Rue Fanon à Bordeaux : la Presse FLN applaudit la trahison de Juppé


Rue Fanon à Bordeaux : la Presse FLN applaudit la trahison de Juppé

Pierre Cassen a évoqué, dans une vidéo récente,  Juppé qui a  osé donner le nom de Frantz Fanon à une rue de Bordeaux :

http://resistancerepublicaine.eu/2019/01/11/pierre-cassen-ali-juppe-bientot-a-matignon-video/

Les ennemis FLN de la France  applaudissent à cette trahison de Juppé et, bien sûr, en demandent encore plus :une repentance générale de la France à leur profit.

Juppé payera un jour cette trahison : il se montre la digne successeur d’Adrien Marquet, ce maire de Bordeaux SFIO, engagé dans la Collaboration la plus dure.

Espérons qu’un pouvoir patriote  condamnera, un jour, Juppé, comme Marquet, à l’indignité nationale.

En attendant les islamo-mafieux d’Alger encensent notre Collabo de 2018 :

Juppé baptise une rue au nom de Frantz Fanon : l’extrême-droite se lamente

Par Karim B. – L’extrême-droite française a violemment réagi à la décision du conseil municipal de Bordeaux, présidé par Alain Juppé, qui a voté pour qu’une rue de Bordeaux porte le nom du militant des causes justes, Frantz Fanon. «Frantz Fanon n’est pas n’importe qui.

Son titre de gloire est d’avoir soutenu le terrorisme algérien», s’apitoient les nostalgiques de l’Algérie française qui tirent à boulets rouges sur le maire de Bordeaux qui a eu le courage de rendre hommage à ce grand homme qui s’était engagé dans la lutte contre le colonialisme.

«Il a soutenu l’ennemi de la France et a même été nommé ambassadeur par le Gouvernement provisoire de la République algérienne», se lamentent ces extrémistes qui accusent le psychiatre fondateur du courant des pensées tiers-mondistes d’avoir été «complice» de la «déportation forcée de toute la population d’origine européenne et sa spoliation totale», pleurant au passage la «disparition totale de la présence juive et chrétienne» en Algérie. (1)

Les autorités françaises multiplient les gestes d’apaisement envers l’Algérie sans pour autant aller jusqu’à la repentance. (2)

Des efforts que les Algériens jugent insuffisants au vu de l’ampleur des crimes commis par la France et ses supplétifs durant la longue nuit coloniale.(3)

Le président français avait lui-même affirmé, lors de sa première visite en Algérie, que la colonisation fut un crime contre l’humanité.

En octobre dernier, Emmanuel Macron avait appelé la France à «regarder en face» le massacre des Algériens à Paris et sa banlieue en 1961. «Le 17 octobre 1961 fut le jour d’une répression violente de manifestants algériens» (4), avait-il reconnu dans un tweet, soulignant que «la République doit regarder en face ce passé récent et encore brûlant».

En septembre, la France reconnaissait officiellement l’assassinat par l’Etat français du mathématicien Maurice Audin, militant de la cause algérienne. Plusieurs associations françaises, syndicats et partis politiques avaient appelé Emmanuel Macron à «confirmer la reconnaissance et la condamnation» du «système de torture généralisé» (5) durant la colonisation, soulignant que «ce n’est qu’à ce prix que pourra disparaître la séquelle la plus grave de la Guerre d’Algérie, à savoir le racisme, l’islamophobie dont sont victimes aujourd’hui nombre de citoyennes et citoyens, ressortissants d’origine maghrébine ou des anciennes colonies, y compris sous la forme de violences policières récurrentes, parfois meurtrières» (6).

K. B.

https://www.algeriepatriotique.com/2019/01/12/juppe-baptise-une-rue-au-nom-de-frantz-fanon-lextreme-droite-se-lamente/

Notes d’Antiislam

(1) Ce sont les mêmes qui s’indignent de l’évocation de la rémigration des musulmans hors de France  et qui ironisent sur la remigration, organisée par eux,  des chrétiens et des juifs. Ces derniers étant présents pour certains avant l’invasion arabo-musulmane en Afrique du Nord.

(2) Tintin ! Je crois bien que Macron sera  le dernier à se livrer à cet exercice de la repentance. Ce temps est destiné à finir et finira.Alger devra changer de disque pour masquer ses échecs monstrueux.

(3)Les crimes de la France: des ponts, des routes, des postes, des écoles, des facs et une population musulmane multipliée par plus de 5 en 130 ans. Faudra bien qu’en France, on se décide à  parler des crimes de l’Afrique du Nord: 2 millions d’esclaves pris sur les côtes d’Europe. Faudra trouver autre chose pour masquer les échecs du FLN, là aussi.

(4) Les massacres du 17 octobre est un phantasme de l’extrême-gauche française. On  le sait maintenant, Le rapport Mandelkern le démontre.

(5) La torture a existé face aux abominations du FLN.Elle n’a jamais été « généralisée » (sic).

(6) « La séquelle la plus grave de la guerre d’Algérie » (sic) , c’est ce furoncle monstrueux qu’est le système  islamo-mafieux  FLN. C’est lui qui est incapable de faire vivre son peuple sur place. Et  c’est nous et notre système social  qui suppléons   à ses criminelles insuffisances. Alors « islamophobie », « racisme » allez vous faire voir ! En Algérie les églises sont interdites. En France, les mosquées poussent comme des  champignons après la pluie …

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




7 thoughts on “Rue Fanon à Bordeaux : la Presse FLN applaudit la trahison de Juppé

  1. La moutarde me monte au nez

    CON COMME UN FRANÇAIS !

    Plus con tu meurt!

    Avec les enfoirés que nous avons élu ces cinquante dernières années, nous avons réussi le tour de force d’à la fois pardonner à notre ennemi héréditaire, l’allemagne, et même de passer sous sa coupe et en même temps de demander pardon à l’Algérie pour le mal qu’elle nous a fait, tout en la laissant nous coloniser et en passant à pertes et profits le pognon de dingue qu’elle nous a coûté et continue de nous coûter.

    La seule attitude qui serait responsable de la part des dirigeants de part et d’autre de la Méditerranée serait de décréter une véritable amnistie générale et réciproque et de tourner la page définitivement.
    Mais non, c’est plus avantageux pour les uns de mobiliser leurs troupes en leur instillant le goût d’une juste revanche et pour les autres de désarmer leur peuple en le culpabilisant pour lui faire admettre l’envahisseur.

  2. veilleur47

    de quel droit un gouvernement s’excuse au nom du peuple beaucoup de français n’ont surement pas envie de s’excuser ! mon père qui a fait la guerre d’Algérie racontait souvent que les indigènes étaient bien plus cruel que les soldats français alors qui devrait s’excuser a votre avis ?

    1. Amélie Poulain

      « mon père qui a fait la guerre d’Algérie racontait souvent que les indigènes étaient bien plus cruel que les soldats français alors qui devrait s’excuser a votre avis ? »

      Oui, tous les témoignages que j’en ai eus vont dans le même sens, et encore le mot « cruel » serait presque encore trop faible. Vu ce qui est rapporté, c’est du « sadisme à l’état pur » sur fond d’une « jouissance » très malsaine « à faire souffrir » lentement dans les pires horreurs…

      Les Français ont été loin derrière ces gens-là, c’est eux qui devraient donner excuses et repentance à la France, on les attend d’ailleurs.

      Tout comme en Indochine où ils étaient doués là-dessus aussi, quand on voit l’hommage à vomir de Gérard Philippe à Hô-Chi-Minh…

      Des pourris, je me demande comment ils peuvent encore se regarder dans une glace. Quand vont-ils nous foutre la paix ?

      Et le Juppé, sans commentaire….. je n’ai même pas de mots, c’est pire que de la bassesse.

  3. claude t.a.l

    Bon, ben, il n’y a plus qu’à attendre une  » rue Maurice Papon « , à Bordeaux :

    Papon y avait été secrétaire général et sous-préfet en 1942, chargé notamment du
     » service des questions juives « .

    Lui aussi était un malin : savoir changer de camp quand il faut …..
    ( Il avait même été préfet de police à Paris, c’est dire ).

    Mais ça a fini par le rattraper !

    Si j’avais de l’humour, et que mon humour soit en plus allitérationnesque, je lui dirais bien , à notre cher Juppé :

     » Vas-y à fond, Ali – grâce à allah, la lie – jusqu’à l’hallali  » .

  4. Boronlub

    Encore de la repentance, encore de l’auto-flagellation, encore de la haine de soi, encore la focalisation en boucle sur le négatif, encore l’appel à nos ennemis pour les glorifier, pour demander naïvement leur pardon leur absolution.
    Qu’est-ce que nos dirigeants peuvent être cons, cons à manger du foin.
    Des « bisounours » déconnectés de la réalité de la vie et de l’histoire.

  5. Soudibor

    C’est qui le Frantz Fanon de l’Empire Ottoman ?
    Il a sa rue à Istanbul ?
    Pardon, … vous dites ? Ah oui, à côté de la rue du repentir turc pour le génocide arménien, et pas loin de la rue du repentir pour les massacres de populations grecques. Ah ben alors, si les Turcs ont déjà reconnu tous leurs torts, allons-y reconnaissons les nôtres. Comment vous dites maintenant ? Les mauvaises actions françaises au cours de l’histoire sont pires que les exactions turques et musulmanes. Ah ben alors vraiment, oui, on est vraiment des méchants …

  6. Conan

    Et il se plaignait d’avoir été affublé du sobriquet d’ali juppé, le salopard !!…
    C’était pourtant bien mérité !…La preuve ….
    Après les célébrations du 19 Mars (seul jour de commémoration masochiste au monde d’une capitulation sans défaite…), voici la repentance autour d’audin, fanon etc… après les insultes de crimes contre l’humanité par la France …
    Il faut croire que, dans leur esprit, la guerre d’Algérie n’est toujours pas terminée, pour qu’Ils affichent ainsi le choix de leur camp : celui de la France algérienne !!…
    Pardonnez-moi, Messieurs les progressistes et grands humanistes de Mé2, je préférais, et de très loin, la France colonisatrice avec ses instits, ses médecins, ses agriculteurs, ses bâtisseurs etc… à la France colonisée par les pires barbares et crétins de la planète !!…
    Il faut dévisser chacune de ces plaques honteuses ou y filer un bon coup de bombe de peinture !

Comments are closed.