GJ Pièges à Cons : la porte-parole GJ Laetitia Dewalle ne veut pas parler d’immigration…


GJ Pièges à Cons : la porte-parole GJ Laetitia Dewalle ne veut pas parler d’immigration…

Depuis bien longtemps le pouvoir et la gauche s’ingénient à tendre au peuple, singulièrement au peuple de droite des pièges dans lesquels il se précipite tête première !

Dans la conjoncture actuelle, prenez le cas des gilets jaunes, plusieurs chausse-trappes leur ont été tendues dont les principales :

  • La « violence » contre la police et les média,
  • Le « Grand Débat » dit encore « Grand Enfumage »
  • Le discours de leurs porte-parole.

La structure protéiforme du mouvement, son absence de chefs reconnus et de plateforme claire de revendications font à la fois sa faiblesse et sa force. Car si leur adversaire principal est bien le pouvoir en place, les bataillons auxquels ils sont quotidiennement confrontés dans notre société où l’immédiat a gommé la réflexion, sont les troupes médiatiques subventionnées, haut-parleur du macronisme mais aussi de l’idéologie bobo gaucho, qui règne sans partage sur le « paysage médiatique ».

Décidément on ne peut  plus écrire tranquille, voici Caramel qui se pointe suivi comme son ombre par un Félix dont les moustaches sont encore blanches du lait dont je lui avais laissé une écuelle dans la cuisine.

Après quelques caresses de bienvenue et un nettoyage de moustaches, Félix ne peut s’empêcher d’y aller de son grain de sel :

« La propagande concernant la « violence »  contre la police est en partie annihilée par toutes ces vidéos de violences policières qui circulent sur le Net, elle n’est donc pas déterminante ! »

Caramel se devait d’intervenir à son tour :

« Celle contre les journalistes va faire un flop, car tous ont pu constater combien les chaînes de désinformation massive ont fait le jeu du pouvoir et des Robocops au détriment du mouvement des gilets jaunes.

Du coup les petits frottements d’oreilles infligés aux sbires du politiquement correct ressemble plus aux bastonnades que Guignol inflige aux méchants, qu’aux scènes de violence bestiales dénoncées par des média hystériques en pleine crise de résistance corporatiste »

Félix ne veut jamais être en reste :

« Quant au « Grand Débat National » il ressemble tellement à la semi liberté avec bracelet électronique, que même certains journalistes en ont convenu !

Selon l’ineffable Griveaux, On pourra parler de tout, sauf du RIC, de l’immigration, du terrorisme, de l’organisation d’élections de la peine de mort, et du départ de Jupiter !

C’est-à-dire que l’on pourra débattre de tout ce qui est subsidiaire, mais pas du principal !

Pas question de débattre des « acquis sociaux républicains » que sont avortement, PMA, immigration, peine de mort, bref tout ce qui contribue à détruire famille et structure sociale.

De plus le kid de l’Elysée n’a pris aucun engagement sur la suite qui serait éventuellement donnée aux revendications passées par le filtre imposé au Grand Débat qui ne sera qu’un grand Déba…llage, défouloir pour crétins naïfs, stérile, et téléguidé par le pouvoir. »

« Si vous me laissez donner mon opinion » réussis-je à glisser,

« Reste donc le troisième piège des trappeurs en costards bleus : les porte paroles des gilets jaunes invités dans les media….

Et là on peut dire que ça marche à fonds : la technique consistant à inviter des gilets jaunes totalement étrangers à l’expression orale, et, a fortiori au délicat exercice qui consiste à répondre sous la pression quasi physique d’un panel déstabilisant de « journalistes » ou de  copains « spécialistes » d’une hostilité à la limite de l’insulte, est une technique à la fois efficace et parfaitement rodée.

Mais là où les choses deviennent plus graves, c’est que l’observateur averti constate les effets de l’entrisme de certains cercles de gauche et d’extrême gauche chez les gilets jaunes… »

« Ah,– me coupa Caramel-  il n’y a pas que sur ces média, regarde l’interview sur un média ami, TV Liberté, d’une certaine Laetitia Dewalle, qui se présente comme porte parole des GJ du 95.

Lorsque la présentatrice l’interroge sur la position, concernant l’immigration, des GJ qu’elle représente, la « porte parole » rétorque qu’elle ne répondra pas car « l’immigration n’est pas le souci principal des gilets jaunes….C’est un problème politique et nous ne faisons pas de politique… »

La fille a tout faux et le sait pertinemment, car tout est politique dans les revendications des GJ qui, soit sont purement politiques, soit ont un impact politique (RIC, mode de scrutin, démission du golem de l’Elysée, SMIC, Retraites, organisation d’élections etc…)

La déclaration de la fille est donc une réponse politicienne d’extrême gauche plus que d’extrême gaucherie, formulée en toute mauvaise foi,  pour esquiver ledébat fondamental car l’islam et l’immigration sont au cœur des problèmes rencontrés par tous les Français y compris les GJ.

Ils sont aussi au cœur du financement des mesures sollicitées par les GJ.

En effet, la suppression pour les immigrés clandestins ou non de l’AME , des aides sociales, des allocations familiales, du regroupement familial ainsi que l’expulsion des clandestins, représentent un montant  d’économies largement supérieur au coût des mesures sollicitées par les GJ.

En plus cette « Schiappa », sorte de courge islamo collabo, déguisée en gilet jaune, ne réalise pas  que l’actuelle politique d’immigration signifie sous quelques années la perte de l’identité française, la perte de notre liberté, la soumission à la Charia, l’esclavage des femmes  et la disparition de la civilisation française …Y compris des GJ et d’elle-même! »

Caramel se tourna vers Félix : « Et toi qu’en penses-tu ? »

Le chat (je hais sa souplesse !), sauta sur mon bureau sans déranger une feuille de papier :

« Je pense que ceci n’a rien de fortuit.

L’aisance des propos tenuspar cette marionnette (mais pas Marie honnête !) démontre que l’extrême gauche a mis en œuvre ses techniques habituelles d’entrisme et d’utilisation d’ « idiots utiles », afin d’accomplir la subversion du mouvement des gilets jaunes.

Faute de réaction immédiate de notre part, nous serons, encore une fois, les cocus de l’Histoire ! »

 

Note de Christine Tasin

Les Gilets jaunes qui côtoient Laetitia Delwalle peuvent-ils lui expliquer que faire de la politique c’est s’occuper des affaires de la « polis », la Cité ? Peuvent-ils lui expliquer que se soucier des taxes payées par les citoyens c’est de la politique et que s’occuper de l’usage fait de ces mêmes taxes c’est donc aussi de la politique ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Patrice Cirier

Avocat retraité, dès son adolescence du côté des maudits du pouvoir! Ancien membre du FN et candidat aux élections dans les années 1980, puis à nouveau en 2014. Ecrivain, auteur de deux romans à paraître dont le premier tome du premier ouvrage dans moins d'un mois. Contributeur sur plusieurs sites comme Résistance Républicaine, Riposte Laïque, Boulevard Voltaire. Sportif confirmé, amoureux de la nature, des animaux Ennemi irréductible des marxistes, des islamistes et ....Des imbéciles....


22 thoughts on “GJ Pièges à Cons : la porte-parole GJ Laetitia Dewalle ne veut pas parler d’immigration…

  1. Robertr

    Oui les GJ font de la politiques, et oui l’émigration et l’islamisme est le coeur du problème, leur grand débats national sans cette question là, ne sert à rien ,aucun sujet ne peut être tabous, tous doit être aborder.

    Reply
  2. Stéphane

    C’est à mon avis ce qui fait la force et l’intelligence de ce mouvement.
    La Vème république, taillée sur mesure pour le Général De Gaulle, ne fonctionne plus avec à sa tête en permanence des fonctionnaires issus de l’ENA.
    L’immigration profite de ce système politique pourri mais elle n’en est pas responsable.
    D’autre part l’immigration est un sujet clivant.
    Si l’on veut changer de système politique, il faut attaquer le mal à sa source, c’est à dire le système politique et non l’immigration.
    Même si l’on sait parfaitement que l’immigration massive, véritable bombe à retardement, ne fait qu’aggraver les problèmes.

    Reply
      1. Stéphane

        Je suis d’accord avec vous, Christine, c’est pour cela que je trouve intelligent de s’attaquer d’abord ouvertement à Macron et à l’EU et non directement à l’immigration.
        C’est plus fédérateur et on voit que le mouvement des GJ n’en est que plus efficace.
        Le gouvernement et les médias n’attendent que ça, de pouvoir traiter les GJ de racistes, ce qui les arrangeraient pour discréditer le mouvement.
        Regardez Apathie comme il ronge son os.

        Reply
  3. AlexandreB

    je pense simplement que Laetitia Dewalle a encore envie pour de bonnes ou de mauvaises raisons d’être encore invitée sur les chaines d’info et qu’il y a un consensus (peut être même sur TVL) à ce que cette question soit développée.
    Ne serait que d’un point de vue démographique il est relativement simple de démontrer que la position. actuelle est intenable et qu’il faut en sortir, c’est un premier pas.

    Reply
  4. Adalbert le Grand

    « l’immigration n’est pas le souci principal des gilets jaunes… C’est un problème politique et nous ne faisons pas de politique… »

    Et le cadavre exquis boira du vin nouveau?

    Connaissez-vous ce jeu du « cadavre exquis »? Si vous ne savez pas, cherchez sur internet. Mais ce jeu inventé par les surréalistes démontre qu’il ne suffit pas d’aligner des mots et de faire des phrases grammaticalement correctes qui ont ainsi l’air d’avoir du sens, pour qu’elles en aient.

    C’est le cas des propos de cette Dewaelle: cela n’a aucun sens.

    Si les GJ ne font pas de la politique, alors qu’ils rentrent à la maison. Bien sûr qu’ils en font, ils ne font même que cela! Affirmer le contraire est ahurissant de connerie. Si cette idiote pense ce qu’elle dit, et bien on peut cesser de l’écouter, elle est disqualifiée pour arriération mentale et QI trop bas.

    En réalité il s’agit d’une phrase purement rhétorique pour évacuer la question de la discussion en racontant n’importe quoi.

    Et toujours se méfier des gens qui disent qu’ils ne font pas ceci ou cela, ici pas de politique… c’est qu’ils sont en train de le faire, mais ne veulent pas en discuter pour ne pas avoir à affronter la contradiction et la critique! Des escrocs intellectuels.

    Reply
  5. J

    Elle répond aux commentaires sur YT. Elle se défend en disant qu’elle ne veut pas que le mouvement GJ soit torpillé en parlant d’immigration.
    Au contraire, il faut maintenant taper du poing sur la table. Quelle mollasse.

    Reply
  6. dmarie

    Apparemment elle n’a pas compris grand chose aux problèmes du moment….
    Deux possibilités : 1) elle est idiote – 2) elle fait le jeu du dieu de l’olympe (sans majuscule pour celui-là !)

    Reply
  7. M B

    L’immigration a volé la vedette à l’islam! plus personne n’en parle, est-ce une acceptation à la prolifération des mosquées, voilées… et tout ce qu’englobe l’islam? il faut être lucide, il y a 15/20 millions de musulmans qui pour la grande majorité font allégeance à l’islam, sans être pessimiste la France sera le 58 ème pays islamique d’ici quelques années, ça en prend la tournure, à moins que….. les mosquées, résponsables de l’islamisation soient toutes rasées, comme certains le souhaîteraient mais ça c’est une autre paire de manches! il aurait fallu s’y prendre il y a 40/50 ans,

    Reply
      1. AlexandreB

        Elle peut avoir posé la question simplement parce que pour le public de TVL il aurait été impensable de ne pas le faire.
        Même si j’aime bien certaines émissions de TVL y compris celles auxquelles vous participez, il ne me semble pas que la position défendue soit très ferme chez tous les intervenants (un peu comme Mariani dans l’émission à laquelle vous avez participé et où vous avez fermement affirmé votre position).
        Ceci dit peut être TVL est-elle devant le même dilemme que Laetitia Dewalle?

        Reply
  8. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    « Grand débat. Faut-il y aller ? » L’édito de Charles SANNAT
    :::: https://insolentiae.com/grand-debat-faut-il-y-aller-ledito-de-charles-sannat/

    ….
    Il ne faut donc pas prendre le risque d’y aller tant que nous n’avons pas la garantie que rien de ce que nous dirons ne pourra nous être reproché.

    Que le débat serve et soit utile est une chose, et l’on peut raisonnablement décider de lui donner sa chance ! Mais si on vous demande de « parler » sans garantir votre « sécurité verbale », alors c’est une mascarade démocratique qui doit être désignée pour ce qu’elle est. Une mascarade…

    …./….

    Reply
  9. Jean-Louis

    Qu’on l’enferme dans une cave avec une douzaine de noirs musulmans pendant quelques mois pour qu’elle « sente » bien le poids de l’immigration. Elle en profitera pour expérimenter le côté sanitaire en même temps avec toutes les maladies introduites dans le pays à cause de l’immigration. tout comme cette fillette britannique de 12 ans qui a subi ça, sauf qu’elle ne l’avait pas choisi, elle…

    Reply
  10. CROMBOIS MICHEL

    Cette femme n’est la porte-parole de personne, juste une auto-proclamée comme beaucoup !

    Pour moi, un GJ qui n’aborde pas le sujet grave de l’immigration n’est pas un vrai gilet jaune. Point final.

    Il faut d’urgence un référendum sur l’immigration.

    Reply
  11. veilleur47

    un phénomène bien connu depuis longtemps beaucoup de personnes s’autocensure sur le sujet ,même ceux qui pense le contraire, la peur, la gêne,mais surtout le fait de devoir faire bonne impression, par contre si vous parlez en premier en donnant vos convictions, souvent les langues ce délits
    et la vous apercevez qu’ils pensent comme vous

    Reply
  12. dmarie

    veilleur47, ce que vous dîtes est très juste ! Beaucoup de personnes ont peur de parler de l’immigration parce qu’elles ne veulent pas être taxées de racistes, et de toutes les gentillesses qu’on attribue aux gens qui veulent défendre leur pays et leur mode de vie ! Et c’est bien sur cela que les gochos s’appuient pour empêcher les gens de s’exprimer librement.
    Cela fait plus de 30 ans et même 40 qu’on nous rabat les oreilles avec le racisme ! On voit où cela nous a mener aujourd’hui ! Notre pays est au bord de la guerre civile !
    Tout ça à cause du laxisme dont ont fait preuve tous ces gouvernements de pleutres envers l’hisse lame et ses gentils représentants prêts à nous égorger à la première occasion, et que malheureusement pour de nombreuses familles, nous avons pu le constater à maintes reprises.
    Le comble du comble c’est de nous obliger à l’entretien de ces racailles par le biais des impôts et des taxes qui fleurissent comme une prairie au printemps !
    ALORS GILETS JAUNES, N’AYEZ AUCUNE HONTE !!!! EXPRIMIEZ-VOUS
    VOUS EN AVEZ L’OBLIGATION POUR VOS ENFANTS ET VOS PETITS-ENFANTS ! ILS NE DOIVENT PAS VIVRE A GENOUX !!!

    Reply
  13. Conversations

    Détient le pouvoir celui qui détient l’information.
    Le pouvoir politico-médiatique, formant un bloc monolithique impressionnant sous Macron, sélectionne ce qui l’arrange, fabrique les faits (et surtout la représentation que nous nous faisons des faits), occulte les idées qu’il refuse (l’immigration, dans ce cas).
    On n’a jamais vu de falsification pareille, c’est digne de l’URSS !
    Macron : grand manipulateur devant l’Eternel.

    Ne pas se laisser décourager.

    D’ailleurs, il a repris le pouvoir, aussi, avec les forces de l’ordre qui avaient tendance à copiner avec la population (les GJ) ..

    Reply
  14. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Cette Laetita Dewalle ne représente qu’elle-même, tant qu’elle n’aura pas parlé de TOUS les sujets dont les GJ doivent en supporter les conséquences économiques, immigration compris ! D’ailleurs, en quel nom se permet-elle de nous représenter ? Qui l’a expressément nommée au nom des quelques millions que nous sommes en comptant les soutiens et ce d’autant que 70 % des Français estiment qu’il y a trop d’immigration ? Ras-le-bol de ces politiquement corrects alors que de plus en plus de GJ en ont compris l’importance de l’impact de plus en plus lourd sur leur existence.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *