Un syndicat policier: « Après les gilets jaunes, ce sera les gilets bleu marine de la Police nationale »


Un syndicat policier: « Après les gilets jaunes, ce sera les gilets bleu marine de la Police nationale »

« Les policiers en ont marre. Ce n’est pas la pseudo-prime annoncée par Macron qui va nous satisfaire. Il y a 25 millions d’heures supplémentaires à nous payer. On va rétablir l’ordre public mais après ça, si on n’a pas de réponse haute et forte, et là je m’adresse à Emmanuel Macron, ce sera à notre tour de descendre dans la rue. Et après les gilets jaunes, ce sera les gilets bleu marine de la Police nationale. On sera intraitables. J’ose espérer qu’ils m’entendent. »

L’homme qui prononce ces mots sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin est Yves Lefebvre, secrétaire général du syndicat de SGP police – FO.

Parler d’exaspération des policiers est presque une périssologie. Avoir avoir avalé avec un grand verre d’eau la pilule Benalla, les voilà priés de protéger les costumes-cravates fragiles terrés dans les beaux quartiers, généralement contre des nervis d’extrême-gauche ou des vermines de banlieue que les dits costumes-cravates utilisent bien souvent à leur profit.

Tandis qu’ils prennent des pavés sur la tête pour 1500 euros par mois, voilà que notre tout frais ministre de l’Intérieur Castaner joue les durs, en promettant qu’il serait inflexible avec les casseurs. Bien dit Christophe, tu viens donc tenir le bouclier avec les CRS, alors ?

Et les « rumeurs » courant et disant que les saccageurs de l’Arc de Triomphe sont des gauchistes, voire des groupuscules plus ou moins liés au pouvoir en place… Du pipeau, on n’a jamais vu ça dans un pays aux « valeurs démocratiques ».

https://www.huffingtonpost.fr/2018/12/04/nicolas-dupont-aignan-accuse-les-casseurs-de-castaner-davoir-saccage-larc-de-triomphe_a_23608584/

Les policiers n’ont guère perçu d’amélioration de leurs conditions depuis leur descente dans la rue, en octobre 2016.

Du coup, les prochaines mobilisations, annoncées comme agitées par les services de renseignement, ont de quoi les inquiéter un peu, et les exaspérer plus encore.

Résisteront-ils encore longtemps à l’appel de nombreux Gilets jaunes, qui les enjoignent à retourner leur veste ?

 

Note de Marcher sur les Oeufs 

Dans le même ordre d’idées, un syndicat de police appellerait à rejoindre les Gilets Jaunes…

«Même combat»: un syndicat de police compte rejoindre les Gilets jaunes le 8 décembre
:::: https://fr.sputniknews.com/france/201812051039190147-syndicat-police-gilets-jaunes-manifestation/

Le syndicat de police VIGI a annoncé son intention de rejoindre le mouvement des Gilets jaunes le 8 décembre, déposant un préavis de grève illimitée.

Le syndicat de police VIGI a déposé mercredi dans la Police nationale un préavis de grève illimitée à partir du 8 décembre, jour de la prochaine mobilisation du mouvement des Gilets jaunes.

«Les revendications portées par le mouvement des gilets jaunes, nous concernent tous. Il est temps de s’organiser légalement et d’être solidaire avec eux, pour l’avantage de tous», écrivent les responsables de l’organisation syndicale dans un communiqué.

«Même combat que les Gilets jaunes pour le pouvoir d’achat. Est-ce que Messieurs Castaner et Macron vous allez enfin nous entendre?», a indiqué VIGI sur Twitter.

Le préavis de grève concerne les personnels administratifs, techniques, scientifiques et ouvriers d’État du ministère de l’Intérieur.

Après une première manifestation qui s’est déroulée le 17 novembre, des membres du mouvement des Gilets jaunes ont organisé le troisième acte de leur mobilisation en France le 1er décembre. Le rassemblement a été marqué les 1er et 2 décembre par d’importantes violences et dégradations urbaines à Paris. Elles ont fait 133 blessés, dont 23 membres des forces de l’ordre, et ont conduit au placement en garde à vue de 378 personnes sur les 412 interpellées, selon un bilan communiqué le 2 décembre par la préfecture de police.

Dénonçant à l’origine la hausse des carburants, les Gilets jaunes expriment désormais une colère sociale bien plus profonde.

Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé le 4 décembre la suspension pour six mois de trois mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur au 1er janvier. Il s’agit de la hausse de la taxe carbone sur l’essence, le fioul et le diesel, de la convergence de la fiscalité du diesel avec celle de l’essence et enfin du prix du gazole pour les professionnels.

Détails à suivre

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

20 thoughts on “Un syndicat policier: « Après les gilets jaunes, ce sera les gilets bleu marine de la Police nationale »

  1. Gladius

    Tout cela augure du pire (ou du meilleur suivant le clan que l’on a rejoint) !

    Ce qui est presque sûr est que le Système est en train de s’écrouler.

    Je ne pensais pas, moi qui suis plutôt genre conservateur-réac, me réjouir d’un possible passage de masse à la solution de la « table rase », si chère aux anars.

    Reply
  2. PJP

    Police; les remontées de terrain mercredi 5 sont extrement inquiétantes dont 1 noyau DUR de plusieurs milliers de personnes qui viendrons a Paris pour casser et tuer. Sourse actu17

    Reply
  3. Gladius

    Et les anciens militaires dont les paras ?

    Dans le même genre d’idée, celle de la participation active en tant que tels, de membres de corps « bien constitués » : j’ai entendu dire que des anciens milis (dont des paras avec béret rouge et « plaque à vélo » sur la poitrine) pourraient se regrouper et constituer samedi prochain une garde de protection autour de l’Arc de triomphe . Pas mal comme idée non ?

    Car attention : on parle également de la venue en nombre de casseurs de l’étranger, black blocs et similaires (Allemagne, Pays Bas …).

    ps: « plaque à vélo » : insigne du brevet parachutiste militaire

    Reply
  4. Michel

    ça fait longtemps que les policiers disent qu’ils en ont marre. ça fait tout aussi longtemps qu’ils continuent à servir aussi consciencieusement qu’aveuglèment les gouvernements qui nous oppressent et détruisent notre pays.
    Qu’ils ferment leurs gueules, cela vaudra mieux.

    Reply
  5. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Bonjour @Lou Mantély ;

    – » les voilà priés de protéger les costumes-cravates fragiles terrés dans les beaux quartiers, généralement contre des nervis d’extrême-gauche ou des vermines de banlieue que les dits costumes-cravates utilisent bien souvent à leur profit. « –

    Eh, oui ! C’est exactement çà et ce ne devrait pas être leur rôle unique et principal.

    Les Forces de l’Ordre ne devraient pas avoir à faire la guerre à un peuple qui se soulève ; car il ne s’agit pas d’une manifestation, ni d’un mouvement contestataire violent mais bien d’un « soulèvement populaire au niveau national » ; donc l’expression d’une majorité du peuple, pour lequel peuple leur fonction est avant tout d’assurer la paix, la sécurité, la stabilité, l’intégrité, l’intérêt.

    Cette Force est avant tout un outil pour le peuple, ce peuple, cette Nation dont elle fait partie, non pour protéger l’État, le Gouvernement et moins encore quand il s’avère que cet État n’est pas au service de ce Peuple et viole toutes les règles de la République et de la Démocratie.

    Si beaucoup de français ne semble pas voir que cette violation est réelle, justement parc que la presse d’État les désinforment et les manipulent ; les Forces de l’Ordre, elles, doivent être certainement plus au courant de la réalité.

    Il incombe donc à ces forces de l’Ordre et Militaires de secourir le Peuple, la Nation et de se touner contre les Pouvoirs.

    Ce qui est une autre haute et jette le discrédit définitif sur la caste politique, c’est que les élus, les Sénateurs et Députés ne se dressent pas d’un commun accord en dénonçant la dictature qui se met en place, en refusant le fonctionnement de la vie politique, voire, pour les plus courageux et sincères, par annonce publique dans les assemblées de leur démission en évoquant les raisons qui justifient leur prise de position. Là ils se comporteraient en vrais hommes et femmes sincères dignes représentants du Peuple ; hors leur attitude révèle bien que s’ils ont été élus, ils ne sont en rien les représentants de ceux qui les ont élus, les représentants du Peuple. À virer eux aussi !

    Reply
    1. LouLou

      Bonjour marcher sur des Oeufs et merci pour ces propos, comme toujours très pertinents.

      Je pense que la « dictature » que vous dénoncez se met en place depuis 40 ans, en réalité, de manière lente et insidieuse, mais bien réelle, avec le concours des artistes, des « intellectuels », des journalistes… Ainsi, et tout à fait fidèlement à l’esprit humain, très conventionnel, il n’est pas évident pour les hommes et femmes qui arrivent dans ce système de le bousculer: ils risquent tout simplement leur place et leur carrière. C’est tout autant valable en politique que dans les domaines artistique, médiatique, judiciaire, etc. On a bien vu ce qu’a donné l’appel de Cochin: 25 ans plus tard, Chirac nous vendait aux technocrates européens!

      Reply
      1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Bonsoir @Lou ;

        Tout à fait d’accord avec vous et je vous rejoins beaucoup sur l’ensemble de ce que vous exprimez sur RR.

        Reply
  6. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    – » J’ose espérer qu’ils m’entendent. » « –

    Moi, non !

    Parce que cela voudrait dire qu’ils continueront de protéger l’État, le Gouvernement, contre le Peuple.

    Ces propos là sont ceux de courant gauchistes FO qui, même si leurs requêtes sont plus que légitimes, n’ont à l’esprit que l’amélioration de leur conditions alors que le Peuple se bat pour sa vie, sa Liberté, et la Liberté. Le Peuple, lui, se bat pour sa libération du joug de cette politique tyrannique qui tue notre Nation, année après année.

    Reply
  7. PJP

    Des Putschistes/ casseurs /racailles musuls/ gocho/droite, se sont organiser pour samedi ,Les RG ont signalé a l’élysée des appels a tuer et a se munir d’armes a feu pour s’en prendre a des parlementaires, au gouvernement a l’éxecutif et forces de l’ordre. – Quand a VIGI; fédération des syndicats du ministere de l’interrieure, la police nationale. Ils appellent les forces de l’ordre d’user de leur droit de retrait, n’allez pas vous faire mutiler,ou tuer pour des personnes qui pensent que vous etes de la chair a canon. Meme combat que les GJ – En ce momment dans le pays des distributeurs de billets de banque sont attaqués a la disqueuse. Il y a temps d’infos qui nous parviennent heures apres heures sur tout sites que samedi sera le départ inévitable du chaos pour de nombreuses semaines.

    Reply
  8. Hellen

    Pour ce qui est des lois, elles sont toutes contre le Peuple de toute façon. A part l’article 35 des droits de l’homme et du citoyen… mais cet article veut être oublier et bientôt dissous avec le pacte de Marrakech… ce qui veut dire que si nous voulons en sortir, il faudra trouver le moyen d’armer le Peuple, comme les autres!
    ça doit se passer dans la légalité?
    Rien ne se passe dans la légalité, puisque les droits du Peuple ne sont jamais respectés!
    Bien à vous

    Reply
  9. frejusien

    Au lieu de fanfaronner, ce flic, et de menacer macron, il ferait mieux de se ranger du côté des GJ,
    si la police et la gendarmerie informent macron qu’ils ne continueront pas à soutenir ce gouvernement déjà perdu, la révolte pourra se calmer, car macron sera destitué, et la colère retombera

    Ce serait bien de voir samedi, police et GJ fraterniser à Paris

    Reply
  10. romulusromulus

    ah ah on attend toujours que les policiers, les agriculteurs, les syndicats etc descendent EN MEME TEMPS que les GJ dans la rue… mais ont bien trop peur de se mélanger, de perdre leurs petits avantages pécuniers ou de classe. Macron doit rire de tout ces faux-culs (mais pas des GJ).

    Reply
  11. France-org

    Je doute que la police parvienne à rétablir l’ordre . Tu as la grosse tête toto. Même si tu devais y parvenir , les Gj recommenceront . La faim , polo personne ne peut rien contre cela . !!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *