NOËL CORANIQUE? Révélation: Jésus était palestinien, il avait la peau mate et sa maman portait un foulard…


NOËL CORANIQUE? Révélation: Jésus était palestinien, il avait la peau mate et sa maman portait un foulard…

 

De grands noms jalonnent l’histoire des progrès de l’humanité. Archimède et son « Eurêka ». Copernic. Galilée (« E pur si muove ! ») Newton et sa pomme.  A cette liste prestigieuse est venu s’ajouter le nom de Marwan Muhammad, ancien patron du Comité contre l’islamophobie en France.

Un éclair de génie a illuminé sa pensée. Ne connaissant pas le grec, il n’a pas crié « Eurêka » mais « Allah akbar ». Et sur son compte Twitter il nous a fait part de sa découverte qui va réduire à néant les impostures vaticanesques. « Jésus était palestinien, il avait la peau mate et sa maman portait le foulard. » Mais c’est bien sûr : le Christ ne pouvait pas être un kouffar…

Certains suppôts du sionisme affirmaient que le Christ était juif, qu’il habitait le pays des juifs, occupé par les Romains avant de l’être par les Arabes. On connaît la propension des juifs à tout ramener à eux-mêmes. Avec leurs doigts crochus d’usuriers, ils s’étaient emparés du pauvre petit Jésus sans défense.

Heureusement, Marwan Muhammad vint et mit fin à ce qu’il faut bien appeler une odieuse spoliation. Grâce à lui Jésus est enfin rendu aux siens ! Pour notre part, et au risque d’encourir les foudres du sympathique Muhammad, nous voulons vous rendre compte de notre modeste révélation: Jésus est né de mère juive et de père inconnu…

Benoît Rayski

https://www.atlantico.fr/decryptage/3562201/revelation-jesus-etait-palestinien-il-avait-la-peau-mate-et-sa-maman-portait-un-foulard–benoit-rayski

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




63 thoughts on “NOËL CORANIQUE? Révélation: Jésus était palestinien, il avait la peau mate et sa maman portait un foulard…

  1. Machinchose

    « Jésus était palestinien, il avait la peau mate et sa maman portait le foulard. »

    et il avait les cheveux noirs et frisés, oui! frisés! j’ ai pas dit crépus, malgré la proximité de la chandeleur….
    et pis il s’ appelait pas « Jesus » mais Aïssa! tiens, prends toi ça dans l’ Eden !! de la Mère !

    il ne parlait ni anglais, ni argot, juste l’ araméen, et mettait souvent la charrue fabriquée par son papa avant l’ hébreu

    quand a Marwane Mohamed, l’ insatiable coranisant, lui au moins on sait qu il est né de la laison d’ un gros glaviot et d’une merde odorante , visqueux a souhait , bref un furoncle d’ importation trop connue….comme sa mère

    1. jeanne

      c’est sur ce site que j’ai lu dans un commentaire ( d’un article de Christine ) qu’il a été dit que Jésus descendant de David était roux !
      Alors on ne saura jamais la vérité personne parmi les gens de ce blog n’est contemporain du Christ ! ahahaaaa!

      1. David BelhassenDavid Belhassen

        A Jeanne. Personne n’est contemporain de Jésus, mais il y en a qui connaissent sa langue hébraïque. Et d’après sa langue hébraïque, Jésus était roux !

        1. Dorylée

          Jésus était roux et son ange gardien était Olliver car chacun sait que  » l’ange Olliver protège les roux « …

        2. Monique

          Cela ne peut vexer que ceux qui mettent foi aux mensonges coraniques. Le coran s’est toujours approprié des écrits religieux des autres rien de nouveau sous le soleil. D’après eux Moïse, Abraham, Jésus étaient tous musulmans. Comme les afrocentrices qui sont persuadés que Jésus était noir. Je prête aucunement intention à leur dire pour moi ce ne sont que des mensonges pour impressionner, convaincre les chrétiens d’adhérer à l’islam. Mais celui qui connaît bien la bible sait très bien que Jésus n’a jamais été musulman et que mohamet n’était pas le dernier prophète mais un imposteur. Lisez, lisez cela ne sert à rien de s’emporter, ce ne sera pas la première les polémiques vis à vis de Jésus. Une fois il a été marié à Marie, une autre fois il était père d’enfants, des évangiles cachés de Judas ,…Ne mettez pas foi à toutes choses que d’autres personnes racontent. Le Jésus décrit du coran n’a rien à voir avec celui de la bible. La bible dit: Mathieu 24; Car plusieurs viendront sous mon nom disant: C’est moi qui suis Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens. Le Jésus des muzz sont si l on ne peut dire comme ça une des figures des anti-christ.

        3. pauledesbaux

          avant l’invasion de bergers arabe avec leurs troupeaux LA PALESTINE ETAIT CELLE DU ROI DAVID, que je saches le ROI DAVID n’était pas arabe……
          mais le ROI D ISRAEL . comme les arabes (pas encore musulmans) ont envahi
          la PALESTINE qui se sont attribuée ils sont entrain de nous la rejouer avec l’europe entière, on ne nous appellera plus européens ou français bientôt
          non plus

        1. David BelhassenDavid Belhassen

          Bonsoir Machinchose. Non pas son ancêtre Caïn qui en hébreu s’écrit « Qayn »,, mais son présumé ancêtre le roi David qui était roux.

          1. Machinchose

            ah! mais on me dit qu il y a aussi des arabes musulmans roux!!
            tiens,

            «  »sauce beur roux ……….

            c’est un beur poudré de farine et mis à fondre au poêle ,au fond de la classe !!

  2. Celtilos

    quelqu’un pourrait expliquer a ce débile profond que Jésus était Galiléen et que son père loin d’être Joseph obscure charpentier, était Judas de Gamalla résistant contre l’occupant Romain auteur du sac de l’armurerie du temple de Jérusalem, Jésus loin d’être un prophète était un résistant, un combattant contre l’envahisseur Romain et les collabos Juifs.
    c’est l’église après un ou deux siècles qui en a fait un prophète pour pallier a son besoin d’une figure emblématique, d’un étendard, n’oublions pas que la bible et autres livres religieux ne sont que de la propagande, et la propagande on sait bien ce que cela vaut…

          1. gigobleu

            Bonsoir Celtilos, bonsoir David Belhassen, je ne suis pas religieux, par contre je crois que ce que Jésus a dit de Lui et de son Père est vrai. Jésus se compare lui-même à la Parole de Dieu et ça aussi est exact selon moi. Mais je la lis seulement depuis 45 ans et l’enseigne depuis à peine 37 ans. Face à son immensité, qui est le socle de notre civilisation, je reconnais volontiers humblement être ignare. Bien cordialement,

    1. jeanne

      complètement ignare ! Mais ce n’est pas de votre faute !
      Bien que catholique , je vous recommande la Bible :
      La Segond 21 – Société biblique de Genève
      Elle emploie les mots d’aujourd’hui
      l ‘introduction conseille la façon d’aborder ce gros livre qui ne se lit pas du début à la fin IL faut lire certains passages et toujours un peu !

      de plus elle existe en livre simple pour pas 2 € !!

      1. David BelhassenDavid Belhassen

        A Gamma. En hébreu, « roux » se dit « adom », de même racine que « adam » (le premier homme, selon la Bible) et « adamah » (la terre), et aussi dam (le sang). Or Jésus est considéré comme le « Nouvel Adam » qui donne son sang pour la rédemption de l’homme et de la terre.
        C’est donc un jeu de mots qui sert de parabole. .

          1. David BelhassenDavid Belhassen

            A Franck. « Jinji » n’est pas de l’hébreu, mais du « slang » israélien moderne.
            En hébreu, roux se dit adom ou mieux encore « admoni » = petit rouge.

        1. gammagamma

          Merci David. Mais mon exclamation ne portait pas sur adom. Mon questionnement se porte sur les affirmations de Celtilos ainsi que ses sources. Déjà l’église n’a jamais considéré le Christ comme prophète – ce qui est une notion de l’islam – Puis de continuer je cite Celtillos : »c’est l’église après un ou deux siècles qui en a fait un prophète pour pallier a son besoin d’une figure emblématique, » Ah bon ! 1 siècle ou deux ? Non ce n’est pas sérieux tout ça.
          Quant au nouvel adam il est dit : Par Adam la mort a pénétré en nous, par le nouvel adam nous avons retrouvé la vie.
          J’aimerai que Celtillos me site ses sources.

  3. gigobleu

    Jésus est bien né de mère juive et est donc juif à part entière. Et il est venu précisément nous faire part de son Père inconnu avec lequel il forme une seule et même entité: « Moi et le Père nous sommes un ». Jean 10:30.

    1. Moktar

      Mrci à toi oh le sauveur de nous apporter clarté; Dieu soit loué. Dans quelle sourate parle t’on de Jésus? Ou a dites le moi?

  4. Moktar

    Mes amis, en ces temps moroses et non »moros » vos commentaires m’ont fait sourire. Bien sûr j’approuve totalement ce que vous écrivez..mais surtout l’humour tel le glaviot de Machinchose.
    J’espère que Noël s’est bien passé et que vous avez pu mettre le petit Jésus dans la crèche(sic).
    Et compte tenu de l’heure je lève mon verre et pousse mon cri de guerre:
     » Allah perro »

    1. Machinchose

      le glaviot de Machinchose.

      bon tant que tu n’ as pas écrit « ce » glaviot, mais « le » glaviot je suis rassuré 😆

      au fait lequel de glaviot ?
      j’ avoue avoir les glandes salivaires surchargées en ce Noel !

  5. claude t.a.l

    Je relaie fréquemment les articles de Benoît Rayski mais, cette fois, ce n’est pas moi.
    Non pas que je ne sois pas d’accord avec ce qu’il a écrit, mais tout simplement parce que je ne l’avais pas encore lu.

    Bravo à celui qui a relayé cet article.

    claude

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Cher Claude c’est ton commentaire qui me l’a fait connaître, j’ai trouvé qu’il valait la peine d’être relayé

  6. David BelhassenDavid Belhassen

    Yeshou’a-Jésus était un Hébreu israélite de la région de Galilée, né d’Hébreux.Il enseignait ses disciples en hébreu et non en araméen (au nez et au menton glabre du Pape François le collabo de l’islam !.)
    Le terme « palestine » ou « palestinien » n’existait pas encore à son époque car il n’a été imposé qu’en 135 après J.-C par l’empereur romain Hadrien, après que ce dernier ait écrasé dans un bain de sang la révolte de Shim’on Bar Kokhbah.
    D’ailleurs, dans tous les Evangiles et le Nouveau Testament, pas une seule fois les termes « palestine » ou « palestinien » n’y sont mentionnés. Et je défie quiconque de me montrer ne serait-ce qu’un seul verset mentionnant ce terme abjecte qui signifie en hébreu « occupants », « intrus ».
    Par contre, « Le Pays d’Israël », ou « le Pays de Judée » y sont mentionnés des dizaines de fois..
    Hadrien a également débaptisé Jérusalem (Yerushalem en hébreu) pour la rebaptiser « Aelia capitolina » du nom de sa famille. Donc, je propose aux conquérants propagandistes arabistes-islamiques d’être conséquents avec eux-mêmes, et de ne plus appeler Jérusalem « Urshalim », mais « Aelia capitolina »
    Et enfin, les opposants de Yeshou’a -Jésus à son époque n’étaient pas « les collabos juifs », mais « des » collabo-judéens de la secte pharisienne.
    D’autres Judéens se sont écriés par des « hourras » sur son passage en implorant Yahweh le Dieu d’Israël : « Hosha’ na le ben David », ce qui signifie en hébreu ; « Sauve de grâce le fils de David » (expression tirée du livre des Psaumes).
    Il est temps, chrétiens, d’écraser la vermine musulmane qui n’en finit pas de falsifier toute l’Histoire des Hébreux (et donc celle de Yeshou’a-Jésus) tout en s’accaparant et en musulmanisant tout ce qui bouge !.

      1. néo

        Qui plus est que la religion juive n’existe pas, par défaut, pour ceux qui veulent vivre au dessus d’eux et pour subordonner, ce qui est contraire à l’amour du prochain.

    1. gigobleu

      Entièrement d’accord avec votre commentaire judicieux, important et lucide. Et bien sûr, Jérusalem n’est pas mentionnée une seule fois dans le Coran. Si la Bible est la source de ma foi, elle est aussi celle de notre civilisation.

  7. populare

    Toutes les femmes juives de l’époque ne portait pas le foulard.
    C’était parfois pour se protéger des bourrasque de sable pendant les tempetes de sable.
    On représente marie avec un foulard ? Ah bon ? Quelqu’un l’aurait prise en photo y a 2000 ans ?

    1. David BelhassenDavid Belhassen

      A Populare. Si vous aviez visité la Galilée, vous sauriez qu’il n’y a jamais de « tempête de sable ». La Galilée était une région verte de collines et vallées, plantée d’arbres fruitiers et de champs de légumineuses et de graminées.
      Il est temps de ne plus relayer ces poncifs et ces images d’Epinal que des orientalistes arabisants et pro-bédouins musulmans, ont répandu en Europe.
      Jésus était un Hébreu israélite, pas un Muhammad sorti de son désert !.,

  8. David BelhassenDavid Belhassen

    Voici un témoignage de l’apôtre Shaul-Paul lui-même concernant la langue de Yeshou’a-Jésus, lorsqu’il entendit une voix sur le chemin de Damas qui était celle de Jésus.
    Or cette voix, Paul le mentionne spécifiquement, lui parla en hébreu !
    Citons le passage (Actes, 26, 14) :
    « Nous sommes tous tombés à terre et j’ai entendu une voix me dire en hébreu : « Shaoul, Shaoul, pourquoi me persécutes-tu ? »…
    Mais je dis : « Qui es-tu, Maître ? » Le Maître dit : « Je suis Yeshoua que toi tu persécutes »… »
    Jésus appela Paul de son nom hébreu : Shaoul, qui signifie « l’appelé », nom prédestiné semble- t-il ! On peut voir là une volonté de notifier une chaleur humaine et une familiarité fraternelle de Jésus à l’égard de Paul. Tandis que pour Paul, le fait même de témoigner que Jésus lui parla en hébreu, et dans aucune autre langue, attribuait à la voix une autorité prophétique quasi divine.
    Toute la complexité de cette relation Jésus-Paul ne peut être appréhendée que dans la langue hébraïque et en aucune manière en araméen !
    Il est bon aussi de remarquer que l’hébreu parlé de Jésus était le rugueux dialecte galiléen distinct du judéen officiel et « policé » de Jérusalem, parsemé de mots grecs, ce qui dénote bien de l’état d’esprit révolutionnaire de ce groupuscule de résistants patriotes dont Yeshou’a–Jésus était le meneur..

    1. Timur

      L’araméen était la lingua franca de plusieurs empire, des assyriens aux perses, et largement répandu au levant.
      De plus très proche de l’hébreu, donc il ne serait pas étonnant que les gens de l’époque aient parlés les deux dialectes, ainsi que le grec.
      Au demeurant, l’araméen a été parlé sans discontinuer jusqu’à aujourd’hui, alors que l’hébreu était une langue morte jusqu’à ce que Ben Yehouda la recrée.
      Faudrait demander à un linguiste si c’est l’oeuf ou la poule, mais il est probable que l’hébreu doit plus à l’araméen, langue de science et d’échanges, que l’inverse.

      1. David BelhassenDavid Belhassen

        A Timur. Que de poncifs, que de préjugés, que de copiés-collés d’internet et de Wikipédia, que d’images d’Epinal !.
        Vous ne savez pas un traître mot en hébreu et ni en araméen d’ailleurs, et vous vous permettez d’être si impératif !
        L’araméen, pour être quelque peu « proche » de l’hébreu est incompréhensible à un Hébreu, et vis-versa. Par exemple, pour dire en hébreu « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (paroles de Jésus sur la croix, repris d’un verset de l’Ancien Testament), on dit « Eli, Eli, lamma ‘azabtani », et en araméen « Elahi, Elahi, lema shabaktani ».
        D’autre part, on parle de l’époque de Jésus et non de Ben Yehoudah, et à l’époque de Jésus, l’hébreu était une langue vivante, parlée sans discontinuer depuis au moins 4000 ans.
        Et enfin, si vous étiez un expert de l’hébreu et de l’araméen, vous auriez su que l’hébreu n’a jamais été une « langue morte » et que Ben yehoudah n’a rien recréé à part d’ajouter des mots modernes qui n’existaient pas à l’époque ancienne, comme voiture, chemin de fer, etc…
        Petites remarques : l’hébreu a précédé l’araméen, même si plus tard l’araméen l’a supplanté. Et je vous invite à lire les Actes des Apotres, où Paul témoigne que Jésus lui a parlé en hébreu.
        Demain, j’écrirai un article détaillé sur la « Langue de Jésus » que je proposerai à Mme Tasin, tant je lis des platitudes ! Patience avant de débiter les poncifs wikipediens !

        1. Machinchose

          et pourtant le non hébraïsant que je suis, comprend parfaitement le premier passouk de la Hagada de Pessah, tant il ressemble à de l’ arabe

          je l’ ai lu à une amie , née à Maaloula…et enchantée de cette découverte…

          je lis – mal- l’ hébreu sans rien comprendre….comme nos braves catholiques avec la messe en Latin…

          et plus proche de nous les fréquentateurs de mosquées qui ne savent ni lire l’ arabe, ni entraver quoi que ce soit

          ce qui oblige l’imam à faire son prêche en Français, sauf dans les mosquées pures et dures !!

          1. David BelhassenDavid Belhassen

            A Machinchose. C’est parce que l’esperanto coranique a emprunté des milliers de mots et de locutions à l’hébreu et à l’araméen. C’est pour cela que tu comprends la Haggada. C’est donc l’esperanto coranique que tu appelles « langue arabe », qui ressemble à l’hébreu ou à l’ararméen et non le contraire.
            En fait, l’esperanto coranique n’est pas de « l’arabe », car il n’y a jamais eu de « langue arabe ».

  9. Timur

    Selon d’autres allégations, le père de Jésus était un soldat romain du nom de Pantera, qui pourrait être Julius Tiberius Abdes Pantera de Sidon,
    Grec, araméen, hébreux ? Levantin en tout cas, mais pas un nord-africain, désolé Marwan. Ni un musulmerde, ça existait pas.
    z’ont vraiment un complexe d’infériorité ces adorateurs du diable Allah et de son prophète pédophile.

    1. David BelhassenDavid Belhassen

      A Timur. ces calomnies proviennent d’un Romain répondant au nom de Celsius. Et cette calomnie a été reprise ensuite par des rabbins talmudiques pour »salir » leurs opposants Hébreux israélites « judéo-chrétiens ».
      Yeshou’a était un Hébreu israélite, né de parents Hébreux israélites, ayant des noms Hébreux israélites (Yossef et Miryam), qui n’ont de sens qu’en hébreu (Yossef = il ajoutera; Miryam = la rebelle). Et ses frères et soeurs étaient tous des Hébreux israélites, ainsi que ses disciples, ses apôtres, ses compatriotes, et cela durant au moins les 100 premières années après sa crucifixion. Ce n’est que bien plus tard (à part Stéphane et quelques autres) que les croyants en Jésus parmi les non-Hébreux (les Gentils) ont rejoint la communauté messianique des Hébreux-israélites croyant en la messianité de Jésus.
      Amis chrétiens, jusqu’à quand allez-vous ignorer ces fondamentaux ?

      1. Timur

        Les disciples de Jésus étaient en majorité des juifs hellénisés et Paul, un zélote persécuteur de chrétiens converti, a vite abandonner les prescriptions hébraïques comme les mutilations génitales, que les grecs comme les romains avaient en horreur, et les interdits alimentaires.
        Donc la conversion était bien destinée aux non-juifs qui ne voulaient pas se faire arracher le prépuce ni arrêter le jambon.
        Les évangiles sont d’ailleurs explicites envers ceux qui suivent le judaïsme classique:
        « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes et ornez les sépulcres des justes, et que vous dites: Si nous avions vécu du temps de nos pères, nous ne nous serions pas joints à eux pour répandre le sang des prophètes. Vous témoignez ainsi contre vous-mêmes que vous êtes les fils de ceux qui ont tué les prophètes. Comblez donc la mesure de vos pères. Serpents, race de vipères! comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne? »

        On voit bien une rupture entre Jésus et la synagogue de Satan qui ne reconnaissait pas en lui le messie. D’ailleurs, le terme judéo-chrétien est un néologisme, au mieux on appelait les groupes religieux se réclamant du christ tout en voulant suivre les lois mosaïques de nazoréens, mais ce mouvement était marginal.
        Tout ça pour dire, la paternité du Christ n’a aucun intérêt, le christianisme doit bien plus à l’hellénisme et à la romanité qu’au judaïsme, qui fût également influencé par la mythologie grecque et le zoroastrisme (paradis, enfer, messianisme).

        1. David BelhassenDavid Belhassen

          A Timur. Vous confondez « judaïsme » et « pharisaïsme », qui à l’époque de Jésus était un courant parmi les dizaines de courants du judaïsme de l’époque. Paul n’était pas un « zélote » mais un pharisien zélé. Et tous les premiers disciples de Jésus étaient des Hébreux qui ne sont jamais sortis de leur pays natal.
          Bref, vous faites erreurs sur erreurs. Et on perçoit chez une haine anti-hébraïque innée.
          Car, pour votre gouverne, « hébraïsme » ne signifie pas « judaïsme ». « Hébraïsme » est un stade antérieur (polythéiste) et opposé au monothéisme judaïque plus tardif.

          1. Timur

            Inutile de me traiter de haineux comme si vous étiez un gauchiste rabique. Je dis bien rabique et non rabbinique, cessez de voir des anti-hébraïques partout.
            Au demeurant, la haine n’est pas innée, et vu qu’aucun israélite/ judéen/ hébreux ou hébraïsant ne m’a jamais causé de tort – et je ne pourrai pas en dire autant des berbères arabophones islamisés – je n’ai pas de haine envers les juifs en général, bien que je méprise les BHL, Cohn-Bendit et autres.
            Et sur mes erreurs, j’accepte volontiers d’être corrigé, sur un sujet dont j’ignore tout et qui est passionnant pour le béotien que je suis.

    2. Machinchose

      le père de Jésus était un soldat romain

      etonnant! comme le père de Saint Augustin !! (et époux de Sainte Monique)

  10. Moktar

    Face à tant d’érudits je m’efface et vous laisse à vos joutes écrites qui, entre nous, n’apporte strictement rien de constructif hormis le fait que chacun voudra prouver à l’autre qu’il en connait plus.
    Personnellement je me satisfais de ce que Jésus, Dieu et le Saint Esprit nous aient permis d’avoir cette religion qui nous a apporté (quoiqu’on en dise) nos valeurs notre culture. Et de là notre volonté de chasser les mecs basanés, les cheveux crépus et l’accent rauque. Quant à l’autre malade qu’il aille se faire voir chez les Grecs « Euréka ».

  11. Jean-Louis

    Blague :
    Marie, la mère de jésus, était une mauvaise mère.
    Et pourquoi donc ?
    Eh bien, à peine avait-elle mis Jésus au monde, qu’elle l’a mis à la crèche.

  12. Jesus était le messie

    J ai eu droit au même style de commentaire en discutant avec un musulman ça donnait Jesus ne mangeait pas de porc et mangeait uniquement la viande halal (a l époque c était cashere mais ça revient au même puisque les musulmans peuvent manger la viande cashère) il portait la barbe sa mère était entièrement voilée …. J avoue que je n ai pas trop su quoi répondre et je vous parle même pas quand j ai eu affaire à un talmudiste qui me disait carrément que Jesus était le fruit d un viol d un soldat romain sur Marie ça m a mis en colère mais bon chacun a le droit de croire à ce qu il veut après tout !

    1. Monique

      Jésus était le messie@,Le plus simple c est de pas mettre foi à toutes ces choses que vous entendez qui ne sont pas conforme aux textes biblique,cet esprit de séduction cherche à vous détourner des véritables objectifs de Dieu.

  13. Just Saint-Preux

    y a beaucoup de blablas sur le sujet. Entre AUTRES un romain du nom de Pantera aurait mis Marie la coiffeuse pour dames romaines enceinte! Pour cela qu’un groupe de hard rock a repris le nom « Pantera »! L’autre théorie qui me semble la plus proche de l’Histoire qu’on vous cache, fait référence au fait que Ponce Pilate (et d’autres témoins) décrivent le nazaréen comme ayant le visage clair reflettant la lumière et les cheveux blonds! Rien d’étonnant, la Galilée avait été une colonnie fondée par les gaulois druidiques avant l’empire romain « galilée gaule gaulois, meme racine)
    plus amples infos dans cette vidéo
    https://www.youtube.com/watch?v=voBIn59S8P8

    1. David BelhassenDavid Belhassen

      A Just Saint-Preux. A cause de votre ignorance de l’hébreu, vous faites de « l’étymologie populaire » sur la base de mots qui vous paraissent « ressemblants ». Or il n’y a aucun rapport linguistique entre « Galilée » et « Gaulois ».
      Galilée vient d’une racine hébraïque « gal » qui signifie « vague », car la Galilée est une région de collines et de vaux, qui la font ressembler à des vagues.
      Il faut à un moment cesser d’élucubrer !

    1. David BelhassenDavid Belhassen

      A Franck. Non ! « jinji » n’est pas de l’hébreu, mais du « slang » israélien moderne. En hébreu, roux se dit « adom », ou mieux encore « admon » qui signifie « petit rouge ».

  14. Armand LANLIGNELArmand LANLIGNEL

    Pour moi, la question du père de Jésus est mal posée. Il s’agit de faire des hypothèses sur l’homme susceptible d’avoir été son géniteur. A notre époque, on ne devrait pas confondre le géniteur (celui qui apporte son ADN) avec le père (celui qui élève en transmettant son expérience et sa façon de comprendre notre monde). Des bâtards, il y en a dans toutes les généalogies … Et paraît-il qu’il n’y aurait pas besoin de remonter bien loin pour en trouver si les analyses ADN étaient autorisées.

  15. Monique

    Le seul but de ce mensonge de Monsieur Marawn Mohammad est de convertir les chretiens crédules à l’islam. Autre moyen que de passer les chretiens sous le fil de l’épée pour les forcer à embrasser l islam ,la séduction islamique par les belles paroles. Ces gens pratiquent la taqiya à merveille .

  16. Amélie Poulain

    Je vous laisse à vos développements fort intéressants, ne pouvant en juger ma culture à ce sujet n’étant pas suffisante et moi, il y a 2000 ans, je n’étais pas née.

    Pour ma part, je ne pense pas que ce qui est dit dans la Bible (cela me donne envie d’en acheter une) soit basée sur du « flan », sa profondeur et ses enseignements (à ne pas prendre à la lettre vu sa structure parabolique) ne s’inventent pas et surtout, elle n’aurait pas traversé tant de siècles.

    Par contre, je remercie ce Marawn Mohammad qui m’a bien fait rire (ce serait presque à gorge déployée…). Que certains n’inventeraient-ils pas pour se valoriser voire soumettre…. !

    Et merci aussi à Machinchose, bien sûr d’un autre niveau que le précédent cité, qui, à son habitude, m’a bien amusée avec ses références concernant les mère Juives….

  17. Jésus

    Allo, les terriens ! Heu… c’est Jésus, oui, là maintenant, qui vous parle… Je suis terriblement occupé par des projets dans d’autres galaxies mais je m’étonne que la petite affaire que j’ai monté sur Terre il y a 2000 ans et des poussières, fonctionne encore aussi bien. Une histoire de croyances, de guerres, de morts et de fric. Je ne pensais pas que mes tours de passe-passe marcheraient aussi bien mais bon, il faut bien passer le temps. Mon père (vous savez, dieu tout puissant), est encore plus étonné que moi. Le plus marrant dans cette histoire, c’est qu’il n’y en a pas un parmi vous qui puisse prouver ses affirmations aux autres à mon sujet. C’est surtout ça qui nous fait péter de rire.

    1. Amélie Poulain

      C’est dingue hein, il n’y en a pas un non plus qui peut prouver qu’il n’existe pas…. C’est Kafkaïen !

Comments are closed.