Des journalistes canadiens s’intéressent à Résistance républicaine et à l’islamisation de la France


Des journalistes canadiens s’intéressent à Résistance républicaine et à l’islamisation de la France

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


6 thoughts on “Des journalistes canadiens s’intéressent à Résistance républicaine et à l’islamisation de la France

  1. AvatarLacata

    On pourrait peut-être envoyer aux canadiens les photos des trois suspects arrêtés pour le meurtre des deux jeunes filles scandinaves retrouvées égorgées et décapitées au Maroc. Quand on voit la gueule des types vraiment horrible en comparaison avec le joli sourire de ces malheureuses, ça jette un froid.
    Pas de ça chez nous,c’est évident !!!

  2. Avatarfrejusien

    on retrouve facilement GAB sur le net, Wikipedia le place à l’extrême droite , antisémite et raciste anti-noir, comme il est basé à Austin, il est principalement utilisé par des anglophones

  3. Avatardeniaud

    Un grand plaisir de voir notre chère Christine pendant 53 minutes, se présenter et annoncer ses valeurs formelles devant la télévision canadienne.
    Bien que le journaliste , le nez obstinément penché sur ses notes tout le temps, n’ait pas grand’chose d’humain et de chaleureux..
    Mais bon, ca vaut mieux qu’un Bourdin ou un Aphatie ou encore un Pujadas bien de chez nous …
    Et en tout cas, ce journaliste canadien était lui au moins …. sérieux, non sectaire, attentionné, ne coupait pas la parole , et n’accusait jamais Christine, bien au contraire, il la laissait tout simplement.. parler.
    Un grand bol d’air frais du Canada ??

  4. AvatarMyriam

    Ce journaliste est un illustre inconnu au Canada français, au Québec, puisque c’est pratiquement le seul endroit où l’on parle français en amerique du nord. Et pourtant son accent ne trompe pas, il n’est absolument pas canadien français. c’est malheureux pour madame Tasin, elle n’aura qu’un faible très auditoire avec cette entrevue.

Comments are closed.