En 68, les journaleux ne compatissaient pas à la détresse des propriétaires de magasins vandalisés…


En 68, les journaleux ne compatissaient pas à la détresse des propriétaires de magasins vandalisés…

INFO, INTOX : NE PAS AVALER !

Quand on regarde les affiches de 68, nombre d’entre elles pourraient être reprises aujourd’hui avec ô combien plus d’exactitudes que jadis : « les cadences accélèrent, le chômage aussi », « élections, pièges à cons », « la presse ment », « La beauté est dans la rue », « réformes, chloroforme »…Et cependant, un demi-siècle s’est écoulé et rien n’a changé, ou plutôt presque rien, si ce n’est que nombre de ceux qui les scandaient, anciens gauchistes de tout poils, ont depuis occupé le pouvoir politique et médiatique ! Ces nantis hors-sol, eux et leurs héritiers méprisent les gueux qu’ils ont l’outrecuidance de dire défendre dans des cabinets ministériels et autres commissions « Théodule » et « phobes », ou au sein de ces salles de rédaction aux ordres du pouvoir !

Et arrêtons-nous un peu sur ces derniers cas : le peuple n’étant pas écouté par la plupart des élus se trouve désespéré en constatant qu’il ne l’est pas plus par ces médias qui devraient être une forme d’échos amplifiés à leurs cris de détresse ; non, car ces derniers sont l’écho des propos de leurs copains du système politique ; d’où l’immense courroux de ces Français face à cette désinformation . Ne serait-il pas sain que le peuple se révoltât contre la propagande en redoutant la dictature ?

Mitterrand vantait la multiplication des radios libres pour glaner la pluralité de l’information ! Vous la voyez la diversité des points de vue sur les plateaux de télé, sur les chaînes de radio ? Vous en voyez beaucoup de débats équilibrés avec des gens d’avis vraiment contraires ? Vous en voyez beaucoup, des gens du peuple interrogés dans des vrais « micro-trottoirs » ? N’y a-t-il pas des gens célèbres hors « pensée unique » censurés partout ? Remarquez-vous le nombre d’infos glanées sur les réseaux sociaux non rapportées sur les médias ? Déplorez-vous aussi ces émissions similaires à un tribunal révolutionnaire ?

Alors oui, comparaison est raison ! Ainsi, est-ce que les gauchistes d’alors avaient déposé une autorisation de manifester chaque jour de Mai 68 ? S’inquiétaient-ils d’enfreindre la loi ? Compatissaient-ils à la détresse des propriétaires de voitures ou de magasins vandalisés ou brûlés ? S’alarmaient-ils sur l’image dégradée du Quartier Latin, de Paris, de la France ?

Et dernièrement, avez-vous entendu ces journalistes dénoncer tous ces millions d’euros de dégâts après les manifs d’extrême-gauche de Rennes ou de Nantes, ou celles des « zadistes », ou celle du 1° Mai, ou après les émeutes d’une semaine suivant la prétendue bavure policière sur le pauvre séant du pauvre Théo ? Se sont-ils inquiétés quand les gens étaient aux Champs-Élysées lors du Mondial et se sont-ils alarmés face aux saccages qui ont suivi et du peu d’arrestations ? Se sont-ils catastrophés face à l’irresponsabilité des « Nuit Debout » pendant les périodes de Vigipirate, avec la crainte d’une récupération politique ? S’indignent-ils de l’entrave d’étudier due au blocage de lycées et universités pendant des semaines ? Et de circuler à cause des prières de rues ? Se tourmentent-ils sur les colossales gabegies dénoncées par la Cour des Comptes ?

Se désolent-ils de voir que les moyens mis en œuvre pour enfreindre les actions des Gilets Jaunes n’ont jamais été mis en action dans des cités de « non-droits » ? S’affolent-ils sur les milliers de voitures incendiées en fin d’année, les centaines de mosquées salafistes, les 20 000 radicalisés islamistes, les djihadistes de retour ? Mettent-ils en parallèle les Sans-Papiers bénéficiant de l’AME et le sort de nos concitoyens ne pouvant payer leurs frais médicaux, leur maison de retraite ? Se soucient-ils que l’ennemi N°1 recherché par toutes les polices pouvait se dissimuler dans un niqab pourtant interdit par la loi ?

Non, bien sûr, car, depuis le temps qu’on vous le rabâche, le danger, ce sont les séditieux de la peste brune qui cassent, tuent et font les attentats ! Heureusement, il y a des spécialistes extraordinaires en plateau TV qui reconnaissent au loin, dans les fumées des milliers de gaz lacrymo, le profil type du gars d’ultra-droite, si, si, si !! Là d’ailleurs, on a le droit au délit de faciès et à la stigmatisation, c’est même un devoir citoyen !! Quel décalage entre ces privilégiés gagnant ces sommes énormes, avec leurs abattements d’impôts, leurs frais de représentation, leurs repas à 200 euros, leurs cocktails parisiens et les Français lépreux confrontés avec les réalités du quotidien ! Dire que ces nantis ne pourraient propager leurs mensonges idéologiques dans des journaux devant disparaître depuis longtemps sans l’aide continuelle de l’État, c’est-à-dire nous ! Mais ces propagandistes ont le culot sournois de faire croire que ces pauvres Français qu’ils méprisent seraient contre la liberté de la presse ! Ces Français réclament, en vain, que ce qu’ils subissent soit relaté et non censuré ou déformé par ces journalistes liés au pouvoir et à la finance !

Décidément, comme avaient mis en garde en 68 ceux qui dénigrent le peuple aujourd’hui, « l’intox est à domicile » !

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “En 68, les journaleux ne compatissaient pas à la détresse des propriétaires de magasins vandalisés…

  1. Amélie Poulain

    C’est évident.

    Ce qui me fait plaisir c’est que je viens d’entendre Gilbert Collard qui a parlé vrai concernant les casseurs accusant l’omerta générale en disant que ce qui l’inquiétait c’est que l’on ne voulait pas les nommer, qu’ils venaient des banlieues et non pas de Dysneylands et qu’on le sait.

    Et dire qu’il y en a encore qui se demandent pour qui voter….

    Reply
  2. néo

    Samedi dernier à 10h pétant, toutes les chaines de la TNT, installées confortablement dans des lofts (ou pièce louée à des proprio) surplombant l’ARC de Triomphe étaient à la manoeuvre de la propagande du GVT. Eh oui, ils savaient déjà (?) que ce lieu ferait la UNE…???!!!!

    Reply
    1. frejusien

      Et il y avait même des tireurs d’élite avec fusil à lunettes installés sur les toits dominants l’Arc de Triomphe,
      Savaient-ils que celui-ci serait saccagé ?
      comment le savaient-ils ? que faisaient-ils là ?

      Reply
  3. La moutarde me monte au nez

    Belle analyse.
    Mai 68 a mis à mal tout ce qui était morale,civisme, orde et autorité, pour en arriver d’une société un peu coincée et rigide à une société complètement dérégulée,.
    Ainsi les bobos d’hier s’étonnent aujourd’hui que les profs se fassent casser la gueule et les flics cramer.
    Ils récoltent les fruits qui ont poussés sur le terreau, je devrais dire le fumier, qu’ils ont épandu et ils poussent des cris d’ orfraies.

    Reply
  4. Fomalo

    Un listing exceptionnel! D’une force équivalente voire supérieure à ceux de Cassen, Christine Tasin, Sobieski ou Guillaumin sur ce site. J’en retire juste un extrait frappant, alors que j’aurais pu tout citer : » ..Se tourmentent-ils sur les colossales gabegies dénoncées par la Cour des Comptes ?
    Se désolent-ils de voir que les moyens mis en œuvre pour enfreindre les actions des Gilets Jaunes n’ont jamais été mis en action dans des cités de « non-droits » ? . Voilà,simplement pour rester dans la mesure « économique » à l’ordre du jour. Et du coup, le terme « propagandiste » semble de lui-même s’appliquer à une bien plus large euh..? Confrérie ??

    Reply
  5. Amélie Poulain

    Et cela continue… Pas un mot sur la nature des casseurs mais sur les Gilets Jaunes, qui seraient restés regarder seraient des complices…. ce seraient donc les responsables à arrêter.

    Une femme dit « on m’a regardé en me disant « toi je vais te niquer » ! », …. air innocent pour dire ça cette femme, : « il n’a rien dit d’autre, c’est dit comme ça..
    Qui utilise ce genre de langage Madame.

    Les frais occasionnés par les casseurs seraient aussi de la responsabilité des Gilets Jaunes.

    Ils me dégoûtent….

    J’en ai assez d’entendre tout cela même si je ne suis pas d’accord avec tout ce que demandent certains Gilets Jaunes opportunistes pour leur petite vision des intérêts de la France, enfin surtout des leurs.

    Reply
  6. frejusien

    Ce soir, une émission spéciale GJ sur la 3,
    était invité un SEUL gilet jaune, il y avait entre autres la schiappa et un socialiste, que faisait-il là, celui-là ? le PS est cuit depuis longtemps et on leur donne encore la parole !

    Alors notre ministre de l’égalité s’est illustrée par des affirmations particulièrement stupides, comme , par exemple, macron aurait dit qu’enlever les 5€ de l’APL était idiot, personne ne lui a demandé pourquoi alors ,il l’avait fait,
    Riposte Laïque est citée dans les actus Orange
    https://actu.orange.fr/politique/chaos-total-remplacement-des-peuples-trois-questions-sur-le-pacte-de-marrakech-qui-affole-certains-gilets-jaunes-francetv-CNT000001aFTBd.html

    Personne n’a abordé le coût de l’immigration, ni le coût de l’invasion africaine, « on » a soigneusement évité le sujet

    Reply
  7. bm77

    Votre état des lieux est d’une grande pertinence car il prend à contre-pied toutes les « vérités » que cette gauche nous assène depuis des décennies à travers une propagande amplifiée par tous les moyens de communications modernes qui n’ont cessés de croitre avec l’évolution des techniques .
    Ces gens sont dans le négationnisme de la réalité depuis trop longtemps et traitent les évènements à l’aune de leur idéologie qui est devenue un sauve conduit pour faire carrière dans de nombreux secteurs tels que la politique, le journalisme, la littérature, les arts l’éducation, la justiceetc etc
    Avant on disait il faut coucher pour y arriver maintenant il faut être de gauche.
    Les médias maistream pour la plupart à leur botte leur permettent de se peaufiner une image auprès de l’opinion puisqu’ils ont toutes les qualités : Antiracistes, tolérants, accueillants, humains droit de l’hommistes , des demi dieux vous dis-je, un peux comme ces rock stars quand ils n’ont plus rien à vendre ni à prouver.
    Du coup la porosité est devenu grande entre eux et le monde des affaire qui a adopté leur « vertues  » pour améliorer leur image auprès des peuples et appliquer le mondialisme économique
    Le problème c’est que la réalité et les conséquence de tout ça les rattrapent.
    Des morts dans les rues par centaines on ne peut le cacher comme ces faits de délinquances qui parsèment le territoire et maintenant les Gilets jaunes qui osent s’inviter à demander leur du eux les invisibles qui payaient sans demander leur reste mais que l’on aimerait bien faire rentrer sagement dans leur maison pour qu’ils restent chacuns dans leur coin avec leur factures et leur tracasseries administratives pendant que les autres se gavent
    En ce moment ils ne savent plus quoi faire pour détourner les revendications des GJ, la dernière en lieu c’est les lycéens dans la rue qui pour la pluparts ne savent même pas se qu’ils y font mais faut faire pour faire, ceux qui les poussent au cul sont tellement manipulateurs qu’ils en deviennent obscènes

    Reply
  8. Dorylée

    @Fomalo « ….Se tourmentent-ils sur les colossales gabegies dénoncées par la Cour des Comptes… » C’est pourquoi je préconise que le président de la cour des comptes et les présidents des chambres régionales soient ministère public près les tribunaux et diligentent les poursuites au lieu de faire des observations dont tous les politicards se foutent comme de leur première chemise.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *