L’UE, à la source de nombre de nos maux : entretien entre Thierry Mariani, Pierre Cassen et Christine Tasin


L’UE, à la source de nombre de nos maux : entretien entre Thierry Mariani, Pierre Cassen et Christine Tasin

Invités par Kernews pour une interview de Pierre Cassen pour son livre Et la gauche devint la putain de l’islam, le hasard d’un échange téléphonique entre Thierry Mariani et le directeur de la radio, Yannick Urrien, a permis un débat filmé entre nous tous.

Nous sommes ravis de voir qu’il y a encore quelques politiques qui n’ont pas peur d’échanger avec nous, les lépreux et nous saluons le courage, bien que tardif, de Mariani qui a rejoint, enfin, le RN.

Pour le moment, il semble que seul le RN soit proche de nos convictions sur l’EU, même s’ils refusent pour le moment le Frexit (par conviction ou par tactique politique ? ), ce qui a donné lieu à quelques échanges intéressants entre Mariani et nous.

Présentation de l’émission par Kernews.

Thierry Mariani est l’homme qui vient de créer l’événement politique de la semaine : l’ancien député RPR et UMP et ancien ministre de Nicolas Sarkozy sera présent sur la liste du Rassemblement national, en troisième position, lors des prochaines élections européennes. Il était l’invité de Yannick Urrien vendredi 11 janvier 2018 et il a également répondu aux questions de Christine Tasin, fondateur de Résistance républicaine et de Pierre Cassen, fondateur de Riposte Laïque. Thierry Mariani revient sur le pacte de Marrakech et il annonce une victoire des populistes en Europe.

Mariani qui, hier, a bien attaqué l’UE en traitant Juncker d’ivrogne notoire. S’il est élu en mai, ça va swinguer à Strasbourg !

https://www.sudouest.fr/2019/01/14/pour-son-premier-discours-de-candidat-rn-mariani-traite-jean-claude-juncker-d-ivrogne-notoire-5730451-6057.php

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


16 thoughts on “L’UE, à la source de nombre de nos maux : entretien entre Thierry Mariani, Pierre Cassen et Christine Tasin

  1. AvatarHal1

    Le discours de M. Mariani a tous les atours d’une chausse trappe dans le sens du piège insidieux. Le principe du piège, pour qu’il soit efficace est que ce dernier doit être irrésistible pour le piégé tout en apparaissant anodin, dissimulé parfaitement dans le paysage.
    Il ne faut pas obérer, même si les propos de M. Mariani sont séducteurs, que celui-ci fait partie intégrante de cette classe politique droite/gauche confondue qui, depuis plusieurs décennies, se partage le gâteau du pouvoir.
    Ce brutal revirement ne doit pas faire oublier que le chant des sirènes, charmant et charmeur, n’a qu’un seul objectif, faire sombrer le navire. Lui accorder une place de choix dans la liste aux européennes est sans doute un choix stratégique mais un choix dangereux.

  2. David BelhassenDavid Belhassen

    Bonjour Christine, et bonjour Pierre. J’ai trouvé Mr Mariani non pas « opportun » dans ses propos, mais très « opportuniste », tout en accaparant.l’antenne pour ne pas dire grand chose de novateur ou d’inédit. Personnellement, il ne m’nspire pas confiance.
    J’aurais aimé par contre vous entendre davantage, surtout vers la fin lorsque s’est posée la question constitutionnelle cruciale : Que faire lorsqu’un Président est sourd à la volonté du peuple, et refuse de se faire à nouveau légitimer par voie de referendum ou de nouvelles élections anticipées ?

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Merci David, c’est toute la difficulté dans une émission de radio limitée en temps, lorsque l’invité-vedette à cause de l’actualité parle beaucoup, il est difficile de faire son nid et d’être exhaustif

  3. Avatardurandurand

    Mariani nous balance son chant de sirène , il veut nous séduire encore une taupe infiltré au RN , nous savons tous que les partis dit classique cherchent à nuire au RN et à Marine Le Pen , tout ça pue la destruction par l’intérieur du parti de madame Le Pen .

  4. AvatarAlexcendre 62

    Voila plus de trente ans que nous les attendons ces gens ? ils leur a fallut du temps pour comprendre le sens des choses et les dangers pour la France , j’espère que ce Mariani est sincère et qu’il ne vient pas faire son marché pour ensuite retourner a sa crèmerie , les départs font toujours très mal au RN .

    1. Avatarjean beurno

      sincère ? savent t-il ce que cela veut dire , opportuniste c’est sûr , un vent bizarre souffle sur notre société actuellement , nul ne sait ou cela va nous mener , mais les politiques girouettes on connais , ni foi ni loi , pas un ne respire la confiance , d’ou l’énorme difficulté de mettre un bulletin dans l’urne , depuis plusieurs années je vote à reculons en sachant très bien que je vote pour mon bourreau , ils ne valent pas la corde pour les pendre !!!!

  5. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

    T Mariani qui exprime avec ses convictions et son expérience son ras le bol, et il n’est pas le seul, ne peut pas dire qu’il est prêt à remettre en question les institutions de la cinquième république. Cependant Il ne nous cache pas qu’une dissolution de l’assemblée nationale, tout en respectant l’ordre républicain, changerait la donne. Il souligne qu’E Macron est face à une UE en transformation, d’autant plus que le départ annoncé d’A Merkel affaiblit le couple franco-allemand https://www.europe1.fr/international/le-depart-annonce-dangela-merkel-affaiblit-le-couple-franco-allemand-3790385.
    Gouverner c’est prévoir, et je crois qu’E Macron peut fort bien avoir défini un plan B, si il s’estime impuissant à mener à bien ses objectifs actuels.

  6. Avatarveilleur47

    rejoindre le NR a voir ? pour le moment je souviens des plusieurs voyage chez Bachar -el – Hassad en 2015 je croire aussi qu’il était favorable a l’annexion de la Crimée a la Russie
    donc a voir pour la suite !

  7. Avatarclaude t.a.l

    salut Christine,

    Je n’ai pas cette fascination pour un  » frexit  » .
    Philippot avait pourri la candidature de Marine Le Pen avec ça.

    Les Français ont peur d’un  » frexit « , et ce qui se passe actuellement en Angleterre ne peut guère les rassurer.

    Je n’ai, par ailleurs, bien sûr, aucune confiance, dans l’entité qui se fait appeler  » UE « .

    Mais elle n’a pas un tel pouvoir, si un pays dit non :

    La Pologne, la Hongrie, la Tchéquie, la Slovaquie, les pays baltes, et maintenant l’ Italie sont toujours dans l’  » UE « .
    Et pourtant ….
    Ces pays disent quand même ce que leur peuple a décidé :
     » non, non, l’immigration on n’en veut pas  »
    Et ils l’appliquent.

    L’  » UE  » n’est pas contente, bien sur.
    Ils lui répondent :

     » C’est comme ça chez nous, maintenant, point.
    Démerdez-vous si vous n’êtes pas contents !  »

    Frontière hongroise :

    https://www.google.com/search?q=frontiere+hongroise+migrants&rlz=1C1CHBD_frFR699FR699&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjG4aT36O3fAhVNzhoKHVbxAaoQ_AUIDygC&biw=1366&bih=657#imgrc=gDIJiq2_X_N69M:
    .

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      C’est bien plus compliqué que cela, Claude.
      Philippot n’a pas pourri la campagne il avait et a toujours raison, mais la désinformation qui coule à flots sur les medias ont fait peur aux gens ( de toutes manières avec la campagnen anti-marine quoi qu’elle fasse elle avait perdu). Le RN et NDA font du retro-pédalage parce qu’ils pensent que ce n’est pas populaire, que ça peut leur co$uter des voix, ce qui est sans doute vrai. Nous on n’est pas un parti politique on peut dire la vérité. Et la vérité est que Orban ne veut pas quitter l’UE parce qu’il a besoin de l’argent que l’UE lui verse, et que Salvini, tôt ou tard ou plutôt tôt que tard aura à choisir entre sortir de l’UE ou devenir le Tsipras italien…l’argent dépend de la banque centrale et des prêteurs ils feront ce qu’ils voudront le moment venu, plus dure sera la chute.

  8. AvatarDAVID CHAGOT

    J’ai passe un excellent moment à vous ecouter. Vous etes tous simplement formidables, vous etes mes idoles. Dommage votre temps d’antenne n’etait pas assez long. Je profite de ce post pour vous demander à tous les 2 ce que vous pensez de Etienne Chouard (professeur d’economie) ?

  9. AvatarYKempenich

    Bel échange radiophonique au-delà des dissensions.

    J’aurais envie, également, de croire Thierry Mariani. Mais nous avons tellement été échaudés par tous ces hommes politiques de « droite » et du centre (voir Juppé, Le Maire, Bayrou…).

    Cela dit, on peut changer avec le temps : à vingt ans, Pierre Cassen et Christine Tasin avaient sûrement une autre opinion de l’immigration, de l’islam, des frontières, de l’identité. Peut-être même ont-ils voté pour Mitterrand en 81 😉 (moi, j’étais trop jeune mais je me rappelle le visage déconfit de mon père).

    C’est un peu tardif pour Thierry Mariani mais, bon, il faut du courage pour rallier le « camp du mal » !

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Je confirme j’ai voté Mitterrand, deux fois et j’en suis fière. Il incarnait la France face à l’européiste immigrationniste Giscard. Hélas il a pris le tournant de la rigueur et de l’UE après avoir longuement hésité à sortir du SME… dommage. Mais face à Giscard, face à Chirac l’incapable c’était le meilleur choix.

Comments are closed.