Saïda rien à foutre des gilets jaunes… Saïda préférer « loukoums de la Saint-Sylvestre »


Saïda rien à foutre des gilets jaunes… Saïda préférer « loukoums de la Saint-Sylvestre »

https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/poitiers-aux-couronneries-bouillon-de-cultures-avant-reveillon

Des voilées « en veux-tu en voilà » sur le marché des Couronneries, un quartier islamisé de la ville de Poitiers…

 

La « Nouvelle république » ne trouve pas choquant de commenter ainsi la photo de commerçantes voilées :

« Sur le marché des Couronneries, dimanche, dernière chance pour s’approvisionner en loukoums maison pour le réveillon de la Saint-Sylvestre ».

 

Pourtant, Saint-Sylvestre était un pape catholique, alors que le loukoum est une spécialité ottomane donc musulmane…

http://www.lefigaro.fr/culture/2018/12/31/03004-20181231ARTFIG00011-qui-etait-saint-sylvestre-pape-inconnu-celebre-le-31-decembre.php

Bref Saïda nous fait une resucée de nuit de ramadan… tous les prétextes sont bons pour se gaver !

 

La « Nouvelle république » clôt ainsi l’année avec un article très « multiculturel » et « macronien », vantant un « bouillon de cultures avant réveillon ».

Généralement, les médecins ne recommandent pas trop les « bouillons de cultures » : ça débouche la plupart du temps sur une maladie !

De façon éhontée, le journal nous vante « les dernières préparations » et un marché où l’on entend « toutes les langues ».

Au programme : thé à la menthe, loukoums, stands de voilées, dénigrement des gilets jaunes…

« « Les Gilets jaunes, moi je n’y ai rien compris, lance Tony à qui veut l’entendre, les yeux noirs plissés par l’épaisse fumée de son cigare. Je veux bien qu’on manifeste mais casser, c’est hors de question.

Et le “ Macron démission ” ? On ne renvoie pas un type avant les fêtes, ce n’est pas correct. »

Les clients rient de bon cœur : « Quel personnage ! Mieux vaut en rire des Gilets jaunes. »

 

Alors, on n’a rien d’autre à proposer, à la « Nouvelle république », que de rapporter les propos de « l’idiot du quartier » ? En voilà de l’information…

Car laisser entendre que les gilets jaunes sont des casseurs, sans exposer les points de vue inverses (et notamment évoquer le fait que ce sont des gilets jaunes qui ont parfois réparé les dégâts des casseurs), c’est un peu court…

 

La Cour des comptes faisait pourtant état en 2013 de plus de 5 500 000 d’euros de subventions publiques annuelles moyennes pour ce journal (p. 40) !

https://www.ccomptes.fr/en/documents/25598

 

« Les manifestations sociales ont marqué les esprits un peu partout sur le marché. On ne comprend plus trop si c’est la faute des hommes politiques ou des gens mobilisés qui ne savent plus s’arrêter. « Ce n’est pas eux qui vont m’aider à remplir le menu. » Saïda a d’autres chats à fouetter. La famille débarque en fin d’après-midi et elle est « seule à la préparation ». Sous les barnums aux toiles un peu passées, les produits sont autant d’incitations aux voyages. Dans une même allée, on trouve le tourteau d’origine poitevine, une quinzaine d’acras de morue pour cinq euros et une pâte de dattes d’Algérie. « Des petits à-côtés qui vont régaler le monde », assure Saïda ».
« Un pas de côté et le stand de spécialités turques narguent le chaland de ses parfums orientaux. On y mange cette pâtisserie salée des Balkans, le börek, avec les doigts ».

La Nouvelle république trouve même l’occasion de donner la parole à un deuxième idiot du village, un « René » qui a peur des « extrêmes », à propos des élections européennes de mai.

 

« Il y a des populistes qui montent un peu partout, analyse René, retraité au panier de légumes vissé sur le bras. Il faut que l’on reparle des sujets qui fâchent si on ne veut pas laisser la place aux extrêmes. »

 

Eh bien René, si Macron a trouvé la recette pour régler les « sujets qui fâchent », on attend que tu viennes nous expliquer… car nous, on a beau scruter, on ne voit rien à l’horizon.

 

Voilà en tous cas qui confirme que c’est bien parce qu’il y a plein de « bas-de-plafond » en France que Macron a pu être élu… et qu’il se maintient au pouvoir. Et sans doute sont-ils plus nombreux sur ce genre de marché qu’ailleurs.

 

Il aurait été plus objectif de la part de la « Nouvelle république » de contrebalancer ces points de vue en interrogeant aussi d’autres personnes, celles qui ne font pas leur marché dans les zones les plus islamisées du territoire. On a l’impression que la « Nouvelle république » offre ses étrennes à Macron au moment où il est le plus en difficulté…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


9 thoughts on “Saïda rien à foutre des gilets jaunes… Saïda préférer « loukoums de la Saint-Sylvestre »

  1. claude

    le marché de ma ville, sur la place en haut les muzz et à partir du centre de la place jusqu’en bas ce sont les gaulois!

    à noter pour la petite histoire c’est le maire d’obédience socialiste de la ville accessoirement président de la communauté de communes qui a partagé le marché ainsi!

  2. berger

    Les extrêmes sont occupées surtout par le centre d’où l’ expression « extrême centre », car un extrémiste, c’est selon le dictinnaire, un personnage qui continue dans son déni même lorsqu’il est seul à le soutenir envers et contre tous, un peu comme Macron en quelque sorte.

  3. PacoPaco

    Meilleurs vœux perso à toi Maximus. Tu ne viens jamais les mains vides et c’est un plaisir de partager ce que tu nous apporte. Merci.

  4. B. Eon-M.

    Voilà-t-y pas un petit article qui déconstruit avec sagacité la prose des cartes de presse prostituées au mensonge mondialiste.

    Car si l’on prend ces informations à l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine), la ZUP des Couronneries est un des 200 quartiers ayant bénéficié du deuxième Programme national de rénovation urbaine (PNRU).

    Autrement dit le Tony le mariole n’est probablement pas un poitevin de souche, mais plutôt une espèce de Djawad le logeur rêvant d’une réussite à la Benalla qui, tant que le Macron d’amour de la fille Trogneux n’aura pas été chassé de l’Élysée, profitera de la CSG prélevés sur les retraités.

    Par ailleurs je me souviens que SOS-Racisme avait mené en 1996 une campagne d’affichage pour informer les Français qu’ils avaient besoin de la jeunesse des ZUP tel le quartier des Couronneries pour pérenniser le système français de retraite par répartition. Avec Macron, la plupart des retraités dudit système assujettis à la CSG ont désormais compris qu’ils sont les dupes du mensonge mondialiste. Mais ils existent bien sûr des retraités n’étant pas assujettis à la CSG et profitant du système en CPF, tel le BDS (Blaireau de Souche) René. Ce qui tendrait à prouver que l’on vit mieux avec 1000 € dans une ZUP qu’avec 2000€ en France périphérique.
    Alors qu’elle sort réserver à la carte de presse ayant commis l’article sur le marché « emblématique » des Couronneries ? Sinon d’être collé au mur des collabos.

  5. Hope

    Venez donc voir le célèbre marche provençal le marché Lafayette a Toulon chante par Gilbert Bécaud.
    On se croirait a Alger ou Marrakech. La Provence de Pagnol celle de Raimu n’est plus qu’un lointain souvenir.
    Pauvre Provence pauvre France

  6. Jean-Louis

    Un lieu publique où il s’y parle autre chose que le français, ça me hérisse le poil ! Alors voir un journal le vanter, je raconte même pas…
    Les gilets jaunes parlent de vrais français qui meurent à petit feu tout en travaillant, qui ne veulent plus être dilués, donc normal que ces résidus de fond de chiottes étrangers ne comprennent pas !

Comments are closed.