Macron : je vous ai compris, mais il faut sauver la planète, alors vous allez casquer !


Macron : je vous ai compris, mais il faut sauver la planète, alors vous allez casquer !

Totalement hors sujet !

Macron a littéralement botté en touche, refusant de traiter le thème principal de son intervention, censée calmer les Gilets jaunes. Le sujet était :

Quelles mesures concrètes comptez-vous prendre pour aider les millions de Français qui ne peuvent plus se chauffer, se nourrir ou faire le plein et réclament une hausse de leur pouvoir d’achat en baissant les taxes ?

Moyennant quoi, nous avons eu droit à un discours technique digne de la COP21, sans  réponse aucune aux problèmes urgents des Gilets jaunes.

Un plaidoyer en faveur de la transition énergétique, sans la moindre mesure sociale d’accompagnement immédiate.

Un catéchisme écologique !

Revenez dans 3 mois, on va travailler ensemble”, leur a dit le président.

Et ce n’est pas une caricature. D’ici là, les Gilets jaunes peuvent crever de faim !

Pour résumer son discours :

“Je vous ai compris, mais je garderai le cap car j’hérite d’une situation qui remonte à 40 ans”. “Pas de solution miracle. Ensemble, retroussons les manches !”.

Franchement, était-il nécessaire de donner une telle conférence face à la détresse du peuple et face à l’urgence de la situation ?

Macron envisage une modulation des taxes sur le carburant en fonction du coût du baril, mesure mise en œuvre sous Sarkozy mais supprimée par Hollande car trop complexe et trop coûteuse. Et c’est tout.

Une heure de discours écologique, pas un seul mot de social. Résumé :

Le climat, c’est l’avenir de nos enfants.

Sortir des énergies fossiles, ramener la part du nucléaire à 50 % d’ici 2035.

14 réacteurs de 900 mégawatts seront fermés.

Tripler l’éolien et quintupler le solaire d’ici 2030.

Développer les transports en commun, le covoiturage.

Isoler les habitations, changer les véhicules et les chaudières avec l’aide de l’État, des constructeurs et des banques.

Mais tout cela, les Gilets jaunes le savent. Mais ce n’est pas ça qui remplit l’assiette de la famille quand les sous manquent dès le 15 ou le 20 du mois.

Macron n’a rien compris au mal profond qui ronge le pays.

Pas un mot sur la mondialisation qui lamine les classes populaires.

Pas un mot sur cette Europe impérialiste qui nous a privés de notre souveraineté monétaire, budgétaire, territoriale, judiciaire, diplomatique, et qui nous impose ses diktats en régnant sans partage et en dirigeant l’Union contre les peuples.

Pas un mot sur l’immigration qui a ruiné les classes moyenne et populaire en ponctionnant une grande part du social.

Pas un mot sur les finances d’une France en faillite, comme disait Fillon il y a 10 ans.

Pas un mot sur la crise identitaire et l’islamisation du pays, qui mènent la France dans le mur.

Pas un mot sur les cités abandonnées par l’État et tombées sous la coupe des caïds et des barbus.

Pas un mot sur la violence exponentielle avec 1 000 agressions gratuites par jour et la peur qui se répand dans le pays.

Pas un mot sur les campagnes abandonnées, qui voient disparaître les hôpitaux, les écoles,   les tribunaux, les bureaux de poste, les centres des impôts, les commerces, les médecins, etc.

C’est pourtant tout cela, la colère des Gilets jaunes.

Le déclassement  économique avec la mondialisation et la perte d’identité sous le tsunami migratoire de populations qui refusent de s’intégrer.

Pendant une heure, Macron n’a fait que défendre sa politique énergétique.

Mais le pire est que Castaner, Darmanin et Griveaux n’ont vu que des casseurs d’extrême droite et des racistes dans ce cri de détresse auquel 80 % des Français adhèrent.

Voici ce que Griveaux a osé déclarer :

Certaines personnes arborant un gilet jaune remontaient les Champs-Élysées avec des drapeaux en disant : “On est chez nous”. Ceux-là appartiennent à une extrême droite identitaire… Et ceux-là, nous les combattrons à chaque minute, à chaque heure et à chaque journée de ce quinquennat, jusqu’au bout.

Voilà l’idéologie de ce pouvoir qui a la haine des nationalistes, ces lépreux populistes.

C’est une honte. Les Gilets jaunes attendront, la priorité c’est de combattre les lépreux populistes.

Dans la France de 2018, le patriotisme est un crime et la défense de son identité chrétienne est un délit.

C’est l’immigration de millions de pauvres qui a ruiné le pays et appauvri les Gilets jaunes, mais ce sont les patriotes qu’il faut combattre, surtout pas les clandestins qui ne sont plus du tout expulsés puisque leurs pays n’en veulent pas.

Si Griveaux pense que les Gilets jaunes, qui représentent 80 % des Français, vont se laisser déposséder de leur pays, il se trompe lourdement.

Et il était bien inutile que Macron monte en première ligne pour si peu. Ce manque d’annonces concrètes est bien la preuve que le président a toujours méprisé le peuple. Il l’a toujours insulté.

Réponse des Gilets jaunes dans les urnes en mai 2019.

https://ripostelaique.com/macron-je-vous-ai-compris-mais-il-faut-sauver-la-planete-alors-vous-allez-casquer.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

17 thoughts on “Macron : je vous ai compris, mais il faut sauver la planète, alors vous allez casquer !

  1. AvatarAlexcendre 62

    Il n’a rien compris car il ne veut pas comprendre et ces maitres lui interdissent de comprendre car autrement il s’attaquerait aux portes containers archi polluant vecteurs de toutes les misères de l’Europe . A commencer par la fermeture des entreprises européennes , le chômage et de la pollution , la voiture de monsieur Dupont et la Chaudière de monsieur Durant sont très très loin derrière de toutes les options polluantes de la mondialisation . Curieusement ce gros bout du problème n’est que rarement abordé chez nos pseudos savants des plateaux télévisés . Nous voyons aussi par là que l’arnaque du réchauffement climatique exploitée par certains est bien elle aussi mondialisée autrement on s’attaquerait aux vraies causses par ordre d’importances . Si monsieur Macron veut sauver sont mandat il est grand temps de changer de direction .

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    GILETS JAUNES TROISIÈME MANCHE

    Les gilets jaunes confirment la manif’ du 1er décembre malgré le discours de Macron et la rencontre avec De Rugy
    :::: https://www.marianne.net/societe/ou-en-sont-gilets-jaunes-1er-decembre-reaction-de-rugy

    Après leur entretien avec le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, ce mardi 27 novembre, deux représentants des gilets jaunes ont annoncé une nouvelle mobilisation pour le samedi 1er décembre sur les Champs-Elysées, à Paris.

    « Où en sont les gilets jaunes » ? « Que vont faire les gilets jaunes maintenant » ? « Quelle réaction après le discours d’Emmanuel Macron » et leur première réception par le gouvernement ? Ces questions intéressent de nombreux Français ce mercredi 28 novembre. Eh bien, au terme de leur rencontre ce mardi 27 novembre avec le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, les deux représentants reçus des gilets jaunes ont confirmé l’appel à une nouvelle manifestation ce samedi 1er décembre, notamment à Paris sur les Champs-Elysées.

    « Le sentiment qu’on a aujourd’hui, c’est qu’il n’y a pas de réelle envie d’améliorer le sort des gens », ont déploré, en direct devant les caméras qui les attendaient, Priscilla Ludosky et Eric Drouet à l’issue du rendez-vous. Un acte trois de la mobilisation s’annonce donc bel et bien.

    :::. Quelle suite du mouvement des gilets jaunes .:::

    –>Sur le perron du ministère, Eric Drouet a expliqué que « le souhait de tous les gilets jaunes » est « de continuer comme ça, tous les samedis, sur les Champs-Elysées ». Tout en demandant de « continuer » les actions de blocage sur le terrain, en région, « chaque jour, chaque nuit », il a insisté sur l’importance de cette journée pour démontrer « le nombre de personnes qui [peut] se réunir en une seule journée ».

    VIDEO : « SAMEDI PROCHAIN EST MAINTENU AU CHAMPS ELYSÉE »
    :::: https://www.facebook.com/GiletsJaunes.Officiel/videos/727706884251421/
    Publié par Les Gilets Jaunes

    Déçus par la rencontre avec François de Rugy, les deux porte-parole ont réclamé « un second rendez-vous », cette fois « avec Benjamin Griveaux (porte-parole du gouvernement, ndlr) ou Edouard Philippe ». Une demande entendue par le Premier ministre : invité ce mercredi matin de RMC et BFMTV, il s’est dit prêt à recevoir une délégation « représentative », dans une démarche « d’écoute et de dialogue en essayant de prendre en compte les propositions qu’ils formulent ».

    ::::. Que veulent les gilets jaunes .:::

    Concernant la rencontre avec François de Rugy, « nous lui avons bien expliqué que la transition écologique ne représentait qu’une infime partie des attentes des gens sur le terrain », a rapporté Eric Drouet, rappelant que même si « tout est parti de là », « ce n’était que la surtaxe de trop ».

    Et le porte-parole d’énumérer une liste de revendications fiscales mais aussi sociales. Parmi elles, des mesures touchant à la transition écologique et énergétique, comme la réduction de la taxe carbone et de la taxe de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), ou encore l’interdiction du glyphosate et l’abandon du projet de renouvellement du parc automobile français en électrique. Des doléances sociales ont également été adressées au gouvernement, telles que la baisse des charges patronales, la hausse des aides publiques pour l’embauche en CDI et en CDD, la hausse du Smic, le respect de la parité homme-femme en matière de rémunération, l’augmentation des pensions de retraites et des aides financières aux étudiants et enfin la réévaluation de l’aide personnalisée au logement (APL).

    Le premier jour de la mobilisation des gilets jaunes, le 17 novembre, avait mobilisé 282.000 personnes dans toute la France. Et 106.000 ce samedi 24 novembre, une deuxième journée émaillée par de nombreux incidents sur les Champs-Elysées. « C’est la fermeté du ministère de l’Intérieur qui a provoqué ces incidents, a accusé Eric Drouet. Le fait d’être chargé par les CRS de 8 heures à midi, d’être visé par des gaz lacrymogènes, a créé cette tension chez les gilets jaunes ». Qu’en sera-t-il ce 1er décembre ?

  3. AvatarTorpillator

    Bonjour J. Guillemain
    Très cool de voir votre article sur RR !!! car sur RL la liberté d’expression n’est plus ce qu’elle fut (pour les commentaires je veux dire)
    Hé oui “On est chez nous” est devenu délictueux dans la France Orange Macronique de 2018, « le patriotisme est un crime et la défense de son identité chrétienne est un délit. » …
    C’est exact, bien trop franchouillard pour les traîtres immigrationnistes qui nous emmènent droit dans le mur islamique !
    Mais trop c’est trop, on en a marre !!!!!
    Vive la France et la Navarre
    Cordialement

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Des Gilets Jaunes passent à la vitesse supérieure en bloquant de gros pôles logistiques à 3 semaines de Noël pour pousser les PDG à faire pression sur Macron
    :::: http://www.fdesouche.com/1114275-des-gilets-jaunes-passent-a-la-vitesse-superieure-en-bloquant-de-gros-poles-logistiques-a-3-semaines-de-noel-pour-pousser-les-pdg-a-faire-pression-sur-macron

    Des Gilets Jaunes passent à la vitesse supérieure en décidant à 3 semaines de Noël de bloquer de gros pôles logistiques pour perturber le chiffre d’affaires des PDG et les pousser à faire pression Macron.
    – CNEWS, 27 novembre 2018, 19h04

    VIDEO : Des Gilets Jaunes passent à la vitesse supérieure en bloquant des pôles logistiques (CNEWS,27/11/18)
    URL : https://www.youtube.com/watch?v=TOy4Gf4fbkY
    DURÉE : 2mn 18s

  5. AvatarHellen

    Tout n’est que Mensonge avec ce Président de Pacotille…! J’ai d’ailleurs mis l’article sur mon facebook en y mettant mon petit commentaire :

    « Lisez l’article et vous aurez tout compris sur le jeu du Macron…! ;la réponse des Gilets jaunes sera dans les urnes en mai 2019… Macron démission…!!! quand un Président se fout complètement de son Peuple, il faut le virer manu-militaris… eh oui Manu…!!!

  6. Avatarfrejusien

    Ce crétin s’imagine que les Français vont attendre 3 mois, le rapport de son comité de faux experts,

    Il ne voit pas que Noel approche et que les GJ n’ont pas d’argent pour le passer correctement comme dans un pays qui était autrefois civilisé , prospère et sûr,

    Une mesure immédiate pour calmer la situation serait d’accorder une prime de Noel pour les 9 millions de Français pauvres, une prime pour payer un bon repas , des jouets et qq sorties aux enfants,
    ce que les GJ ne pourront pas faire , suite aux gabegies insensées de ce gouvernement hors-sol, immigrationniste fou,

    Donnez aux GJ les sous accordés aux mineurs isolés qui doivent être renvoyés dans leur famille,
    50000€ par mineur isolé, ça en fait des sous pour les primes de Noel des Français

  7. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    VIiiTE ! Un chapelet/tresse d’aulx { https://breuilletnature.blogspot.com/2017/08/tout-savoir-sur-lail-ou-les-aulx.html } ; ils n’ont pas fini de nous vampiriser !

    La France est le Pays qui polue le moins et qui pourtant est le plus taxé pour faire plaisir aux écolos et pour leur cadeau de noël ou leurs étrennes du nouvel an 2019 la France est en guerre à cause des tyrans qui veulent faire les poches du Peuple Français et celui-ci qui se bat pour les trois quatre centimes qui lui restent pour boucler les fins de mois.

    S’en foutent nos tyrans, nos pilleurs, nos voleurs, nos socialos-démocrates ; zont décidé de prendre jusqu’au dernier centime, de voir dans les bouche s’il n’y aurait pas un petit peu d’or à prendre…

    Voilà pas qu’ils approchent leurs paluches de sauvages pour couvertes de poils verts en prétextant qu’ils ont besoin de davantage d’air pur. Ils ont décrété, les dix salopards, dix pays européens que d’ici 2050, zéro émission de C02.

    Et moi je dis que puisqu’ils en sont à produire de la viande sans animaux, pour ne plus avoir de bétail parce que ça pète ; on devrait commencer par éliminer les bêtes à deux pattes. Non ?! On respirerait mieux.

    ARTICLE : La Commission propose un objectif zéro émission de CO2 en 2050
    :::: https://www.euractiv.fr/section/climat/news/new-eu-plan-comes-out-fighting-for-climate-neutrality/
    AUTEUR :

    La Commission européenne dévoile le 28 novembre son plan très attendu pour « une Europe zéro émission ». Les capitales européennes n’y sont pas toutes favorables.

    Dans la stratégie envisagée par l’UE, obtenue par Euractiv, les capitales européennes auront le choix entre huit scénarios différents, allant des réductions d’émissions normales à des options d’émissions nulles. L’accord de Paris oblige ses signataires à boucler des stratégies à long terme avant début 2020.

    Le commissaire européen au climat, Miguel Arias Cañete, a toutefois déclaré que « la neutralité carbone d’ici à 2050 était bien sûr l’option privilégiée. C’est faisable et c’est nécessaire. Nous avons tous les outils pour être ambitieux. »

    Il a ajouté que « dans les prochains mois, ces scénarios doivent être examinés en détails, pour parvenir à des émissions nettes nulles d’ici à 2050 de la manière la plus rentable ». Selon le commissaire espagnol, cela exclut de facto tous les scénarios sauf deux.

    Au début de la communication, la Commission affirme en effet que « le but de cette stratégie à long terme est de confirmer l’engagement de l’Europe à mener l’action pour le climat au niveau mondial et à présenter une vision qui permettra de supprimer les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050 ».

    Des experts sur le climat ont insisté sur le fait que le timing de la Commission était parfait puisqu’il profitera de la dynamique amenée par le rapport du Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et par les espoirs placés sur le sommet de la COP24 en Pologne.

    Viser la réussite

    Pour la Commission, il ne s’agit ni de fixer des ambitions ni de réécrire les objectifs énergétiques pour 2030. Mais l’exécutif européen reconnaît que les estimations de 60 % de réductions d’ici à 2050 sont « insuffisants pour que l’UE contribue à l’objectif de réchauffement de moins de 2°C de l’accord de Paris ».

    Miguel Arias Cañete reconnaît qu’il ne s’agit là que d’un « point de départ » pour une planification à long terme mais la structure même de la stratégie signifie que les États membres auront une grande marge de manœuvre, quel que soit le scénario qu’ils choisissent.

    En 2011, puis à nouveau à 2012, la Pologne avait mis son véto à la première tentative de la Commission d’élaborer une politique climatique à long terme. L’absence d’objectifs dans cette édition fait écho à ces échecs.

    L’actuel objectif de l’UE pour réduire les émissions globales pour 2030 est de 40 %, par rapport aux niveaux de 1990. La Commission s’est néanmoins servi de l’objectif de 45 % comme référence pour ses scénarios, affirmant que les nouvelles règles signifieront que l’UE atteindra de toute façon cet objectif.

    Les eurodéputés ont déjà réclamé de relever cet objectif à 55 % et de nombreux groupes environnementaux veulent avancer l’objectif de zéro émission nette à 2040. Tant l’hémicycle que les ONG estime que le rapport du GIEC sur le réchauffement climatique est une bonne raison d’être plus ambitieux.

    Le coût de l’inaction

    La stratégie arrive à point nommé pour jouer un rôle dans les négociations en cours sur le budget à long terme de l’UE. Elle promet en effet de grands bénéfices économiques et de contournement de coûts massifs.

    Les calculs de la Commission montre que les l’élimination nette des émissions reviendraient à « des bénéfices estimés de 2 % du PIB d’ici à 2050 ». Le PIB de l’UE devrait doubler par rapport au niveau de 1990, ce qui veut dire environ 400 milliards d’euros de liquidités en plus.

    Par ailleurs, ces chiffres ne prennent pas en compte les économies réalisées grâce à la réduction des dégâts climatiques comme les inondations, les vagues de chaleur et les sècheresses. L’Agence européenne de l’environnement estime que plus de 400 milliards d’euros ont été perdus entre 1980 et 2016.

    Dans un scénario de statu quo, le Centre commun de recherche révèle dans une étude datant de cette année qu’un réchauffement de 3°C réduirait le PIB de 240 milliards d’euros. Ce montant chutant à 79 milliards d’euros avec un réchauffement de 2°C.

    La recherche souligne aussi les différences frappantes entre l’Europe du Nord et du Sud dans un scénario de « grand réchauffement ». Les pays comme la Grèce, l’Italie et l’Espagne pourraient voir leur PIB réduit de 8 % alors que les nations du nord perdrait environ 1 %.

    Epreuve de vérité

    En mars 2018, le Conseil européen avait chargé Miguel Arias Cañete et ses équipes d’élaborer une stratégie à long terme. Désormais, les responsables de la Commission attendront avec impatience le premier verdict sur leurs efforts lors du sommet de fin d’année des 13 et 14 décembre.

    Même si les dirigeants européens sont au maximum censés « accueillir » la Vision pour une planète propre dans les conclusions du Conseil, plusieurs États membres ont fait connaître leur position sur la question des émissions nulles.

    La réunion des ministres européens de l’Énergie le 19 décembre et celle des ministres de l’Environnement le 20 décembre pourraient quant à elles fixer la trajectoire de la stratégie.

    Les ministres de l’Environnement sont généralement plus progressistes et ouverts pour travailler sur les scénarios les plus ambitieux de la Commission, alors que leurs homologues de l’Energie sont plus sceptiques quant aux coûts que cela implique.

    « Nous sommes en 2018 et il est irresponsable que certains ministres de l’Énergie préfèrent encore les intérêts du charbon à la santé de la population et la protection du climat », regrette Roland Joebst, du Bureau européen de l’environnement.

    Les ministres de l’Environnement seront au cœur de l’action étant donné leur responsabilité que les questions liées au climat, alors que l’énergie n’est qu’une partie de la stratégie. Les ministres du Transport, de l’Économie et de l’Agriculture auront également leur mot à dire.

    Sommet de Sibiu

    Au-delà de 2018, le sommet de Sibiu en Roumanie, intitulé « l’Avenir de l’Europe », servira de banc d’essai pour la stratégie.

    Les dirigeants européens sont censés se retrouver le 9 mai pour « renouveler leur engagement en faveur d’une Union attentive aux questions qui comptent vraiment pour les citoyens », selon le communiqué de presse de la Commission.

    Le changement climatique, l’immigration et l’avenir du budget de l’UE seront tous à l’ordre du jour et le soutien à ce stade pourrait mettre la stratégie au centre de la campagne des élections européennes. Quoi qu’il en soit, des lois ne seront proposées que par la prochaine Commission.

    Le Parlement européen voudra aussi avoir son mot à dire et a confirmé qu’il préparait une résolution appelant l’exécutif à opter pour le scénario à zéro émission.

  8. AvatarAlerte oméga

    Patriotes le 01decembre 2018 sera une date inscrite dans les livres histoires ,en exemple de la fin d’un président sur certains réseaux le pire ce prépare pour Paris et ces dirigeants. es GJ doivent prendre leurs précautions pour éviter d’êtres pris aux milieux de affrontement.

  9. Avatarfrejusien

    Mettre des casques pour se protéger des matraques, des lunettes contre les lacrymos, (il parait que les grenades lacrymos sont interdites) ,

    Finalement il faut s’équiper comme les blacks blocs, ce sera le meilleur moyen pour que les chiens de cassetamère te laisse passer tranquille,

    Les femmes ne devraient pas monter sur Paris, on a vu que les chiens n’hésitent pas à s’en prendre , même aux femmes âgées

    1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      Bonjour @frejusien ;

      – » on a vu que les chiens n’hésitent pas à s’en prendre , même aux femmes âgées « –

      Oui ! et vous avez vu, un qui a foncé et cogné par derrière sur la tête d’une dame d’âge mur !

      Je me demande quel type de milice c’est ; est-ce vraiment nos force de l’ordre qui cognent comme cela de façon aussi éhontée.

      Quand on pense que par contre dans les banlieue ils doivent affronter les fauves les mains dans les poches ! C’est tout juste incroyable !

      Nos gouvernants sont d’abominables truands !

      1. Avatarfrejusien

        Ah oui ! c’est vrai, on n’a jamais vu ces belles matraques en banlieues,,
        mais quel plaisir sadique à taper sur les cheveux blancs !

        plein de cas répertoriés, décidément, cette police parisienne est à l’image de macrocon, une police mondialiste, une police robotisée, déshumanisée, une police frustrée et revancharde, une police couille-molle car elle aime s’en prendre aux sans dents, sans défense, et elle plie devant les racailles,

        Une police futuriste si la mondialisation s’accentue, le meilleur des mondes est en route

  10. AvatarJoël

    Pas un mot sur la mondialisation qui lamine les classes populaires.

    Ben là, vous pouvez toujours rêver. Il en est un des plus fervents et zélés artisans.
    C’est comme si vous demandiez à Rothschild de faire don de ses banques aux restos du cœur.

  11. Avatarfrejusien

    Pas un mot de la démographie africaine,
    sommes-nous sensé absorber leur trop-plein de chiards,
    vu qu’ils sont UN milliard deux cent millions et nous 65 millions, le compte est vite fait,
    Tant que l’Afrique n’engagera pas une politique de limitation des naissances, je n’accepte pas de faire porter le poids de la transition écologique aux seuls européens

Comments are closed.