une fois chez eux (ca d chez nous ) deviendront aussi chiants et même plus que les français ;
    Alors,vos gueules les mouettes et tous robotisés .

    1. Dorylée

      Les robots, c’est pas chiant, c’est jamais malade, jamais fatigué MAIS ca n’achète pas de bagnole et ça n’emprunte pas d’argent à rembourser avec de gros intérêts…

  6. Hellen

    severic2009 a parfaitement raison… Nous en sommes à un point, où…, il faut détruire tout ce que ces gens-là ont fait, et revenir avant la loi de janvier 1973, loi ROTHSCHILD;… responsable de la dette, et qui a supprimé la Banque de France au profit des Banques Privées… loi monstrueuse pour la France et son Peuple…
    Reprendre son indépendance en dehors de cette fumeuse U.E. la rejeter totalement…!!!
    Détruire toutes les lois ou presque votées depuis 1969 au moins…

    Reprendre nos droits volés depuis toujours et depuis 1789 pire qu’avant…
    Appliquer la vraie Démocratie et non celle des riches…
    Le gouvernement par le Peuple et pour le Peuple et rien d’autres…!!!
    Fermer les frontières…
    Appliquer la peine de mort à tous les musulmans qui viennent pour tuer…

    La Banque de France, comme elle était avant…!!!
    Remettre l’instruction scolaire comme autrefois…

    Il y a tellement de choses à détruire et à reconstruire…
    Les Français qui ne sont pas d’accord, peuvent partir, ailleurs il y a de la place pour eux…

    Première chose : MACRON DEMISSION…!

  7. Alexcendre 62

    Mon sentiment est qu’ils sont déjà en train de noyer le poisson , pour un coup qu’ils ont chaud aux fesses dommage que tant de gens se prêtent a cette mascarade , surtout il ne faut pas louper les européennes car les réformes c’est par là qu’il faut les commencer si nous voulons que les choses changent .

  8. Angelo

    Ce débat sert strictement a rien , hormis à faire perdre du temps, macron espère que les GJ abandonneront lassés…il ce trompe car le vrais combat continuera jusqu’au élections suivies de son départ acte X est programmé suivit du 11…

  9. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Avec la lettre que notre grand manitou a pondue aussi vide qu’une coquille d’œuf que le grand homme lui-même, et le grand débat citoyen où il y a interdiction en toute démocratie de parler de certains sujets comme l’immigration et la peine de mort, il y a de fortes chances qu’il ne convaincra personne, sauf quelques abêtis indécrottables comme il en existe dans toute société qui se respecte, quelle qu’elle soit.

    Les riches, les très riches et les très très riches ? Il paraît qu’ils ne sont que 10 % de la population française, donc par déduction ils ne seront que ce pourcentage, avec, allez, quelque 5 % des « autres », ce qui rejoindrait en somme le pourcentage des gens de macron si l’on en croit les rumeurs. Ceci dit, avez-vous remarqué qu’à chaque fois les sondages officiels disent qu’il baisse de 5 points mais que l’estimation reste toujours à 23 % ? Je suis loin d’être une lumière en maths mais, là, il y a comme un réel problème de comptage de leur part ou ils prennent pour des bulots. Personnellement, j’aurais tendance à me pencher vers la seconde hypothèse.

  10. Conan

    Tu parles d’un « grand débat » …
    Parlons plutôt d’un grand rideau de fumée, à l’abri duquel il signera le traité d’Aix la Chapelle, après avoir fait signer le pacte de Marrakech ….
    Il avance déjà les contraintes des « traités internationaux » pour affirmer qu’on ne peut rien contre le droit d’asile !!!……
    Ce type va tuer la France avant la fin de son mandat !

  11. frejusien

    Pour mieux nous convaincre de participer à ce débat, il a décidé finalement d’envoyer sa lettre par la poste, individuellement à chaque Français , cela devrait coutre 5 millions d’euros,
    on a dû lui susurrer que ce geste apaiserait la colère, car il pourrait être interprété comme une forme de respect du citoyen

Comments are closed.