15000 euros mensuels pourJouanno et une enveloppe de 4 millions : Macron crache à la gueule des Gilets Jaunes


15000 euros mensuels pourJouanno et une enveloppe de 4 millions : Macron crache à la gueule des Gilets Jaunes

On ne reviendra pas ici sur l’inanité d’un débat entre Français qui contestent le pouvoir organisé par le dit pouvoir qui se permet même d’en choisir les termes.

On ne peut que souhaiter qu’il soit boycotté par un maximum de Français et que le faible nombre de participants le discrédite.

Mais, ce matin, ce qui nous intéresse, ce sont les chiffres…

Jouanno, grande prêtresse, a reçu 4 millions d’euros pour la mise en place du débat, pour organiser des réunions d’initiatives locales et une plate-forme numérique.

Ils vont se faire des couilles en or, les informaticiens chargés d’organiser les dites plates-formes, mais que ne ferait-on pas pour les copains des copains.

Que doivent coûter les réunions ? Pas un sou, si on suppose que, comme lors des campagnes électorales, les Maires peuvent être sollicités pour mettre gratuitement à disposition une salle de Mairie… Mais je ne doute pas un instant que des associations nombreuses et variées vont mettre leur grain de sel et servir d’intermédiaire, que des patrons de salles privées vont faire payer à prix d’or ce qui pourrait être gratuit. Il faut bien que les copains et les gros gagnent, encore plus.

4 millions… ça fait 4000 personnes payés au smic, dans un pays qui compte 5 millions de smicards et 10 millions de pauvres…

Ces 4 millions, en pleine crise des Gilets Jaunes, avec tous ces témoignages de pauvres gens qui vivent avec moins de 800 euros par mois, c’est une provocation de Macron. Ils ne vivent plus dans notre monde, dans notre sphère, ces salopards.

Et la cerise sur le gâteau c’est le salaire mirobolant, supérieur à celui même de Macron que va recevoir la donzelle, ’Chantal Jouanno, ex-ministre des sports et sénateur,  Chantal Jouanno, qui préside depuis mars 2018, la CNDP, la Commission nationale du débat public et qui, à ce titre, est chargée d’organiser le « débat national. »

Ça sert à quoi un machin comme ça, sinon à offrir des sinécures en or aux copains pour les remercier de bons services ? Dans le cas de Jouanno, à la remercier d’avoir appelé à rallier Macron ?

Et donc la donzelle qui devrait avoir enfin un peu de boulot avec le « Débat national » imposé par Macron à des GJ qui n’en veulent pas, gagne la modique somme de 14666 euros ( bruts). Avec les charges, vous imaginez ce qu’elle nous coûte, la Jouanno, qui cumule, en plus, avec ses indemnités d’ex- sénateur, sa retraite d’ancien Ministre….

Elle se défend très maladroitement et ajoute, magnanime, qu’elle comprend (elle a mis le temps ) que son salaire puisse choquer que l’on peut en débattre. Trop bonne la nana !

Oui, Macron crache à la figure des Gilets jaunes, mais, paradoxalement, ces faits, portés à la connaissance de tous, ne peuvent qu’ancrer les GJ dans leur détermination et accroître leur révolte et leur envie de voir Macron et sa clique dégager.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


26 thoughts on “15000 euros mensuels pourJouanno et une enveloppe de 4 millions : Macron crache à la gueule des Gilets Jaunes

  1. AvatarDominique N

    1)
    Que le gouvernement soit obligé de mettre en place une usine à gaz pour collecter les « doléances » du peuple est une preuve éclatante de sa nature hors sol et de sa déconnexion du réel.
    2)
    Que pour se faire il octroie 176 518 euro (salaire annuel) à une énarque est effectivement un crachat à la gueule de tous ceux qui n’arrivent pas à faire un petit cadeau à leurs enfants à Noël.
    3)
    Quand je vois la maladresse et l’incompétence de ces andouilles et quand je pense aux responsabilités énormes qu’ils ont (nucléaire entre autre) j’ai froid dans le dos.

  2. AvatarJean Pierre

    Faut’il croire quelle est la seule.?
    A Berci il y en a d’autres qui qui encore beaucoup plus parait’il.

    Et pour quel travail.!!!!!!!!!!!!

  3. AvatarAlexcende 62

    Encore un exemple fumant de honte et de grande compréhension de la part de notre classe dirigeante vis a vis du peuple de ce pays don beaucoup sont sous les mille euros mois .

  4. Avatarmoi

    Madame, je l’air d’une bourgeoise mais après des mois sans aucun revenu, depuis deux mois je gagne 1300 eur net dans une administration, je n’ai pas assez pour mon loyer, mes courses alimentaires, gaz-electricité, téléphone, cantine et garderie des enfants (qui ne comprennent pas pourquoi on a enlevé le poisson vendredi et on impose du halal), plus l’essence pour courir entre plusieurs lieux de travail en dehors de Paris, cela sans parler de l’entretien de la voiture (achetée d’occasion à 5000 eur) car les assurances obligatoires et coûts liés sont extrêmement chers.
    Mon revenu de la CAF qui est minime, car je suis trop riche pour eux, m’est pris par le centre de finances de la ville à cause du fait que je n’arrive pas à tout payer et que je suis endetée.
    La CAF d’ailleurs est totalement prise d’assaut par des arabes et africains. Je me demande pourquoi contrôler les chomeurs plus que les assistés de la sécu et de la CAF (avec des allocs qui financent des délinquants islamiques et des familles même polygames et aussi situées en partie en Afrique).
    Mais vous n’avez pas de but, ni de moral, vous ne servez pas votre pays, vous n’avez pas ni Foi ni Loi Mme Jouanno, ni idée de ce que vous faites ou êtes sensée faire. Vous avez juste de la chance et ne méritez pas ce « salaire » que je vous paie en partie en tant que contribuable.
    Comment refaire de la France un grand pays à nouveau avec des fossoyeurs sans Foi dans les postes de pouvoir ? Est-ce que vous en avez quelque chose à faire de ce pays ou vous pensez prendre un max le croyant déjà perdu dans les mains de l’oligarchie en place ?

    1. AvatarAmélie Poulain

      @moi

      Je vous comprends Madame, et je compatis, je sais de quoi vous parlez et je me retrouve dans ce que vous dites.

      Tout à fait d’accord avec votre commentaire.

      Je rajoute que j’ai effectué des missions et activités professionnelles d’un bien autre niveau que cette dame Jouanno, payées à à peine le SMIC (à temps partiel, je précise, c’est dire ce qu’il me restait pour vivre). J’ai même travaillé bénévolement pour les mêmes activités.

  5. AvatarAngelo

    La plupart des GJ qui vivent avec moins de 1000€ ,et pour certains même moins de 600€ vont apprécier d’apprendre les salaires versés à ces dégénérés…il n’y aura aucune entente entre les vrais GJ et Ces ploucs dirigeants. Le combat s’arrêtera qu’au départ du tirant dictateur macron. Vive la France libre

  6. AvatarChristian

    Toutes ces personnes sont sensées être les représentants du peuple payées par l’agent publique donc l’argent du peuple. J’ai été représentant aussi mais de commerce… je devais justifier toutes mes dépenses à mon patron et il venait souvent avec moi sur le terrain pour voir mon travail. C’est ce qu’il faudrait faire avec nos représentants en exigeant de les suivre régulièrement sans prévenir pour juger leur travail et son efficacité.

  7. AvatarMauricette

    Tant qu’un homme pourra mourir de faim à la porte d’un palais où tout regorge, il n’y aura rien de stable dans les institutions humaines.
    Eugène Varlin

    1. MohicanMohican

      Belle citation, je ne connaissais pas Varlin, pas sur wiki, et pourtant le rustre, s’est permis de parler.

  8. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    « Non, pas ça ! Pas ça ! Pas ça !! 176 000€ de salaire pour l’organisatrice du grand débat !! » L’édito de Charles SANNAT
    :::: https://insolentiae.com/non-pas-ca-pas-ca-pas-ca-176-000e-de-salaire-pour-lorganisatrice-du-grand-debat-ledito-de-charles-sannat/
    Charles Sannat
    8 Jan 2019

    Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

    Vous vous souvenez sans doute de notre jeune candidat à la présidentielle, notre Manu (militari ?), devenu entre-temps notre Jupiter, qui hurlait lors d’un de ses meetings « pas ça, pas ça, pas ça »…

    Je dois vous avouer que chaque jour, mes bras tombent un peu plus bas, et quand je vois le salaire de celle qui va animer le débat des pauvres gueux que nous sommes, j’ai envie de hurler « pas ça, pas ça, pas ça »…

    VIDEO : « Pas ça, pas ça, pas ça! » Macron s’emporte sur l’idée du FN au pouvoir
    :::: https://www.youtube.com/watch?v=RwprKV-Rs5o
    DURÉE : 52s

    J’aurais beau dire que moi, je veux bien leur organiser bénévolement leur grand débat genre… pour le bien commun et dans un objectif de concorde nationale, même gratos, ils ne retiendront pas ma candidature !!!

    Je rappelle quand même, à toutes fins utiles, à nos fins limiers du Palais que les gilets jaunes, ils n’ont pas une thune, pas de flouze, de kopecks ou de blé. Pas plus d’oseille ou de fric… Les fins de mois sont difficiles, surtout pendant les 30 derniers jours…

    Et vous savez quelle est leur dernière idée géniale ?
    Filer 176 000 euros par an, soit presque 15 000 boules par mois, à l’organisatrice dudit débat…

    Hahahahahahahahaha !!

    Je rigole encore d’une telle finesse dans l’analyse qui a présidé à ces choix financiers.

    Tenez, lisez et pincez-vous pour y croire :

    « La lettre A révèle en effet que Chantal Jouanno va percevoir 176 000 euros de salaire en 2019 pour son poste de présidente de la Commission nationale du débat public, soit une rémunération mensuelle brute de 14 666 euros. C’est donc presque autant qu’Emmanuel Macron et Édouard Philippe, qui perçoivent tous deux des salaires de 15 140 euros bruts par mois à l’Élysée et Matignon. Et c’est plus que les émoluments des membres du gouvernement puisque les ministres touchent 10 093 euros par mois et les secrétaires d’État, 9 559 euros. »
    Heu, Monsieur le Président, là, va y avoir un gros malaise !!!

    Bon, j’imagine déjà la gueule de la première réunion… « Et toi, avec tes 15 000 boules par mois, tu comprends quoi à ma vie »… Et encore, là, je viens de vous faire une version très soft et politiquement correcte.

    De vous à moi, mes copains normands utilisent un vocabulaire disons, comment dire, nettement moins « rond » et susceptible de choquer profondément et durablement cette gente dame qu’est la dame Chantal.

    C’est plus « rural », plus direct quoi… voyez… genre noms d’oiseau, machin toussa… L’avantage, c’est qu’au moins vous savez à quoi vous attendre, et que quand le gus en face de vous n’est pas content, eh bien… vous le comprenez sans ambiguïté !!

    Pour autant, il ne faut pas que les bobos parisiens réduisent le campagnard à un être bourru ! À la campagne, on reste des gens sympas et très accueillants et même que l’on sait être polis aussi. Je dirais même qu’il y a un côté « vieille France » où la politesse tient une place que l’on a perdue de vue dans les grandes villes où tout se vaut et où plus grand-chose n’a de valeur. C’est aussi le choc de ces deux mondes devenus radicalement différents.

    Croyez-moi, la Chantal, il ne faut surtout pas l’envoyer dialoguer avec les gilets jaunes fauchés et gagnant 800 euros par mois, parce que là, ils ont les crocs… Ils sont peut-être sans dents, mais avec beaucoup de mordant, et il est bien sûr évident que cela va très mal se passer !!

    Celui qui animera le grand débat doit évidemment le faire sans émoluments, sans salaire, sans gagner quoi que ce soit, et cela ne peut être qu’un engagement volontaire avec uniquement le remboursement des frais (et pas pour 200 euros la note de resto !!).

    Je me demande quand même à quoi ils pensent en hauts lieux !

    Déjà que ce grand débat part très mal, il ne manquait plus que ce genre d’âneries et là encore, je suis aimable, parce que franchement, de vous à moi, là on atteint le niveau compétition olympique en connerie.

    15 000 boules par mois pour aller débattre avec des gilets et des « gillettes » qui se débattent dans la précarité financière chaque jour… c’est du suicide politique en direct !

    Faut vraiment être très, très crétin.

    C’est confondant.

    Consternant.

    Les mots me manquent.
    Pourtant, il faut apaiser les maux et pour cela, il faut parler avec les mots, plus qu’avec les poings.

    La violence survient quand les mots ne sont plus suffisants, quand les mots ne sont plus entendus.

    Nous sommes dans un moment où il ne faut pas mettre d’huile sur le feu, où il faut savoir raison garder et garder raison.

    Se garder des outrances et tenter de dialoguer autour des complexités et des nécessités de la gestion de notre pays.

    Il ne faut plus tenter « d’endoctriner » le citoyen, mais l’inciter à débattre à nouveau, à échanger. Il faut se hurler dessus s’il le faut, se crier nos désaccords ou brailler sur nos différences, on peut même s’invectiver et, pourquoi pas, s’insulter sur un plateau !

    Cela ferait tellement de bien à tout ce pays qui s’asphyxie de voir la pensée étouffée depuis trop d’années, et si meugler fait mal aux oreilles, c’est nettement mieux que de nous entre-tuer dans les rues.
    La réponse est politique. La réponse est démocratique.

    Dans le contexte épidermique actuel, on ne fait pas mener un débat par une personne qui gagne 15 000 euros par mois… Qui aura le courage de prévenir le président ?

    Mais quand j’entends ce que j’entends et que je vois ce que je vois, j’ai raison de penser ce que je pense, à savoir qu’il y a de quoi être inquiet.

    Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

    Charles SANNAT

    1. Avatarfrejusien

      bonjour@MSDO, merci pour le lien du meeting où il crie  » pas ça, pas ça « , en parlant de Marine,
      on peut voir tous les stupides qui l’ont élu se lever et applaudir, les sinistres imbéciles qui nous ont mis là où nous en sommes,
      ces enthousiastes auront-ils changé d’avis ? même pas sûr

      tout compte fait, il lui a suffit de crier « contre le FN », et l’affaire était dans le sac

      Savez-vous qui était le banquier d’HITLER ? Je vous le donne en mille<<<<<
      ROTHSCHILD ,<<<< curieuse coïncidence…

      Cette banque a de la suite dans les idées, elle a financé Hitler, et maintenant c'est au tour de macron,
      Hitler voulait construire une Europe Socialiste, et macron est en train de la réaliser,
      Hitler était l'allié du grand Mufti, et Macron, c'est encore pire, c'est le soutien des Frères musulmans en France,
      Jusqu'à ses mimiques et ses gesticulations qui rappellent le " grand Saigneur du 20ème siècle", celui qu'on croyait liquidé, exterminé, plus jamais ça,

      Le voilà qui revient dans toutes les manifestations , avec ses troupes de miliciens sadiques et bien armés, qui tirent sur les personnes qui lèvent les bras, où peut-on voir une chose aussi monstrueuse ????

      1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Bonjour @Frejusien ;

        Regardez le pavé, le retour de bâton que Marine Le Pen lance à Macron.

        Alors comprenons bien ceci ; Marine, il me semble, ne brigue plus de siège politique d’importance ; elle a délégué ; elle a mis d’autres pions.

        Il se peut que ce pavé, en tant que tel, soit : « pavé », soit rejeté, c’est plus que probable ; et c’est tant pis et c’est tant mieux parce que c’est du gagnant gagnant pour la France et les Français. Un coup de maître. Les oppresseurs vont être pris au piège et vont être exposés aux regards du peuple français. L’évidence de leur iniquité va être enfin éclairer la majorité des français. Macron n’aura que ses larbins bis-nationaux, et les requins habituels dans ses rangs. Ils ne feront pas le poids face à l’opinion générale.

        Admirez le coup de maître :

        Résolution du Bureau National du Rassemblement National pour un plan d’urgence de sortie de crise profonde
        Rassemblement National | Communiqués – 7 janvier 2019
        :::: https://www.rassemblementnational.fr/communiques/resolution-du-bureau-national-du-rassemblement-national-pour-un-plan-durgence-de-sortie-de-crise-profonde/

  9. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Macron Merkel = Réformes Hartz ? « M » le maudit !

    Les réformes Hartz (ou la réforme Hartz) { https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9formes_Hartz } sont les réformes du marché du travail qui ont eu lieu en Allemagne, entre 2003 et 2005, sous le mandat du chancelier Gerhard Schröder (SPD)1. L’inspirateur de ces réformes, Peter Hartz, était le directeur du personnel de Volkswagen, où il négocia des accords sur la flexibilité des horaires.

    Elles ont pour but de renforcer la lutte contre le chômage volontaire et d’améliorer le retour en activité des bénéficiaires d’allocations2. Ces réformes controversées, officiellement, visent à adapter le droit (du travail, fiscal) allemand à la nouvelle donne économique dans le secteur des services.

    Elles ont été mises en place progressivement, sous la forme de quatre lois, mais la plus importante est la loi Hartz IV. Celle-ci fusionne les aides sociales et les indemnités des chômeurs sans emploi depuis plus d’un an en une allocation forfaitaire unique. Le faible montant de cette enveloppe — 409 euros par mois en 2017 pour une personne seule — est censé motiver l’allocataire à trouver au plus vite un emploi, aussi mal rémunéré et peu conforme à ses attentes ou à ses compétences soit-il. Son attribution est conditionnée à un régime de contrôle parmi les plus coercitifs d’Europe3.

    Qualifiée de « césure sans doute la plus importante dans l’histoire de l’État social allemand depuis Bismarck » par une formule de Christoph Butterwegge, chercheur en sciences sociales à l’université de Cologne4, la réforme Hartz IV est très impopulaire.
    ________________________________
    Macron et Merkel vont signer un nouveau traité de coopération franco-allemand
    :::: https://francais.rt.com/france/57672-macron-merkel-signeront-22-janvier-nouveau-traite-franco-allemand
    8 janv. 2019

    Selon l’Elysée, cité par l’AFP, Emmanuel Macron et Angela Merkel signeront le 22 janvier un nouveau traité de coopération entre leurs deux nations, qui «s’appuiera sur le socle fondateur du Traité de l’Elysée de 1963».

    L’Elysée a fait savoir ce 8 janvier qu’Emmanuel Macron et Angela Merkel signeraient un nouveau traité de coopération et d’intégration franco-allemand le 22 janvier, à Aix-la-Chapelle, ville allemande proche de la frontière.

    «[Ce traité] s’appuiera sur le socle fondateur du Traité de l’Elysée de 1963, qui a largement contribué à la réconciliation historique entre la France et l’Allemagne, pour viser un nouvel objectif de convergence accrue entre la France et l’Allemagne», a précisé la présidence.

    Il s’agira de la première rencontre de l’année entre le président français et la chancelière allemande. L’an dernier, ils s’étaient déjà retrouvés à Aix-la-Chapelle, le 10 mai, à l’occasion de la remise du Prix Charlemagne à Emmanuel Macron.

    Le traité d’Aix-la-Chapelle renforcera les liens déjà étroits entre l’Allemagne et la France

    Les deux dirigeants s’étaient engagés il y a un an, le 22 janvier 2017, à signer un nouveau traité pour compléter celui signé 55 ans plus tôt. «Le traité d’Aix-la-Chapelle renforcera les liens déjà étroits entre l’Allemagne et la France, notamment dans les domaines de la politique économique, de la politique étrangère et de sécurité, de l’éducation et de la culture, de la recherche et de la technologie, du climat et de l’environnement, ainsi qu’en matière de coopération entre les régions frontalières et entre les sociétés civiles», souligne l’Elysée.

    «Les deux pays visent ainsi à approfondir leur engagement commun en faveur de la sécurité et de la prospérité de leurs citoyens, dans le cadre d’une Europe plus souveraine, unie et démocratique», ajoute la présidence.

    Le Traité de l’Elysée avait été conclu entre Paris et Berlin près de 18 ans après l’effondrement du nazisme. Sa première application avait été la création de l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) afin de promouvoir les échanges entre jeunes.

    Il a été progressivement renforcé, notamment en 1988 par le chancelier Helmut Kohl et le président François Mitterrand, avec le lancement de conseils franco-allemands pour la sécurité et la politique économique et monétaire.
    ____________________________
    Lire aussi : Macron prône une Europe «plus forte» pour empêcher le monde de «glisser vers le chaos»
    :::: https://francais.rt.com/international/55574-emmanuel-macron-prononce-discours-devant-bundestag

  10. AvatarGromago

    Elle pourrait faire ça bénévolement .Là ,cela aurait de l’allure .Le mari est pdg de Pernaud Ricard et elle peut vivre sans problème .Mais ce qu’une résistante républicaine sait faire bénévolement (merci à Amélie Poulain) ,une pouffe de l’ENA se comportera comme une soiffarde de fric .La honte absolue .

  11. AvatarAngelo

    La dégénérée Jouanno qui pavoise avec des revenus de millionnaires,renonce à sa mission…cela aurait été une honte qu’elle se trouve à gérer un débat avec des hommes et femmes qui pour certains vivent avec moins de 800€ par mois.arrêtons cette mascarade , que ces lâches dirigeants aillent du respect pour les modestes de ce pays qui ont travailles et cotisés pour lui , et qu’ont leurs donne la priorité aux aides et ressources et non pas aux parasites qui affluent à nos frontières. , Depuis plus de 10ans les étrangers son prioritaires dans ce pays. L’insurrection à commencé et à guerre civile est inévitable elle s’arrêtera qu une fois la France libérée et purgée de ces dégénérés nuisibles.

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Pourquoi les Français ne doivent pas connaître les dépenses faramineuses des sénateurs …
      On peut de demander si ce qui est dit est vrai tellement c’est gros et inadmissible.

  12. Avatarpauledesbaux

    je ne sais si chantal a fait de la voile dans sa jeunesse mais louvoyer çà la connaît, à droite (sarkonainul) à gauche elle finira par l’extrème gauche peut-être pour un poste….les postes qu’elle a obtenus ne relèvent pas d’une compétence avérée mais d’une con -pétance spéciale, …..et çà continue après tout il y en a tellement d’autres qui ne connaissent pas l’expression « RESTER DROIT DANS SES BOTTES »

  13. AvatarFlupke

    Vous critiquez le « débat national »… Quelles seraient vos autres propositions constructives pour sortir de cette crise ??

    1. AvatarJean-Louis

      Faut être simple pour soutenir cette idée, surtout de la manière où ce débat va être mis en place. Une fumisterie de plus pour faire dire qu bon peuple le contraire de ce qu’il a dit…
      Tout ça selon le bon principe de la hiérarchisation, principe qui fait perdre du temps, de l’argent et qui n’est pas fiable du tout. Monsieur X qui dit quelque chose dans la réunion de son patelin, qui va être noté ou pas, transmis ou pas aux instances supérieures via un représentant local qui, bien évidemment arrangera les paroles selon ses convictions (j’imagine mal un socialo immigrationniste transmettre une doléance d’ordre anti-immigration), lui-même transmis à des instances encore supérieures etc.
      Bref, si monsieur X dit qu’il ne veut plus voir de migrants ou de noirs roder dans son pays, le message risque soit de se perdre en route, soit d’arriver en : les GJ trouvent que les centre d’accueil pour migrants n’ont pas les moyens d’agir.

  14. Avatarfrejusien

    Elle a annoncé qu’elle jette l’éponge, reconnaissant qu’avec son salaire qui fait polémique, les débats risquent de manquer de sérénité

Comments are closed.