Un autre Gitan menace Castaner : « samedi tu vas avoir affaire à nous » ; que va faire Marcel Campion ?


Un autre Gitan menace Castaner : « samedi tu vas avoir affaire à nous » ; que va faire Marcel Campion ?

Le discours, quoi que l’on pense des faits, est clair. Et très menaçant. Nous, les Gitans, on est Gilets jaunes. Mais nous, manifester pacifiquement, on sait pas faire. C’est comme ça. Tu gazes les retraités, tu brûles les mains, tu crèves les yeux des manifestants…  Avec nous ça sera autre chose. On va aller les chercher tes CRS, on va aller te chercher…

Difficile d’être moins clair.

 

Comme lors du premier appel dit de Gitan, impossible en l’état de savoir si l’auteur de la déclaration est un Gitan, s’il ne représente que lui et, si non, combien de Gitans pourraient avoir entendu son appel et avoir décidé de le suivre.

Son appel invite à une arrivée en masse à Paris pour confrontation entre les forces de l’ordre et les Gitans.

Est-ce que Marcel Campion, dit « le roi des forains » dont il se dit qu’il se présenterait à la Mairie de Paris lors des prochaines municipales accepterait que d’autres gens du voyage arrivent sur son territoire et le saccagent ?

Marcel Campion n’a plus 20 ans (78) mais il a de l’entregent, du culot, du courage, une intelligence et une capacité d’initiative hors norme, comme le montre sa fiche wikipedia. Et, surtout, il s’est fait bien arnaquer par Hidalgo qu’il a soutenue lors des dernières municipales ( bien fait pour lui, on n’a pas idée de soutenir calamity jane ! ), et qui lui a carrément supprimé son fameux marché de Noël…. Cette garce n’a même pas la reconnaissance du ventre…

Il vient de se retirer des affaires, mais gageons qu’il a toujours son entregent et son influence…

Marcel Campion est issu d’une famille de forains. Sa mère meurt alors qu’il a trois ans, tuée par un obus allemand durant la Seconde Guerre mondiale. Son père étant prisonnier en Allemagne, il devient alors pupille de la Nation avec son frère. Il retrouve ensuite son père, qu’il aide dans des foires et des marchés. Mais, en mauvais termes avec sa belle-mère, il quitte le foyer familial à 14 ans et commence à travailler dans une loterie. Il vit alors de plusieurs métiers dans les foires3. Évoluant dans des conditions précaires, il économise assez pour acheter une petite boutique de loterie à son père puis pour son compte un petit manège et une baraque à frites, qu’il installe devant le jardin des Tuileries ; il a alors 17 ans. Il apprend ensuite à lire et fait une école de grammaire4.

Il a alors l’idée de proposer des fêtes foraines clefs en main aux municipalités d’Île-de-France, ce qui lui permet de se développer et lui vaut alors le surnom de « roi des Forains ». Lorsqu’il n’obtient pas d’agréments pour s’installer dans le centre-ville du village — il tient à réintroduire ces festivités dans un cadre intra-muros —, il n’hésite pas à le faire de force, usant de sa notoriété grandissante dans le monde forain à partir des années 1960, de son entregent et des centaines de collègues qu’il arrive à mobiliser. En 1963, le député du 12e arrondissement de Paris Roger Frey souhaite déplacer la Foire du Trône de la place de la Nation à Créteil ; ce déplacement est jugé trop lointain par les gens du voyage et Marcel Campion, alors âgé de 25 ans, mobilise les syndicats de forains pour demander son installation dans le bois de Vincennes, obtenant finalement gain de cause. Il devient alors le porte-parole de la corporation. En 1983, il envahit le Champ-de-Mars de Paris afin d‘obtenir un emplacement pour la fête à Neu-Neu, menacée de disparaître, négocie avec le maire de Paris Jacques Chirac et obtient finalement un terrain dans le bois de Boulogne. Cette décennie est aussi marquée par la concurrence des parcs d’attraction, notamment de Mirapolis, où Marcel Campion se fait remarquer pour avoir avec d’autres forains saboté des installations et affronté les forces de l’ordre4.

Il s’est surtout fait connaître en « prenant d’assaut » le jardin des Tuileries en décembre 19855 : en parallèle de l’organisation du Forum de l’enfance par la mairie de Paris, des dizaines de camions de forains avec remorques s’installent sans préavis sur les terre-pleins situés au pied de la Terrasse des Feuillants, afin d’attirer l’attention sur la précarisation croissante de leur profession6. Ils ont avec eux une lettre falsifiée de Jack Lang pour justifier leur installation. Malgré l’intervention des CRS, ils obtiennent gain de cause et la fête foraine des Tuileries, avec environ un million de visiteurs chaque année, est alors la dernière fête foraine dans Paris intra-muros4.

Marcel Campion est à l’origine d’une nouvelle version de la Grande roue de Paris. En 1993, il propose à Jacques Chirac d’installer un manège gratuit dans chacun des arrondissements de la capitale puis en même temps place aussi une grande roue dans le 1er arrondissement laquelle, après plusieurs négociations, est autorisée à rester sur place plusieurs semaines chaque année4.

Fin novembre 1999, la mairie de la capitale française décerne à cette dernière le label de la Mission Paris 2000 afin de fêter le second millénaire. La roue est implantée le 1er décembre 1999 place de la Concorde, côté Tuileries (il installe également 24 roues sur l’avenue des Champs-Élysées). En un an, elle accueille 2 millions de visiteurs et génère 4,1 millions d’euros de chiffre d’affaires. Dans le but de maintenir son implantation en ce lieu, Marcel Campion reçoit le soutien de nombreuses vedettes du show-business7 mais après de nombreuses péripéties, elle est finalement démontée en janvier 20028. Une nouvelle est installée en 2009.

Fin mai 2017, il est mis en examen pour recel de favoritisme et pour abus de biens sociaux au sujet de l’accord entre sa société et la ville de Paris concernant la grande roue de la place de la Concorde, qui s’y trouve depuis 20159. En 2015, une procédure est lancée par la Mairie de Paris pour réattribuer à une autre société la Grande Roue de Paris10. Alors que la DRAC Île-de-France défend la Grande Roue et son propriétaire devant le tribunal administratif en octobre, contre l’association « Sites et Monuments », la municipalité change son fusil d’épaule et remet en cause le principe même de l’existence de cette roue11. Le 22 novembre 2017, le Conseil de Paris vote à la quasi-unanimité la non-reconduction de la convention d’occupation du domaine de l’espace public. La mairie de Parisveut, en effet, restaurer le caractère patrimonial de la place de la Concorde, . La Roue sera donc démontée avant la fin du contrat, le 12.

Il est clair qu’il pourrait avoir un rôle clé dans ce qui se prépare samedi, soit en calmant les Gitans, soit en les aidant à prendre possession de quelques lieux emblématiques.

Source Wikipedia

Que fera-t-il ? Rien, peut-être, ne se sentant pas concerné.

Que feront les Gitans ? Rien sans doute, n’ayant pas envie de se retrouver sur le devant de la scène et perdant les avantages certains qu’ils ont réussi à obtenir depuis quelques décennies.

A moins que la solidarité avec l’un des leurs ne l’emporte….

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


13 thoughts on “Un autre Gitan menace Castaner : « samedi tu vas avoir affaire à nous » ; que va faire Marcel Campion ?

  1. AvatarYKempenich

    J’avoue ne pas savoir quoi penser du « boxeur des GJ », des gitans, des gens du voyage, des forains etc.

    Il y a un côté sympa (django reinhardt, djobidjoba, St-Marie de la mer, le sens de l’honneur et autres clichés) et un autre côté sombre (trafics en tous genres, frères Hornec etc.).

    Je ne souhaite pas de fracture irrémédiable entre les FO et les Français qui manifestent (prémices d’une vraie guerre civile). Je soutiens les GJ et les FO, ce qui, comme dirait Pierre Cassen à Conversano, me rend schizophrène…

    1. AvatarAmélie Poulain

      « Je soutiens les GJ et les FO, ce qui, comme dirait Pierre Cassen à Conversano, me rend schizophrène… »

      Rassurez-vous vous êtes normal, vous réfléchissez simplement et ne vous laissez pas absorber par les faits ou l’image.

        1. AvatarAmélie Poulain

          Oui je comprends, cela vous donne deux sons de cloche qui sont tout deux tout aussi valides, pas facile. La réalité est complexe.

    2. AvatarMachinchose

      « A moins que la solidarité avec l’un des leurs ne l’emporte…. »

      ah!……….. Jeunette !! 😆

      Quand a Yann « J’avoue ne pas savoir quoi penser du « boxeur des GJ », des gitans, des gens du voyage, des forains etc. »

      pareil! le seul aspect disons sympa c’est quand j’ ai appris qu il est Yénniche

      rien a voir avec tous les autres GDV ……… ils sont les derniers a vivre de leur artisanat….paniers, corbeilles d’ osier….appréciées en Alsace Lorraine, rarement magouilleurs, voleurs de bagnoles (les poules ça ne nourrit plus sa roulotte)cambrioleurs, et pour tout dire inquiétants… Django il habite les Nuages depuis longtemps, comme « petite mains d’ argent »

      les derniers Yeniches que je rencontrais y a une quinzaine d’ années en Aout a la foire de l’ isle sur la sorgue, un couple trés digne, qui vendait des superbes paniers en osier et saule têtard pour aller aux champignons 😆

      1. AvatarYKempenich

        Régulièrement, je croise, en Dordogne, des gens du voyage (deux vieilles caravanes stationnées à la source d’eau potable du coin) qui vendent leurs paniers d’osier aux différents marchés.

        Accompagné de mes enfants, on a discuté avec le gamin des caravanes, très typé, très bronzé (comme un indien) : c’est le roi de l’hameçon et de la canne à pêche, il a des mains comme des battoirs et il n’aime pas l’école. Bon, il a l’air sympa.

        D’un autre côté, le poulailler de mes parents se vide régulièrement. Des Marans, de la Sussex, un beau coq Pictave (pour les macroniens qui nous lisent : oui, on élève encore des poules à la campagne. On peut aussi être féru de littérature, de géographie et d’histoire ET aimer l’aviculture ou d’autres trucs de gueux). Donc, le doute s’installe, forcément.

        Sinon, j’admire Django Reinhardt et j’aime bien Kendji Girac…

  2. Avatarfrejusien

    On verra ça demain,
    une chose est sure, l’incarcération de Dettinger est abusive,

    en tant que « présumé » coupable, il a le droit d’attendre son procès à l’extérieur,
    Or, le fait de l’incarcérer d’office, signe sa condamnation avant même son procès,
    c’est indigne d’une vraie Justice,

    Allons libérer Dettinger !!!!

  3. AvatarAngelo

    Vous avez parfaitement résumé ce qui nous attend… Je soutiens les GJ , et aussi les Gitans qui font partie des citoyens de ce pays persécutés par nos lâches dirigeants. l’issue va être insurrection et guerre civile, macron ne la pas compris qu’il fallait arrêter ce conflit au début 1er acte ,et sanctionner sévèrement les casseurs de tous bords infiltrés au lieu ignorer ces faits et ignorés lâchement les revendications des GJ. désormais nous allons vers un conflit entre riche et modeste et entre religions, soyer unis et solidaires dans vos valeurs la France va connaître son pire cauchemar.

  4. AvatarLucifer

    Moi j,aime nos policier mais j’ai tellement horreur du petit merdeux qui se dit « 
    Président «  et sont joueur de poker ( pas avec des bourgeois mais avec la pègre de manosque ) que si les gitans ( qui ne sont pas ma tasse de thé) nous font le travail même avec des dégâts… je ne serai pas face à eux

    1. AvatarSabrauclair

      Par idéal, j’aime l’ordre et donc les forces de l’ordre.
      Mais je vois bien que celles-ci sont les prétoriens de ce régime honni.
      Je vois bien que le peuple est méprisé, matraqué fiscalement, pendant que l’on continue de dépenser des milliards pour l’immigration et que l’Islam est lentement en train de nous détruire et pendant que la grosse finance internationale manœuvre pour gagner encore plus d’argent sur le dos du peuple, quitte à le remplacer par un autre..
      Pour cette raison, désormais, je ne peux plus soutenir les CRS qui soutiennent ce régime totalitaire. Cela me fait mal d’écrire ça, mais je le pense.

      1. AvatarMichel

        Cette expression « les forces de l’ordre » est déjà un mensonge en soi, comme ont été un mensonge leur « république » et les « valeurs » qui allaient avec.
        Les forces de l’ordre raiepublicain sont la main armée d’un régime entièrement occupé par la destruction de la France, le remplacement des Français et leur transformation en fourmis de ce nouvel ordre monidaliste qu’ils nous préparent.

        Que vous faut-il d’autre pour comprendre ?

        Une page s’est tournée. La « république », les « droits de l’homme », les « valeurs », le « suffrage universel », la « liberté », la « solidarité », la « parité », tout cela n’était que mensonge, tout cela n’était que du flan.

  5. AvatarGladius

    Ils étaient où les gitans hier ? on allait voir ce qu’on allait voir, paraît-il !!!!!

    Oui, on vu !!!!

    On a vu que l’on aura rien vu !!!

    Quelle magouille se cache derrière cette dérobade ? un arrangement caché entre Macron et Campion, du style : « Tu n’envoies pas tes gitans et je t’assure un allègement de la sanction de Christophe » ?

    Tout est tellement pourri dans ce monde de merde ! Tout et (presque tous) sont à vendre .

    Je suis écoeuré !

Comments are closed.