Il n’y a pas d’urgence climatique : ne manquez pas François Gervais sur les mensonges de Macron et du Giec


Il n’y a pas d’urgence climatique : ne manquez pas François Gervais sur les mensonges de Macron et du Giec

François Gervais, professeur émérite à l’Université de Tours, jette un pavé dans la mare avec « L’urgence climatique est un leurre » aux éditions L’artilleur. Le physicien retourne un à un tous les poncifs du catastrophisme écologiste : l’anthropisme du réchauffement climatique, la nocivité du dioxyde de carbone ou encore la viabilité d’une énergie 100% renouvelable. Un ouvrage qui démontre également l’absence totale de consensus scientifique autour des questions climatiques.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


25 thoughts on “Il n’y a pas d’urgence climatique : ne manquez pas François Gervais sur les mensonges de Macron et du Giec

  1. Armand LANLIGNELArmand LANLIGNEL

    Merci pour ce magnifique résumé sur l’arnaque climatique. Les chiffres, il n’y a que ça de vrai … à condition d’avoir les bons. Je croyais qu’un réchauffement était en cours et que seulement les causes invoquées étaient fausses. Mais l’arnaque est bien plus grosse que ça. Il n’y a pas de réchauffement en moyenne, c’est vraiment énorme comme mensonge.
    Et rappeler que le dioxyde de carbone CO2 est indispensable à toute vie sur notre Terre, c’est bien nécessaire car certains ignorants voudraient le supprimer totalement. Au contraire même, plus le taux de CO2 est grand, plus la nature est luxuriante et plus les animaux herbivores ont de quoi proliférer.
    L’effet de serre aussi est nécessaire pour maintenir une température modérée en moyenne. Cet effet est dû principalement à la vapeur d’eau qui est souvent dix fois plus importante en volume que le CO2. La vapeur d’eau est un gaz invisible, on ne peut voir que les micros gouttelettes d’eau liquide du brouillard provoqué par un refroidissement. L’hiver, avec seulement quelques grammes d’eau condensée par mètre cube, on peut obtenir un brouillard épais.

  2. Armand LANLIGNELArmand LANLIGNEL

    J’aurais dû commencer par un immense merci pour cet énorme travail de recherches fait bénévolement et avec sérieux. Jadis, François Gervais a travaillé sur les plasmas au CNRS et les propriétés de la matière. Il a appliqué les méthodes scientifiques à l’étude du climat et ses conclusions sont probablement correctes. Les activités humaines ou animales n’ont pas d’influence déterminantes sur le climat.

  3. AvatarJPL

    Ce genre de divagations ne sert pas la cause de la laïcité, permettez moi de vous le dire amicalement en tant qu’ancien météorologiste.

    Je ne sais pas si ce type est fort en physique des plasmas mais un matière de climatologie c’est un triple zéro imprudent et bourré de suffisance.

    La hausse de température observée depuis 1975 est d’une rapidité sans commune mesure avec les fluctuations antérieures.

    Le pourcentage de CO2 dans l’atmosphère est effectivement très faible ( 400 parties par millions ) mais sauriez vous exprimer en pourcentage la dose léthale d’arsenic dans le corps humain ?

    Certes au cours des temps géologiques ce pourcentage a été plus fort, proche de cent pour cent à l’origine, mais l’époque n’était pas très favorable à la vie humaine.

    Franchement je vous apprécie beaucoup mais par pitié ne vous dispersez pas.

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Personnellement, j’aime bien les chiffres. Des affirmations comparant les fluctuations antérieures à celle de notre période récente, cela doit pouvoir être mesuré. Alors, le travers de l’imprudence et de la suffisance, on peut vous le retourner … !! Vous ne parlez pas non plus de l’effet de serre dû à la vapeur d’eau, qu’en pensez-vous ?

      1. AvatarJPL

        Je ne pense être ni imprudent ni suffisant car je suis ces questions depuis plus de cinquante ans à un niveau largement équivalent à celui d’un professeur de physique fût il d’université. J’ai d’ailleurs été climato-sceptique pendant assez longtemps mais ce n’est plus possible face aux données de l’observation.

        L’effet de la vapeur d’eau ? Prépondérant : il nous permet de gagner au moins 30 degrés par rapport à ce que serait notre température de surface sans lui, autant dire, invivable.

        Mais il n’y a pas que le CO2. D’autres gaz, présents en proportions encore plus faibles que le CO2 mais avec un potentiel bien plus important participent à « l’effet de serre » global. Je mets des guillemets parce que ce n’est pas un effet de serre. C’est le cas du méthane qui pourrait être libéré en grandes quantités en cas de fonte de pergélisols (permafrost).

          1. AvatarJPL

            Si ça vous intéresse allez sur le site ipsl.fr (institut pierre simon Laplace)

            en anglais et plus critique le site de Judith Curry : judithcurry.com

      2. AvatarJPL

        J’ajoute pour que ce soit clair.

        Ce n’est pas parce que Macron instrumentalise de façon scandaleuse le réchauffement climatique, et je suis entièrement d’accord avec tous ici sur ce point, que ce réchauffement n’ a pas de réalité.

        D’autre part les prévisions alarmistes sur le niveau des océans ou la fréquence des « phénomènes extrêmes » sont sans fondement.

        Le niveau des océans augmente actuellement de 3 mm par an (30 cm par siècle).

        Le réchauffement qui touche plus les régions polaires que les régions équatoriales et tropicales s’accompagnera obligatoirement d’une diminution des tempêtes et autres phénomènes tropicaux. Quand à la distribution des précipitations on n’en sait rien.

  4. AvatarAlexcende 62

    Le Co2 on en met dans les serres pour faire pousser les salades c’est donc un constituant des plantes et pas un poison , bien sur concernant le réchauffement climatique c’est une arnaque pour nous vider encore plus les poches mais comme dans beaucoup de domaines il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre . Le réchauffement climatique qui est naturel va peut être obliger certaines cultures a remonter au nord de 500 km et surtout a ouvrir de nouvelles méthodes culturales ? Alors où est le problème ! depuis que l’homme est sur terre il n’a fait que s’adapter et il va continuer . Actuellement le principal problème de l’homme n’est pas le réchauffement climatique c’est la mauvaise répartition des richesses et le pillage des ressources au profit d’une minorité de petits malins qui se sont accaparé de tous les leviers de commandes de cette planète .C’est a ça qu’il faut dire Non !

    1. AvatarJoël

      C’est le CO (sans le 2) qui est toxique. Amalgamer les 2 types permet de gonfler les chiffres et d’effrayer les populations pour qu’ils mettent plus volontiers la main à la poche.

  5. Avatarexocet

    a la vitesse ou disparaissent nos forêts il est normal que le co2 augmente, puisqu’une grande partie du co2 et absorbé pas les arbres.

  6. AvatarAmélie Poulain

    Je ne suis pas spécialiste de la question, loin de là, mais je pense que le monde étant très complexe marqué par plusieurs facteurs qui interagissent, et l’évolution n’étant pas linéaire, à mesure des réflexions de nouvelles portes s’ouvrent avec de nouvelles « compréhensions » (et je pense que cet universitaire qui travaille dans le fondamental et non l’appliqué doit savoir ce qu’il dit).

    Ainsi, la prospective ne peut qu’être hypothèses. Déjà, quand on voit l' »exactitude » des prévisions météo auxquelles je ne me fie jamais avec raison du fait, juste, de mon expérience.

    On glorifie la Science depuis le 20ème siècle mais l’on oublie que ce qu’elle démontre ne l’est qu’à un instant « T » avec certaines données de connaissances qui sont appelées à évoluer, ou se transformer voire devenir caduques à mesure des découvertes.

    1. AvatarJPL

      Concernant la complexité du monde vous avez entièrement raison.

      C’est d’ailleurs pour cela qu’un spécialiste d’une discipline, même « fondamentale », devrait faire attention avant de faire irruption dans une discipline pas si voisine que ça en bousculant des collègues qui y ont consacré toute leur vie.

      Concernant la météo vous êtes bien exigeante. La prévision climatique est beaucoup plus fruste puisqu’elle porte sur un seul paramètre d’ailleurs donné avec un intervalle de confiance assez large.

      1. AvatarAmélie Poulain

        « Concernant la météo vous êtes bien exigeante. »

        Non, c’est un constat. bien souvent c’est carrément le contraire de ce qui est dit : pluie il y a soleil et inversement.

        Je me suis même demandée s’il n’y avait pas, par hasard et parfois (c’est plus courant en été notamment), quelques intérêts touristiques à ces prévisions…. TV, il se doit.

        1. AvatarJPL

          Evidemment si vous souhaitez une prévision exacte pour votre mètre carré personnel vous ne l’aurez jamais, quoique ça doit bien arriver de temps en temps, par hasard, bien sûr ! (sourire)

          1. AvatarAmélie Poulain

            C’est n’importe quoi ce que vous dites, je parle d’une zone géographique bien plus étendue que mon espace personnel, mais peut importe, je sais ce que je dis.

            Vous qui avez tant confiance en l’empirie pour élaborer vos conclusions, votre réaction est un peu contradictoire et surprenante.

            L’intérêt du fondamental c’est que l’on se pose des questions face aux contradictions au lieu de tenter de les soumettre à notre expérience personnelle.

  7. Avatarexocet

    La météo, moi j’ai un doute, ils paraît suivant leurs dire que nous sommes dans des valeurs de saison, désolé mais moi qui suis né en 1960, a mon époque dans ma cour d’école il y avait de la neige, cela commencé à tomber au mois de décembre et il fallait attendre le mois de mars pour qu’elle commence à fondre, à mon époque, ont été chauffée aux charbons, et quand je rentré de l’école, j’avais les pieds, les mains et les oreilles gelé et cela faisaient très mal sous l’effet de la chaleur et du froid, à mon époque, les mois de novembre décembre, janvier et février, il gelé et il y avait de la neige, ses tocard de la météo nous raconte des conneries,

    1. AvatarAmélie Poulain

      Oui, vous avez raison, j’ai le même discours de membres de ma famille qui sont originaires de la montagne.

  8. Avatarexocet

    Bonsoir Amelie poulain, ce climat dont je vous parle, c’était à l’époque sur la côte du Pas de Calais, alors en montagne je me demande comment c’était, avez vous vu le film,, on a tué le père Noël, un film d’avant guerre en noir et blanc, ce film a dû être tourné en savoy, de la neige jusqu’en haut des toit, des chemins et des rue creusées à la pelle, et de chaque côté une muraille de neige, j’aurais adoré fêter Noël dans de tel condition cela devait être très chaleureux.

    1. AvatarAmélie Poulain

      Bonsoir Exocet,

      Oui en plus, dans le Pas de Calais, je comprends le changement que vous évoquez, je ne savais pas qu’il ait pu faire si froid là-bas.

      Les témoignages que je relate concernent le Massif Central où, selon les membres de ma famille, il y avait régulièrement neige et stalactites au bord des toits avec grand froid dans leur enfance (personnes nées vers 1928).

      Maintenant, je sais qu’il arrive qu’il n’y ait même pas de neige et les stalactites ont disparues depuis longtemps.

      Je crois que dans les Pyrénées on retrouve la même chose à ce qu’on m’a dit, mais je n’en suis pas sûre, je n’y suis allée qu’en été.

      En Savoie, je ne sais pas s’il y a changement, même si j’y suis allée aussi hiver comme été.

    2. AvatarAmélie Poulain

      J’ai oublié, non je n’ai pas vu ce film que vous évoquez, cela devait être effectivement des Noël plaisants.

      J’y suis allée un hiver au mois de mars et la neige avait déjà bien fondu On peut penser du coup que le paysage hivernal a un peu changé aussi, certains plus au fait de cette région pourraient le confirmer ou l’infirmer.

  9. Avatarexocet

    Dans ce film, celui qui joue le rôle du père Noël, se fait réellement fusiller pendant la deuxième guerre mondiale, essayez de trouver et de regarder ce film,

  10. AvatarNOSZCZYNSKI JJ

    Merci monsieur, vous avez raison. Il a été prouvé que le rapport du GIEC a été orienté en enlevant certaines observations optimistes de scientifiques.
    De plus, vous ne faites que confirmer, ce qu’avait déjà dit, en 2010, Claude Allègre sur « L’imposture climatique » ou la fausse écologie.
    Continuons afin d’éviter d’être manipulé par les lobbies financiers.

Comments are closed.