Belgique : le juge ordonne à l’Etat de rapatrier 6 enfants de djihadistes et leurs mères !


Belgique : le juge ordonne à l’Etat de rapatrier 6 enfants de djihadistes et leurs mères !

Ah !  « les droits humains »… Que de crimes on commet en leur nom !

Ah ! La justice… Que de crimes tes magistrats commettent en son nom !

La justice belge a décidé qu’il était impensable de laisser en Syrie 6 enfants issus de 2 mères djihadistes et que l’Etat belge devait les rapatrier d’urgence avec leurs mères, sauf à subir une astreinte de 5000 euros par jour et par enfant. Circonstance aggravante, ces deux mères avaient déjà été rapatriées avec leur smala, elles étaient  reparties en Syrie se faire engrosser…

La justice a décidé que quoi qu’elles fassent, quoi qu’elles aient fait, avec leurs voiles et leurs maris djihadistes, ce n’était que des mères d’enfants belges qu’il fallait protéger…

Et les droidelhommistes d’applaudir, d’autant que cela pourrait faire jurisprudence pour les 160 autres mineurs encore présents en Syrie.

Le principe de précaution pour les Belges ? Personne n’en parle, personne ne s’en soucie.

La préférence étrangère n’a toujours pas de plomb dans l’aile, malgré la démission du gouvernement, malgré le Pacte de Marrakech, malgré les Gilets Jaunes.

Z’ont du boulot, les GJ belges, comme les GJ français…

Merci à Jean-Pierre M qui nous a signalé l’article ci-dessous et nous a donné les informations complémentaires suivantes :

J’ai suivi l’affaire dans un reportage sur la VRT Télévison Flamande belge, il y a 2 mois.

Les deux mères avaient déjà été repatriées en Belgique et sont reparties en Syrie, de leur plein gré. Leurs maris ( combattants Deach ) morts, elles se sont fait réengraisser par des membres de Daech…de leur plein gré. Vu qu’elles portent toujours le voile, elles ne doivent pas être très dégoutées de leur religion d’amour et de paix. Des 5 ans de détention, qu’elles sont supposées devoir faire, elle n’en feront qu’un tiers, et après le Win for Life pour toute la smala. La Belgique leur fera tous les honneurs, repatriement au frais de la princesse, CPAS, logement social, de préférence à côté d’une mosquée…etc. Les pères des gosses se sont battus contre notre civilisation, mais oui…avec les Droits de l »Homme tout est pardonnable.

Jean-Pierre M

 

L’Etat belge sommé de rapatrier des enfants de jihadistes, victoire pour les défenseurs des droits humains

La justice belge a ordonné mercredi à l’Etat d’organiser le rapatriement de six enfants belges de combattants jihadistes actuellement retenus avec leurs mères en Syrie, une décision saluée par les défenseurs des droits qui jugent ces retours « urgents ».

« C’est une très bonne nouvelle, c’est la première fois que la justice se prononce en ce sens », a réagi Bernard De Vos, délégué général aux droits de l’enfant, sur la chaîne RTL-TVI.

« Cette décision pourra faire jurisprudence pour d’autres parents », a salué Me Alexis Deswaef, président d’honneur de la Ligue des droits humains de Belgique, interrogé par l’AFP.

Le nationaliste flamand Theo Francken, ex-secrétaire d’Etat à la Migration, a en revanche fustigé la décision: « Longue vie au califat grâce à l’Etat de droit belge », a-t-il tweeté.

Les six enfants concernés, tous âgés de moins de six ans, sont actuellement avec leurs deux mères (elles en ont chacune trois) dans un camp de réfugiés à Al-Hol, sous le contrôle des Kurdes en Syrie, à quelques kilomètres de l’Irak.

Les mères, qui réclamaient depuis des mois la possibilité de les renvoyer à leur famille en Belgique, ont pour la première fois obtenu gain de cause devant la justice, après deux décisions négatives cette année.

Mercredi, un juge des référés du tribunal néerlandophone de Bruxelles a estimé qu’au nom des intérêts des enfants, l’Etat belge devait prendre « toutes les mesures nécessaires et possibles » pour les faire revenir, selon une copie de la décision transmise à la presse.

Il a donné à l’Etat 40 jours pour s’exécuter, sous peine d’une astreinte de 5.000 euros par jour de retard et par enfant, et proposé une série de mesures concrètes pour aboutir.

L’Etat belge est invité, pour prendre contact avec les autorités du camp, à recourir, si besoin est, « au personnel diplomatique et/ou consulaire d’un autre Etat de l’UE », indique le jugement. Il doit délivrer les papiers d’identité nécessaires, y compris aux mères, qui doivent pouvoir envisager le voyage avec les enfants dans un cadre « sécurisé », sans être forcées de fuir.

Depuis le début du conflit syrien en 2011, la Belgique a été, avec la France, un des tout premiers pourvoyeurs de combattants étrangers pour le jihad.

« Aucune liberté de mouvement »

Les autorités belges ont recensé plus de 400 départs d’adultes depuis 2012, dont environ 150 seraient encore des combattants « actifs » sur place malgré les défaites successives du groupe Etat islamique (EI) à partir de 2017.

Selon les données du délégué aux droits de l’enfant, environ 160 « mineurs » belges, enfants et adolescents, sont encore retenus en zone de conflit.

« Il est non seulement urgent de permettre le retour des enfants et des mères de nationalité belge dans notre pays, mais il est aussi primordial de les aider à revenir », relevait M. De Vos dans son rapport d’activité annuel publié en novembre.

Pour Me Deswaef, « c’est dans l’intérêt de l’enfant mais aussi de la société que les enfants reviennent le plus tôt possible », à un âge où leur endoctrinement éventuel sera plus facilement réversible.

Concernant les enfants, les autorités ont aussi mis en avant l’absence de représentation consulaire en Syrie pour expliquer leurs difficultés à agir.

Dans le camp d’Al-Hol, les six enfants et leurs mamans âgées de 25 et 26 ans « n’ont aucune liberté de mouvement », a expliqué à l’AFP Anouk Devenyns, du tribunal de Bruxelles.

Et même si les mères, qui ont été condamnées pour terrorisme, sont incarcérées à leur retour en Belgique, « un contact restera possible » avec les enfants dans de meilleures conditions qu’actuellement en Syrie, a fait valoir la magistrate.

AFP, La Libre Belgique.
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


21 thoughts on “Belgique : le juge ordonne à l’Etat de rapatrier 6 enfants de djihadistes et leurs mères !

  1. Avatarpalimola

    Bande de cons ! dans dix ou quinze ans les chiards issus de pères divers et variés a qui ils ouvrent la porte aujourd’hui vont les remercier a coups de AK 47 , il faudra d’ailleurs se souvenir du juge et de ceux qui sont intervenus en faveur de ces merdes . Les deux truies vont continuer a pondre et répandre ainsi la mort , la meilleure solution était de les laisser là bas , elles sont parties et bien qu’elles y restent on a pas besoin de cette merde ici !

  2. AvatarLANKOU DU

    @Palimola Très juste . Les juges belges sont comme les juges Français , Allemands , TOUS sont de vraies pourritures inféodées au systèeme démoniaque de Bruxelles .Les « merkel » « macron  » en sont les dignes représentants , voulant détruire leur pays par l’invasion de criminels , violeurs , voulant imposer la charia !
    A détruire ou éradiquer c’est mieux , comme les cancers .

  3. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Hier soir, au journal de France 2, on fait comme toujours dans le doucereux, dans le maternel …

    On nous parle de « mamans » par ci, de « mamans » par là …

    Quand on sait de quelles horreurs ces atroces bonnes femmes ont été complices ou directement actrices …

    1. AvatarSamia

      Ces femmes sont des pourritures et leur maternité ne devrait pas le faire oublier. Et comme disait ma grand mère, n’importe quelle grue peut se faire engrosser, ce n’est pas bien compliqué.
      Alors, pas de quartier pour elles, y a qu’à voir le discours horrible de la sœur Merah.

  4. AvatarHervé

    Le problème,c’est que ces enfants ne sont pas seulement issus de leurs mères,et que ce sont aussi des enfants d’égorgeurs,probablement conçus au cours de viols sordides. Le mieux,serait que toute cette smala reste en Syrie,définitivement.

  5. AvatarRévolution

    Maman par ci , maman par là
    oui mais maman et monstres sans cervelles ?
    de vraies s … qui se font engrossée sans état d’âme ,
    sans sentiments , pour pondre des braillards mal élevés, plus féroces que des bêtes sauvages , dont on a encore pu admirer les basses œuvre au maroc
    Ces femmes là sont aussi pire que leur acolyte barbus
    Fallait les laisser là et se démerder
    Et bien sûr ces deux parasites et leur smala vont vivre d’allocs sur le dos du con tribuable !
    et protéger elle le seront je suppose et avantagée par l’Etat aussi !
    Belle connerie , belle saloperie que sont les droits de l’hommisme !
    Avec à sa cour tout les idiots de ce système de et pour crétin
    Nos pays? Une vraies planque à racaille criminel.et le jackpot assuré à vie !

  6. Avatardurandurand

    Il est plus que temps de faire sauter toute cette politique de pourris et de corrompus et les droits de l’hommiste qui vont avec ,ils sont devenus le cancer foudroyant de l’Occident ,à éradiquer ,à annihiler de toute urgence .

  7. AvatarCeltilos

    un loup ne peut procréer que des loups, un lion ne fera que des lions, un islamiste fanatique ne peut faire que des islamistes fanatiques, quant aux génitrices ce sont les mêmes merdes que leurs mâles a éliminer définitivement…

    1. Avatargigobleu

      @ Celtilos. Je ne partage pas votre raisonnement simpliste. Il y a d’innombrables exemples de personnes issues de la même famille dont les uns ont été des criminels et d’autres des héros. Exemple, Albert Göring, frère d’Hermann Göring. Hermann Göring, deuxième personnage du IIIème Reich est l’homme qui a créé les camps de concentration nazis et a dirigé la Luftwaffe. Il a été jugé et condamné à mort à Nuremberg. Son frère Albert, lui, a sauvé de nombreux juifs de la Shoah et a failli être désigné juste par l’Etat d’Israël. Ils avaient eu pourtant tous les deux les mêmes parents.Le crime n’est pas une maladie héréditaire mais relève toujours de la responsabilité et d’un choix personnel. Vous ne choisissez pas vos parents mais vous avez une conscience et pouvez choisir entre le bien et le mal.

      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        Très bien dit mais guère de saison médiatique où le déterminisme règne en maître pour expliquer les crimes des déviants …

        1. Avatargigobleu

          Nous parlons ici de distinguer les criminels de leur progéniture. Intransigeance totale pour les criminels mais ne jetons pas les bébés avec l’eau du bain … Après chaque guerre il faut évidemment reconstruire et cela a un coût. Il s’agit de rétablir la justice, pas de pratiquer la vengeance. Et je n’ai jamais dit qu’il s’agit d’un travail facile. Nous devons aussi subir les conséquences du mal commis par d’autres et cela a un caractère frustrant, je suis bien d’accord.

  8. Avatargigobleu

    Les enfants de parents criminels ne sont pas responsables des crimes de leurs parents. On devrait demander leur avis aux enfants.
    1) Soit vous restez pour toujours en Syrie avec papa et maman.
    2) Soit vous êtes placés seuls en orphelinat en Belgique ou ailleurs, papa et maman restants définitivement hors de Belgique et déchus de leur nationalité belge.
    Notre justice n’a rien à voir avec l’Islam et nous ne devons pas nous abaisser à son niveau. Ce que nous faisons, hélas, trop souvent en ce moment (notre parodie de justice et ses juges inconscients, collabos et malfaisants).

    1. Avatardurandurand

      La déradicalisation ça ne fonctionne pas ,d’ailleurs nous n’entendons plus parler de ces fameux centres d’échec de déradicalisation ,qui ont coûtés un pognon monstre aux contribuables Français !

  9. Avatargigobleu

    La déradicalisation est une foutaise. Par contre une bonne éducation juste avec discipline, punitions et récompenses peut donner d’excellents résultats. Et c’est un père et enseignant qui vous le dit. Les enfants, tous les enfants, sont précieux et mériteraient toute notre attention. Des enfants nés en milieux défavorisés peuvent se révéler être des génies s’ils sont pris en charge correctement et inversement. Des enfants nés en milieux privilégié peuvent devenir des nullités prétentieuses et nocives. Exemple: Macron, qui en plus s’est radicalisé au contact du fric et des mondialistes. Son éducation catholique ne l’a pas empêché de devenir islamophile. Et son viol non puni lui a laissé l’impression que tout lui était permis.

  10. AvatarJoël

    Et que croyez-vous qu’il se passe en France dans nos tribunaux et au ministère des affaires de le drian concernant les « françaises » dans le même cas ?
    Discrétion assurée par les médias dans la poche.

  11. Avatarfrejusien

    Faut croire que ces cons de juges ont de l’admiration pour ces déchets de l’humanité, des bêtes à pondre du djihadiste , des pondeuses de chair à bombes, de « martyrs » criminels et encensés par leur religion,

    qu’ils soient encensés par leurs coreligionnaires, on n’en a rien à cirer, mais que les connards qui sont eux, censés assurer la sécurité de la population, viennent à les mettre sur un piédestal, ça c’est le comble,

    la révolution doit pouvoir changer toutes ces injustices, ces folies, ces débordements préjudiciables au bon fonctionnement d’une société, une remise à plat s’impose

  12. AvatarOméga

    Aucune pitié pour ces bâtards ce sont des futurs terroristes , interdiction de rentrer sous peine de représailles . Désolé j’assume je n’ai aucune pitié pour ces parasites quel que soit leurs âge, militaire je les ai vu à l’oeuvre en Irak ou des islamistes de 11 ans ont violé puis égorgé leurs victimes…qu’on leurs face voir ces images aux juges…et on verra si l’injonction sera la même.

Comments are closed.