60 000 euros pour un rein prélevé sur un migrant kidnappé… voilà où mène le Pacte de Marrakech


60 000 euros pour un rein prélevé sur un migrant kidnappé… voilà où mène le Pacte de Marrakech

Cet article rend fou de rage. Combien de ces migrants à qui on vante l’Europe vont se retrouver en enfermés en maison close ou kidnappés pour trafic d’organe ? Sans doute une minorité mais c’est trop. Et ce connard de Macron n’a rien à dire d’autre que  » l’immigration on ne peut rien faire contre ». Sauf que si on fermait nos frontières il n’y aurait pas de passeurs, pas de trafics…

Ceci explique sans doute pourquoi un certain nombre de Maires, dont celui de Palerme, refusent d’appliquer le décret Salvini…

Christine Tasin

 

MAFIA nigériane : drogue, prostitution, trafic d’organes.

FBI à Castelvolturno.

 

La traite d’êtres humains ne concerne pas seulement les malheureux à la recherche d’une vie meilleure en Occident, mais aussi de véritables esclaves. Ils viennent surtout de l’Afrique d’où la mafia nigériane envoie en Italie des personnes destinées d’une part au marché du sexe et d’autre part au marché du trafic d’organes.

Le carrefour de ces trafics semble être, selon une enquête internationale, le littoral de la Campanie.

 

Dans cette enquête, rapporte le quotidien Il Messagero, depuis le mois de juillet, le FBI travaille aussi avec la police italienne de Caserta, Rome,  Palerme et Turin. Et bientôt aussi la police canadienne.

L’enquête a démarré en suivant les transferts d’argent anormaux  des bandes criminelles de la mafia nigériane des Etats-Unis ( les Vickings, les Eyes et les Black Axe ) et en analysant les flux véhiculés par les transferts d’argent, aussi Paypal, qui sont arrivés à Castel Volturno.

Selon l’enquête, des sommes considérables sont arrivées sur le compte d’insoupçonnables immigrés nigérians. L’argent provenant des mafias de drogue gérées en Europe par la mafia noire pour le compte des patrons qui vivent en Amérique.

 

Les sommes d’argent sont investies pour financer la traite d’êtres humains en payant les passeurs et les accompagnateurs et aussi pour corrompre les fonctionnaires.

Et quand les pauvres gens finissent entre les mains des trafiquants et arrivent en Italie, le cauchemar commence.

 

Les filles sont cachées dans des maisons à l’abandon de la côte, elles sont amenées à se prostituer à coups de poing, de pied, de viols et de rites vaudous.

Les plus belles sont envoyées dans des maisons closes du nord de l’Europe, tandis que les autres restent sur la via Domiziana jusqu’à ce qu’elles réussissent – si elles y arrivent – à rembourser le  » crédit  » contracté avec la mafia nigériane qui se situe entre 15 et 20.000 euros.

 

Mais outre la prostitution, il y a une horreur de plus : le trafic d’organes. Un monde dans lequel les enquêteurs n’ont toujours pas réussi à faire toute la lumière.

 

Ce qui est sûr, c’est que le phénomène existe, mais on ne sait rien de précis : selon des enquêtes de 2.010, un rein coûte 60.000 euros.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “60 000 euros pour un rein prélevé sur un migrant kidnappé… voilà où mène le Pacte de Marrakech

  1. AvatarAmélie Poulain

    Je crois que les greffes d’organes entre personnes noires et personnes blanches posent des problèmes de compatibilité génétique.

    Il y a eu en tous les cas des problèmes au niveau des transfusions sanguines nécessitant un appel envers des personnes noires vu le manque qu’il y avait à ce sujet les besoins étant difficilement couverts (marqueurs génétiques différents avec le sang des personnes blanches).

    Je suis donc étonnée de cette histoire de trafic d’organes.

      1. AvatarAmélie Poulain

        Oui mais ce qui me fait douter c’est l’impossibilité d’applications au niveau de la Médecine que cela laisse supposer vu ce qui est dit concernant l’incompatibilité entre populations génétiquement différentes, donc où serait l' »intérêt » ?.

        1. Avatarvalkyrie

          Puisque l’argent qui arrive en Italie vient des Etats-Unis – mafia noire – je suppose que ces organes prélevés de gré ou de force sont destinés aux noirs des Etats-Unis, sinon effectivement quel serait l’intérêt .

          1. AvatarAmélie Poulain

            Oui très certainement.

            De toute façon, quand on laisse faire le n’importe quoi on ne peut récolter que du n’importe quoi.

            Tous ces soit-disant « humanistes » feraient bien de se regarder dans une glace et de réfléchir aux effets pervers de leur idéologie car les victimes collatérales ou pas de leurs bien-pensance sont nombreuses.

  2. HopliteHoplite

    Ce trafic d’organes existe depuis des lustres et n’a rien à voir avec le pacte de Marrakech.
    En Inde il est courant de vendre son sang ou un organe pour nourrir sa famille et l’oms est au courant depuis toujours
    Inutile d’ajouter l’horreur à l’horrible alors qu’il ne s’agit que de « l’humanité de l’hsomme! »

  3. AvatarRajkoumar

    c’est un peu vieux, mais le trafic d’organes en ex-Yougoslavie, qui en parle ?
    Qui donc (en France parmi quelques politichiens) s’est enrichi ?
    Quelles en ont été les victimes ?
    Où ces organes, prélevés sur des prisonniers Serbes sont-ils allés ?
    Quelques nouveaux commentaires ? … merci

  4. AvatarAngelo

    Oui en effet malheureusement le trafic organes humains existe depuis longtemps en Italie comme ailleurs…lors de mes nombreuses missions de sureté consulaire dans les années 1980 , en Italie dans la région de Naples un réseau mafieux à été démasqué celui ci était à l’origine de nombreux rapts enfants , retrouvés assassinés et dépouillés de leurs organes oeils, reins ,ces crimes barbares existeront toujours il est alimenté par le besoins organes , pour sauver un proches on fait tout ce qui est possible même illégal et inhumain malheureusement .

Comments are closed.