Le RIC ? Pour quoi faire ? Quand on gagne ils nous disent va te faire foutre ?


Le RIC ? Pour quoi faire ?  Quand on gagne ils nous disent va te faire foutre ?

Pour moi, le  » RIC « , c’est sacrément ric-rac !

Les référendums, qu’ils soient des  » ric  » ou non, c’est de la poudre démagogique aux yeux.
Pour que ça marche, il faudrait des dirigeants honnêtes, et qui en acceptent le résultat .
Et il n’y en a plus, depuis longtemps.

Référendum de 2005 sur la  » constitution européenne  » .
Résultat du référendum ?
Résultat du résultat du référendum : va te faire foutre !

Référendum local de 2016 sur l’aéroport de Notre Dame des Landes.
Résultat du référendum ?
Résultat du résultat du référendum : va te faire foutre !

Et pour les  » ric  » qui pourraient advenir, les juges ( Conseil d’Etat , Conseil Constitutionnel, and so on … ), en plus des politiques, diront :

 » Mais non ! On ne peut pas tenir compte du résultat de ce vote, ni même autoriser ce vote. « ……..
 » C’est contraire aux  » Valeurs de la République «   » !

Un référendum sur le pacte de Marrakech, par exemple ?

Les politiques et les juges :  » Nous ne pouvons accepter un référendum qui va à l’encontre des engagements déjà signés.  »

Le  » ric « , dans ces conditions, est une gigantesque pitrerie manipulatoire.

Sans parler du  » ric révocatoire  » des chavistes mélenchonnistes !

D’où ça sort, ce truc ?

Dans quel but ?

 

Seuls les référendums  » progressistes  » seront acceptés et appliqués !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Le RIC ? Pour quoi faire ? Quand on gagne ils nous disent va te faire foutre ?

  1. UlUl

    Bien sûr ! Avant d’engager des « RIC » il faudrait virer le gouvernement, dissoudre l’Assemblée, révoquer les conseils… c’est-à-dire : faire la Révolution.

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Oui ! Et aux commandes du va te faire foutre français,en 2005, nous avions l’illustre Sarkhözy et sa comédie doucereuse, cajoleuse pour endormir le mougeon ; un comédien tout comme Macron qui lui, à l’inverse, est tellement pire comédien que Sarkhözy, qu’au lieu de nous endormir nous éveille à coups de baffes ; heureusement !

    Donc en France, mais pour des conséquences désastreuses pour l’Europe, malheureuse et désastreuse pour l’UE aussi et pour le monde, nous avions Sarkhözy qui a pensé que, lui c’était la France et que donc, seule sa voix comptait ; il a validé SA seule et unique voix majoritaire donc.

    Mais en ce qui concerne le respect de la Vox Populi, il ne s’est pas arrêté à cette méthode traitresse ; non ! non ! un artiste ! Toujours avec le ton doucereux qui est le sien, maître hypnotiseur, lorsque en 2008, le peuple Grec écrasé par la dette et le joug européen, voulu ouvrir les portes de sa prison et voir le ciel, respirer, goûter à nouveau la vie et à la liberté ; agonisant hurla :  » Que vive la Grèce ! mère de l’Europe ; que tombent les chaînes fatales de l’UE  » ; maître Sarkhözy décrêta que la question posée, n’était pas la bonne ; la formulation devait être autre et ne permettre, par un autre referendum, qu’un seul résultat espéré par les geôliers de l’UE.

    Les Grecs, pour les survivants, s’en souviennent et comptent les déchirures, les vies brisées, les morts….

    Merci le referendum !

    Il me semble qu’il y avait aussi quelques autres nations de la zone UE qui ont fait l’expérience du courroux de la maudite qui les enferre et voulant se libérer de son étau … en vain !

    On voit combien nos maîtres UE ont les mains sur toutes les nations qui sont tombées sous son joug. Par voie légale avec le BREXIT malgré le respect des règles fixés par les dictateurs UE, non élus par les peuples ; après y avoir consenti beaucoup d’argent, respecter le Droit ; les Britanniques sont encore dans leur prison dont l’UE ne veut absolument pas ouvrir les portes. On peut se dire que l’UE, là encore joue sa montre et que, in fine, le grand cocu du « droit à choisir son chemin par référendum » sera la Grand Bretagne qui aura perdu son temps, son argent, sa bataille, sa liberté. À moins que, une révolte générale, une émeute dans toute cette gigantesque prison et en dérive les murs.

    Malheureusement, je crois que c’est un peu tard ; l’invasion par de nouveaux « européens » ; et le funeste Pacte de Marrakech, risque fort de nous être fatal.

    Alors se battre par voie référendaire n’est pas la solution pour les vrais et authentiques peuples européens ; ce n’est pas la solution. Le referendum ne fera que conforter cette construction politique idéologique défendu par les nouveaux européens auxquels l’UE aura tout consenti, tout donné ; elle a été crée pour eux. Les peuples autochtones sont les grands perdants de cette machine à détruire les peuples, les nations, les libertés ; une fabrique à esclaves et à esclavage.

    1. mac gyver

      Vous avez malheureusement raison. Il n’y a qu’une seule solution ,si d’aventure le résultat du RIC ,n’était pas homologué, une insurrection,voir une guerre civile mettrait tout le monde d’accord. Car il est bien connu, que seule la force prime ,depuis la désillusion programmée, par certains ,concernant l’UE est réelle. L’endormissement de ces années sans guerre, a été fatal aux démocraties . Les reculades au nom ‘de la paix », ont fait le jeu des mondialistes téléguidés par la finance internationale . Le réveil, tout en douceur du peuple, ne sera pas suffisant. Nous seront amenés à nous battre, pour essayer de garder …peut-être, le contrôle de ce pays.

  3. gelin

    vous savez très bien que la majorité des Français sont opposés à la sortie de l’UE…
    le RIC est justement demandé par un référendum !
    il reste à faire en sorte que ce dernier ne nous soit pas volé une fois de plus !!!
    les propositions sont ouvertes…merci.

  4. claude t.a.l

    Vous savez ce qu’ils vont trouver pour torpiller tous les référendums qui ne leur plaisent pas ?
    Un poste grassement rémunéré, pour un de leurs copains.
    Celui de :  » inspecteur des ric « ,
    chargé de déterminer quel ric il faut autoriser !

  5. Bertrand L

    Il y eu un référendum sur le transfert de l’aéroport à NDDL… Et le peuple a voté OUI…
    Le psychopathe Jupiter a décidé de massacrer des innocents pour faire plaisir à ses fachos et de rejeter l’aéroport alors que de nombreuses études scientifiques ont démontré la corrélation entre mortalité et le bruit des avions.
    JUPITER est juste un ASSASIN et sa place comme pour tous meurtriers est la prison et non pas l’Elysée…

  6. JMM

    Édouard Philippe l’a annoncé : il ne peut pas y avoir de référendum sur tout. Donc les seuls qui seraient acceptés sont ceux qui concerneraient les poissons rouges.

    1. Joël

      Suivant en cela à la lettre les directives de juncker :
      « les traités européens sont au-dessus de la Démocratie… »
      « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens.»

      Les ânes pro-Europe ne se rendent même pas compte qu’ils sont en dictature.

      1. Mariana

        👍 100% exact rien de pire que les ânes pro-européens qui se font avoir et … qui braient ensuite .
        Comment leur faire comprendre la réalité de l’enfumage qui les abrutit ?
        Les référendums ne sont pas crédibles dans une
        république bananiere , ce sont des manipulations de l’opinion via les médias et les sondages truqués des instituts de sondage .
        Pauvres Anglais « bananés »par l’immonde Teresa May , ils doivent exiger l’application du Brexit .
        L’UE des mondialistes commande les Anglais !

  7. François T

    Lorsque j’ai voté « Non » au référendum de 2005, j’étais persuadé qu’il ne servirait à rien mais je tenais à contribuer à forcer les bourgeois qui nous dirigent à montrer à quel point ils méprisent ceux dont ils prétendent représenter la souveraineté. Et je pense sincèrement que, dans le mouvement actuel des Gilets Jaunes, loge quelque part dans l’inconscient collectif la mémoire de ce déni de la parole populaire exprimée dans le référendum de 2005. Je suis donc totalement pour un référendum d’initiative populaire ou citoyen (peu importe) car la manière dont seraient traitées les réponses données par les électeurs serait un bon baromètre de l’honnêteté de nos dirigeants. D’autre part, comme dans le cas du référendum de 2005, les référendums seraient d’excellentes occasions de poser dans des débats publics des questions essentielles et ainsi de favoriser et promouvoir la réflexion politique dans toute la société au lieu de l’apathie à laquelle nous n’avons que trop souvent assisté entre deux élections. Nous nous devons d’appuyer sans réserve cette revendication des Gilets Jaunes d’abord parce qu’elle est une revendication politique populaire et la rejeter serait rejeter le mouvement dont elle est l’expression, ensuite parce qu’elle ouvre sur la saisie par les citoyens de l’espace politique (certes de manière parcellaire, mais c’est mieux que rien). Donc OUI AU REFERENDUM D’INITIATIVE POPULAIRE !

  8. François T

    D’un autre côté, et je vais ici sembler dire le contraire de ce que j’ai dit auparavant mais c’est parce que ma pensée est dialectique, le RIC ou RIP est aussi un excellent moyen de subjuguer les masses en leur faisant croire que tout se réduit à la sphère politique. Pourtant, jamais par un simple vote on ne supprimera la finance internationale, les multinationales, la loi de la valeur et l’exploitation de l’homme par l’homme. Donc, OUI AU RIC mais en en critiquant ses limites et en sachant qu’il ne se suffira pas à lui-même pour régler les problèmes essentiels qui se posent à l’humanité. OUI AU RIC mais en ne le pensant pas comme autre chose qu’une tribune offerte pour en critiquer sa limite et poser les questions essentielles en démontrant qu’elles ne pourront pas être réglées par lui. OUI AU RIC mais comme moyen de susciter la réflexion politique sur les limites de la démocratie et sur sa nécessaire critique comme enfermement et limitation de la critique sociale.

Comments are closed.