Macron, c’est aussi la catastrophe en matière de criminalité …


Macron, c’est aussi  la catastrophe en matière de criminalité …

Comme nous l’avons vu dans le rapport du Sénat, Macron c’est la nullité crasse en matière d’immigration, il arrive, en plus, à faire pire qu’Hollande en matière d’insécurité.

Un article du Figaro sur le sujet :

Après une accalmie, la délinquance repart sur plusieurs fronts

INFOGRAPHIE – Alors que les victimes de cambriolages et d’agressions sont plus nombreuses, 11,5 millions de Français disent vivre dans l’insécurité.

Bousculée dans toutes les régions par des «gilets jaunes» dont la colère ne s’apaise pas, mise en difficulté dans les rues d’un Paris martyrisé, composant avec des forces au bord de l’asphyxie sur le terrain, la Place Beauvau va devoir aussi se pencher sur de nouveaux revers statistiques sur le front de la délinquance.

Après une période d’accalmie, nombre de voyants virent à l’écarlate.

C’est en tout cas ce que révèle le bilan de la dernière «enquête de victimation: cadre de vie et sécurité 2018», dévoilée ce jeudi par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

Menée auprès de 16.000 ménages représentatifs, et validée par l’inspection générale de l’Insee, cette étude très fouillée livre une photographie unique et plus incarnée de la délinquance en allant au-delà des simples chiffres d’activités enregistrés par les services de police et les unités de gendarmerie.

Le tableau de bord est très sombre.

Les cambriolages se remettent à flamber

En 2017, le nombre des victimes a bondi de 21 % par rapport à l’année précé-dente! Du jamais-vu dans ce domaine. L’enquête de l’ONDRP estime à pas moins de 569.000 le nombre de ménages ayant subi une intrusion ou une tentative en 2017, en France métropolitaine.

Ce qui représente 2 % de l’ensemble des foyers.

C’est peut-être l’une des plus mauvaises nouvelles pour les autorités car les violations de domiciles sont ressenties comme particulièrement traumatiques au sein de la population.

«La baisse du nombre de victimes de cambriolages et tentatives de cambriolages observée depuis 2014 ne se poursuit pas, et le niveau atteint en 2017 est le plus élevé depuis 2006», note l’ONDRP.

La priorité donnée aux forces de l’ordre de lutter contre le terrorisme est une clef de lecture mais elle ne saurait être la seule.

«Cette hausse peut être aussi liée à la sortie de prison de voleurs sériels mais aussi à la montée en puissance de bandes criminelles qui écument le pays», analyse Christophe Soullez, directeur de l’ONDRP en rappelant que seuls 13 % des cambriolages sont élucidés.

Ayant majoritairement eu lieu durant les mois d’été, ainsi qu’en fin d’année, les effractions et tentatives d’intrusions ont été perpétrées dans 26 % des cas quand le logement était inhabité.

Une fois sur trois, une personne était présente au moment du forfait.

En moyenne, seules 51 % des victimes ont formellement déposé plainte.

La police ou la gendarmerie ne sont donc au courant que de la moitié des faits.

Les vols sans violence explosent

Ils ont presque doublé (+ 46 %) en une seule année.

Les 753.000 victimes enregistrées en 2016 franchissent la barre symbolique du million (tentatives comprises) en 2017.

«Le niveau observé rattrape ainsi celui mesuré à la création de l’enquête “cadre de vie et sécurité” pour l’année 2006», mentionne l’ONDRP. Les analystes précisent qu’«un tiers des vols ou tentatives de vols sans violence aurait été commis par des pickpockets» avant d’ajouter que, dans un quart des cas, «la victime est à proximité de l’objet visé».

«À titre d’exemple, il peut s’agir d’un sac posé au sol ou d’un téléphone sur la table d’un restaurant», indiquent-ils.

Six fois sur dix, les voleurs, qui sévissent majoritairement en solitaires, ciblent l’argent et le téléphone mobile.

Faute, souvent, de pouvoir identifier les auteurs, 77 % des victimes enquêtées assurent ne pas avoir eu de nouvelles de leur déclaration de plainte.

Les violences physiques virent au rouge, les menaces bondissent

Après une tendance générale à la baisse constatée depuis dix ans, il s’agit d’un spectaculaire retournement statistique: l’an dernier, l’Observatoire de la délinquance a évalué à 672.000 le nombre de personnes de 14 ans et plus ayant subi des violences physiques de la part d’une personne ne vivant pas dans le même ménage.

Soit 62.000 agressions de plus que l’année précédente!

«Cette hausse contraste avec la tendance à la baisse globalement observable sur la période 2006-2016 et très marquée entre 2015 et 2016 (- 21 %)», note l’étude. Commis dans 40 % des cas dans la rue et 24 % au sein de l’école ou sur le lieu de travail, ces attaques sont perpétrées une fois sur cinq à l’aide d’une arme.

Les menaces atteignent, quant à elles, leur plus haut niveau depuis 2008, avec près de 2 millions de victimes estimées l’an dernier.

Les fraudes aux comptes bancaires se maintiennent à un seuil record

En dépit des efforts consentis par les services spécialisés et les campagnes de prévention, le nombre de ménages victimes d’escroqueries bancaires se maintient à un niveau record.

L’année dernière, pas moins de 1.219.000 foyers se sont aperçus d’une supercherie en consultant leur relevé ou en recevant un appel de leur agence.

Soit 9000 de plus que l’année 2016, jusqu’ici inégalée, et une explosion de 59 % depuis 2010.

Quelque 77 % des victimes assurent avoir subi une seule escroquerie, notent les responsables de l’enquête de victimation.

«En termes de montant, 38 % des ménages victimes ont dit avoir été escroqués d’un montant strictement inférieur à 100 €», révèle l’étude en précisant que «pour 46 %, le préjudice financier était compris entre 100 et 999 € tandis que pour 15 % des ménages victimes, les sommes dérobées étaient supérieures ou égales à 1000 €».

Le préjudice médian est de 173 €.

Le sentiment d’insécurité plus fort que lors des attentats

«En 2018, environ 22 % des personnes âgées de 14 ans et plus et résidant en France métropolitaine déclarent ressentir de l’insécurité dans leur quartier ou leur village, ce qui représente plus de 11,5 millions d’individus.»

Ce constat sans appel de l’ONDRP est la traduction quasi mécanique de la dégradation d’indicateurs en lien avec cette «délinquance du quotidien» que veut combattre la Place Beauvau.

En hausse de 1 % par rapport à 2016, l’insécurité ressentie est supérieure à celle enregistrée en 2015 au plus fort des attentats qui ont ensanglanté le pays.

Et plus l’agglomération est peuplée, plus cette inquiétude est élevée: le taux grimpe ainsi à 31 % chez les personnes établies en région parisienne et à 28 % pour ceux qui résident dans des villes de 100.000 habitants et plus.

Le sentiment d’insécurité est tel que, parmi la population qui l’éprouve, 44 % de nos concitoyens confient renoncer à sortir seuls de chez eux.

Les femmes sont particulièrement affectées puisque 28 % d’entre elles déclarent éprouver de la crainte, avec une fréquence plus ou moins forte, dans leur vie de tous les jours.

Interrogés sur les «préoccupations majeures», les ménages situent toujours le terrorisme au premier plan, devant le chômage ou la pauvreté.

Mais cela, c’était avant que les «gilets jaunes» ne fassent irruption sur le devant la scène.

http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/2018/12/06/01016-20181206ARTFIG00015-apres-une-accalmie-la-delinquance-repart-sur-plusieurs-fronts.php

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




4 thoughts on “Macron, c’est aussi la catastrophe en matière de criminalité …

  1. Alexcende 62

    Arrêtons de regarder Macron comme un président il n’en est rien c’est un petit télégraphiste de la mondialisation et il applique une feuille de route que Bruxelles lui a tendu . Sa seule liberté , ne rêvons pas , c’est de reprendre a gauche ce qu’il sera obligé de donner a droite , demain dans la presse se sera la énième fois que les français pourront le constater . Atterrissons ! depuis le mois d’octobre et jusqu’a la fin de l’année nous sommes obligés d’emprunter pour faire fonctionner notre pays , que pouvons nous faire ? Nous voyons par là qu’il nous faut changer rapidement de logiciel et les règles du jeu et rebattre les cartes , soyons lucides c’est une question de survie de la France et faire fonctionner le pays tous WE avec 89000 policiers ne peut pas durer bien longtemps . L’incompétence de ce gouvernement vient de nous faire perdre quasiment un mois, il est plus que temps que monsieur Lemaire s’affole sur les pertes et le manque a gagner !

  2. Machinchose

    texte convaincant et auquel j’ adhère complètement

    pour ma part, sans citer l’ intolérable envahissement de ces populations qu il faudra bien chasser un jour, j’ ajoute ce commentaire piqué sur Desouche

    «  »Xelacarla • il y a 4 minutes
    Il faut ajouter tous les élus qui fonctionnent au clientélisme, aux lobbies sans compter les avantages personnels qu’ils s’octroient ainsi que pour les epouses, les maîtresses, les copains… Bref l’écœurement á tous les étages. De Macron aux petits conseillers municipaux restent quelques honnêtes trop peu nombreux. » »

    quelle verité!! tous ces minables depuis le Président de la république jusqu au dernier des conseillers municipaux qui vole des miettes indue de « pouvoir » dont il fait profiter amis, parents, obligés, et complices, souvent contre la caisse annuelle de 6 bouteilles de champagne ou de vins fins
    j’ ai l’ exemple dans ma commune !!
    il y eut même une brêle accomplie , conseiller municipal de je ne sais plus quoi qui avait acheté et arboré sur son pare-brise un macaron tricolore avec la mention « conseiller municipal » que j’ ai réussi a lui faire enlever en m’ adressant a la Police Nationale…cet acte délictueux aurait du lui couter trés cher….mais, au moins il a cessé de stationner n’ importe ou en bénéficiant de « l’ indulgence  » des flics municipaux

    il a depuis été viré, avec la nouvelle equipe municipale, lorsque le maire démissionnaire, redoutable Népote, a été viré, sa fille était conseiller municipale adjoint au maire
    rien que ça ! non! les petits enfants ne sont pas encore majeurs, sinon ce connard en aurait fait des conseillers – maquettes …pour le conseil municipal des enfants!!!

    a mon sens le seul remède a cette maladie bien française, serait de faire d’ un élu, quel qu il soit une fonction NON RENOUVELLABLE !!

    et durant son mandat AUCUN de ces renvois d’ ascenseur intolérables entre Zélus!!

    mais les magouilles ont repris de plus belle…

  3. frejusien

    Il y a deux jours, j’ai vu chez Brico deux maghrébins qui parlaient ….arabe, bien sûr,
    comme ils étaient tout nouveaux dans le coin, je les ai regardés, et aussitôt, ils ont baissé le ton, et ont filé rapidement,
    j’ai eu comme l’impression qu’ils préparaient un mauvais coup pour Noel et qu’ils étaient venus se ravitailler en matériel,

    Ils arrivent, se répandent partout, de même, des noirs crasseux qui déambulaient en ville, dans cette ville où ils n’y en avaient pas avant,

    la situation va empirant, si on ne vire pas le macron, on se prépare un très sale avenir

Comments are closed.