Castaner envoie ses tontons Macoute dégommer les Gilets Jaunes


Castaner envoie ses tontons Macoute dégommer les Gilets Jaunes

Castaner, syndicats et réseaux sociaux attaquent les Gilets Jaunes…

Le bouledogue de la place Bauvau a décidé de mordre, aidé par les soutiens officiels du système, syndicats et réseaux sociaux. Cachez cette valetaille en jaune qui fait désordre dans la France de Macron.

Castaner a décidé de faire disparaître toutes les cabanes des ronds-points. Il veut, par la force, nettoyer la France et la débarrasser des Gilets Jaunes. Bientôt ils vont fouiller nos voitures pour nous confisquer nos Gilets jaunes… Et il a avec lui, naturellement, Ferrand, Président de l’Assemblée nationale :

https://actu.orange.fr/politique/videos/gilets-jaunes-richard-ferrand-appelle-a-une-evacuation-des-barrages-VID0000002JfJZ.html

Pendant ce temps, Macron-Philippe envoient les syndicats félons et soumis faire de l’entrisme chez les GJ et prendre le dessus…

 

Témoignage de Fréjusien 

Ce qui est très grave aussi, c’est que je vois arriver sur les sites GJ de plus en plus de gris envoyés par les syndicats, FO et CGT sur l’un, CFDT sur l’autre, celui-là veut associer le préfet de son département et Greenpeace aux réunions de prise de décisions,
Les GJ vont se faire mettre bien, ils n’ont aucune expérience ni de la politique, ni de la ruse des syndicats,

Du coup, beaucoup se désolidarisent du mouvement, et la fracture va faire échouer le mouvement, plus question de macron-démission, mais toutes sortes d’ententes et de compromissions

 

En même temps, les réseaux sociaux ont entrepris un gros nettoyage, pages fermées, comptes fermés… dès que l’on parle de mobilisation des Gilets Jaunes.

Autre témoignage de Fréjusien

Dernière info,  les publications qui vont contre EM et contre BFM sont supprimées ce matin, la censure de FB bat son plein, le gouvernement va essayer de couper le moyen de communication des GJ.

Et je ne parle pas des violences policières contre de paisibles citoyens manifestant, histoire de faire peur à tous et de disssuader les Français de poursuivre leur mobilisation.

Je ne sais pourquoi, en lisant les témoignages que l’on nous envoie de partout, je pense aux Tontons Macoute de Duvalier…, Même si la France n’est pas -encore- Haïti elle y ressemble de plus en plus :

Avez-vous jamais vu un tel déchaînement de violence contre les racailles en émeute ?

Castaner sera-t-il le Jules Moch de Macron ?

En 1947, il est nommé ministre de l’intérieur en vue de se confronter aux grèves de novembre-décembre 1947, qui font suite à l’arrestation de militants communistes à Marseille puis l’assassinat d’un jeune manifestant par des mafieux du quartier « chaud ». Dans un contexte de pénurie générale, de stagnation des salaires et de répression syndicale dans le bassin minier du Nord, la majorité « unitaire » de la CGT reprend ce mouvement sous son égide, et la confrontation s’amplifie. Jules Moch montre une grande fermeté pour assurer la reprise du travail13,14. Le point d’orgue des troubles se situe dans la nuit du 2 au 3 décembre 1947, lorsque des saboteurs provoquent le déraillement du train Paris-Tourcoing, occasionnant ainsi 16 morts et environ trente blessés13,15,16. Pour l’historien Philippe Robrieux, « l’initiative de ce déraillement revient à d’anciens activistes de la clandestinité qui croyaient ainsi arrêter un train de CRS »17. Quelle que soit l’origine de cette attaque, elle est dénoncée par tous les partis.

Le Coup de Prague de février 1948 suscite de vives inquiétudes et fait craindre des événements comparables en France18. Pour rationaliser son dispositif, Jules Moch crée grâce à la loi du 21 mars 1948 les inspecteurs généraux de l’administration en mission extraordinaire (IGAME), qui préfigurent les premiers préfets régionaux et la mise en place ultérieure d’une administration territoriale au niveau régional19.

Le , Henri Queuille, président du Conseil (de tendance radicale) depuis le 11 septembre 1948 — il forme le cinquième cabinet de la Troisième Force depuis l’éviction des ministres communistes en mars 1947 et la fin du tripartisme —, dénonce le « caractère insurrectionnel » des grèves en cours dans les mines. Ces nouvelles grèves, qui prennent des allures révolutionnaires notamment dans les charbonnages du Nord, sont déclenchées en octobre 1948 par la CGT en raison d’un retard des salaires sur les prix de plus de 30 %, l’inflation étant alors un mal chronique malgré l’aide américaine et la suppression des avantages acquis à la Libération, décidée par le ministre de l’Industrie, Robert Lacoste20.

Pour contrer la grève, Jules Moch mobilise 60 000 CRS et soldats, qui se heurtent aux 15 000 grévistes retranchés dans les puits, et leur imposent, fin novembre une cuisante reprise du travail. À la faveur de la lassitude des travailleurs et des divisions des syndicats, la répression est sévère, avec plus de 3 000 licenciements, six morts et de nombreux blessés21. Les communistes gardent contre Jules Moch un profond ressentiment22.

Wikipedia

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “Castaner envoie ses tontons Macoute dégommer les Gilets Jaunes

  1. claude

    l’entrisme des syndicats est réel! dans ma ville un défenseur prud’homal cfdt (que je connais très très bien) est allé discuter sur un rond-point avec les GJ, évidemment il s’est fait envoyer balader pour être poli!

  2. romulusromulus

    Je vois sur les « campements » des GJ des choses qui ne me plaisent pas, mais aussi beaucoup de solidarité, de gentillesse, de dévouement, de misère. Et pas toujours ou je m’y attendais. « Bienvenu dans la vraie vie, coco » petite vie que j’avais quitté il y a déjà longtemps, anesthésié non pas forcément par le confort matériel, mais surtout par le conformisme et les garde-fous des tenants du pouvoir, de tous les pouvoirs. Un choc, j’ai sociologiquement plus appris en 1 mois qu’en 20 ans. Vu en hauteur, la France devient un pays hautement inflammable et les apprentis sorciers au pouvoir qui essaient de la conserver en l’état feraient bien de croire leurs envoyés spéciaux plutôt que de continuer à verser de l’huile sur le feu.

  3. Ange M

    En effet ce matin sur BFM castaner le chien de garde du dictateur…à dit d’un air méprisant : maintenant sa suffit pour économie et la sécurité de ce pays tous les blocages doivent êtres enlevés..je pense que les GJ vont apprécier cet ordre expulsion…quel beau pays la France on expulse les honnêtes citoyens au lieux expulser les parasites migrants qui polluent nos villes. Bravos macron tu va avoir ta guerre civile . Ton pire cauchemar ne sont pas les GJ qui manifestent c’est tes potes coloré de islam qui vont te niker.

  4. BobbyFR94

    Ange M, c’est exactement cela !!!

    Lorsqu’on « élève » un CROCODILE en son sein, il y a un moment où celui-ci, ne trouvant plus assez à manger, va aller BOUFFER ceux qui l’ont nourris !!!

    Je l’ai écrit dans un autre commentaire, sous une autre forme, mais c’est exactement ça !!!

  5. BobbyFR94

    castaner fait « castagner » les Gilets Jaunes, mais il est soit CON, AVEUGLE, soit, et c’est mon opinion, ne veut PAS voir la réalité, réalité qu’il connaît, et qu’en tant que traître, accompagne SCIEMMENT !!!!

  6. Hellen

    Castaner, ; ami d’un CAÎD tué par un Policier…
    Castaner : joueur de Poker et menteur comme tel….

    Qu’est-ce qu’un type pareil, fait dans le gouvernement, en tant que Ministre de l’Intérieur????!!!! ou plutôt Sinistre de l’Intérieur…
    On aura tout vu dans ce pays…!
    MACRON est vraiment tombé bien bas, il doit chercher le pire pour pouvoir les trouver…!!!
    il les choisit dans les bas-fonds…!!!
    Alors il ne faut pas s’étonner des mesures de voyou patenté…!

  7. frejusien

    La police commence à chasser les GJ des ronds points,
    certains reviennent le lendemain,
    d’autres ont décidé de se placer sur un terrain privé, à l’abri des expulsions,

    Le bras de fer a commencé, comment gagner ??

  8. Francis

    D’abord soutenir, ensuite dénonce les actes du gouvernement (la parole est aussi une arme.)

    Puis renforcer la mobilisation puis il y’aura de gilets jaunes les vrais pas les casseurs plus le gouvernement devra faire avec.

    La Révolution est en marche.

Comments are closed.