Balibar, va te faire voir avec Rosa Parks !


Balibar, va te faire voir avec Rosa Parks !

 

Ce samedi, le jour de la prochaine manif des Gilets Jaunes,  « les  Rosa Parks » (sic) manifesteront, à Paris, contre le « racisme d’Etat » (sic).

Une tribune libre du « philosophe » Etienne Balibar en faveur de cette manifestation est parue dans « Libération».

Journal dont on sait, par ailleurs, la haine qu’il éprouve pour les Gilets Jaunes.

Voir les tweets hallucinants de son correspondant à Bruxelles Jean Quatremer:

 

Extraits de la tribune de Balibar :

Trente-cinq ans après les «Marches pour l’égalité», treize ans après la mort de Zyed et Bouna dans le transformateur de Clichy et la révolte des banlieues, un appel est lancé par un collectif qui prend le nom de Rosa Parks, célèbre héroïne des droits civiques : «Le 30 novembre, c’est sans nous ! Le 1 er décembre, c’est 100 % nous !» (1)

Autrement dit, après avoir marqué, par la grève ou l’abstention, le vide que creuserait leur absence de la vie sociale, ceux qui se définissent comme «héritiers de l’immigration coloniale» et «victimes de discours et d’actes racistes dont le caractère structurel fait système» reparaîtront pour «occuper la place», réclamant «égalité et dignité pour tous et toutes».

 

Je forme des vœux pour que cette initiative originale soit un succès, et voici pourquoi.

[…]

 

Faut-il donc parler de racisme d’Etat ? Je suis persuadé que c’est nécessaire, au-delà des équivalents partiels comme «racisme systémique» et «racisme institutionnel», qui ne pointent pas vraiment la responsabilité stratégique.

Oui, le racisme d’Etat peut exister et prospérer, diffusant dans toute la population, même quand il n’est pas officialisé (encore qu’il y ait des dérives de ce côté en France, comme le montrent les lois d’exception envers les manifestations d’appartenance à l’islam).

Il suffit, et c’est décisif, que l’Etat tolère ou justifie les violences qu’exercent ses corps constitués (notamment la police) contre des populations identifiées par leur «faciès» ou par leur «dangerosité spécifique», et qu’il s’abstienne systématiquement, au nom du libéralisme voire de «l’égalité des citoyens», de mettre en œuvre les politiques qui s’attaqueraient à ce qu’un Premier ministre osa nommer naguère «un apartheid territorial, social, ethnique», ainsi que l’exigeraient pourtant ses principes.

 

[…]

https://www.liberation.fr/debats/2018/11/25/avec-les-rosa-parks-contre-le-racisme-d-etat_1694192

De qui se moque ce type ?

Racisme d’Etat ?

Dans un pays, la France, où l’Etat pille ses ressortissants au profit d’immigrés légaux et illégaux.

Et quelques milliards par là pour soigner les clandos (AME) , et quelques milliards par ci pour venir en aide aux clandos mineurs (dits « mineurs non accompagnés »)  et hop ! encore quelques milliards pour un nième plan banlieue: la liste est sans fin …

Et puis, il faut dénoncer sans relâche la propagande « Rosa Parks » qui pourrit nos écoles (j’ai su par mon frère, que ma nièce y était soumise à haute dose par un professeur maghrébin), qui pourrit nos concitoyens (de multiples rues, collèges, quartiers etc portent désormais ce nom).

Il faut le dire et le redire, le hurler :

« ROSA PARKS N’EST PAS UNE HISTOIRE FRANCAISE ».

C’est la manie de nos  « élites » de nous priver de notre Histoire : Charles Martel, Austerlizt, la victoire du 11 novembre 1918 etc

Et de nous imposer, en revanche,  une Histoire qui n’est pas la nôtre : le Monomotapa, l’empire Songhaï, l’ Islam ou … Rosa Parks …

Jamais il n’y a eu de ségrégation dans les transports publics français, parce que l’universalisme français l’interdit.

Parce que surtout la civilité, la galanterie française l’interdit : jamais un homme, en France,  n’obligerait une femme à lui donner sa place.

Une anecdote que ma mère m’a raconté  et qui m’a frappé le montre.

C’était à la fin des années 50,en France, au moment même de « Rosa Parks » donc.

Ma mère venait de son pays basque natal, intimidée par Paris, et elle était enceinte et debout dans le métro.

Il y avait un groupe d’homme, des ouvriers en bleu de chauffe.

L’un d’eux a crié dans la rame :

« Y a pas une place assise pour la p’tite dame ? »

Voilà la civilité française, la galanterie française.

Alors que Balibar remballe sa Rosa Parks !

Balibar était un élève d’Althusser dont on sait l’histoire tragique.

Ces gens-là sont, en fait de Marxistes, de délirants  bobos, totalement hors-sol qui ne sont jamais sortis, comme Althusser, de leur Quartier Latin.

Ils professent les théories les plus ahurissantes.

Selon Wikipedia :

Étienne Balibar est activement engagé en faveur des immigrés clandestins qu’il désigne sous le terme de « prolétaires au sens strict ».

Il défend le droit de cité des étrangers en Europe, soutenant que la « frontière est, comme l’armée ou la police, une institution non démocratique qui accompagne paradoxalement la souveraineté du peuple »6.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Étienne_Balibar

Mais s’ils dénoncent l’Etat , (nous en fait !),  comme structurellement raciste, jamais, au grand jamais, ils ne s’examineront, eux.

Jamais ils n’éprouveront de remords de leur complicité dans le massacre en URSS, en Chine, au Cambodge de dizaines de millions d’hommes souvent paysans ou ouvriers …

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




23 thoughts on “Balibar, va te faire voir avec Rosa Parks !

  1. AvatarStéphane

    Le racisme d’état, pour moi, c’est quand un gouvernement met en place des « discriminations positives ».

    1. AvatarAmélie Poulai

      Tout à fait !

      Mais ça ils oublient les Rosa Parks qui n’ont aucune légitimité et qui, s’ils étaient intelligents, feraient bien de se faire tout petits car les Français en ont assez.

  2. Avatarclaude t.a.l

    En France, en 2015, 17 établissements scolaires portaient le nom de Rosa Parks .
    ( wikipedia )

    Mais voilà ce qui s’est passé à Carquefou ( banlieue de Nantes ) quand il a été question de baptiser un lycée du nom d’un grand Résistant,  » lycée Honoré-d’Estienne-d’Orves.  » :

    –  » Ce lycée qui refuse de porter le nom d’un résistant

    A Carquefou (Loire-Atlantique), la « communauté éducative » s’est mis en tête de débaptiser le lycée Honoré-d’Estienne-d’Orves.
    Bien que résistant, ce fusillé du Mont-Valérien était chrétien et issu de la droite monarchiste.  »

    https://www.causeur.fr/lycee-carquefou-honore-d-estienne-orves-155313

    –  » le conseil d’administration du lycée de Carquefou a voté non (à l’attribution du nom Honoré d’Estienne d’Orves ) à l’unanimité .  »
     » la gauche dénonce « un passage en force »

    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/carquefou-44470/carquefou-nom-du-lycee-la-gauche-denonce-un-passage-en-force-6008220

    C’était il y a 2 mois.
    En France .

  3. AvatarAmélie Poulain

    « Dans un pays, la France, où l’Etat pille ses ressortissants au profit d’immigrés légaux et illégaux. »

    Mais justement, ils ont peur que les Gilets Jaunes en parlent et en fasse aussi un de leur cheval de bataille. D’ailleurs, je suis certaine que certains en ont parlé mais on a dû les faire taire ou les maintenir (la Presse dans sa perversité est forte pour ça) dans le silence.

    Merci pour votre article criant de vérité @Antiislam.

  4. AvatarRévolution

    Rosa Parks c’était une autre époque
    rien à voir avec la situationd’ aujourd’hui.
    Tous sont égaux ou presque
    mais comme disait Coluche :  » certains sont plus égaux que d’autre  »
    Pour moi ce sont les racailles et les migrants qui sont plus égaux que les autres
    et j’oubliais les musulmans : les revenchiards , les nouvelles pleureuses ,
    éternellement mal aimées,ayant mille et unes revendications à imposer !

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      Ce que je souligne surtout, c’est qu’une quelconque Rosa Parks n’a jamais existé en France.

      Autant par universalisme que par respect de la femme.

      C’est une imposture de tordus profonds, de philosophes confits dans le Quartier latin, comme Balibar, de nous imposer Rosa Parks comme faisant partie du passé de la France.

  5. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    Ce que je vais dire n’enlève rien aux autres commentaires, fort justes au demeurant.

    Rosa Parks, tu dois te retourner dans ta tombe… Toi qui a su avoir le courage de t’élever contre les injustices dont les tiens ont été victimes, tes mânes doivent avoir la nausée d’assister à ce qu’une association racialiste et anti-Blancs usurpe ton nom et salisse ton combat dans toute son authenticité car j’imagine que dans ton for intérieur tu ne souhaitais qu’une chose : l’égalité du genre humain dans les droits et les devoirs, sans distinction de couleur de peau. Peu de gens le savent, mais les Chinois et autres Asiatiques immigrés à l’appel des USA entre nous soit dit – les Chiens Jaunes comme les nommaient les Américains d’alors – étaient à la même enseigne que les Noirs d’Amérique.

    Certes, elle ne faisait pas partie du passé de la France mais dans une certaine mesure elle est devenue une sorte d’emblème internationale contre des injustices raciales.

    Et n’oubliez pas que Patrice Quarteron est un vrai patriote français !

  6. Avatarfrejusien

    Qu’ils arrêtent de nous bassiner avec le racisme, car là, ils vont faire exploser la marmite,
    et leurs « héroïnes  » étrangères, ils savent où on se les met

  7. AvatarLe Blob

    Très bien cet article car il a le mérite de nous permettre d’identifier qui sont les traîtres et d’allonger la liste non exhaustive les concernant. Merci.

  8. AvatarMachinchose

    je ne connais ni Barlibistrot, ni Rosa Sparks

    par contre j’ ai eu l’ aimable surprise de relire les noms de ……… : Zyed et Bouna !!!!

    et, avec mon esprit trés mal tourné, j’ ai piqué chacune des initiables, et obtenu

    ZeB !!!! incroyable, non ? 😆 😆

    PS: je dédie cette trouvaille a ma bonne Amie Chardon 26 a qui je fais un gros bibi

  9. AvatarAdalbert le Grand

    Etienne Baliverne, en bon gaucho, ne recule jamais devant le mensonge le plus grossier.

    L’ «apartheid territorial, social, ethnique» est le fait des immigrants, en particulier des musulmans, qui telles les moisissures dans une boîte de Petri, font le vide autour d’eux. Ce sont eux qui se « ghettoïsent » par refus de la mixité.

    Tous les gens ayant vécu à leur contact savent qu’ils font tout pour faire partir les « sales » français » des HLM afin de pouvoir y loger des « cousins », en leur pourrissant la vie.

    Que monsieur Baliverne aille un peu vivre avec eux, avant de faire des tribunes dégoulinantes de bien-pensance niaiseuse.

  10. AvatarGally

    Oui, enfin bon, sans vouloir te troller (surtout que je suis quasiment à 100% d’accord avec toi), je te ferai quand même remarquer :
    * que la ségrégation raciale a bien existé en France métropolitaine, et que le fait que cela ait été fait par Vichy ne change rien au fait vu que Vichy s’est mis en place de façon légale et avec un soutien massif de la population (pratiquement personne, et en particulier pas les fonctionnaires, petits ou grands (surtout pas ceux là), ne s’est élevé contre les statuts raciaux de Vichy, personne n’a réellement demandé de compte aux Sartre, Chanel et consorts qui ont bien profité des-dites discriminations)
    * que la ségrégation raciale a bien fait partie des lois françaises pendant des décennies (statut de l’indigénat), donc pour l’universalisme… Rappelons que l’Algérie était un département français (aucun jugement ici, juste un rappel factuel)
    * qu’on peut trouver sans le moindre souci des discours d’imminents hommes politiques Français, dont le nom est arboré par de nombreuses rues, lycées, … qui parlent de « races inférieures » (et lesdits hommes politiques étaient rarement de droite)
    * que l’exemple de ta mère, caucasienne, n’a strictement rien à voir avec celui de Rosa Parks, les Américains n’étaient fort probablement pas moins courtois envers les femmes (blanches) que les Français. Ce n’est pas son sexe qui fait de l’acte de Rosa Parks ce qu’il fut, mais sa race.

    Ceci étant dit, tu as totalement raison, Rosa Parks n’a rien à voir avec l’histoire de France, tout comme la ségrégation raciale sauce américaine ne peut être directement comparée avec la version française (pas pire, pas mieux, juste différente tout comme les pays le sont) et l’utiliser démontre avant toute chose la stupidité et l’ignorance des Bellatar et consorts de l’histoire de leur pays parce que des « Rosa Parks » françaises, il en a existé, aussi bien ceux qui se battirent contre le code de l’indigénat que les Français qui portèrent l’étoile jaune alors qu’ils n’étaient pas juifs (on peut citer par exemple l’abbé Jean Flory, curé de Montbeliard, lors de la messe de minuit de 1942, en présence d’Allemands en uniforme, avait fait porter par les enfants de chœur en procession, un enfant Jésus à l’étoile jaune. Dans la crèche, Joseph et Marie portaient aussi l’étoile.) : ce besoin compulsif d’aller chercher ailleurs ce qu’ils pourraient trouver dans leur propre culture en dit long sur les Balibar et consorts et suffit largement à les décrédibiliser.

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      Un simple point : je prétends, justement, que la question du sexe, aux yeux d’un Français, l’aurait emporté sur toute autre considération.

      Ce que je pense, c’est que c’est l’aspect « démocratique » radical américain, l’absence de toute forme de galanterie (galanterie qui d’ailleurs est encore dénoncée de nos jours comme de l’hypocrisie, de la domination masculine masquée par le néo-féminisme d’importation américaine) qui est en cause dans l’affaire Rosa Parks …

      Quant à Vichy, il serait bon de ne pas se voiler la face : il y avait la façade d’un gouvernement « légal » mais surtout la réalité d’un effondrement militaire jamais vu dans l’Histoire de France …

      On ne peut pas faire comme si cela n’avait pas été.

  11. AvatarGally

    La guerre peut éventuellement excuser la mise en place de Vichy, elle ne peut en rien excuser l’absence d’épuration réelle de l’après guerre, les tondues et les massacres des « partisans » rouges ayant caché toutes les infamies (genre la totalité des juges collabos restés en poste après la guerre, genre les Papon & co qui ont continué leur carrière bien tranquillement, …)

    L’un des malheurs de la France, c’est de ne jamais regarder en face ce genre de fait et ce qu’il implique profondément : depuis bien longtemps, bien avant la WWII en réalité, le peuple n’a plus sa destiné en main, une « élite » bureaucratique l’ayant confisqué, élite que jamais rien ne remet en cause, élite dont Macron et sa clique ne sont que les résultats logiques. Les Français (dont toi qui m’a rappelé il y a peu qu’ici, on est « anti-libéral » alors que tu serais bien à mal de me définir convenablement ce que tu appelles le libéralisme [et ce n’est pas te prendre pour un imbécile que de te dire cela, c’est juste faire le constat qu’il est quasiment impossible pour un Français de le savoir tant vous baignez dans la propagande]) défendez, au nom d’un pseudo état social (qui en réalité n’a strictement plus rien de social, comme le mouvement des gilets jaunes le met cruellement en lumière, comme l’état de la France en général l’illustre avec cruauté chaque jour qui passe, alors que ce pays est quasiment champion du monde des prélèvements obligatoire), cette nomenklatura qui vous a volé votre liberté au nom d’une soit disant protection sociale et qui a fait de la France une pseudo URSS étouffée dans ses bureaucraties.

    Et non, je ne suis pas hors sujet : c’est cette même élite qui a maintenu le code de l’indigénat à la même période que la ségrégation sociale américaine, c’est cette même élite dont la police raflait les femmes juives sans que jamais la « galanterie française » n’entre en jeu, c’est cette même élite, en réalité profondément raciste, qui ayant décidé qu’elle ne pouvait pas plus vous écraser sur le mode « cuisson de la grenouille » a décidé de vous remplacer par un nouveau peuple plus contrôlable. Faut-il vous rappeler que les accords d’Eurabia furent signés par la droite ?

    Vous devriez lire « La Route de la servitude », de cet horrible libéral d’Hayek : si vous abandonnez votre pré-requis « le libéralisme c’est le mal », vous ne pourrez que constater à quel point ce livre, écrit au début des années 1940, colle tellement à la réalité française qu’on comprend facilement pourquoi, alors qu’il a été traduit dans une vingtaine de langues et est considéré comme un classique dans la quasi totalité du monde, il n’a jamais reçu de traduction digne de ce nom en France, alors que les jérémiades des Obama & consorts sont traduits dans les 3 mois suivant leur sortie.

    Après, vous pouvez resté collé à vos pré-requis confortables mais alors il ne faudra pas vous étonnez que jamais vous n’arriverez à vous libérer de vos chaines.

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      1)Il y a toujours une continuité de l’Etat : une rupture totale ça n’existe pas, sauf dans les phantasmes. Les USA ont toujours eu la même constitution, celle de 2018 : elle a couvert le massacre des Indiens et l’esclavage des Noirs …

      2)J’ai une idée assez claire du libéralisme pour ne pas en vouloir.

      Tant économique que sociétal.

      Ayn Rand est au bout de ce chemin et non merci !

      3)Votre discours est (un peu) complotiste pour ne pas dire holiste (grave pour un libéral !) sur l’élite : excusez-moi …
      Je vois bien ce qu’est l’élite actuelle, mais lui donner une consistance identique à travers les décennies est aventuré.

      Il y aurait à dire sur le code de l’indigénat : les musulmans avaient refusé de renoncer au statut coranique. A opposer au décret Crémieux.

      J’avais un oncle, très à droite, qui vomissait la Police pour ce qu’elle a fait, à l’époque.

      Mais, pour moi, la Police est assez largement soumise à la volonté du vainqueur.

      C’est pénible de sous-estimer en permanence ce qu’était l’occupation allemande et ses exigences : on finit par prendre les Nazis pour de gentils garçons auxquels on aurait pu faire reprendre facilement le bon chemin.

      Et ne reste que la perversité de Vichy.

      Et on finit par donner une large autonomie à Vichy, à la Police …

      C’est la logique de Paxton qui est la doxa actuelle : doxa abominable.

      Où étaient, d’ailleurs, ses concitoyens en juin 1940 ?

      Je lirai sans doute Hayek, un jour :=)

      1. AvatarAmélie Poulain

        « C’est pénible de sous-estimer en permanence ce qu’était l’occupation allemande et ses exigences : on finit par prendre les Nazis pour de gentils garçons auxquels on aurait pu faire reprendre facilement le bon chemin. »

        Alors là, vous mettez en mots exactement la réflexion que je me suis faite puis j’ai lu votre phrase qui a confirmé cette évidence qui échappe à certains donneurs de leçon.

        Mais qu’attendent donc ces gens qui critiquent le contexte du régime de Vichy en accusant les Français de n’avoir rien fait pour l’empêcher, pour agir aujourd’hui justement différemment de ces Français qui auraient – lâchement voire avec complicité – laissé faire ? J’aurais bien voulu les y voir à cette époque…..

      2. AvatarGally

        1) a) Quel rapport entre la Constitution et le maintien des fonctionnaires ?
        1) b) Les USA, à chaque changement de président, voient leur corps de « fonctionnaires », en particulier le haut, se faire renouveler de fond en comble
        1) c) quand Reagan vit les contrôleurs aériens refuser ses réformes, il les vira tous en bloc. En quoi la France se devait-elle de garder les juges qui avaient jugés et fait fusiller les résistants ?

        2) « J’ai une idée assez claire du libéralisme pour ne pas en vouloir » Va tout simplement lire ceci : https://www.wikiberal.org/wiki/Lib%C3%A9ralisme et tu verras par toi même qu’en parlant de libéralisme sociétal, tu tapes complètement à coté de la plaque.
        Tu peux aussi lire cet article, https://www.contrepoints.org/2018/06/27/319044-pourquoi-il-ne-faut-pas-confondre-liberalisme-et-materialisme, 7ème volet d’une série visant à démonter les diabolisations qui ont abouti à ce que des gens pourtant instruits et logiques, tels que toi, en viennent à se tromper

        1. Christine TasinChristine Tasin

          Gally je retrouve ce commentaire après avoir modéré celui qui suit. Je n’ajouterai rien à ce que j’ai écrit. J’ai également supprimé moult passages de ton commentaire, d’abord parce que bien trop long pour un commentaire, ensuite parce que ce sujet plus qu’annexe dans notre lutte ne doit pas prendre trop de temps et d’énergie notamment à Antiislam qui est mon bras droit et abat un travail colossal sur le site, il n’a pas de temps à perdre sur des querelles d’experts. Par ailleurs je partage totalement sa vision du libéralisme et des Américains, tu as mis des liens, très bien. La dispute est finie.

          1. AvatarGally

            Snif, je le trouvais bien argumenté mon laïus 😛

            D’accord Christine, permet moi juste de vous dire, et en toute amitié, que tant que vous rejetterez ce qui est la base du libéralisme, vous n’avez absolument aucune chance de gagner votre combat contre l’Islam, parce que vous n’aurez pas les bases nécessaires à gagner ce combat (cf concepts de bases décrits dans le lien que je te remercie d’avoir laissé)

            Ceci étant dit, je n’ai jamais sous estimé le combat et la quantité de travail d’anti-islam, j’échangeais juste des points de vue sur ce qui me semble être la base du travail de réflexion nécessaire à amener les conditions d’une victoire, seul le coup bas contre les Américains m’avait agacé, pour le reste, comme je l’indiquais dans les parties modérées, je ne peux pas reprocher à quelqu’un de ne pas savoir.

      3. AvatarGally

        PS : « Où étaient, d’ailleurs, ses concitoyens en juin 1940 ? »
        Sans eux, l’Angleterre tombait avant fin 1940… Il est connu que les USA ont massivement aidé les brits (et l’URSS) dés le début de la guerre, et bien avant leur entrée officielle dans le conflit

        1. Christine TasinChristine Tasin

          Attention Gally, pas d’attaque des nôtres, nous sommes tous sur le même navire, on n’insulte pas ceux qui ne sont pas d’accord sur des faits historiques. C’est le débat et la recherche historique et non le tribunal et les insultes qui doivent départager les points de vue. J’ai donc censuré les paroles inacceptables de ton commentaire. Merci d’être vigilant.

Comments are closed.