Les Français fuient Marseille, remplacés par les naissances dans les quartiers Nord


Les Français fuient Marseille, remplacés par les naissances dans les quartiers Nord

Le titre de cet article est la conclusion qui m’a sauté aux yeux…

Oui, la diversité, celle qui habite les quartiers Nord, se reproduit, beaucoup et vite.

Oui, les Français d’origine fuient les quartiers islamisés comme les dits quartiers Nord…

Et ce constat valable pour  les 1000 territoires perdus de la République.

 

Marseille gagne des bébés mais perd des adultes

Avec 862 211 Marseillais, la ville gagne des habitants, mais cette hausse, liée aux naissances, masque une fuite de population

Davantage de nouveau-nés dans les maternités marseillaises, mais aussi… plus de camions de déménagement qui prennent la route vers d’autres communes. C’est l’image qu’on peut déduire des derniers chiffres de l’Insee sur les « populations légales ».

Ainsi, au 1er janvier 2016 (1), nous étions 862 211 Marseillais, contre 850 636 en 2011. En cinq ans, la cité phocéenne a donc gagné 11 575 habitants. Une évolution annuelle de 0,3 % (soit 2 300 habitants par an) qui situe Marseille en deçà de la hausse de population enregistrée pour les Bouches-du-Rhône (0,4 %), de Paca (0,4 %) et du territoire national (0,4 %). À ce rythme-là, Marseille ne passera pas le cap symbolique des 900 000 habitants avant… 2 038.

Mais surtout, cette augmentation de population n’est pas le signe d’une attractivité retrouvée de la ville. Car si Marseille gagne 2300 habitants par an, c’est uniquement grâce à un solde naturel (différence entre les décès et les naissances) très positif : + 0,6 % par an, du fait d’une population jeune, en particulier dans les quartiers Nord de la ville (+1,2 % dans le 15e et le 14e arr., jusqu’à + 1,7 % dans le 3e arr.)

En revanche, le solde migratoire, c’est-à-dire la différence entre les nouveaux habitants et ceux qui quittent la ville, est négatif : -0,4 %. À Marseille, on compte plus de départs que d’arrivées, donc. À noter que le schéma est inverse pour d’autres villes importantes de Paca (plus de 50 000 habitants) : Toulon, Aix, Avignon, Hyères) qui, après avoir perdu des habitants entre 2006 et 2011, connaissent un essor démographique du fait de leur activité migratoire.

Et aussi Population : en dix ans, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a gagné 206 700 habitants

Trompe l’oeil

Ces derniers chiffres viennent confirmer une tendance observée depuis plusieurs années. La plupart des Marseillais qui « s’exilent » déménagent vers des communes limitrophes. Ainsi, l’Insee soulignait l’an dernier qu’en 5  ans, le Rove (4 777 habitants) avait gagné près de 12 % d’âmes supplémentaires, Allauch (21 582 habitants) + 10,5 %, les Pennes-Mirabeau (21 387), près de 10 %.

Intra muros, l’analyse par arrondissement montre que l’opération Euroméditerranée commence (un peu) à produire ses effets. Entre 2011 et 2016, le 2e arrondissement a en effet gagné 250 habitants (il en avait perdu près d’un millier entre  2006 et 2011). Dans le reste du centre-ville, le 1er gagne 1846 habitants depuis 2011, mais c’est uniquement en raison de son fort solde naturel (1 %). 3173 habitants de plus dans le 3e mais, là encore, il ne s’agit que de naissances, les habitants ayant plutôt tendance à quitter le secteur. Cette volonté de départ s’exprime très franchement dans les quartiers Nord, où le solde migratoire atteint 1,8 % (16e) et même 2,2 % dans le 15e (qui perd 400 habitants).

Les populations sont stables dans les 4e et 5e arrondissements. Et, là encore, c’est grâce aux naissances qui compensent les départs. Le 7e perd près de 600 habitants, ce qui n’est guère étonnant dans un secteur où la constructibilité n’existe quasiment plus. Les rares arrondissements où le solde migratoire est positif sont aussi ceux où ont fleuri de nouvelles constructions : 3 000 de plus dans le 8e et le 10e, un millier d’âmes supplémentaires dans le 12e.

La hausse démographique de Marseille est donc en trompe-l’oeil. La cité phocéenne peut certes se consoler en se disant qu’elle ne perd plus de population comme ce fut le cas massivement au tournant des années 70-80. Et qu’elle n’est pas la seule à connaître ces départs d’habitants. Ainsi, entre 2011 et 2016, Paris se vide en moyenne chaque année de 0,5% de sa population (-11 900 habitants par an) alors que le déficit migratoire n’est plus compensé par l’excédent des naissances sur les décès.

1. Insee fournit toujours ces données avec 3 ans de décalage, sachant qu’il a désormais recours aux recensements partiels de population.

https://www.laprovence.com/article/societe/5303532/marseille-gagne-des-bebes-mais-perd-des-adultes.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


23 thoughts on “Les Français fuient Marseille, remplacés par les naissances dans les quartiers Nord

  1. J

    Cela fait des années que Marseille n’est plus en France (rappelez-vous le sketch des Inconnus). Moi qui suis née là-bas, mes parents ont déménagé en 93. Le centre ville était déjà un souk (la Porte d’Aix est colonisée). La ville est sale, ça pue et ça ne parle même pas français. Et les Marseillais ont depuis longtemps dénoncé l’arabisation de la ville, mais bizarrement, seules les voix gauchistes qui criaient « Rachid est notre frère » ont été entendues.

    1. babe

      je suis née a Marseille j’en suis partie en 1984 c’était déja plus la france JM LE PEN disait que Marseille était la capitale des Commores et il avait raison aujourd’hui apres avoir vécue de nombreuses années a coté d’AIX en PROVENCE nous avons mis le cap en Auvergne ou il fait bon vivre la vie et moins chère et contrairement aux idées reçues il y a du travail et il ne fait pas plus froid qu’ailleurs seulement il faut partir et je reconnais qu’en faisant comme ça on leur laisse la place mais comment faire je sais …..FREXIT

      1. Machinchose

        et vous deux vous n’ avez pas eu la chance de connaitre comme moi l’ ALCAZAR du cours Belsunce…dont le haut rejoignait la si accueillante rue Thubaneau… 😆

        Pauvre Cardinal, dont la statue devant la cathédrale de la Major, avec sa main tendue a l’ air de dire « qu est ce que je peux y faire !! »

        de mon temps, la blague-réponse à celui qui voulait t’ emprunter du fric, on disait « vas voir Belzunce » 😆

        j’ ai quitté cette ville avant que la bédouinerie de s’ y installe, ça avait commencé Bd Dugommier…

        1. babe

          j’ai vecu a Marseille au temps ou a la place d’HARIBO PERNOD Et le reste il y avait une campagne et ou a la place des immeubles de 15 étages il y avait un petit chateau dans les quartiers nord quel gachis

      2. Amélie Poulain

        « je suis née a Marseille j’en suis partie en 1984 c’était déja plus la france JM LE PEN disait que Marseille était la capitale des Commores  »

        Je me souviens de vacances, dix années plus tard à quelques km de Marseille… En discutant sur un marché avec un vendeur Maghrébins et lui faisant part du fait que je ne connaissais pas Marseille et avais envie d’y aller, me l’avait déconseillé vu l’ambiance… C’est dire…

    2. jeanne

      Meme les appartements au »Roy d’Espagne »quartier sympathique sud ,ont perdu de la valeur .
      Ils arrivent et déjà, ne suivant pas le reglement , ils pendent leur linge sur les balcons ,leurs serviettes de plage sur le bord des fenêtres.
      Pourtant c’est si joli Marseille !

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Françaises Français ; 2019 est plus que jamais l’année durant laquelle il vous faudra traverser les rues encore et encore ; n’oubliez pas vos boulets !

    Popol de l’Emploi, bailli de l’encastillamento { https://fr.wikipedia.org/wiki/Incastellamento#En_Provence } en charge du baillage terrritorial supervisé au niveau national par le sénéchal La Châtaigne.

    Nouvelle année : les chômeurs seront plus surveillés (et sanctionnés) en 2019
    :::: https://francais.rt.com/economie/57473-nouvelle-annee-chomeurs-seront-plus-surveilles-en-2019
    2 janv. 2019

  3. sitting bull

    Normal Marseille est devenue islamisée , vu que chaque arabe fait entre 5 et 7 bébés , Marseille comme les autres villes de France augmente sa population , les f blanches ont 1 bébé et voici le changement de peuple , avec cette faune islamique , les f blanches n ont d autres choix que de fuir ces quartiers et villes islamique , le problème c est que bientôt même ailleurs l islam et la sur natalité finira par rattrapé les zones ou les f de souche se sont réfugiés pour échapper aux arabes , dans 20 ans il n y aura plus d endroits ou fuir toute la France sera islamique , faudra sortir les fusils , et les f devront se battre a un contre 7 vu la reproduction des arabes ou fuir en Amérique , mais vu que les USA sont aussi envahi , faudra se battre la aussi

  4. palimola

    A Marseille vous n’avez qu’a marcher dans la rue ou prendre le métro c’est tout bonnement incroyable !

    1. jeanne

      La dernière fois où de passage ,j’ai pris le metro de la ville jusqu’au Pqrc Chanot ,j’etais la seule Française dans la rame ! Je n’etais ‘ je l’avoue pas à l’aise !

  5. claude t.a.l

     » Ô Marseille, on dirait que ta voix a changé
    On dirait que la carte où partait l’Indochine
    En se prenant pour toi dans le riz délavé
    Te pleure avec du sang et puis l’âme marine

    Ô Marseille, on dirait que la mer a pleuré
    Tes mots qui dans la rue se prenaient par la taille
    Et qui n’ont plus la même ardeur à se percher
    Aux lèvres de tes gens que la tristesse empaille

    Ô Marseille, on dirait que Notre Dame en fleurs
    S’est penchée dans le port pour boire à ton eau verte
    Qu’elle voyait briller comme brillent les pleurs
    Aux yeux de tes marins que l’absinthe déserte ……. « 

  6. SarisseSarisse

    Nostalgie des films avec Raimu, les oeuvres de Marcel Pagnol , Marius, Fanny, César, la langue provençale qu’on entendait encore, tout cela s’est envolé.
    Fernandel remplacé par Nacéri.
    Certes, quand j’étais dans la Marine j’étais plutôt toulonnais d’adoption mais Toulon ne va guère qu’un peu mieux.
    La partition est bien là!

  7. jeanne

    Nul part il est conseillé aux femmes françaises /européennes de faire des bébés.
    On est maitresse de notre destinée, notre ventre nous appartient ,pas d’intrus, pas d’enfant !
    Je fus aussi pour la liberté d’être mère, oui ou non garder l’enfant non désiré, à ce moment de notre vie et puis j’ai compris …..!
    Et puis je ne vois plus d’enfants heureux avec sa trotinette sur le trottoir de ma rue <—–il n'y a plus d'enfants!!!!!!!!!😢

  8. Jean-Louis

    Pour avoir travaillé plusieurs années à Marseille y’a pas si longtemps, c’est infesté ! Et pas que le nord ! tout marseille grouille, les beaux quartiers comme les moches, ça parle l’arabe partout dans les rues, ça ressemble à un gigantesque guetho…
    Mais j’ai quand meme trouvé des gens qui se sont baladé à marseille, notamment sur le vieux port, et qui m’ont soutenu que « non ça parle pas arabe, c’est propre et joli, ça représente bien la France »… Quand on ne veut pas voir, on ne voit pas. Ou alors il s’agit d’une persistance rétinienne extrêmement longue…

  9. Mariana

    Le problème ce n’est pas les f.francaises mais celui des politiques qui ont fait venir les Maghrébins et ensuite les Africains en connaissant très bien le nombre d’enfants que ceux-ci ont .
    Les Européennes ne font pas 4,5, 6 ou 7 enfants par famille .
    Que les musuls soient dans leur pays ou ici ne change rien à leur taux de natalité , si ce n’est qu’ici il y a comme tout le monde le sait les allocs et les aides sociales .
    Et en sachant tout cela « ils » ont signé le pacte de Marrakech en décembre , alors qu’est ce qu’ils veulent nous faire croire ?

    Les USA NON donc ce ne sont pas les Américains qui subiront l’invasion migratoire pour islamiser un pays .

    Ces migrations officialisées par le pacte criminel de l’ONU sont destinées au djihad qui est (pour infos le djihad ce n’est pas que les attentats terroristes …) l’islamisation d’un territoire autrement dit le Grand Remplacement .

  10. YKempenich

    Il y a 10 ans, nous étions venus en famille à Marseille et dans un commerce, une grand-mère s’exclame, à la vue de mes enfants blonds et avec un grand soupir : « ho, c’est tellement rare ici ! ».

Comments are closed.