Lutte contre les racailles des quartiers : les policiers dénoncent les fake news de Castaner


Lutte contre les racailles des quartiers : les policiers dénoncent les fake news  de Castaner

Une petite précision d’abord : pour la presse et les politiques, les racailles sont devenues des « irritants »… Joli euphémisme pour caractériser ceux qui empoisonnent la vie de la population qui a la malchance de vivre au même endroit qu’eux !

Et naturellement on épuise notre police, on dépense un argent fou pour lutter contre la délinquance, les incivilités de gens qui n’ont rien à faire en France. Merci à Marcher sur des oeufs qui nous a signalé la page facebook des policiers en colère.

Dans une publication facebook, le Collectif Autonome des Policiers Ile de France démonte avec virulence une entreprise de manipulation-désinformation orchestrée par Castaner et ses sbires et relayée sur le Parisien.

Article du Parisien

Essonne : premier bilan positif pour la police de sécurité du quotidien

Gendarmes et policiers ont mis en place de nombreuses initiatives pour répondre à des problématiques locales. Des initiatives saluées par un secrétaire d’Etat ce lundi.

Lancée début février 2018 par le gouvernement, la police de sécurité du quotidien (PSQ), voulait « rapprocher les forces de l’ordre de la population ». Déclinée dans l’Essonne comme sur le reste du territoire français, ce projet avait pour objectif de chasser « les irritants », selon la préfecture. C’est-à-dire réponde à des problématiques locales qui parfois pourrissent la vie des habitants.

Lire l’ensemble de l’article ici :

http://m.leparisien.fr/amp/essonne-91/essonne-premier-bilan-positif-pour-la-police-de-securite-du-quotidien-26-11-2018-7954593.php?fbclid=IwAR2zi6K1zK4_0Ay5Hn_S0b_9fkCFufWyNkmOXDEvFCsfmq_gUf-kCbpob3g

A ceci, les policiers opposent la réalité du terrain, terrible ou plutôt terrifiante pour le citoyen français qui croyait encore pouvoir faire appel à la police pour se défendre, et les mensonges délibérés de Castaner et ses sbires. Et parmi les sbires de Castaner, les journaleux payés pour diffuser la parole officielle.

– volonté de désinformation

-la parole est laissée aux autorités et aux syndicats mais surtout pas aux policiers de terrain

-enquête trompeuse et mensongère d’un journaliste bienveillant et pas bien fouineur

-Exemples de désinformation manifeste : à Longjumeau, on ne dit pas que les effectifs de la Bac n’ont augmenté qu’en déshabillant Police Secours… A CorbeilEssonnes, les policiers sont majoritairement jeunes, pas titulaires, pas expérimentés…

-Le nombre de policiers censés surveiller les communes difficiles est dérisoire et donc inefficace, inquiétant…

-Le matériel est désuet et inopérant.

 

 

Communiqué du CAP IDF

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


13 thoughts on “Lutte contre les racailles des quartiers : les policiers dénoncent les fake news de Castaner

  1. AvatarChristian

    Eradiquer le racaille qui indirectement pompe une grosse partie des impôts passera par tolérance zéro et tolérance zéro passera par un changement des lois : rendre les parents responsables des actes de leurs gosses (garde à vue en famille,….) allocations si bonne éducation (dans la rue seul à 22h à 10 ans, hop plus d’allocs,…) casser les trafics en légalisant certaines substances illicites mais largement consommées (mais le Maroc va se plaindre) et les fatmas n’auront plus des billets de 50 euros pleins les poches pour remplir les caddies, fermer les kebabs et autres commerces communautaires blanchisseuses de ces trafics, ne plus autoriser la double nationalité et ainsi comme dans des tas de pays (Maroc par exemple) donner la préférence nationale à l’embauche ,interdire le voile dans la rue et tous les signes religieux ostentatoires, obliger à parler français dans l’espace publique etc etc et…………..en premier lieu virer Castaner le toutou de Macron, encore plus tocard que tous les tocards que nous avons eu au ministère de l’intérieur (Pasqua et ton copain Pandraud revenez parmis nous)

  2. AvatarMachinchose

    les racailles sont devenues des « irritants »…

    les sous merdes qui se demandent tous les jours

    ira t on travailler

    ira t on dealer

    ira t on voler

    ira t on violer

    mais ne soyons pas méchants, ces sous merdes a passer au fondoir sont le poil a gratter de nos vies qui seraient si ternes sans eux!!

    on sait tous le seul remède

    TOLERANCE ZERO !

    les travaux forcés pour le moindre délit et supprimer le mot sursis du vocabulaire pénal

    des travaux forcés du genre vrais boulots durs en contraignants, fin les stages de caresses des hamsters……les pauvres bêtes, deux femelles ont péri par suite d’ une césarienne , ayant été violées en tournante, vous savez la petite roue qui tourne du hamster

    bon! rien ne s’ arrangera tant que des mesures dures et proportionelles a « l’ irritation » ne seront pas appliquées

    irritation…………..genre libération d’ histamine!! je connais un bon remède

    la cortisone

    suffit de battre le contrevenant a coups de tisonnier, sur le crane et le cul sur les tisons: il sera corps tisonné

  3. Avatarpj

    connaissance d’ex policiers/bacs qui sont partis pour d’autres professions, pour les memes constats de misere orchestré, rejoignés les GJ.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Oui je n’en doute pas, je connais des gendarmes qui pensent à faire de même.Quand il n’y en aura plus à vouloir faire ce métier peut-être que ceux qui vivent au niveau des contes des Mille et Une Nuits vont enfin s’inquiéter…

      Scandaleux, mais les Français se rendent-ils vraiment compte de la réalité ?

      Ce matin, je lisais un article du Point qui, à travers les problèmes que Marine Le Pen aurait (conditionnel++) au niveau emploi fictif au Parlement Européen, provoquait des commentaires hargneux contre elle….

      Complètement partisans (pour ne pas dire idiots) ces commentaires chez des gens qui avaient l’air d’avoir pourtant un certain niveau intellectuel.

      Même pas une once de recul en se disant que les élections européennes y sont peut-être pour quelque chose et que si l’on veut abattre quelqu’un si fort c’est que c’est un adversaire inquiétant pour ce que l’on veut imposer et que l’on sait combien ce n’est pas le meilleur pour notre pays.

      Alors, « tous » les Français vont ils enfin s’intéresser à la France et aux causes de son état déplorable ?

      Je ne sais pas, car quand je lis cela je me dis que ce n’est pas gagné.

      1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

        Hélas ! @ Amélie Poulain, avoir un niveau intellectuel ne signifie pas avoir un esprit vif et critique ! cf. nos zélites de tout poil, à commencer par l’exécutif ! suivis par pas mal de bas de plafond chez nos zélus du plus haut niveau au plus bas, aidés par la presse mainstream… Et en prime, habités tous par une malhonnêteté nuisible et toxique !

        Ceci étant, si le Point,à l’instar du Figaro, censure la majorité des commentaires qui vont à contre-courant de la bienpensance, il n’est pas étonnant que le panier soit plein de messages débiles.

        Ce n’est peut-être pas encore gagné, tout l’espoir repose sur la prise de conscience – un peu lente, certes, mais inexorable de tout un Peuple ! Mon vœu serait de vivre ce moment-là avant de quitter cette vallée de larmes, avec pertes et fracas de nos ennemis et laisser nos enfants et petits-enfants un monde meilleur.

        1. Amélie PoulainAmélie Poulain

          Oui c’est vrai @Vent d’Est, Vent d’Ouest , je n’avais pas pensé à la censure, cela relativise les commentaires que l’on lit.

          C’est vrai, c’est lent, mais il y a encore quelques mois nous n’aurions pas imaginé ce soulèvement de Français loin de toutes les agitations habituelles que l’on peut voir, des Français qui font vivre la France depuis des décennies et qui n’ont jamais fait de bruit.

          Espoir donc qu’il y ait du changement car comme vous, je souhaite le renouveau et le retour d’un monde meilleur.

  4. frejusienfrejusien

    Pour chasser les irritants, comme ils disent, ce ne serait pas difficile, il suffirait de les ré-expédier au bled, et de réaliser leur rêve par la même occasion,

    Finalement, leur frustration venant de ne pas habiter dans leur pays d’origine, leur pays de prédilection, leur pays fantasmé,
    pourquoi ne pas leur faire ce plaisir et nous débarrasser d’eux par la même occasion

  5. AvatarJoël

    Bon, en même temps, on a encore jamais vu un flic porter plainte contre un magistrat qui protège les criminels. Pourtant, il y a de quoi remplir les stades.
    « irritant » convient plutôt à ces mêmes journaleux et politocards et se concrétise généralement sous forme d’hémorroïdes qui ne distinguent pas la bouche du trou du cul.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      « Bon, en même temps, on a encore jamais vu un flic porter plainte contre un magistrat qui protège les criminels.  »

      Ca doit être très difficile et très risqué, voire impossible.

Comments are closed.