Les Grecs menacent d’écraser les Turcs s’ils essaient d’annexer l’un de leurs îlots


Les Grecs menacent d’écraser les Turcs s’ils essaient d’annexer l’un de leurs îlots

Erdogan aurait-il l’intention d’annexer les petites îles qui se trouvent à quelques encablures de la Turquie, comme la petite île de Kastellórizo, qui se trouve seulement à 2 km des côtes turques ?

Les Grecs semblent le craindre et prennent les devants.

Si Erdogan bouge, on va l’écraser…

Tous derrière la Grèce face à l’impérialisme musulman du « sultan » Erdogan !

« Nous allons les écraser! » La Grèce menace l’alliée de l’OTAN, la Turquie, au sujet des îlots égéens

Les hauts gradés de la Grèce ont lancé une série d’avertissements particulièrement sévères à la Turquie, menaçant d’écraser ses troupes si elles osaient atterrir sur un îlot controversé de la mer Égée – mais Ankara n’a pas mâché ses mots non plus.

Réagissant aux violations de l’espace aérien grec par des avions turcs au-dessus de la mer Égée, le ministre de la Défense nationale, Panos Kammenos, a averti qu’Ankara en paierait le prix.

« S’ils font le moindre geste, nous les écraserons »

a menacé Kammenos. Athènes veut la paix et l’harmonie, a-t-il dit, mais ne «concédera pas un centimètre» de ses terres.

Le ministre était en visite dans un avant-poste militaire sur la petite île égéenne de Leros.

Le discours belliqueux pouvait donc s’expliquer par son désir d’élever le moral des troupes.

Mais l’amiral Evangelos Apostolakis, chef de l’état-major hellénique, s’est fait l’écho de ces propos.

«Si les Turcs atterrissent sur un îlot rocheux, nous le raserons au sol. C’est une ligne rouge adoptée par le gouvernement», a déclaré Apostolakis. Il a suggéré qu’une confrontation militaire avec la Turquie était une possibilité, mais a ajouté: « avec les Etats-Unis d’Amérique et l’Union européenne, nous voulons nous assurer que les Turcs ne parviennent pas à ce point

C’est après que l’armée grecque a annoncé jeudi que deux F-16 turcs avaient survolé jeudi l’île de Kastelorizo dans la mer Égée orientale, quelques minutes après le passage d’un hélicoptère transportant le ministre grec de la Défense, Panos Kammenos, à Athènes.

La Turquie, cependant, ne permettra « aucun fait accompli dans la mer Égée et en Méditerranée », selon le général Hulusi Akar, chef de son état-major.

Il est hors de question que la Turquie renie «les droits de notre pays et de notre peuple», a-t-il déclaré.

Bien qu’elles soient officiellement alliées de l’OTAN, la Grèce et la Turquie partagent une histoire difficile.

La République turque moderne a été fondée après une guerre sanglante contre la Grèce et les puissances occidentales en 1923.

L’hostilité entre Athènes et Ankara a persisté pendant plusieurs décennies, atteignant son apogée pendant la crise chypriote, qui a presque éclaté en une guerre généralisée après l’invasion du nord de l’île par les troupes turques en 1974.

Actuellement, la Grèce et la Turquie ont plusieurs différends sur la mer Égée.

La mer est parsemée de dizaines de petits îlots, ce qui rend la délimitation de la frontière maritime particulièrement difficile.

Plusieurs affrontements entre navires de guerre des deux pays ont eu lieu au cours des dernières années, ainsi que de nombreuses rencontres en vol de jets turcs et grecs.

Parfois, les deux pays ont essayé de parvenir à un accord sur la question, mais en vain jusqu’à présent.

https://mirastnews.net/2018/12/21/nous-allons-les-ecraser-la-grece-menace-lalliee-de-lotan-la-turquie-au-sujet-des-ilots-egeens/

Note d’Antiislam

Voilà un discours  roboratif de la part des Grecs.

Il est vrai que les Grecs ont subi pendant plus de 1000 ans les atrocités de l’islam le plus cruel : celui des Turco-Ottomans.

Une bonne partie de leur territoire  est tombé  sous les coups de l’abominable barbarie des musulmans turcs …

Songeons que la Turquie  comptait   20 % de  chrétiens vers 1900.

Et que par  les massacres, les génocides la part des chrétiens en Turquie  est tombée à 0.2% en 2018 : admirable tolérance musulmane !

Il est vrai que dans les autres pays musulmans la situation est analogue : pendant que les musulmans entrent par millions  en Europe-avec la complicité de traîtres à la sauce Merkel-Macon- , les chrétiens disparaissent des pays à « majorité musulmane »(sic) comme le dit le  si pudique   Tariq Ramadan.

La Turquie est l’ennemi musulman le plus impacable de l’Europe depuis, oui, 1000 ans.

Il  nous faut des salopards  comme Junker pour traiter avec elle et  lui verser des milliards comme un dhimmi pour éviter qu’elle ne déclenche une invasion de musulmans chez nous.

La route est simple et claire : il faut de toute urgence  virer la Turquie de l’OTAN.

Couper tout lien avec elle.

La considérer comme l’ennemie mortelle qu’elle est pour nous.

Dire, comme les Grecs le font, que nous n’admettrons plus aucune de ses provocations.

Que nous somme l’Europe, qu’elle est un nain militaire, que nous pouvons la raser comme nous le voulons et que nous sommes disposés  à le faire si Erdogan  persiste dans sa politique …

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Les Grecs menacent d’écraser les Turcs s’ils essaient d’annexer l’un de leurs îlots

  1. Peter Wardein

    Comme l’on dit en Afrique du Nord, je n’ai plus qu’à « me taper le cul par terre » après avoir lu ce texte. En effet, l’OTAN a fait en sorte:
    – de surarmer la Turquie au cours de nombreuses décennies
    – de manière plus récente, après la chute du Pacte de Varsovie, de défier et de rabaisser la Russie, l’ennemi ancestral et naturel de la Turquie, au point que Vladimir Poutine s’est récemment décidé, par la force des choses, à vendre des armes à Erdogan.
    Ces malheureux grecs n’ont qu’à se résigner à leur humiliation, et à espérer que s’il y a de belles jeunes filles sur ces îlots, elles ne seront pas violées par les soldats turcs.
    Alors de grâce, ne nous fatiguez pas avec des articles comme celui là!

    1. Michel

      C’est vous qui nous fatiguez avec vos commentaires pro-OTAN car ce n’est pas la première fois que vous défendez sur ce site ce machin de vos copains américains qui ont aussi – en plus d’aider ces saletés de musulmans turcs – provoqué en Europe d’une enclave maffio-musulmane en arrachant le Kosovo à la Serbie. Entre autres choses, car la liste des méfaits des états-unis est maintenant bien trop longue pour pouvoir être résumée ici.

  2. berger

    La Turquie ne tolère donc aucun fait accompli en Egée et en Méditerranée. Voila qui est bien, reparlons donc de Chypre !

  3. Joël

    Cela pourrait être bénéfique dans la mesure où la Turquie récupérerait également les dizaines de milliers de clandestins qui se servent de ces îles comme point de passage.

  4. Gladius

    La partition de Chypre prouve que ces empaffés de Turcs sont restés les mêmes qu’au cours des temps passés : des teigneux, des vicieux, capables de tout, même du pire ! .

    J’espère qu’en cas de clash, tous les peuples (car leurs zélites trahiront) de l’Europe, de tout l’Occident (qui doivent TOUT à cette merveilleuse Grèce), se lèveront pour la défendre.

    Delamo !

    1. Fomalo

      Notre mère intérieure- Mare nostrum- est envahie et polluée. Seules l’talie et la Grèce se débattent convulsivement avec » les mauvaises notes » de l’union européenne et ses agences de notation dont le dernier avatar Laurent Berger prendrait la tête des discussions citoyennes?? Que fait la France? En la personne du maqueron elle vend des armes au « sultan » turc qui prétend adhérer à l’Europe; JAMAIS! JAMAIS,JAMAIS!!!

    2. Joël

      En tout cas, on s’avance vers un beau mic-mac, les 2 pays faisant partie de l’OTAN et les US y ayant des bases militaires dans les 2. Et même au sein de l’OTAN, il y aura forcément des pro-Grèce et des pro-Turquie.
      Et si ça se fout sur la gueule entre membres, je ne vous fait pas un dessin.
      Mais soyez rassuré, s’il y a un clash, c’est forcément l’œuvre de Poutine.
      Étonnant même que nos super médias que le monde nous envie n’aient pas encore fait le rapprochement.

  5. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    À mon humble avis, à l’instar de la Grèce envers la Turquie, la France aurait dû se méfier de l’Allemagne, qu’elle fut de l’Ouest ou de l’Est, le mur de la honte tombé en 1989 ne l’a rendue que plus forte et belliqueuse d’une manière sournoise envers notre pays.

    Pour paraphraser Alan Paton,
    Pleure, Ô Pays Bien-Aimé !

  6. durandurand

    La Turquie est comme la mecque et médine elles doivent être annihilées , vitrifiées , le merdogan n’emmerdera plus personnes ,

  7. Boronlub

    Oui, les Grecs ont raison de se préparer, et s’il le faut, qu’ils frappent fort, sans hésiter. Rappelons-nous Chypre, l’OTAN, L’ONU, l' »Europe », tous étaient prévenus que l’invasion se préparait, personne n’a rien dit, rien fait, ensuite « ils » ont suivi l’invasion heure par heure sur leurs radars, et n’ont rien dit, rien fait. Puis les soldats turcs ont débarqué, tué et massacré des civils, planté des prêtres orthodoxes à la baïonnette contre les portes de leurs monastères, personne de l’ONU n’a protesté. Plus tard après la partition de l’île quand on suivait la route le long du barbelé de la « frontière », on voyait un soldat turc en armes tous les cent mètres, et coté grec les casques bleus se la coulaient douce, planche à voile et delta plane, on pouvait les voir aussi. Cette vision m’est resté en mémoire, une image de la détermination islamique et du laxisme occidental. Il faut que ça change, et vite, que les occidentaux ramollis, abêtis, retrouvent leur détermination, leur fierté, leur pugnacité. Est-ce que je suis en train de rêver, ou est-ce qu’il y a des signes de réveil ?

  8. Gladius

    A Kalender

    Puis-je vous rappeler d’illustres précédents (la Turquie n’ayant fait que « remplacer les Perses « ) : Marathon, Salamine, Platées….

    Et pour faire bon poids , pourquoi pas : Le Granique, Issos, Gaugamèles …. et toutes les branlées qu’Alexandre a passées à ces mêmes Perses

  9. sitting bull

    Durant la Grèce antique , la Turquie a envahi souvent la Grèce ainsi que les autres pays arabes comme l Irak , l Iran .. à l époque ils s appelaient les Hittites , les perses , les parthes … à chaque fois les grecs les ont rejetés à la mer avec les batailles de Marathon , Thermopiles , Platées , Salamine ..durant la Rome antique , ce sont les Romains qui ont rejeté à la mer les Turques sous Mithridate 2 fois , la Turquie s appelait « le pont et Mithridate le roi du pont » Mithridate a été vaincu par Pompée et ensuite par Sylla , durant l empire ottoman ils ont encore envahi l Europe , notamment la Grèce , ils ont été jusqu’ en Autriche où ils ont été vaincus par une armée polonaise

  10. AUBRY

    Le peuple turque est peu instruit très mal informé se comporte en dangereux mouton dans les mains d’Erdogan. Une guerre permet à la Turquie de résoudre les problèmes du désœuvrement et de l’inactivité de la jeunesse turque. Il n’y a pas de travail pour tous les turques. Une guerre c’est de l’activité pour tous tout en attisant le patriotisme des simples.

    Erdogan est aussi dangereux pour la France que pour la Gréce.

Comments are closed.