Nous étions venus dire notre colère à Macron à Bourgtheroulde… on n’a pas pu l’approcher !


Nous étions venus dire notre colère à Macron à Bourgtheroulde… on n’a pas pu l’approcher !
Mardi 15 janvier 2019 au rond-point de Bourgtheroulde dans l’Eure
Monsieur Macron a réuni les maires dans cette petite bourgade de Normandie.
Nous étions venus le voir pour lui montrer que le Peuple était en colère.
Nous ne l’avons pas vu, les gendarmes ont barré les ronds-points de l’entrée de la ville.
Nous sommes restés là sur un rond-point.
Fait exceptionnel, je n’ai pas donné une seule carte RR ! Tous les gens à qui j’ai parlés connaissaient notre association.
Nous avons parlé avec des gendarmes, nous avons plaisanté avec eux.  
Extraits de nos conversations :
 « Qu’est-ce qui leur a pris de voter Macron ? « 
« Nous préférerions nous occuper des zones de non-droits qu’être ici »
« Nous sommes aussi des gilets jaunes mais nous avons des ordres »
« Nous sommes loin de nos familles et ne sommes pas payés en plus« 
Un groupe plus loin a attiré notre attention par leur agitation. Les gendarmes se sont équipés de leur casque à visière, bouclier….
Le groupe est parti vers la ville.
Un gendarme est venu nous prévenir qu’il y allait avoir du remue-ménage et qu’il serait plus prudent de partir.
Nous avons eu le temps de prendre quelques photos et hop dans les voitures.
Nous étions venus pour montrer à Monsieur Macron que nous étions le Peuple mécontent mais pas pour en découdre avec les forces de l’ordre.
Nous savions que le jour de la grande bagarre n’était pas aujourd’hui. Qu’il est inutile de se faire blesser ou de mourir pour Macron.
Nous savons que le grand Jour va venir, qu’il approche, qu’il faudra se battre mais contre des gens qui ne sont pas de notre Peuple.
 Nous sommes prêts à donner notre vie pour nos familles,  pour notre Vraie France pas pour une marionnette.
Je ne savais pas qu’il y avait autant de forces de l’ordre en France.  Ou avaient-elles toutes rendez vous à Bourgtheroulde ?
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




8 thoughts on “Nous étions venus dire notre colère à Macron à Bourgtheroulde… on n’a pas pu l’approcher !

  1. Robertr

    Le vrais visage de notre dictateur que certains Français on élu, et oui il n’est pas encore l’heure pour le grand combat,car brave gens n’en doutez pas il viendras,il vont lâché les 80km pour nous faire passé Marrakech, il lâcheront. isf pour la reforme de la retraite et quelques autres truc bien tordus encore ne lachons rien et sur tout tout remettre tout a plats.

  2. Hervé

    Depuis quelques dizaines d’années,j’entends toujours ce mot,de la part des politiciens,et qui ne mène jamais à rien; »dialogue ». Ah qu’ils aiment bien utiliser ce mot qui,à lui tout seul,semble résoudre tous les problèmes,comme un coup de baguette magique. Non,ce n’est pas avec le dialogue,que nous changerons les choses,car cette méthode est notre faiblesse,et la force de Macron,qui sait très bien qu’il nous mène comme des ânes,avec ses beaux discours. Pendant ce temps,rien ne se passe,ou très peu;juste quelques petites miettes,par ci par là,qu’il nous balance,comme à des moineaux affamés,et qui s’en retournent ensuite chez eux,pour un temps,jusqu’à la prochaine famine,et ainsi de suite. Mais n’oublions jamais que la priorité de Macron,c’est l’islamisation de la France,et le métissage de notre peuple,grâce aux centaines de milliers d’hommes jeunes,et musulmans,qu’il fait venir chez nous;et plus il gagnera du temps,plus son projet se réalisera;car chaque jour qui passe,c’est toujours plus d’Africains qui arrivent,et très bientôt,les jeunes femmes Françaises,seront confrontées à ces barbares,et elles deviendront musulmanes,ainsi que leurs enfants métis. Jamais Macron ne pourra nous apporter satisfaction,dans tous les domaines,car pour lui,la seule priorité,c’est de trouver de l’argent,pour accueillir et entretenir toujours plus de migrants Africains,et ce n’est pas avec les 6 millions de sans emploi que nous avons,qu’il leur offrira du travail. Si nous ne concentrons pas nos forces pour lutter contre cette immigration,bientôt,il sera trop tard,car il nous dira, »oui,mais maintenant qu’ils sont là,nous ne pouvons pas les abandonner,et il est de notre devoir,comme la France l’a toujours fait,de venir au secours des plus démunis..! » Et le piège se refermera,définitivement sur nous. Il sera trop tard..!

    1. Pouf

      …mais en Algérie, cela faisait plus d’un siècle que les Français y vivaient et qu’il s’agissait des 2ème ou 3ème génération…et pourtant, ils ont rejoint la mère-patrie…donc pourquoi le retour au pays ne serait-il pas possible ? Surtout que cette population ne s’adapte pas, pour une grande part, à notre mode de vie.

  3. Jean Pierre

    Mon impression est encore plus renforcée, suite a ce débat.
    Et oui il sait, mais persiste,
    Le vrai casseur c’est bien lui, c’est ce qu’il a fait bien avant son élection et encore toujours. Oui c’est un DICTATEUR avec une nouvelle forme. Venez débattre il y a surement des idées auxquelles il n’y avait pas encore pensé ( ou oublié )
    A suivre……..

  4. Christian Jour

    Tous ces LAREM et tous les élus de gauche en général n’ont pas l’intention de varier d’un degré la route qu’ils se sont fixés avec jupiter. Tout ceci c’est du flan, ils font semblant de nous écouter, mais ils continuent de faire leur programme et surtout ne pas aborder les sujets qui fâche comme l’immigration, même si on va droit dans le mur.

  5. domy66

    D’accord avec vous tous. Hélas, les gouvernements successifs et actuel n’ont rien mis en place pour réguler l’immigration et ont toléré des milliers de sans-papier sur notre territoire, ont subventionné des associations avec nos deniers pour les défendre et les aider. Et maintenant pour virer tous ces parasites, il va falloir compter sur nous-mêmes. C’est d’ailleurs le souhait de l’Etat qui fera d’une pierre deux coups en réglant ainsi le problème de l’immigration et du chômage en faisant des morts.

  6. frejusien

    Macron doit se faire protéger un maximum chaque fois qu’il met le nez dehors, sinon, partout où il passe il se fait insulter,

    les citoyens ont été maintenus à très bonne distance de sa Majesté des mouches,

    il ne pourra pas toujours faire ça, et ça finira mal pour lui, s’il ne comprend pas ce qu’on lui explique depuis deux mois

  7. patito

    pour le moment il circule encore en Renault mais doit arriver en douce par des petites routes ; je crois qu’il faudra passer au gros 4X4 Chevrolet blindé avec vitres teintées pour ne pas voir les alcooliques , les paresseux , les ratés , les réfractaires …………….etc

Comments are closed.