Gilets jaunes : manifestation nationale samedi 1er, pas de représentants, pas de délégation !


Gilets jaunes : manifestation nationale samedi 1er, pas de représentants, pas de délégation !

Bon, ils n’ont pas été convaincus par Macron, ils n’ont pas été convaincus par De Rugy non plus.

Il faut reconnaître qu’il est bien brave, le sieur de Rugy, qu’est-ce qu’il avait à leur proposer ?

Des débats entre le gouvernement et les GJ pendant 3 mois partout en province !

https://www.lindependant.fr/2018/11/27/les-deux-representants-des-gilets-jaunes-recus-par-francois-de-rugy-appellent-a-la-mobilisation-samedi,4985586.php

Faut-il en rire, faut-il en pleurer ?

Quant aux deux « représentants » reçus, si la prestation de Eric Drouet me semble correspondre aux demandes des Gilets Jaunes,  celle de Priscilla Ludosky est un véritable non-sens. En effet le premier a été très clair : « On avait plus de souhaits que ça, on n’était pas que sur la transition écologique, on était sur un débat beaucoup plus grand » tandis que la seconde réclame une autre réunion avec « le porte-parole du gouvernement  » ou le premier Ministre. Pourquoi pas avec Dieu le père qui mardi a été très clair : » on ne changera rien » ?

La seule consolation c’est qu’ils ont appelé à maintenir la manifestation sur les Champs samedi prochain.

Il est clair qu’actuellement, des délégations de Gilets Jaunes ne servent à rien puisqu’il n’y a rien à négocier, dixit Macron !

Ils ne proposent des débats que pour gagner du temps, faire retomber le soufflé, démobiliser les nôtres. Et des débats pipés puisqu’il n’y aurait rien à négocier selon Macron. Le but est donc d’endormir les représentants des GJ à coups de petits fours et de discours culpabilisateurs sur la planète…

Alors mobilisation, pas de discussion tant que le litre d’essence ne sera pas retombé à un euro, point barre.

Ci-dessous quelques remarque de Jean-Paul Saint-Marc sur l’absurdité d’une délégation de GJ :

Une délégation des gilets jaunes est un non sens pour ce mouvement.

En effet, leur puissance est qu’ils n’ont pas de leader, ce qui les rend incontrôlables par les politiques, les élites…
Une délégation sera reçue sous les ors, flattée, récupérée, utilisée, manipulée, voire corrompue : allez, vous prendrez bien un strapontin ministériel… comme un petit café en somme !

Depuis plus de 40 ans ces même politiques savent bien quelles sont toutes les turpitudes qu’ils ont imposées au pays… Donc à eux de les supprimer, eux les intelligents !

Les politiques nous parlent de démocratie, une démocratie qui n’en est plus une, ils l’ont confisquée pour leurs intérêts, avec leur prétention de supériorité. Nous sommes dans une oligarchie foncièrement méprisante comme peut l’être l’oligarchie, Macron en a affiché l’expression, il s’est montré tel qu’il est, tels qu’ils sont…

Leurs moyens de disqualification de leurs contestataires sont bien huilés, qui n’est pas d’accord avec eux est aussitôt voué aux gémonies, les qualificatifs fusent ne serait-ce que le dernier, « populiste », et il y a pire !

Les politiques ont mis sous séquestre les média, les journalistes sous tutelle idéologique, ils en ont fait leurs relais communicants, de bonnes marionnettes qui ne cessent de nous dicter ce que nous devons penser… pour penser bien ! Tous les arguments élevés genre humanistes sont utilisés, détournés, pour nous conditionner, nous manipuler, nous faire accepter l’inacceptable, voire jusqu’à notre disparition !

Ils mettent en place ce big brother, celui des lois qui contrôlent l’expression que les députés viennent pour la 3ème fois de voter pour interdire l’expression dissidente… D’ailleurs cette chambre avait déjà voté pour réduire les lanceurs d’alerte au silence, pas des extrémistes (de droite pourtant, parce que de gauche c’est bien pensant, juste un peu excessif … comme les khmers rouges en somme) !
Ce big brother ce sont aussi les radars, les caméras de surveillance ce qui montre où en est la déliquescence organisée de la société, ce sera aussi la disparition de l’argent liquide qui permettra de couper court à toute dissidence !
La déliquescence organisée de la société, la délinquance dont l’explosion est facilité, excusée, justifiée sociétalement par les institutions, est le moyen de nous faire accepter cette surveillance… pour notre sécurité !

Pour bien nous faire savoir que nous sommes des nuls tout juste bons à leurs donner à EUX l’apparence de la démocratie, ils ont rendu IMPOSSIBLES les référendums d’initiative populaire, d’ailleurs avec comme sbire à la barre Sarko, qui lui même a organisé le contournement du référendum de 2005 !

Jean-Paul Saint-Marc

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


28 thoughts on “Gilets jaunes : manifestation nationale samedi 1er, pas de représentants, pas de délégation !

  1. Machinchose

    les députés viennent pour la 3ème fois de voter pour interdire l’expression dissidente…

    ……….ce sont bien les fils de ….leurs mères !!

    il y en a 400 de trop! vu la taille de notre pays, , une petite centaine et une identique pour les gras roupilleurs d’ aprés déjeuner du palais du Luxembourg, ce serait suffisant…

    1 senateur et 1 député par département! stop! pas plus! sinon ça devient un centre aéré de petits vieux en goguette et faisant du mauvais cholestérol..

    Voilà un bon début pour les econocroques au bénéfice de la Nation..

    1. Fomalo

      D’accord @Machinchose, mais ça c’est pour la souveraineté française une fois retrouvée. Tant que la France est dans l’Europe (et réfléchit aux propositions du vice-chancelier allemand d’hier 28/XI sur la qualité de membre permanent de l’ONU), il faut penser à fournir notre quota non négligeable de députés européens. D’accord c’est un artifice cosmétique au vu de notre dette et de l’aplatventrisme opportuniste d’un maqueron appliquant les recettes de l’ENA ou celles d’Attali. D’autant qu’il est probable que ce sont les « Régions » à l’instar des « Länder » qui feront face tant bien que mal, et que les départements, devenus des commissariats politiques opposeront encore plus violemment élus et « nommés ». Cette chambre basse (suivant l’expression accolée à l’A.N) devrait être dissoute pour incompétence.Il faut être plus prudent pour le Sénat qui produit des textes quelquefois discutables, mais fait un très utile contrepoids aux mesures des courtisans gesticulateurs de jupitre, ..

    2. Joël

      Beaucoup de monde tape sur macron mais oublie un peu trop vite qu’il ne fait que signer au bas d’une feuille ou d’une loi.
      Les lois, ce sont les députés et sénateurs qui les élaborent et les proposent au gouvernement. Ce sont les gens élus par ceux qui râlent.
      Que les électeurs arrêtent d’abord de déconner aux législatives avant de réclamer ce que les « représentants du peuple » leur supprime.
      S’ils n’avaient pas mis en place une majorité macroniste au parlement, on en serait pas là aujourd’hui.

  2. néo

    -75 euros de bon d’achat par mois pour tout revenu inférieur à 1501 euros net.
    – Réimposition pour 2019 de l’ISF, FlagTaxe,ETC…
    – Référendum pour la transition écologique: Pour aider à la transition écologique:
    vous êtes POUR payer des taxes ou POUR payer un nouvel impôt de solidarité.
    Voilà 3 propositions…

  3. Mariana

    Je viens de lire que meluche sera samedi aux côtés des Gilets Jaunes !
    Et en avant la récup après la manif de la CGT samedi que vient il faire avec les GJ ?

    Il est là , il y aura des casseurs pour lesquels les policiers ont des ordres de les laisser complaisamment s’infiltrer et pourrir la manif des GJ , on a vu ce que cela a donné le 24/11 et la propagande anti-Gilets Jaunes délirante qui a suivi .

    Pourquoi ne pas continuer à manifester en province samedi et le 08/12 les Gilets Jaunes ont les Champs pour
    eux sans les opportunistes cherchant à se placer à la dernière minute dans le mouvement ?

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Surtout NE PAS JOUER LE CALENDRIER du GOUVERNEMENT !

    Le temps est notre ennemi. Certains font mine d’appuyer les Gilets Jaunes, mais en fin de compte adoptent la stratégie du gouvernement qui est de gagner LEUR temps pour en profiter côté ONU et européen nous mettre dedans en accélérant leur politique de désintégration des nations.

    L’économie, le système bancaire, l’armée, la banque, ils appuient sur le champignon pour asseoir définitivement leur politique mondialiste et immigratoire. Il veulent gagner la bataille en mettant les peuples devant le fait accompli et une situation irréversible.

    NON ! Ne nous laissons pas bercer avec leurs chansons : « on va faire un référendum, on va faire un moratoire, on va….  » NON ! C’est un piège. Ils sont des coureurs de fonds malgré tout extrêmement rapide , les Gilets jaunes doivent être des sprinters.

    NE LEUR LAISSONS PAS LE TEMPS ; le temps joue contre nous, il est leur allié.

    Il faut continuer sur la lancée avec stratégie nous aussi, immobiliser, stopper TOUT l’import export. Ils nous frappent au porte-monnaie ; hé bien retournons l’arme contre eux, frappons là où ça leur fait mal à LEUR ECONOMIE, A LEUR BOURSE !

    Pas de palabrerie avec eux, c’est un piège parce que du temps perdu pour nous, gagné pour eux. Pendant que nous attendons de discutailler pour rien avec eux, eux, ne dorment pas, ils s’activent et travaillent contre nous.

    PAS DE POUR PARLER de promesses… NON nous étions libres, reprenons notre liberté. N’oublions pas que ce mouvement N’EST PAS UNE MANIFESTATION mais UNE RÉVOLTE.

    Ils n’ont pas à cadrer, organiser l’expression de cette révolte, ils ont à la subir jusqu’à tomber.

    En 1789, en 1968 ; le Peuple s’est levé et n’a pas demandé la permission ni à être encadré ; le Peuple a décidé de se lever , a frappé et à pris ce qu’on lui avait pris, dont en premier : SA LIBERTÉ ; ça, c’est le début, ensuite NOUS, pas eux, NOUS ÉTABLISSONS NOTRE DÉMOCRATIE.

    Français, Amis, restez Gilets Jaunes, ne redevenez pas des moutons bien domestiqués.

    1. Joël

      Ça ne date pas d’aujourd’hui. L’attente de modération n’apparaît toujours pas. Et le message reste invisible jusqu’à validation par le site.

  5. pjp

    Diesel + 6,5 centimes au 1 er janvier 19 – Concours europeen ,Nous aurons en fin d’années 18 médailles d’or de bruteselles . La France CHAMPIONNE d’ Europe des IMPOTS , en 2017 pour la 3 eme année, soit 48,4 du PIB. Encore une tite année de percevérance et nous rejoindrons la qualité de vie des grec .

  6. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    ÇA URGE !!!! Le piège se ressere sur nous.

    Merkel et Macron jouent la comédie du désaccord pour mieux nous enfermer.

    Merkel, d’accord avec Macron dans les coulisse, c’est sûr, réclame le siège de la France à l’ONU pour l’UE.

    Je vous le dis, Gilets Jaunes, fonçons, soyons des sprinters dans notre révolte, car nos ennemis d’État œuvrent sans relâche et en appuyant sur l’accélérateur voyant que le peuple se révolte et pourrait faire capoter leur projet de destreuction des Nations Européennes.

    ______________________________________________
    L’Allemagne veut que la France cède à l’Union européenne son siège au Conseil de sécurité de l’ONU
    :::: https://francais.rt.com/international/55990-allemagne-veut-que-france-cede-union-europenne-siege-conseil-securite-onu

    Lassé des critiques quant à son manque d’audace dans la relance du projet européen, Berlin a jeté un pavé dans la mare, suggérant que Paris abandonne son siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU au profit de l’Union européenne.

    L’Allemagne a relancé de manière spectaculaire le débat sur une éventuelle réforme de la composition des membres permanent du Conseil de sécurité des Nations unies. Et Berlin est bien décidé, à travers celle-ci, à mettre à l’épreuve la résolution de Paris dans le projet européen.

    «Si nous prenons l’Union européenne au sérieux, l’UE devrait également parler d’une seule voix au sein du Conseil de sécurité des Nations unies […] A moyen terme, le siège de la France pourrait être transformé en siège de l’UE», a ainsi suggéré le numéro deux du gouvernement allemand, le vice-chancelier Olaf Scholz lors d’un discours sur l’avenir de l’Europe à Berlin, le 28 novembre.

    Conscient que Paris pourrait avoir quelques réticences à céder un élément majeur de sa puissance géopolitique – seuls cinq pays disposent d’un fauteuil permanent au Conseil de sécurité (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie) et du droit de veto qui lui est associé – Berlin a proposé en contrepartie que le poste distinct de chef de la délégation de l’Union européenne auprès des Nations unies revienne de manière permanente à un Français.
    Un signe de frictions entre Paris et Berlin ?

    Cette proposition est défendue de longue date par l’Allemagne, Angela Merkel ayant déjà plaidé pour que l’Union européenne «parle d’une seule voix» au Conseil de sécurité de l’ONU en juin dernier. Mais son retour au premier plan est aussi lié à l’impatience affichée par Emmanuel Macron à l’égard de l’Allemagne, de plus en plus critiquée pour son manque d’audace dans les propositions de relance du projet européen.

    Après avoir appelé de ses vœux la création d’une «vraie armée européenne» début novembre, le président français n’avait pas hésité à exhorter les députés du Bundestag à sortir de «l’immobilisme» et à surmonter les «tabous» pour faire évoluer l’UE, dans un discours offensif à Berlin quelques jours plus tard.

    Derrière l’entente entre les deux pays, dont les accents sonnent parfois faux, la proposition de l’Allemagne peut donc se lire comme un réponse cinglante à Paris. Si Emmanuel Macron n’a pas encore réagi, elle a en revanche déjà suscité une réaction de l’ambassadeur de France aux Etats-Unis. Tout aussi cinglante : «C’est juridiquement impossible car contraire à la Charte des Nations unies. La modifier serait politiquement impossible», a-t-il écrit dans un message sur Twitter.
    …./….

  7. jojo ( le plombier )

    Gilles et John se font humilier sur les plateaux medias( exemple parmi d’autres : le Gj  » l’état dépense mal l’argent de nos impôts » ..  » le journaliste  » vous voulez dire à votre avis qu’il y a trop de Service Public ?  » on ne parlera même pas des invités qui mettent sur la table l’inégalité de traitement social entre des français de souche qui payent leurs impôts et des froncais de papier ou des sans papiers tout court ,qui vivent des subventions des premiers . ils se font immédiatement couper le sifflet. Mais qu’ils se rassurent Gilles et John seront pas tout seuls samedi prochain il y aura Jean Luc , et puis les gilets rouges de la Cgt , des Lrem compatissants mais aussi Mohamed et peut être Boubacar .. ensemble ils veilleront à ce que les fascistes casseurs de l’ultra droite ne perturbent pas leur opération de récupération avant qu’ils se fassent tous récupérer par macron ses mensonges et ses subventions à ceux qui répandent sa bonne parole macronienne mondialiste et immigrationniste sous prétexte d’humanisme et de générosité .

  8. Révolution

    Les négociateur sont des traitres !
    On ne négocie pas avec Macron et son gouvernements
    On destitue se gouvernements un point c’est tout
    On ne peu plus leur faire confiance
    DESTITUTION de ces CHARLATANTS au pouvoir !

  9. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    COÎNCIDENCE ???!!

    Juste à la veille d’une très grosse marche de protestation et de révolte du Peuple Français ; la Justice fait des siennes ; un coup de téléphone ? Si je ne me trompe pas, ce gouvernement nous fait réellement la guerre, avec des armes diverses et variées. Oui ! Ce gouvernement n’a pas l’intention de lâcher prise mais bien de l’emporter et il multiplie ses attaques contre le peuple en révolte.

    Je ne crois pas que cette décision judiciaire soit tombée, comme cela par hasard à ce moment précis et en plus de rendre publique cette décision.

    Il va y avoir du mouvement.

    La guerre des banlieue comme par-feu à la rébellion saine du peuple de la France du Pays Réel, de la France profonde.

    Si je ne me trompe pas, il faudra impérativement se sortir toute cette clique qui tiennent tous les pouvoirs.
    ____________________________________________

    Beaumont-sur-Oise (95) : les 3 gendarmes qui avaient interpellé Adama Traoré, quelques minutes avant sa mort, ne sont pas mis en examen
    :::: http://www.fdesouche.com/1114987-beaumont-sur-oise-95-les-3-gendarmes-qui-avaient-interpelle-adama-traore-quelques-minutes-avant-sa-mort-ne-sont-pas-mis-en-examen

    Plus de deux ans après la mort d’Adama Traoré, les trois gendarmes qui l’avaient interpellé ont été placés sous le statut de témoin assisté par la juge d’instruction, évitant ainsi une mise en examen réclamée par la famille du jeune homme. Après les avoir interrogés mardi et mercredi, la magistrate parisienne chargée du dossier a décidé de les placer sous le statut de témoin assisté, intermédiaire entre celui de témoin et de mis en examen, signifiant qu’il ne leur est pas reproché directement d’avoir commis une infraction.

    Ils bénéficient de ce statut « en l’absence d’indices graves et concordants » pour le délit de « non-assistance à personne en péril », ont indiqué mercredi leurs avocats Rodolphe Bosselut, Pascal Rouiller et Sandra Chirac Kollarik dans un communiqué. Ces auditions, très attendues par la famille d’Adama Traoré qui réclament depuis deux ans des poursuites, interviennent après une expertise médicale de synthèse à décharge pour les gendarmes. Remise le 14 septembre à la juge, elle conclut que son « pronostic vital (était) engagé de façon irréversible » avant son arrestation, en raison de l’évolution de la drépanocytose. […]

    « Le dossier établit qu’ils ont déclenché les secours avec célérité et diligence et qu’ils ont porté assistance à M. Traoré », soutiennent les avocats des gendarmes. « De façon plus générale, l’hypothèse des violences volontaires ayant entraîné la mort de M. Traoré sans intention de la donner est écartée », ont-ils ajouté.

    « A aucun moment » les gendarmes « n'(ont) eu connaissance d’un quelconque péril létal menaçant M. Traoré en cours ou après l’interpellation », souligne leur défense. Ils « espèrent […] que la réalité des événements, telle qu’analysée par les experts puis par les juges fera cesser fantasmes et surenchère quant aux conditions du décès d’Adama Traoré dont ils ne sont nullement responsables […] », ont commenté leurs avocats. […] Les quatre médecins à qui une expertise de synthèse a été confiée ont estimé que c’est une maladie génétique, la « drépanocytose », associée à une pathologie rare, qui a entraîné une asphyxie à l’occasion d’un épisode de stress et d’effort. […]

  10. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    En plus de la nouvelle que j’ai transmise avant concernant l’annonce publique aujourd’hui, de la non mise en cause de la police dans la mort de l’illustre Traoré, voici cette autre nouvelle, rendue publique aussi ce jour

    La mort d’un chef djihadiste au Mali suite à une opération française

    Je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a quelque chose de pas très net dans ces coïncidences avec la Grande Marche des Gilets Jaunes prévue samedi.

    Je pense que cette marche va être annulée par des dispositions du gouvernement type couvre-feu, plan vigile…jusqu’à nouvel ordre ou alors un autre plan encore plus funeste.
    _________________________________________
    La mort d’un chef djihadiste au Mali suite à une opération française
    :::: https://fr.novopress.info/212791/la-mort-dun-chef-djihadiste-au-mali-suite-a-une-operation-francaise/
    29/11/2018
    Info de radio courtoisie sur novopress.

    L’armée malienne a confirmé samedi la mort du chef djihadiste Amadou Koufa, tué à l’occasion d’une opération « d’ampleur, complexe et audacieuse » des troupes françaises (CEMA général Lecointre). Chef de file d’un groupe djihadiste particulièrement virulent au centre du Mali, rattaché par le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) à la nébuleuse islamiste d’Al Qaeda au Maghreb islamique (AQMI), il avait dernièrement appelé toutes les populations peules à rejoindre le djihad.

    Sa mort ne peut qu’être saluée ; mais ne signe pourtant pas le retour de la paix dans la région. D’abord parce qu’on peut s’attendre à des représailles de la part du GSIM. Ensuite parce que la guerre au centre du pays n’est que la suite de celle menée au nord. Enfin car seul le retour de l’autorité étatique pourra mettre un terme aux conflits intercommunautaires dont se nourrit le djihadisme local.

  11. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Gilets jaunes, pour Macron, vous êtes une espèce en voie de disparition
    :::: https://frama.link/av-HyNn5
    28 novembre 2018 – par Jacques Guillemain sur Riposte Laïque

    Une faillite encouragée par le gouvernement et qui va s’aggraver.

    Car le tsunami ne fait que commencer.

    Les chiffres des visas, des demandes d’asile, des mineurs isolés et des migrants économiques ont explosé. Le total tourne entre 400 000 et 500 000 par an.

    Et face à ce chiffre colossal en hausse permanente, les expulsions ont chuté !

    29 600 en 2015 et 28 000 en 2017 ! (chiffres du ministère de l’Intérieur)

    Visas longue durée 2017 = 262 000 (+ 14 %)

    Asile 2017 = 100 000 (+ 17 %)

    MNA 2018 = 40 000 (+ 60 %) dont 60 % de fraudeurs adultes que Macron encourage en refusant les tests osseux. (chiffres du Sénat)

    À 50 000 euros le mineur isolé et 13 000 euros le demandeur d’asile, faites le compte. (Cour des comptes)

    En deux ans, l’accueil des MNA a coûté 3,75 milliards et en 2019 ce sera pire.

    Et l’asile dépasse déjà les 2 milliards par an (Cour des comptes)

    Un MNA est inexpulsable et aura droit au regroupement familial. On ne sépare pas les familles…

    …/…

  12. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Islam de France : vers une structuration de l’AMIF, une dynamique collective à l’oeuvre
    :::: https://www.saphirnews.com/Islam-de-France-vers-une-structuration-de-l-AMIF-une-dynamique-collective-a-l-oeuvre_a25807.html
    Rédigé par Hanan Ben Rhouma
    Jeudi 29 Novembre 2018

    C’est à l’Institut des cultures d’islam que Hakim El Karoui a choisi de rassembler, dimanche 25 novembre, quelque 80 personnalités de la société civile et cadres religieux musulmans venus de toute la France pour une réunion inaugurale de travail autour du projet de l’Association musulmane pour l’islam de France (AMIF). Saphirnews fait le point.

    Une certaine effervescence régnait dimanche 25 novembre à l’Institut des cultures d’islam (ICI), où Hakim El Karoui, qui en a été le président de 2010 à 2011, a décidé d’organiser une session de travail collective visant à structurer le projet de l’Association musulmane pour l’islam de France (AMIF), l’idée étant désormais de « passer de la théorie à la pratique ».

    À l’issue de cette journée qui a rassemblé près de 80 imams, cadres religieux, responsables associatifs et personnalités de la société civile, l’AMIF est demeuré en l’état de projet. Mais les participants sont sortis avec une vision plus claire des objectifs et des tâches à lancer pour mettre la machine en route.

    Hakim El Karoui le reconnaît lui-même : « Beaucoup de travail sur le court terme » est à réaliser à ce stade. « Il faut que le projet ait un début d’existence avant l‘expression politique » du gouvernement, dit-il. Une expression qui se fait attendre depuis des semaines, mais dont l’essayiste prédit qu’elle sera faite d’ici à la fin de l’année 2018. « Nous devons proposer puis convaincre sur la qualité du projet, de ses objectifs, et sur la capacité à faire le travail de régulation. Une capacité fondée sur quelques principes comme le professionnalisme et l’indépendance. »

    En préambule, avant la tenue de commissions au nombre de quatre (« Collecte et régulation » ; « Travail théologique et formation des imams » ; « Services aux mosquées » ; « L’islam dans la cité et la cohésion nationale »), il insiste sur la nécessité d’« impliquer tous les Français de confession musulmane » dans le projet. Encore faut-il que le projet crée un capital confiance, notamment avec les fidèles. Ces derniers « adhéreront s’ils voient une valeur ajoutée avec des services qui doivent être très concrets », en rompant avec « un système opaque », estime Hakim El Karoui.

    « L’intérêt des Français est aussi l’intérêt des musulmans »
    « Avoir la confiance de l’État, ce n’est pas être soumis à l’État », précise-t-il, en prenant les exemples de l’Église catholique, de la Fédération du protestantisme et du Consistoire central israélite. « Aujourd’hui, l’État cherche des organisations musulmanes en qui il peut avoir confiance. Il a confiance en des interlocuteurs mais il n’a pas réussi à créer un système de confiance avec une organisation nationale. Pour avoir la confiance de l’État, il faut être clair sur les valeurs. (…) Dans la République française du XXIe siècle, ces valeurs doivent être celles de la société française », plaide-t-il. Ces valeurs, édictées dans un document remis aux participants, sont au nombre de six : « L’acceptation de la liberté de culte, l’acceptation de la liberté de conscience, le respect de la laïcité, l’égalité hommes-femmes, une mise en avant de la jeunesse, la défense de la place des musulmans dans la citoyenneté française. »

    « Les musulmans ne sont pas à part dans la République mais ils sont partie prenante. La République et les Français non musulmans les regardent, attendent d’eux un certain nombre de choses, notamment un engagement contre l’extrémisme et le terrorisme. Je sais que c’est compliqué parce que beaucoup disent : « Nous ne sommes pas responsables, nous sommes victimes. » Évidemment que nous sommes victimes, mais s’il n’y a pas un engagement public, clair, professionnel vis-à-vis de ce qu’attend l’ensemble de la collectivité nationale, on va créer du doute. Et le doute est exploité par beaucoup de monde », prévient-il. « L’intérêt des Français est aussi l’intérêt des musulmans, car les musulmans sont des Français comme les autres. »

    Quant à « l’immense travail théologique » à faire, il faut permettre à des religieux comme à des laïcs de « fabriquer des idées, des contenus, mais aussi de les diffuser. La diffusion est aussi importante que la fabrication. Sinon, nous laissons le champ médiatique, celui qui va intéresser les jeunes, souvent à des ignorants qui peuvent être dangereux », affirme-t-il, en référence aux réseaux sociaux, « quasi capturés par une seule lecture, plutôt proche du salafisme ».

    …/…

  13. Asher Cohen

    La situation de la France n’est pas récupérable parce que le peuple a compris que les politiciens le bernaient. Le Gouvernement peut prendre des mesures d’apaisement sur les carburants, mais il lui faudra-bien trouver des impôts ailleurs. Donc le Peuple continuera à crever de l’oppression politique, la misère, la non-santé, la violence, la précarité, etc.;Si le mouvement des GJ avance, comme en mai 68 il sera récupéré par des politiciens à leur profit. Les misérables n’ont plus rien à perdre et je le répète, si de l’armement est distribué sur les Champs-Elysées à ces gens en révolte, il y aura un clash, immédiatement diffusé en vidéo sur internet, et au moindre coup de feu sur les Champs-Elysées la France entière explosera. Les Politiciens s’envoleront d’emblée pour l’Etranger en lâchant: après-moi le Déluge (de feu?). Qui veut la guerre civile dans ce pays? Et gare aux provocations et manipulations.

  14. France-org

    L’auteur a raison , la puissance des gilets jaunes réside dans le fait qu’ils n’ont pas de représentants . C’est justement leur force …Ils doivent continuer dans ce sens et maintenir la pression pour faire sauter les digues. Pas de délégués donc. C’est inutile. Après les digues , les Barrages devront être dynamités

  15. enzo

    Bonjour,
    tres franchement cette manifestation à Paris le 1e décembre est une faute lourde. Les Gilets Jaunes présents cautionneront tous les récupérateurs, présents, notamment de la gauche soi- disante !. Mélenchon, La CGT, le PC, syndicats divers, ne manquent plus que Segolène royale ou François Hollande….
    Arrêtons de servir la soupe à nos oppresseurs.
    Manifestations en régions partout sur le territoire, ce sera bien plus efficace et productif, pour la cause que soutient 75% de la population blanche, de souche, désormais dénommée « Gilets Jaunes. »

  16. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Gilets Jaunes: Emmanuel Macron a affirme vouloir poursuivre sa politique “avec force”
    :::: http://www.fdesouche.com/1115841-gilets-jaunes-emmanuel-macron-a-affirme-vouloir-poursuivre-sa-politique-avec-force
    30/11/2018

    Lors d’une allocution devant les Français de Buenos Aires, Emmanuel Macron a affirmé entendre les manifestants mais vouloir poursuivre sa politique “avec force”.
    Emmanuel Macron est bien décidé à ne rien lâcher. Si le chef de l’Etat n’a jamais caché son intention d’aller jusqu’au bout de sa transition écologique, malgré la colère des « gilets jaunes », il en a remis une couche jeudi 29 novembre lors d’une allocution en Argentine. Le président a profité du sommet du G20 pour rencontrer les Français de Buenos Aires et s’exprimer sur des affaires de politique intérieure, rapporte le Huffington Post.

    (…)

    Cette volonté de fermeté intervient alors que le chef de l’Etat a tendu une main vers les « gilets jaunes » mardi 27 novembre. Des représentants de la « délégation » officielle du mouvement ont rencontré François de Rugy et doivent s’entretenir avec Edouard Philippe ce vendredi.

    (…)

    SOURCE : Valeurs Actuelles { https://www.valeursactuelles.com/politique/face-aux-gilets-jaunes-macron-ne-veut-pas-ceder-la-demagogie-101291 }

  17. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    ARTICLE : Dans le combat final des gilets jaunes, Jupiter va affronter des modérateurs Facebook
    URL : https://www.liberation.fr/debats/2018/11/30/dans-le-combat-final-des-gilets-jaunes-jupiter-va-affronter-des-moderateurs-facebook_1695023
    AUTEUR : Vincent Glad
    DATE : 30 novembre 2018

    Dans un mouvement sans chef, qui est le patron ? A un moment, il faut bien une structure pour coordonner la lutte, déterminer une liste de revendications, répondre à la presse et négocier avec le gouvernement. Pour répondre à cette problématique, les gilets jaunes ont mis en place une «délégation» de huit «communicants officiels» chargés de prendre contact avec le gouvernement.

    Qui sont ces huit porte-parole ? Comment ont-ils été désignés ? Le sujet est inflammable au sein des gilets jaunes qui prônent une démocratie directe, un horizontalisme radical dans lequel chaque voix doit se faire entendre de la même manière. Ce n’est pas très démocratique mais l’équipe des huit s’est auto-nommée, autour d’un canal historique des gilets jaunes : Eric Drouet (qui a depuis annoncé se retirer de la délégation ce jeudi), créateur de l’événement Facebook du 17 novembre, et Priscillia Ludosky, créatrice de la pétition contre la hausse du prix du carburant qui a tout lancé.

    Dans ce nouveau genre de mobilisation, où la participation en ligne est toute aussi importante que les blocages sur les ronds-points, les chefs par défaut sont les admins des pages Facebook. Eric Drouet et Priscillia Ludosky sont maintenant tous les deux admins du groupe La France en colère !!!, qui comprend 250 000 personnes. Dans le groupe des huit, une troisième tête se dégage : le charismatique Maxime Nicolle aka Fly Rider, qui avait été invité chez Cyril Hanouna. Il gère Fly Rider infos blocages, un groupe de 62 000 personnes qui suivent ses Facebook live quotidiens.

    S’il fallait tracer les limites d’un ancien et d’un nouveau monde, Emmanuel Macron et Philippe Martinez apparaissent comparés à Eric Drouet et Maxime Nicolle comme la relique d’une époque révolue. Ces deux leaders des gilets jaunes renouvellent totalement la manière de gérer un mouvement social.

    Avec eux, tout se passe en direct sur Facebook, via des lives où les deux porte-parole se retrouvent sous un feu nourri de questions et de critiques, auxquels ils répondent toujours, avec un grand calme et une certaine responsabilité (malgré la diffusion parfois de fausses informations).

    VIDEO : Facebook live d’Eric Drouet dans le groupe france en colere !!! le 26 novembre.
    :::: https://www.youtube.com/watch?v=YM1BrY6oFzo

    On se demanderait presque pourquoi BFM TV ne les diffuse pas en direct à l’antenne. Ces lives n’ont pas moins de pertinence dans le conflit qu’un discours d’Emmanuel Macron ou Edouard Philippe. Alors que, parmi les gilets jaunes, plus personne ne croit au discours des médias traditionnels, ces Facebook live, et plus largement toutes les vidéos qui circulent sur le réseau, apparaissent comme le seul média fiable.

    Exemple de ces dialogues entre gilets jaunes et leurs leaders informels. Sur un live de Maxime Nicolle, un internaute lui écrit en commentaire : «Et après ça il faut accepter des milliers de jeunes migrants, j’en ai marre des gens qui se voilent la face et qui se demandent où part le fric des Français.» Très calme, sans cette panique typique du journaliste télé confronté à une question qui sort du cadre, Nicolle lit la question et répond du tac au tac : «L’immigration, elle est due à quoi ? A la France qui vend des armes à des pays qui bombardent les civils. Au lieu de traiter la conséquence en étant raciste contre les immigrés, si tu veux que ça change, faut s’attaquer à la source du problème et arrêter de vendre des armes à ces pays.»

    On peut évidemment douter de cette explication un peu simpliste, mais force est de constater que Maxime Nicolle joue là le rôle d’un corps intermédiaire – typiquement d’un leader syndical – en canalisant la colère populaire, en répondant aux inquiétudes des éléments les plus extrêmes de sa base. Dans les groupes de gilets jaunes, il y a une vraie différence entre le ton posé de ces Facebook lives, fascinants moments de débat public, et la violence parfois affligeante des commentaires.

    :::. Démocratie de l’audience .:::

    Nicolle et Drouet le répètent sans cesse, ils ne sont pas des chefs ou des porte-parole mais de simples «messagers» de la colère des gilets jaunes qu’ils répercutent sur les plateaux télé ou dans les palais de la République. «Il faut pouvoir informer les gens, expliquait Nicolle dans un Facebook live. Il y a des gens comme moi et d’autres qui font des vidéos parce qu’ils ont des facilités d’élocution, que d’autres n’ont pas. Si nous, on ne le fait pas, personne ne le fera à notre place.» C’est une démocratie de l’audience : le succès de leurs groupes et de leurs Facebook lives leur donne une mission d’information et de représentation par rapport aux autres gilets jaunes.

    Cela a été très peu relevé mais il s’est passé un événement considérable lors de la rencontre entre les deux représentants des gilets jaunes et François de Rugy mardi soir : la réunion a été diffusée en Facebook live par Eric Drouet, en caméra cachée, sans l’accord du ministre de l’Ecologie.

    VIDEO : Facebook live d’Eric Drouet dans le bureau de François de Rugy
    :::: https://www.youtube.com/watch?v=WJginf2N5NY

    Maxime Nicolle le disait dans une vidéo : «Je ne sais pas si je serai convoqué pour aller discuter à l’Elysée mais si c’est le cas, ce sera filmé en direct. Sinon ça ne vaut pas la peine.» Pour les gilets jaunes, une réunion avec le gouvernement ne peut qu’être diffusée en direct, sinon ils manqueraient à leur obligation de transparence et pourraient trahir, dans l’opacité des négociations politiques, les revendications de la base. La République en marche, le mouvement participatif le moins participatif de tous les temps, incapable de toute transparence, ferait bien de s’en inspirer.

    IMG : Twitt – Sondage sur le groupe Facebook de Maxime Nicolle aka Fly Rider.
    :::: https://medias.liberation.fr/photo/1176053-chro_2.jpg?modified_at=1543505405&width=750

    La différence entre un élu politique et un représentant gilet jaune est que ces derniers sont soumis en temps réel à la supervision et à la critique de leurs congénères. On découvre là un séduisant modèle de démocratie directe.

    IMG : Twitt – Commentaires les plus likés pendant le direct d’Eric Drouet au ministère de l’Ecologie.
    :::: https://medias.liberation.fr/photo/1176054-chro_3.jpg?modified_at=1543505425&width=750

    Contrairement à ce que pensent les gilets jaunes, persuadés que Macron les censure par l’entremise de Facebook, leur meilleur allié s’appelle Mark Zuckerberg. Le mouvement a été sans conteste aidé par le nouvel algorithme Facebook qui survalorise les contenus de groupes au détriment des contenus postés par des pages (et donc par les médias). Après quelques likes sur un groupe, on se retrouve submergé du contenu de ce groupe dans son fil d’actualités. Le nouvel algo a précipité les gilets jaunes dans une «bulle de filtre» où ils ne voient presque plus que du contenu jaune.

    Cette mise en avant des groupes résulte d’un changement de paradigme de Mark Zuckerberg, qui a décidé, à l’issue d’une tournée dans l’Amérique profonde, de développer la fonctionnalité Groupes du réseau.

    «Connecter ensemble les amis et la famille a été quelque chose très positif, déclarait Zuckerberg en 2017. Mais je pense qu’il y a ce sentiment général que nous avons une responsabilité pour faire plus que cela et pour aider les communautés et aider les gens à être exposé à de nouvelles perspectives et rencontrer de nouvelles personnes – pas seulement donner la parole aux gens, mais aussi aider à construire un terreau commun pour que les gens avancent ensemble.» Qui mieux que les groupes de gilets jaunes ont appliqué la doctrine de Zuckerberg ?

    Le patron de Facebook a pensé la fonctionnalité Groupes comme une manière de désenclaver l’Amérique périphérique : «Je vais aller dans une église et le prêtre va me dire : « Je sais que si une usine ferme dans ma ville, je vais faire de l’aide psychologique à de nombreuses personnes le mois suivant. » Quelqu’un doit s’occuper de cela. Les structures qui aidaient les gens sont en train de disparaître.»

    Les admins de groupe Facebook, dont les prérogatives ne cessent d’être augmentées par Zuckerberg, sont les nouveaux corps intermédiaires, prospérant sur les ruines des syndicats, des associations ou des partis politiques. Ayant méticuleusement fait disparaître ces courroies de transmission entre lui et le peuple, Emmanuel Macron se retrouve maintenant en frontal face à des admins de page Facebook.

    Dans le combat final des gilets jaunes, Jupiter va affronter des modos. Qui vont le filmer en direct en vidéo verticale et n’hésiteront pas à le kickban s’il refuse de donner pièce à leurs revendications. Bonne chance, Manu.

  18. jojo ( le plombier )

    Ce samedi sur les champs ce sera soit : 1/ comme on dit à Marseille pour un pastis :  » un jaune  » négué dans trop d’eau ..soit : 2 / un beau  » pastis » une manif GJ étouffée par plein d’autres gens y compris les touristes qui font leurs courses et cerise sur le gâteau par des fascistes de gauche et les  » Rosaparks » .. un cocktail explosif mis en place par le fossoyeur macron. C’est cela qui est  » une honte » et non les GJ ( cet individu est ignoble)

  19. Hellen

    Macron est un psychopathe.
    C’est un psychopathe et comme tous les psychopathes, quelqu’un de dangereux, car ces gens-là, ont sait quand ils commencent mais on ne sait jamais comment ils finissent!!!
    Ceux qui ont voté pour ce type doivent s’en mordre les doigts jusqu’au petit orteil à l’heure actuelle…!!!!
    Avec ce genre de personnage, il ne faut pas y aller par 4 chemins, sinon, ça devient l’histoire du Petit Chaperon Rouge… mais Macron, c’est le loup… Ce type est un dictateur né… il n’a pas vraiment de relations avec sa famille d’origine…. c’est tout dire!!!!
    C’est le genre de type, avec lequel, il faut être direct…! sinon, il essayera de vous emmener dans 36 chemins différents : la preuve son discours d’il y a quelques jours, où il propose une petite mesure… et 3 petits tours et puis s’en va…! je n’ai pas pu l’écouter, plus de 30 secondes , j’en avais marre de le voir et de l’entendre dire… R I E N…!
    Alors il est hors circuit, il nous prend comme à son habitude : pour des andouilles… mais là désolée, il fait fausse route…
    Avec les Gilets Jaunes, il faut aller jusqu’au bout…
    Où sera le bout???
    Le Pouvoir, Par le Peuple et Pour le Peuple!!! comme dans la Constitution de la République Française de 1793…!
    Mais cette fois-ci pour de vrai, et non pour faire semblant…!!!
    Parce que jusqu’ici, ils ont pris le Peuple pour de simples tarés… c’est nous qui travaillons, c’est nous qui les payons, normalement pour travailler pour nous… cependant, c’est faux… ils travaillent pour eux et pour nous détruire… Et ça c’est terminé!!!!

    ça doit absolument changer, parce que toutes les dettes accumulées de la France, ça n’est que du vol de l’argent du Peuple et rien d’autres…
    Pompidou était un traître au Peuple, car si ça avait été quelqu’un de bien, il serait mort tranquillement en oubliant de vendre le Peuple de France en 1973, juste avant sa mort… il est mort en 1974, comme s’il n’avait rien d’autres à faire… avant de mourir…!

    Alors stop, il y a un moment, où il faut arrêter de jouer les imbéciles en sachant qu’il nous prend, lui et ses acolytes pour des moins que rien… les moins que rien, ce sont eux…!!!
    La preuve, ces gens-là n’ont jamais été capables de respecter la constitution!
    Bien à vous

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Bonsoir Helen j’ai toujours refusé de publier sur RR la fameuse video du psy italien qui dit n’importe quoi et discrédite nos analyses. pas besoin de ses fumisteries pour se rendre compte de ce qu’est Macron

Comments are closed.