Louis Boullé et Eric Chopin adorent Soljenitsyne mais enverraient bien Christine Tasin au goulag


Louis Boullé et Eric Chopin adorent Soljenitsyne mais enverraient bien Christine Tasin au goulag

C’était un bel hommage que Livio Juculuno a rendu à Alexandre Soljenitsyne hier, dans son petit village d’Ille et Vilaine, pour le centenaire de sa naissance. Il était né le 11 décembre 1918.

Cet artiste et de talent et de renom me fait l’honneur d’être mon ami et m’a fait le second honneur de m’inviter à prendre la parole lors de la conférence sur la dissidence qu’il avait organisée pour présenter son dernier tableau, un magnifique portrait de Soljenitsyne ( voir l’illustration de notre article ).

Il ne s’attendait sans doute pas à ce que certains spectateurs et un intervenant quittent la salle à cause de moi… eux qui admirent Soljenitsyne, la liberté d’expression et la dissidence !

Pourtant ce fut le cas. Et j’avoue que nous en avons tous ri à gorge déployée. L’arroseur arrosé. Les apôtres de la censure fuyant à toutes jambes les dissidents… D’habitude, les gauchistes se débrouillent pour faire interdire la parole des islamophobes, ici ils se sont auto-censurés, se sont auto-expulsés et nous ont laissés entre nous. Délicieux.

Cela a commencé  peu après notre arrivée. Françoise, l’épouse de Livio, nous apprend qu’un certain Louis Boullé, théâtreux, qui doit lire des textes de Jean-François Revel consacrés à Soljenitsyne aurait refusé que je prenne la parole dans la médiathèque, au motif qu’il n’y aurait pas de rapport avec l’écrivain russe et que je serais donc censée parler plus tard, au restaurant… Mon sang ne fait qu’un tour, je fonce sur Livio, qui était à côté de l’amateur de discrimination et je luis dis tranquillement mais fermement : « il est hors de question que je parle au restaurant, je fais ma conférence ici« . Livio me rassure, « mais bien sûr, tu auras la parole après ce monsieur qui va lire des extraits de Revel ». 

Tout va bien.

Livio nous parle de Soljenitsyne, de son tableau, de la dissidence. Et, à la fin de sa prise de parole il me demande de passer au pupitre. Je ne sais pas pourquoi je passe avant le « liseur » mais je m’exécute. Pierre qui fait face à ce dernier me dira plus tard qu’il est livide…

Ma conférence se passe bien, dans la bonne humeur… Il y a bien un monsieur qui a l’air catastrophé quand j’évoque ma condamnation pour « islam assassin » et qui répète « non, non »… mais le plus grand nombre des auditeurs a l’air conquis.

Je retourne m’asseoir pour écouter la lecture du gros rouleau de textes de Jean-François Revel que Boullé serre précieusement dans ses mains depuis son arrivée ( à mon avis il y a plus d’une heure de lecture prévue ) quand le « monsieur-non » se lève et m’explique que ce n’est pas possible, que c’est au-delà de ce qu’il peut supporter, qu’il n’est pas venu là pour entendre dire des choses pareilles…et il s’en va, suivi par Boullé… et le Maire du village qui détalent comme s’ils avaient le feu au derrière.

Et là il nous prend à tous, nous qui restons, un fou rire mémorable devant ces courageux amoureux de la dissidence russe…

Evidemment les quolibets fusent sur le courageux théâtreux venu pour faire l’éloge de la dissidence et qui, vexé de passer après moi n’a pas, en sus, supporté de devoir subir mes propos… dissidents.

Courageux mais pas téméraire, le type. Avec un peu la grosse tête, sans doute, non ?

Les articles sur le quidam en disent long… Cabotin peut-être, qui ne crache pas sur ses petits passages à la télé, passionné par le théâtre sans doute… Mais pas  désintéressé du champ politique. Il travaille évidemment sur les thèmes à la mode, la dénonciation du nazisme, le féminisme ( il fait jouer les inévitables « monologues du vagin« )…. Il  adapte l’oeuvre de Jacques Salomé, l’inventeur de la Méthode E.S.P.E.R.E. (Énergie Spécifique pour une Écologie Relationnelle Essentielle)… et invite le socialiste Jean-Michel Le Boulanger,  vice-président du Conseil régional de Bretagne, proche de Le Drian, pour son dernier livre Etre breton.

De là à penser que le dit Conseil Régional subventionne peut-être l’association…

https://www.ouest-france.fr/bretagne/liffre-35340/rencontre-avec-louis-boulle-un-homme-de-scene-5545775

https://www.ouest-france.fr/bretagne/liffre-35340/le-theatre-livre-vivant-fete-ses-35-ans-avec-plein-de-projets-3183516

 

Et le deuxième larron, me direz-vous ? Monsieur-non ? 

Je me renseigne, je découvre que le monsieur-non est un ancien journaliste de Ouest-France, Eric Chopin.

Tout s’explique…

Voir ici quelques-uns des articles que nous avons consacrés au  journal menteur, manipulateur, islamophile, immigrationniste et soumis aux ordres de ceux qui versent des subventions :  Ouest-Francehttp://resistancerepublicaine.eu/search/ouest%20france

Eric Chopin, tel est son nom, n’a pas l’air méchant, juste un peu perdu, affolé, incapable de s’adapter à une situation imprévue (pour un journaliste, avouons que c’est étrange, très étrange… et inquiétant). Mais après tout il était à Ouest-France…

Il écrit, Eric Chopin, il va à Compostelle, il édite des lettres de Poilus… Ma foi il  y a des choses pires dans la vie. Il devrait être ouvert à ce qu’il ne connaît pas, ou mal, cet homme-là… Etrange.

 

Et le Maire, et le Maire, qu’est-ce qu’il fait, le Maire ? 

Le Maire du petit village d’Ercé-près-Liffré fait son boulot de Maire, il assiste aux fêtes de ses administrés, il leur permet d’utiliser la médiathèque. Il n’y a rien à redire là-dessus. Mais je trouve qu’il n’est pas poli… et ça ne fait pas sérieux, s’enfuir en courant, sans dire au revoir, sans explications au milieu d’une cérémonie, ça ne se fait pas. A moins qu’il n’ait couru derrière le théâtreux et/ou le journaleux pour  les rassurer et leur montrer qu’il ne partage en aucun cas les propos nauséabonds qui ont été tenus ?

Il s’appelle Hervé Picard, il est divers droite (« centre droit » quand il s’est présenté aux départementales en 2015), ça pue le Modem et LREM.

Bingo !

Bingo, il est le suppléant du député Modem -donc allié de Macron- de la 2ème circonscription. D’ailleurs la fille Méhaignerie est inscrite dans le groupe LREM.

 

Méhaignerie, Méhaignerie ? Maire de Vitré, il a été député, secrétaire d’Etat, Ministre… Et voilà sa fille élue dans le coin.

Ça grenouille, ça grenouille, du côté de Rennes…

 

Ma présentation de la dissidence en 2018 :

 

Ce fut une belle, une très belle journée, avec des échanges très intéressants et chaleureux avec les participants, échanges qui se sont poursuivis l’après-midi autour d’une bonne table. 

Je n’ai qu’une inquiétude, c’est que Livio ne trouve plus de salle pour faire ses vernissages et autres réunions…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


4 thoughts on “Louis Boullé et Eric Chopin adorent Soljenitsyne mais enverraient bien Christine Tasin au goulag

  1. Avatarpatureau

    on se croirait retrouver a l’époque 39/45 avec tous les collabos des Allemands maintenant ils collabore avec les islamistes,on libère le père du tueur de Strasbourgs qui a élever, son flis dans la haine de la France, et l’a inciter a tuer des Français, et on met en prison, des gilets jaunes Français qui réclame moins d’impôts

    1. AvatarMachinchose

      chopin…..Patureau ………..

      conjonction intéressante: Patureau fut un proche de Madame Georges Sand, la Berrichone 😆

      quand au Soljenitsine, étrange ressemblance avec les mosaiques représentant Saint Augustin de Thagaste …..evêque d’ Hippone

  2. AvatarJean-Paul Saint-Marc

    Comme je l’explique, ces gens là n’ont pas condamné le communisme qui a fait 100 millions de victimes en moins d’1 siècle !

    Même laïus que pour l’islam !
    Le STALINISME, ce n’est pas le communisme !
    Les KHMERS ROUGES n’ont rien compris au communisme !
    Le MAOÏSME, une dérive de personnalisation du communisme…

    Et vous ne verrez pas nos gens dit de gauche s’émouvoir de toutes les victimes du communisme, un détail en somme, un tout petit détail !
    Surtout pas de Nuremberg du communisme !

    Aucune honte chez ces gens là !

Comments are closed.