Brève : la grogne des gilets jaunes vue d’Amérique


Brève : la grogne des gilets jaunes vue d’Amérique

Un exemple de plus de l’enfumage » sur le réchauffement climatique dûment chapitré par Macron aux Lépreux : la grogne des Gilets Jaunes vus par le sénateur républicain américain Mike Lee, absolument à lire, c’est concis et tellement vrai.

 

Le sénateur Républicain Mike Lee, s’exprimant au micro de Martha McCallum sur Fox news, a expliqué ce qu’une taxe sur l’essence pour lutter contre le climat représente à ses yeux :

« …Démêlons tout ça. C’est une taxe sur la classe moyenne la plus modeste.

Ils vont se retrouver à payer plus cher tout ce qu’ils achètent, pas seulement l’essence mais ce qu’ils mettent dans leur frigo.

Si le gouvernement est à l’aise avec l’idée d’imposer une taxe à la classe moyenne qui est pauvre, pour la promesse que peut-être, quelque part durant le siècle prochain, une fraction de degré de différence de température du globe se produira, laquelle fraction de degré est difficile à mesurer, et sur laquelle tous les scientifiques ne sont pas d’accord, oui, ça me pose un problème. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “Brève : la grogne des gilets jaunes vue d’Amérique

  1. Avatarjojo

    les taxes sur l’essence, cigarettes etc…..n’ont rien a voir avec l’ecologie mais avec les frais occasionnes par les illegaux. Il faut des milliards pour donner a ces migrants

    1. AvatarAmélie Poulain

      Oui je suis d’accord avec vous et il n’y a pas un seul journaliste ou politique qui en parle sauf le RN.

  2. AvatarAmélie Poulain

    Merci Monsieur Mike Lee, cela fait du bien de voir des personnes nous soutenir, nous en avons bien besoin….

  3. AvatarConan

    Le ralentissement général de l’activité, dans le monde occidental, principalement lié à la désindustrialisation consécutive aux délocalisations, entraîne fatalement une baisse des rentrées fiscales et des cotisations ….
    Peu importe, nos zélites se refont la cerise avec le carburant, essentiellement pour financer le coût d’installation et d’entretien des migrants que nous envoient les pays exportateurs de chômeurs et dont le nombre ne fait que s’accroître…
    Des gouvernants qui se font initiateurs, ou simples complices de cette politique méritent d’être destitués et condamnés !

  4. Avatarfrejusien

    Il a soulevé un point auquel nous n’avions pas pensé, l’augmentation du carburant va faire monter tous les prix à la consommation suite à l’augmentation du prix du transport des marchandises et du coût de production , toutes les productions qui ont besoin d’énergie pour être réalisées comme les cultures sous serres, ou les plats préparés

    Les américains ont bien raison de se foutre de notre gueule, eux, au moins, ils ont la chance d’avoir élu un TRUMP

  5. Avatarbernard

    de toute façon il n’y a plus rien qui va dans ce pays, sauf peut-être un semblant de solidarité entre français ( oui semblant car je pense que sur 65 millions, on devrait être encore plus nombreux)

    alors malheureusement nous sommes arrivés à un point ou il faut un 1789 …
    cela à commencé en 1788 alors p-têtre que 2018 est le début

Comments are closed.