Nigel Farage, pourtant champion du Brexit… véritable islamo-collabo qui crache sur Tommy Robinson


Nigel Farage, pourtant champion du Brexit… véritable islamo-collabo qui crache sur Tommy Robinson

Môssieur fait sa chochotte. Môssieur ne voit pas le rapport entre le Brexit et la « croisade religieuse », oubliant étrangement que la lutte contre la libre circulation des hommes ( et donc contre l’immigration ) a été l’un des arguments les plus porteurs pour ceux qui ont voté pour sortir de l’UE…

Il suffit de voir ( ci-dessus ) les images qu’il a multipliées pour sa campagne…

Quelle mouche l’a piqué ?

On se demandait déjà depuis un petit bout de temps pourquoi il avait disparu de la scène politique… Et voici qu’on le découvre en train de se pincer le nez devant les islamophobes… Ah ! Shocking, is not it ?

On n’a pas gagné la guerre avec de pareils chefs de parti !

Le partisan du Brexit Nigel Farage dit quitter le Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni

La figure emblématique du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP) a annoncé mardi son départ dans les pages du quotidien britannique The Daily Telegraph.

Le co-fondateur de UKIP et fervent partisan du Brexit, Nigel Farage, a annoncé mardi sa décision de quitter le parti.

«Avec le cœur lourd, je quitte UKIP. Ce n’est pas le parti du Brexit dont notre pays a tant besoin», a-t-il écrit dans un article pour The Daily Telegraph.

Lors de son émission sur LBC, il a expliqué cette décision par le fait qu’il ne pouvait pas partager le cap que le parti avait choisi.

«Au cours des derniers mois, il [le leader du parti Gerard Batten, ndlr] semble être assez obsédé par l’islam. UKIP n’a pas été fondé pour être un parti basé sur la croisade religieuse», a-t-il souligné.

M. Farage a également critiqué la décision de Gerard Batten de prendre le militant Tommy Robinson comme conseiller.

«Il est également obsédé par ce personnage appelé Tommy Robinson, considéré par certains comme un grand héros se battant pour les gens de la classe ouvrière, mais qui a un casier judiciaire assez suspect et qui a amène avec lui un groupe de gens impliqués dans des bagarres et la violence», a expliqué M. Farage.

Depuis le référendum sur le Brexit en juin 2016, UKIP a dû mal à trouver une raison d’être. Confronté à des difficultés financières, le parti a dû remplacer son chef quatre fois en deux ans, après le départ de ce poste de Nigel Farage en juillet 2016.

À l’issu des élections législatives de juin 2017, le parti n’a obtenu aucun siège au parlement, ne rassemblant que 1,8% des voix, contre 12,6% en 2015.

https://fr.sputniknews.com/international/201812041039176211-brexit-nigel-farage-ukip/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


9 thoughts on “Nigel Farage, pourtant champion du Brexit… véritable islamo-collabo qui crache sur Tommy Robinson

  1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    C’est un Asselineau britannique ; Asselineau étant, qui plus est, plus proche de Mélenchon que des nationalistes.

    Personnellement je n’a vraiment jamais bien senti Monsieur Farage et quan i est parti après avoir obtenu la victoir du Brexit je n’ai été qu’à demi étonnée.

    Reply
  2. Joël

    Chez les politiques en général, 2 solutions :
    Soit il a reçu des menaces, soit il a reçu du pognon.
    La solution la moins dangereuse étant de prendre le pognon.
    Quand même bizarre ce retournement.

    Reply
  3. BobbyFR94

    Pourtant, ce type est un support d’ISRAËL, et était de ceux qui dénonçaient l’immigration/INVASION dans son pays, notamment l’augmentation des CRIMES, VIOLS – voir l’affaire des violeurs musulmerdes pakistanais – ENTIEREMENT due à la NAZISLAMISATION de ce pays…

    Comme l’écrit Joël, soit il a reçu des menaces, soit il reçu du POGNON !!!

    On finira par le savoir, comme tout ce qui se passe dans notre dos, merci INTERNET !!!

    Reply
  4. Karl der Hammer

    Pardonnez-moi, mais je ne peux m’empêcher de faire ce petit commentaire:
    on peut dire: « shocking, isn’t it?  »
    Mais il faut dire: « shocking, is it not?

    Reply
  5. Blackjack

    Dommage c’était un exemple pour moi j’aurais apprécié d’avoir un homme lui dans le paysage politique francais….. menace…??

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *