Dites-moi, pourquoi utilisez-vous le terme « radicalisé » au lieu de simplement « musulman » ?


Dites-moi, pourquoi utilisez-vous le terme « radicalisé » au lieu de simplement « musulman » ?

Qu’on s’entende…

Que l’on parle la même langue, qu’entendez-vous par « radicalisé » plutôt que simplement « musulman », toi le journaliste, toi le politicien, toi le gauchiste, toi le mondialiste, toi le bobo écolo, en d’autres termes : vous les bien-pensants ?
Lorsque vous dites de tel musulman qu’il s’est radicalisé, vous voulez dire qu’il est devenu radicalement musulman, on est bien d’accord ? Radicalement quoi sinon ?

À quel moment un gardien de prison signale-t-il un détenu comme s’étant radicalisé ? Quand il réclame du halal ? Quand il prie ? Quand il ne veut plus serrer la paluche d’une femme ? Quand il les traites de sales putes, de sale chiennes mécréantes ? Quand ? Y a-t-il consensus là-dessus ? Y a-t-il une check-list établie par des experts ? Peut-on la consulter pour savoir si, selon les critères établis, son voisin, son collègue ou l’ado dans la classe de mon fils est en « bonne voie », voire déjà un « champion » ?

Qu’entendez-vous par salafiste quiétiste ? Quelqu’un qui n’a pas encore commis un attentat ? Quelqu’un qui se contentera d’un soutien logistique ou de garder le silence à propos de son frère passé à l’action ? Un prêcheur, un formateur ? Quelqu’un qui ne fait que taper sur sa femme dans la sphère privée, la contraint à se cacher et lui dit ce qu’elle a le droit de dire ou faire sur tous les plans de sa vie et distille sa doctrine à toute leur marmaille ?

Quand vous affirmez sans une once de doute et comme une chose tellement évidente qu’elle ne devrait même pas être dite que tel ou tel comportement n’a rien à voir avec l’islam, avez-vous une quelconque argumentation tangible sur les textes de référence, ou estimez-vous que seuls les musulmans et les imams qui vous disent que ça n’a rien à voir avec l’islam sont la preuve irréfutable, et que les autres musulmans affirmant le contraire ne peuvent s’y connaître qu’encore moins que vous sur le sujet pour qu’on daigne leur prêter attention ?

Vous qui nous traitez d’islamophobes, ne seriez-vous les derniers des “coranophobes” pour craindre à ce point d’ouvrir ce bouquin un jour ?
Nous sommes toute ouïe !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




38 thoughts on “Dites-moi, pourquoi utilisez-vous le terme « radicalisé » au lieu de simplement « musulman » ?

  1. AvatarJoël

    Sur tous les médias, TF1, M6, BFM, LCI, etc. on a entendu que « radicalisé » pas une seule fois mention à islam ou islamiste.
    Les suppos de fopastigmatiser fonctionnent à merveille.
    Ce n’est plus du dépassement de la dose prescrite, c’est de l’addiction.

      1. AvatarRocky Lélé

        Oui, ça fait partie de toute la panoplie d’accommodements consentis par des inconscients pour satisfaire les fachos de droit divin.

  2. Avatarberger

    On sait qu’il y a donc des « musulmans modérés » mais là aussi il n’y a pas de définiton. A propos, je n’ai jamais entendu parler de « nazis modérés »….

    1. AvatarCeltilos

      la différence entre le radicalisé et le modéré c’est simple, pendant que le radicalisé vous décapite, le modéré vous tient solidement pour vous immobilisé….

      tout musulmans est dangereux, ils ont tous le même but, les mêmes aspirations, seul les moyens changent, mais ils sont complices et coopèrent….

    2. AvatarRocky Lélé

      Sur le sujet de la modération, j’avais aussi eu ces pensées :

      Si l’islam est amour, paix, et tolérance, qu’est-ce que l’islam modéré ?

      Si l’islam est amour, paix et tolérance, pourquoi le modérer ? Et pourquoi sont-ce lesdits modérés adorateurs d’Allah qui semblent les plus appréciés par les médias de masse et politiques bien-pensants ?

      Ne font-ils pas là la démonstration du paradoxe de leur discours ?

      1. Christine TasinChristine Tasin

        Merci Rocky mais les commentaires doivent être courts, il faut choisir, un commentaire court ou bien un article proposé à contact@resistancerepublicaine.eu, cela alourdit et complique trop le travail des modérateurs de se retrouver avec des pavés à lire dont ils ne savent pas quoi faire

      2. Avatarfrejusien

        il faut les modérer, car ce trop plein d’amour n’est plus supportable pour un mécréant,
        donc les modérés, deviennent fréquentables, car leur amour est moins violent

        supers , tes réflexions ! au poil !

  3. AvatarMachinchose

    « qu’entendez-vous par « radicalisé » plutôt que simplement « musulman »

    ben…..c’est a dire qu il y a plusieurs variété de radis , heu… je crois…

    le radis blanc et rose, dit de 18 jours
    le radis noir
    le radis long rose dit « chinois »
    Radis Bacchus F1. Variété rond et de couleur violet pourpre, à la saveur très agréable. …
    Radis Chandelle de Glace.
    le Radine toi il est tard
    Radis Flamboyant 3. …
    Radis Rond Fakir. …
    Radis Rond National

    ainsi la nouvelle variété le Radis Calisé se sème en toute saison, a la volée ou a la violée, directement en place (banleues, territoires perdu,mosquées,)

    le radis Calisé est aussi connu sous le nom de Mousslim (ne pas confondre avec la purée du même nom…)

    les chercheurs travaillent en ce moment sur le « Rat, dit « médicalisé » qui coute un fric dingue a la sécurité sociale

    le Rat dit « médicalisé » se fait prescrire des ordonnances de 30cms pour se faire servir en pharmacie et ensuite apporter ces floppées de médicaments au Bled pour la famille, ou encore pour vendre et payer ses vacances

    sa variante c’est le Radis MED , comme le club du même nom….

    Le radis kalisé est trop souvent libre ….comme tous les Radicaux !! (chimie)

    1. AvatarHellen

      Autrement dit :
      « C’est ce qu’on appelle un électron libre »…!!!!
      En fait il y a pas mal de définition, mais de toute façon…
      Le résultat est le même… malheureusement!!!
      Car tôt ou tard, ils en arrivent tous ou presque au même résultat…!!!
      Bonne fin de journée

  4. David BelhassenDavid Belhassen

    Bonjour Berger. Il existe des « nazis modérés ». Ce sont ceux qui ont modéré leur soif de crime, en se contentant de zigouiller ceux qui ne pouvaient leur opposer de résistance : femmes, enfants, vieillards etc…
    Idem avec les « musulmans modérés ».
    Tandis que les « nazis radicalisés » et les « musulmans radicalisés », eux, s’en prennent aussi à ceux qui a priori auraient été en mesure (s’ils n’avaient été lâchement attaqués par surprise) de se défendre : hommes armés, soldats, policiers etc…

  5. AvatarJ

    Parce que « Fopastigmatisé », et « Padamalgam » sans oublier « cépassalislam ».
    Quand on arrêtera le « politiquement correct » et qu’on appellera un chien, un chien, ça ira beaucoup mieux.

  6. AvatarHollender

    Ce connard de Cherif C. Déjà délinquant à l’âge de 10 ans a rejoint son
     » créateur »
    En ce moment il doit être en train de defoncer et de forniquer avec ses 70 vierges…….papa et maman sont contents, leur fiston à réussi dans la vie, un vrai martyr dans la famille…….
    Surtout ne pas leur dire que Dieu n’existe pas, que c’est une invention de l’homme qui a peur devant sa condition de mortel.

  7. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Merci pour cet excellent article qui résume bien le ras-le-bol que nous éprouvons face à la pudeur de rosière des médias quand il s’agit d’islam …

  8. AvatarRocky Lélé

    Tout à fait d’accord berger.

    A ce sujet, j’avais écrit par le passé :

    Si l’islam est amour, paix, et tolérance, qu’est-ce que l’islam modéré ?

    Si l’islam est amour, paix et tolérance, pourquoi le modérer ? Et pourquoi sont-ce lesdits modérés adorateurs d’Allah qui semblent les plus appréciés par les médias de masse et politiques bien-pensants ?

    Ne font-ils pas là la démonstration du paradoxe de leur discours ?

    Selon nos  » élites  » politiques et nos  » éminents  » journalistes, il faut s’attaquer à l’islam radical… qui n’a rien à voir avec l’islam, et défendre l’islam modéré qui lui, par contre, est « le vrai islam ».

    C’est l’évidence-même !

    Plus l’islam est modéré, moins il est représentatif de ce qu’est l’islam.
    Cependant, l’ensemble des journalistes, des politiciens, des citoyens et des prétendus musulmans qui ont droit au chapitre dans les médias nous présentent cette pensée unique que l’islam très modéré est le vrai islam, et que tout autre point de vue est inacceptable. Ce mensonge absurde répété à l’envi ne semble pourtant pas être réalisé par la majorité des citoyens, sans quoi leur réaction serait toute autre face à cette propagande soporifique empoisonnante faisant des dégâts quotidiens considérables à de nombreux niveaux dans nos sociétés qui se veulent pourtant les héritières des Lumières.
    Comment se fait-il que dans une prétendue démocratie, il n’y ait même plus droit à la confrontation des idées, à un débat de fond basé sur la raison, l’étude, les références, et non pas sur des micro-trottoirs à sens unique de gens n’y connaissant rien ou mentant par peur ou par intérêt ?
    Chaque jour qui passe sans que cela ne change renforce un peu plus la place de cette idéologie nauséabonde, ses principes hautement amoraux et l’idée profondément débile que ce fascisme de droit divin est respectable, voire sacré, et parfaitement compatible avec nos valeurs, quand tout les oppose en réalité.

    Islam modéré, musulman modéré : des concepts creux, lisses et flous qui n’ont d’autre vocation que de dédouaner ceux qui y sont identifiés comme irresponsables des aspects les plus embarrassants de l’islam pour la société.
    Personne ne sait au juste où se place le curseur de l’islam modéré par rapport à l’islam dans son ensemble. Ou plutôt chacun le place-t-il où il le veut, puisque non défini. Ainsi, certains considèreront qu’un musulman refusant de serrer la main à une femme en raison de sa religion n’est pas modéré en raison des us et coutumes du pays, quand d’autres considèreront que ce geste peut être celui d’un modéré car il ne fait de mal à personne ni ne contrevient aux lois. Pour les uns, un musulman est modéré tant qu’il ne participe, ne soutient ni ne se félicite d’un acte terroriste au nom d’Allah. Pour d’autres, il n’a rien de modéré à consommer de la viande issue d’un abattage plus cruel que nécessaire. La palette est très large, et il n’existe aucun consensus. La question n’est d’ailleurs nullement débattue.
    Le seul élément qui semble prévaloir ici est que l’idée d’acceptabilité d’un islam modéré révèle avant tout en filigrane que l’islam-même, l’islam rigoureux, l’islam pur, pose une série de problèmes d’intolérance, de suprématisme, de discrimination, de haine et de violence. Bien entendu, dans les faits, ces comportements contreviennent aux lois. Pour autant, les textes sacrés induisant de tels comportements ne sont jamais passés au crible par les autorités afin d’établir cet état de fait, et d’agir en fonction. Par conséquent, l’idéologie continue de s’épanouir, de s’étendre, d’asseoir un fallacieux statut de courant de pensée normal et respectable. Que ce soit par la sacralité tacite attribuée à ce qu’on reconnaît pour religion ou par peur ou lâcheté à en affronter les conséquences, les gouvernements se refusent à le dire, à agir, et préfèrent continuer à en faire subir les conséquences à la population. Plus le temps passe, plus le problème sera lourd à gérer. À quand de vrais responsables prenant le taureau par les cornes ? Vivement !

    1. AvatarSamia

      Quand j’avais 16 ans, je regardais autour de moi, les musulmans et les non musulmans. Ceux que je trouvais les moins tolérants vis à vis des autres, étaient bien les musulmans. Je pressentais à l’époque que cela venait de l’islam sans en être sûr. En grandissant, c’est devenu de plus en plus clair et m’a haine de cette pseudo religion n’a fait que se renforcer avec l’âge. Aujourd’hui, je me demande pourquoi on accorde tant de crédit à la doctrine mahométane quand on voit tous les ravages qu’elle est capable de provoquer…

  9. Avatarjojo ( le plombier )

    Oh LELE Oh Lala quand il faut y aller….. Rocky est là .. et bien là ! superbe article bien envoyé! excusez moi mais vôtre demi pseudo LELE évoque pour moi un temps lointain où Carlos chantait  » La Bamboula » Oh LELE Oh Lala je suis toujours prêt pour la Bamboula » .. finalement quand on y pense ce n’était pas si longtemps .. on vivait encore dans une certaine « Quiétude » et le seul soucis était uniquement quel’ on soit riches ou pauvres de faire la bamboula ..ce temps aujourd’hui parait bien loin et quand on parle de  » Quiétude » ce n’est plus que pour parler des salafistes  » quietistes »et quand on parle de Bamboula c’est toujours au pluriel ! Ainsi va le monde et ce pays si accueillant où il faisait bon vivre en toute Quiétude .

    1. AvatarRocky Lélé

      Merci beaucoup Jojo !
      Oui, la société a fortement changé pour le pire en un temps record. En 40 ans, j’ai vu passer Bruxelles de l’Insouciante à la Périlleuse ou les fascistes de droit divin font souvent la loi, soutenus par la « justice », la politique et la presse. C’est effrayant !
      Je relaie aussi mon article de ma page Facebook pour ceux qui souhaitent encore commenter, débattre ou simplement lier amitié sur le réseau 🙂

  10. Avatarlors

    « nous présentent cette pensée unique que l’islam très modéré est le vrai islam, et que tout autre point de vue est inacceptable.  »

    franc et gros éclat de rire d’ un vieil arabisant et islamisant… 😆 😆

    depuis des années et des années je propose, conseille, recommande a mes parents, proches, amis, relations de se payer un Coran, de le lire ou bien même de le parcourir, parce que ce n’ est pas vraiment de la littérature de gare digeste…sans grand sucçès
    aussi si par hasard la discussion vient a tourner autour de l’ islam, du coran, je pose immédiatement la question chiante
    « vous/tu l’ as lu ce Coran » ?

    réponse: non, mais ON m’ en a beaucoup parlé, et puis tu sais avec les infos, la presse….

    OK! tu en as lu des sourates,(en Français : des chapitres ) ?

    ben non pas vraiment

    OK on va changer de sujet, parce que nous perdons notre temps, c’est comme si parlais d’ apiculture et de récoltes de miel avec un pro …

    mes premières embrouilles avec ces Maghrébins ont commencé, il y a 41 ans, je travaillais a Versailles, Rue champs Lagarde, déjà pas beaucoup de place pour se garer a

    1. AvatarGauloise

      Qu’ils soient modérés salafistes radicaux ou autres les musulmans sont
      des nids à problèmes incapables de se remettre en question et de réfléchir

      1. AvatarRocky Lélé

        Oui Gauloise. Toute réflexion qui les mènerait à une conclusion contrevenant à l’islam est à bannir ou apostasier avec toutes les conséquences que ce dernier acte induit pour celui-ci aux yeux de l’oumma. Et « qu’ils soient modérés salafistes radicaux ou autres les musulmans » et qu’ils le sachent ou l’ignorent, ils gardent pour dénominateur commun d’être des défenseurs de l’idéologie la plus absurde et surtout dangereuse, qui ait jamais existé.

  11. Avatarfrejusien

    @Rocky, c’est ton pseudo sur FB ?

    tu as parfaitement raison de rappeler le siècle des Lumières, une époque où la pensée française s’est élevé et a rayonné dans le Monde,

    où est passé cette pensée aujourd’hui ? où sont nos philosophes ??

    notre esprit divague au niveau des pâquerettes, Voltaire et Diderot ont donc vécu pour rien ??

    On vit une période de Grand Obscurantisme, où tout doit être caché, transformé, dénaturé, « obscurci », c’est bien le mot, sous une couche de mensonges,
    notre niveau de pensée va se retrouver au niveau des pratiquants du coran,,

    La pensée logique est cachée sous le boisseau, il est grand temps de la faire resurgir

    1. AvatarRocky Lélé

      Bonjour frejusien,

      Oui c’est mon pseudo sur FB (smiley souriant en avatar).

      Oui, nous nous éloignons vitesse grand V de l’esprit des Lumières, celui-là même qui réduisait l’absurdité des obscurantismes en bouillie et émancipait les esprits.

      Nous sommes tombés tellement bas qu’on retrouve la plupart du temps sous l’étiquette antifa les collabos au pire fascisme, et sous anti-raciste les plus haineux des blancs notamment. On fait passer sous un terme son exact contraire ou ce qui s’en rapproche, et ça passe crème (comme on dit maintenant).

      Le philosophie et l’esprit critique doivent être enseignés dès le plus jeune âge. Les programmes l’ayant testé font des merveilles sur les enfants, qui eux-mêmes semblent adorer, et c’est sans doute le meilleur instrument contre l’obscurantisme dont on veut bourrer le mou de certains depuis le plus jeune âge.

  12. Avatarbm77

    Toute une stratégie de communication s’est mise en place pour contrer les velléités de résistance à l’envahissement avec de mots outranciers pour stigmatiser leurs auteurs, relayés par tous les médias . La novlangue fait partie du pack .
    La porosité est grande entre les publicistes qui sont les archétypes de ces bobos pro macron et les propagandistes de ce mondialisme sans frein, ce qui facilite grandement la diffusion de leur idéologie..
    C’est pourquoi je trouve votre réflexion sur le radicalisme très pertinente car il faut faire ce nécessaire travail de décryptage pour comprendre ce qui se joue. Vous prenez complètement à contre-pied les diffuseurs de ces mots dont on nous habitue sans forcément se poser la question de leur signification réelle.

  13. Avatarmarcher sur la tête

    radicalisé est le participe passé du verbe radicaliser, c’est plus anonyme et plus politiquement correct que de dire musulman, car là il y a stigmatisation envers les padamalgam, cépaçalislam etc….il y a environ 20000 fichés S, mais combien y a-t-il de musulmans radicalisés parmi les 15 millions de musulmans  » modérés qui fréquentent les mosquées? vu les 2500/3000 mosquées, des millions sûrement!
    Tant. qu’il y aura des mosquées, il y aura des fichés s, des radicalisés, voilées de plus en plus nombreuses, halal….
    tout le monde sait ça, mais tout le monde détourne la tête . t c’est pour ça que la France deviendra le énième pays islamique
    voilà la triste réalité.

  14. Avatarpatito

    ce site aussi donne un très mauvais exemple

    je ne dis jamais  » islamiste  » mais  » musulman bon pratiquant  » puisqu’ils ne font que suivre ce qui est indiqué dans leur livre sacré

    pourquoi , ici , ne pas parler d’eux sous ce vocable de ‘ »musulman bon pratiquant  » ?
    en quoi serait ce condamnable ?

Comments are closed.