Immigration, le débat que Macron veut interdire : ne participez pas au « grand débat »


Immigration, le débat que Macron veut interdire : ne participez pas au « grand débat »

Le « Grand Déba »t (tu parles) a d’ores et déjà classé dans le thème :Démocratie et Citoyenneté tout ce qui concerne l’immigration .

Ils disent que toutes les questions seront traitées mais le fait d’aborder l’immigration sous l’aspect « Démocratie et Citoyenneté » en fera un bourbier sans fond comme la question de la Laïcité .
Comme ils prétendent qu »au nom de la laîcité toutes les religions, les cultes sont libres en France, ils prétendront aussi que l’immigration est garantie par la démocratie et la citoyenneté .Dans le style ,la citoyenneté est un droit libre en France . Et donc on l’accorde à n’importe qui sur le sol français /
Au nom de la démocratie,bien sûr .

Autrement dit les jeux du grand débat sont faits , rien ne va plus, retournez dans vos chaumières ,gilets jaunes et compagnie .

Une seule solution : demander un débat sur le débat. Demander pourquoi tel ou tel classement, qui en est le garant (scientifiques, philosophes ,gilets jaunes, mères de famille, employés etc.

On veut savoir ce qui est ET qui est derrière ces « thèmes » , pourquoi, comment. Quel est l’esprit machiavélique qui a classé l’immigration dans la citoyenneté  ?

On les voit venir avec leurs gros sabots. Ils diront :l’immigration ne menace pas votre citoyenneté, pauvres cons de fFrançais, alors il n’y a pas de problèmes avec l’immigration .

L’immigration concerne evidement la sécurité, le budget, et la liste est longue , le droit du travail, la culture, la  justice, la sécu ,etc…

En attendant,, s’abstenir.

 

Note de Christine Tasin

En effet le sujet de l’immigration est emblématique de la manipulation gigantesque que constitue ce « grand Débat » donc les GJ ont compris qu’il s’agissait de les calmer en leur faisant croire qu’on allait les écouter. Comme s’il n’y avait pas eu de revendications depuis 2 mois… Mais Macron a été clair : on fera nos réformes quoi qu’il arrive, quoi que vous fassiez et disiez. On vous propose juste de nous écouter vous enfumer pendant quelques mois, on va vous expliquer pourquoi vous demandez la lune et pourquoi on ne peut pas vous la donner.

Le « Grand débat » a donc 3 rôles : désamorcer la colère en faisant rentrer les GJ à la maison (on sait qu’un mouvement qui s’est arrêté ne repart pas), faire croire aux anti-GJ que ces derniers sont écoutés et donc que leur mobilisation serait scandaleuse et injuste et en profiter pour organiser, manipuler des espèces de sondages bidouillés avec le résultat du Grand Débat où il y aura des missi dominici et autres gauchistes, professionnels de la politique, pour faire évoluer les débats du côté qui intéresse Macron, en évitant les sujets sensibles.

L’immigration est un sujet ô combien sensible, si sensible que quand Macron maladroitement l’a évoqué il y a eu tout de suite une levée de boucliers. Mettre l’immigration dans le débat c’est reconnaître qu’il y a un problème avec l’immigration. Et c’est effectivement la porte ouverte au procès de cette fameuse immigration dont, là encore, Macron a clairement dit qu’elle était inévitable eu égard à la démographie mondiale.

Alors, on fait semblant en acceptant d’ajouter l’immigration dans un thème qui n’a rien à voir avec elle comme l’a montré Gromago…

Et l’on se garde bien de dire que l’immigration est voulue, imposée… par l’UE, par l’ONU, par les élites mondialisées…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




24 thoughts on “Immigration, le débat que Macron veut interdire : ne participez pas au « grand débat »

  1. cayssials

    un débat pipé un débat de merde mener tambour battant par les mêmes
    Les sujets les plus important et les plus graves ils refusent de les aborder l’immigration massive qui nous coute tres cher en argent et bientôt en vies humaines ne sera pas aborder.
    CIRCULEZ IL Y A RIEN A VOIR

  2. pier

    je n ‘y comprend rien dans cet affaire de débat ….
    mais ne pourrait on pas avoir un débat sur des élections rapides de la chambre et du président
    Dissolution >> élections , c ‘est facile
    chaque nouveau candidat propose son programme
    est à la fin du mandat l ‘on juge et si pas de réussite l ‘on condamne sévèrement
    l ‘on indexe aussi le salaire sur la réussite

  3. Conan

    Foin des débats enfumés de camelots et marchands de cravates rothschildiens approuvés par tous les profiteurs qui vivent à nos crochets !
    Non ! Pour tous les GJ qui, comme moi, n’avons pas fait de longues études supérieures, il nous faut rester simples,, modestes, pragmatiques…
    Nous désirons la consultation des français et demandons leur réponse à une question extrêmement simple :
    Plus de taxes pour encore plus d’immigrés ?
    Stop ou encore ?

  4. YKempenich

    Définition de « débat » :

    – Action de débattre; discussion généralement animée entre interlocuteurs exposant souvent des idées opposées sur un sujet donné.

    Définition de débattre :

    – Discuter avec vivacité et chaleur en examinant les aspects contradictoires d’une question, d’une affaire, etc.

    http://www.cnrtl.fr/definition/d%C3%A9bat

    Effectivement, Macron peut imposer le thème du débat (« Pour ou contre le véganisme dans les cantines scolaires ? », « Souhaitez-vous que l’État investisse dans le développement des pistes pour trottinettes électriques ? », « Faut-il une loi pour imposer la couche-culotte recyclable ? » etc.) mais à partir du moment où il lance un « Grand débat national », toutes les questions devront être abordées.

    Même l’immigration, même l’islam, même la peine de mort, même le mariage pour tous, même l’IVG ou la PMA.

    Cela veut dire, aussi, accepter les voix des contradicteurs, des opposants.

    Personnellement, je ne suis pas pour le retour de la peine de mort et pas vraiment pour le « mariage pour tous » ou l’adoption par les couples homosexuels. Mais lors d’un débat, je dois entendre les arguments différents et donner les miens.

    Le gouvernement joue avec les mots en liant le mot « débat » avec celui de « référendum » : débattre de la peine de mort ne revient pas à créer un référendum « pour ou contre la peine de mort » !

    Ainsi, en limitant les thèmes, Macron biaise le débat à venir. Non seulement, il est interdit de revenir sur certains tabous mais il nous est expressément demandé de nous taire.

    Dans ces conditions, inutile de participer à ce faux « grand débat national ».

  5. La moutarde me monte au nez

    Le grand débat :
    Coluche avait raison lorsqu’il disait :
    «  dites nous de quoi vous avez besoin,
    nous vous expliquerons comment vous en passer »

  6. Philip Wilson

    Macron dégage, UE et otan et nations unies dégager, la loi rothchild et leurs banques dégagées, Islam et envahisseurs des dernières 40 années, dégagés tous, la France appartient aux français et personne d’autre.

  7. Christian Jour

    Et cette immigration coûte très cher, et c’est pour ça en plus du grand remplacement que notre infâme pas mon président jupiter micron ne veut surtout en pas parler.Circulez, y a rien à voir.

  8. Sined Marlouf

    Il y a des gens qui savent mieux que vous ce que vous devez penser de la peine de mort.

    Et ces gens sont en mesure de vous imposer leur opinion.

    C’est la démocratie selon Mitterrand, reprise par Macron, en toute innocence.

    La peine de mort est la question la plus importante qu’une démocratie puisse se poser.

    Si cette question n’est pas posée démocratiquement, alors la démocratie en question n’est pas une démocratie.

    Moi je suis contre la peine de mort, mais mon opinion ne vaut rien.

    Le référendum perpétuel devrait permettre de rétablir la démocratie sur cette question, car on a aussi le droit de changer d’avis, et dans ce cas on doit pouvoir changer son vote.

    Ce référendum doit être perpétuel parce que nous ne sommes pas les seuls à avoir le droit d’avoir une opinion respectable sur la question de la peine de mort : nos enfants après nous, et leurs enfants après eux, auront eux aussi, dès qu’ils seront en âge de voter, le droit d’exprimer leur opinion en leur âme et conscience.

    Sauf si Macron l’interdit, évidemment, au nom de l’Union Européenne par exemple.

  9. dmarie

    Tout est pourri, tout est pipé et le mac félon le sait parfaitement ! Il est bien trop fourbe pour mener un débat honnête !
    La seule solution valable est son dégagement de gré ou de force ! Qu’il parte !
    Il n’est pas un président mais un usurpateur, un malfaisant payé pour détruire la France ainsi que les français !
    S’il ne veut pas partir de lui-même, il faut le chasser, lui et sa bande de vampires. Ils ne sont là que pour vider les caisses et s’enrichir sur le dos des travailleurs.
    Dehors la racaille !!!

  10. Claude

    c’est une vaste fumisterie , personne ne doit tomber dans le panneau que tend l’ensemble de ces pourris !

    ils veulent juste gagner du temps espérant que la population va se lasser de GJ, car déjà les propagandistes de journaleux, ne cessent de nous dire , après le fameux « essoufflement » des GJ, répétés de semaine en semaine, voilà qu’il nous apprennent, sondage à l’appui , qu’il y a déjà une baisse de 10% de la population, il reste tout de même 60% qui approuvent, qui trouvent que les GJ doivent stopper le mouvement.

    Ce débat ne rime strictement à rien vu, déjà, le nombre de sujets qu’ils ne faut pas aborder , autant qu’ils disent alors, quels sont les sujets abordables .

    c’est absolument inadmissible .

    1. Claude LaurentClaude Laurent

      @Claude
      D’accord avec vous, les dés sont pipés.
      Vu les 13 violations de la constitution, il est étonnant qu’aucun député ou journaliste un peu neutre n’ait soulevé le nécessité de destitution de Macron.

      Exemple (extraits repris du site UPR.fr):
      Violation n°2 : le bradage d’intérêts stratégiques et de services publics à l’étranger ;
      comme le TGV vendu à l’Allemand Siemens,
      le choix de fournitures militaires stratégiques à l’étranger,
      le démantèlement et la privatisation de services publics et de grandes infrastructures publiques, comme l’aéroport de Toulouse (vivement critiquée par la Cour des Comptes très récemment) et les Aéroports de Paris,
      et bientôt la vente de centaines de barrages hydro-électriques d’EDF à des intérêts privés.

      Cela en violation :
      • de l’article 5 de notre Constitution qui pose que « le Président de la République […] est le garant de l’indépendance nationale ».
      • de l’alinéa 9 de ce Préambule de 1946 qui pose que « tout bien, toute entreprise, dont l’exploitation a ou acquiert les caractères d’un service public national ou d’un monopole de fait, doit devenir la propriété de la collectivité ».

      Violation n°7 : une politique visant à éroder constamment notre indépendance nationale et à dissoudre la France dans une Europe fédérale sous domination allemande.
      – fuites organisées sur le projet de partage avec l’Allemagne du siège permanent de la France au Conseil de sécurité de l’ONU
      – partage futur de notre force de frappe nucléaire,
      – ou avec l’annonce inopinée de la création d’une « assemblée parlementaire franco-allemande » dès janvier 2019, dont le principe n’a jamais été soumis au peuple français.

      Ces décisions stratégiques essentielles constituent des « manquements » d’autant plus graves aux « devoirs » du Président de la République que M. Macron a reconnu – devant la chaîne BBC le 18 janvier 2018 que les Français voteraient probablement en faveur de la sortie de la France de l’Union européenne (Frexit) s’il daignait les interroger par référendum à ce sujet.

      – il anticipe le résultat qui ne lui plaît pas, il sait donc que la politique qu’il mène est dépourvue de toute légitimité, et qu’elle bafoue :

      * l’article 3 de notre Constitution qui pose que « la souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum » et qu’« aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice ».
      • et l’article 5 de notre Constitution qui pose que le Président de la République « veille au respect de la Constitution » et « est le garant de l’indépendance nationale ».

      Violation n°11 : l’absence de réaction de M. Macron face à la révélation publique faite par un député LREM – Aurélien Taché -, que le programme du parti présidentiel est « très clairement » de « transférer une grande partie de la souveraineté nationale au niveau européen »
      ( contraire à l’article 4 de la Constitution qui pose que « les partis politiques «doivent respecter les principes de la souveraineté nationale ». les Français n’ont d’ailleurs jamais voté pour un pareil projet. )

      Violation n°12 : la signature par la France du Pacte de Marrakech, décidée par M. Macron seul, sans consultation de la représentation nationale.

      1. Claude

        Claude , merci pour ce beau travail , évidemment voilà au moins 13 bonnes raisons de le destituer, alors qu’1 aurait suffit, mais comment faire , vous parlez des députés et des propagandistes de journaleux , tous acquis à sa cause , et encore de Ferrand à l’A.N , encore un soutien pourri, mais un sacré soutient .qui bloquerait la procédure, si cela se produisait , alors que faire ?

        Je pensais qu’il aurait encore un peu de dignité pour partir de lui même ! il ne faut pas y compter, il compte rester , il compte sur le temps afin que les gens se lassent , voilà le but de ces 3 mois de blabla … , un débat, où eux mêmes choisissent les thèmes dont on peu parler , on vous annonce déjà tous les interdits et il y en a ! et là ,et parmi ceux là, beaucoup qui nous intéressent.

        demandons nous alors comment cet homme peut encore gouverner, dés qu’il met le pied dehors, il doit avoir devant et autour de lui, une floppée de flics qui jouent de la matraque et envoient les gaz !

        encore , hier , il est allé à Créteil inaugurer une salle de sport , c’est très urgent çà en ce moment ! et il a fallu dégager les GJ et des syndicats qui se trouvaient sur son chemin .

        Il faut également rappeler aux forces de police dans quels cas , ils ont le droit de refuser d’obéir aux ordres .car cela se peut .et cela se doit !

        Croyez que si il reste, il va nous en faire baver, il se vengera de tout ce qu’il a été obligé de faire depuis un moment, de notre haine envers lui et de sa clique. de l’avoir obligé à ouvrir les yeux sur son rêve de dément , de folie des grandeurs , de se rendre compte , en fait, qu’il n’était qu’un petit bonhomme minable , incapable, menant la France vers l’obscurantisme, et que le peuple de France , si il le voulait , pourrait fort bien, comme il le demandait lui même, aller le chercher par la peau des fesses pour le juger, dans un tribunal du peuple, et le condamner sévèrement .

      2. Joël

        macron se fout absolument de la constitution (avez-vous vu une seule fois fabius aller contre ses décisions ?), pour lui, la France n’est qu’un tremplin pour l’Europe, SON Europe.

  11. gigobleu

    La clique de Macron n’a plus rien à nous proposer ni à nous imposer. Désormais, ce sont les GJ, c’est-à-dire les vrais français qui font le programme. « La raison du plus fort est toujours la meilleure, nous l’allons montrer tout-à-l’heure ». Jean de La Fontaine

  12. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Un débat sur des questions imposées n’est pas un débat, c’est une dictature de la pensée unique et n’a rien de national. Si macron et consorts parlent de ‘débat NATIONAL » alors ce débat concerne la Nation, donc le Peuple qui la représente et c’est le Peuple qui décide quels sujets aborder. Full point.

    Et j’ajouterai que, « un grand débat national » selon les principes érigés et dictés par l’oligarchie régnante, est un « Grand Bêta national » et devinez qui sont les imbéciles selon cette même oligarchie qui veut nous écraser de sa vaine supériorité ? Le Peuple français, pardi !

  13. Christian

    Les gens débattent sur le débat, c’est les Shadocks ce machin. Le débat sur l’immigration, la laïcité et l’islam il se fera dans la rue en face à face car il est présent dans toutes les pensées…tout le monde sait mais personne n’ose ouvrir la boite de pandore car quand la parole va vraiment se libérer chiffres à l’appui il n’y aura même plus besoin de débat devant les évidences (l’immigration du 21e siècle coute plus qu’elle ne rapporte, l’islam veut conquérir nos pays, le bordel vient de cette immigration de 2 et 3e génération qui ne voudra jamais s’intégrer,….) Organisons ce débat dans leur pseudo débat.

  14. veilleur47

    le grand débat il parait qu’il y aura tirage a sort par département. sur quelle base?
    que des pros Macron ou tout le monde a sa chance ? je doute !
    de toute façon avec un passé de soit « disant raciste  » je ne croit pas que je recevrai une invitation. dommage

  15. Angelo

    Il y a qu’une solution pour arrêter invasion d’un pays rétablir les frontières , et expulser tous clandestins sans distinction âges ,sexe ou origine, quant un parti de hexagone proposera cela je voterais ..depuis 30 ans ,je vote exclusivement les élections locales Corse .en aucun cas les autres .

  16. Ph.West

    Ils excluent les thèmes sensibles du débat car ils connaissent les risques que cela représente. (europe, islam, immigration) . Ils prennent des risques, plus on tarde, plus la marmite lorsqu’elle explosera fera de dégats. Ce n’est qu’une question de temps.

  17. berger

    En proposant son débat Macron s’imagine encore avoir la main et tente d’apaiser les esprits. Le mieux serait d’ignorer son débat, le laisser seul avec son affaire.

  18. patito

    on peut tourner le problème de l’interdiction de discuter l’islam en se référant simplement à la déclaration universelle des droits de l’homme et en EXIGEANT de voir ajouter à la constitution que toutes les personnes vivant sur le territoire national s’engagent à respecter ce texte qui est une obligation pour tout citoyen
    .les articles 16 et 18 sont incompatibles avec la charia

  19. FLAMMENT Anne

    Le même enfumage que sous Sarko et son « débat sur l’identité nationale »… Rien à espérer de ces oligarques mondialistes qui ont décidé il y a des décennies déjà du métissage et de l’islamisation de nos pays !!!
    Trouvons une parade pour parler des sujets qui les fâchent et sanctionnons les aux Européennes…

Comments are closed.