Avec Macron ce sont les Français moyens qui vont payer la note des assistés et des riches


Avec Macron ce sont les Français moyens qui vont payer la note des assistés et des riches

Je ne sais pas pourquoi j’ai envie de jeter une gamelle de gas oil à la tête de Macron…

Ce qu’il propose, ce salaud ( pardon il n’y a pas d’autre mot ) c’est une société qui bafoue et compisse allègrement la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789. 

Tous les Citoyens sont égaux en droit…

Il propose de laisser le carburant à bientôt 2 euros et d’aider les plus pauvres, mais les Français moyens, ils peuvent crever la bouche ouverte ? Il leur enfonce même la tête sous l’eau !

On sait que parmi les plus pauvres il y a des assistés chroniques, qui ne cherchent pas de boulot, se contentant du RSA et de travail au noir… Ces gens-là vont donc être aidés à fond. Tant mieux pour les très pauvres authentiques, travailleurs et anciens travailleurs subissant des revenus lamentablement réduits. Mais combien de profiteurs, notamment dans la population de clandestins et immigrés qui dealent au lieu de travailler ? Eux aussi vont avoir droit à la prime ?

Pendant ce temps, le Français moyen bosse et paie… et se serre la ceinture !

Il paye les impôts plein pot, il ne bénéficie pas de minima sociaux, il n’a même plus les mêmes allocations familiales que les autres, il paye la cantine de ses gosses 5 fois plus cher que les parents bénéficiant de minima sociaux…

Et il faudrait en plus qu’il paye l’essence pour les autres ?

Qui va payer pour lui ? Qui va payer encore plus de taxes pour compenser le manque à gagner ?

Les Français moyens, la force vive de la nation qui bosse, qui a du mal à boucler les fins de mois, qui part de moins en moins en vacances.

A l’autre bout de la chaîne, les plus riches, ceux pour qui un resto à 200 euros c’est le quotidien… Eux vont payer tranquillement, ravis de se trouver seuls sur les routes débarrassées des Sans-dents, sans embouteillages… Elle est pas belle la vie ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


21 thoughts on “Avec Macron ce sont les Français moyens qui vont payer la note des assistés et des riches

  1. AvatarChristian

    6% de pouvoir d’achat en plus pour les plus riches et on attend toujours le ruissèlement mais de toute façon quand la pluie tombe ce sont les petits les derniers mouillés donc ne soyons pas pressés et dans le même temps des classes dédoublées dans les cités, des subventions pour des associations d’étrangers, des terrains pour construire des mosquées (je préfèrerais des maisons de santé dans nos territoires), des petits dej gratuits pour ces enfants de racailles,… bref au milieu du sandwich il y a nous les jambons..

  2. AvatarHollender

    Voyons voyons……..du calme mon cher lépreux habillé d’une chemise brune. Inculte, probablement illettré et alcoolique…… Tes sous, ? L »Afrique en a besoin.
    25 millions pour le Burkina, 100 millions par an pour le Liban etc.
    Et combien d’autres pays MUSULMANS qui tendent la main et reçoivent les cadeaux de Saint Mohamerde Macron ??
    Pendant ce temps. Des milliers de français dorment dehors, les hôpitaux ferment. Les petites lignes n’ont plus de train, notre patrimoine laisse à l’abandon ou racheté par es chi’oos ou le Qatar. On démoli ou transforme nos églises en mosquées.
    Macron, t’es foutu !!, prends ta vieille sous ton bras et CASSEs TOI………. .. VIIIITE ! Vas voir tes potes homo,et les racailles noires, vas les accueillir à leur sortie de prison pour les loger au Touquet.

  3. AvatarRogers

    De étranger ou je réside ayant la double nationalité française par naissance et Suisse par mon mariage. J’ai regardé le discours du dictateur macron cet comme ça qu’il est nommé à étranger la plus part considèrent qu’il n’a rien compris et que Désormais il sera à origine de la guère civile inévitable ,courage amis patriotes vous êtes le seul rempart pour libérer le pays et lui redonner ces vrais valeurs. Sachez que nous sommes nombreux à étranger prêt à vous rejoindre . Notre sang est français et nous n’hésiterons pas à le verser pour libérer notre belle nation.vive la France libre

  4. MaximeMaxime

    Ne tapez pas trop sur les « assistés » qui pour la plupart, aimeraient être de ces Français « moyens » comme vous écrivez. Pour travailler au noir, il faut officier dans un métier manuel et il n’y a généralement pas de pénurie dans ce domaine. Aujourd’hui il y a beaucoup de jeunes diplômés qui ne trouvent pas d’emploi car les entreprises ne recrutent plus que des gens très expérimentés pour ainsi dire. Beaucoup ne veulent plus parier sur des profils qui n’ont pas dépassé la dizaine d’années d’expérience, sauf piston bien entendu. On peut se retrouver au RSA sans avoir démérité.
    A chaque fois que j’ai entendu parler de travail au noir, c’était des ouvriers qui profitaient de leur temps libre (et ils en ont car quand on est salarié avec une qualification minimale on n’a pas de dossier à ramener chez soi pour le soir ou le week-end) pour aller faire le carrelage de tel voisin, ou des retraités du secteur de la construction complétant leurs revenus de cette façon. Et quand on est « carrière longue », on est sûr d’avoir la retraite à 60 ans, pendant que les autres iront jusqu’à 65, 70 pour avoir leurs semestres.
    Un exemple Madame Tasin : vous avez eu les concours de l’enseignement, à une époque où les postes du secteur public étaient moins cotés que ceux du secteur privé. Désormais le secteur public attire davantage à cause de la dégradation des rémunérations et carrières du privé. Quand il y a 50 places pour 8000 candidats, le 51ème est-il vraiment plus mauvais que le 49ème ? Pas forcément. Les épreuves sont aléatoires. Et pourtant le 51ème se contentera du RSA au moins le temps de passer le concours l’année suivante. Ou bien il ira ramasser des poubelles, vendre des fromages ou des hamburgers… mais n’est-ce pas un peu humiliant quand on s’est donné la peine de décrocher un master ?

    1. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc

      Je n’ai pas validé car il y a une petite adresse au recrutement des enseignants autrefois et qui concerne Christine (comme pour moi), donc je lui laisse mettre son grain de sel !
      Vrai que dans les années 70, les futurs enseignants se bousculaient au portillon, ce qui n’est plus le cas tant la profession s’est dévalorisée…
      Ayant été enseignant dans des CET-LEP-LP, je dois dire contrairement à votre affirmation, que nombre d’offres de métiers manuels ne trouvent pas preneurs, et les reçus à un diplôme professionnel véritable trouvent rapidement un emploi !
      Certes les métiers de l’hôtellerie, pas très bien payés…
      La métallurgie est en recherche et c’est bien payé !
      Et il y a d’autres domaines…

    2. Amélie PoulainAmélie Poulain

      @Maxime

      En substance, je suis d’accord avec l’essentiel de votre commentaire qui montre du vrai, sauf quelques points qu’ils me semblent à nuancer :

      – « Aujourd’hui il y a beaucoup de jeunes diplômés qui ne trouvent pas d’emploi car les entreprises ne recrutent plus que des gens très expérimentés pour ainsi dire. »

      L’inverse est souvent vrai, essayez de trouver du travail passé même 40 ans, alors plus tard vous imaginez..

      Les jeunes ont au moins actuellement, la chance de pouvoir bénéficier du RSA et de la CMU car dans les années 70, quand on s’engageait dans le milieu du travail on avait zéro revenu et il fallait en plus se payer sa sécurité sociale car cette dernière « assurance » (ce qu’elle est toujours) nécessitait un certain nombre d’heures de travail pour pouvoir en bénéficier.

      De même pour le travail, je me souviens d’avoir mis presque deux ans à l’époque pour trouver un emploi digne de ce nom après de nombreux remplacements, c’est dire….

      – D’autre part, quand vous dites : « Ne tapez pas trop sur les « assistés » »

      Au contraire, je trouve que Christine en parle avec beaucoup de finesse comme toujours, en différenciant bien les assistés chroniques des autres personnes qui ont vraiment besoin d’aides;

      – Enfin, pour les concours, cela a toujours été comme cela, beaucoup de candidats pour peu de place alors vous imaginez le désespoir quand on n’avait aucun revenu ni sécu pour vivre…. et que l’on sentait que l’on avait une minime chance de réussir un concours.

      Il y a moyen pour les gens aussi de passer des concours en-dessous de leur niveau (cela se fait depuis plus de 30 ans, je peux le certifier) et compter sur la promotion et les concours internes au niveau des Administrations.

      Bien sûr, cela implique de devoir quitter sa région et cela n’est pas facile, je le conçois mais une fois dans une Administration, on peut aussi bénéficier de formations interne pour passer d’autres concours en interne (qui sont plus faciles qu’en externe).

  5. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Les sénateurs rabotent la niche fiscale des journalistes
    Dans le cadre de l’examen du budget, les sénateurs ont adopté un amendement limitant les bénéficiaires de la niche fiscale des journalistes à ceux dont le revenu est inférieur à 6.000 euros nets par mois. Le gouvernement s’y est opposé. Les députés pourront revenir sur ce vote à l’Assemblée.
    :::: https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/les-senateurs-rabotent-la-niche-fiscale-des-journalistes-135915

  6. MaximeMaxime

    Ce que je constate actuellement c’est que de nombreux Français dits moyens ou ouvriers s’acharnent sur des chômeurs, des « assistés » et même parfois des gens qui n’ont même plus le droit d’être indemnisés. Et ces Français dits « moyens » sont les bons soldats du système de Macron.
    De culture, ils n’en ont point ; la civilisation qu’on prétend défendre ici, ils ne la connaissent pas. Je l’ai constaté pour tous les gens qui tiennent ce genre de discours.
    Les riches, en fait, n’en ont pas grand-chose à faire des « assistés » la plupart du temps. Ce n’est pas leur univers, l’assistance publique est une charité institutionnalisée qui maintient la paix publique…
    Parmi les Français de souche du monde ouvrier, bien peu sont capables de décrire un tant soit peu ce qui distingue les civilisations qu’on dit en conflit.
    Un seul exemple : ma cousine mariée à un musulman.
    Profil : après une scolarité catastrophique, orientée vers un CAP, incapable d’écrire une phrase de dix mots sans faire de faute d’orthographe magistrale (du genre : « mois oci je panse com vous »).
    Elle ne serait même pas capable de vous dater l’Antiquité ou le Moyen-âge et elle était comme ça même avant de se marier avec un Tunisien rencontré au club med au Maghreb…
    Cette personne qui appartient à la classe moyenne (chauffeur de bus) a voté Macron, elle s’en vante, elle a été élevée dans une famille française mais après son mariage elle ne fête plus Noël, seulement les fêtes musulmanes tout en vivant en France avec son époux qui a acquis la nationalité française.
    Cette personne ne cesse de taper sur les chômeurs accusés de voler le pain des « bons Français » comme elle…
    Pour ma part ça me fait penser à l’URSS, l’époque où l’on regardait les mains des gens pour voir si elles étaient assez abîmées pour échapper au goulag. Cela ne correspond pas à l’idée que je me fais de la France.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      « Cette personne ne cesse de taper sur les chômeurs accusés de voler le pain des « bons Français » comme elle… »

      J’ai toujours dit quant à moi que ce n’était pas cette population qu’il fallait critiquer même si l’on sait bien sûr qu’il y a des abus mais il y en a partout.

      Cela m’agace aussi et je trouve cela injuste car ce ne sont pas des situations enviables qui sont très difficiles et désespérantes bien souvent pour la personne qui a envie de pouvoir enfin s’insérer dans une vie professionnelle normale.

      Les chômeurs sont ceux que l’on peut voir et repéré et les gens cèdent ainsi à la facilité mais croyez-moi il y a bien d’autres catégories qui en profitent bien même vraiment très bien, bien cachés sous des vocables chers à la Gauche et à ceux qui sont obsédés par la fibre de la pitié qui leur donnent tous les droits sans aucun devoir.

      Cela c’est la réalité.

      1. AvatarHellen

        Amélie Poulain, je suis d’accord avec vous.
        Mes deux filles se sont retrouvées sans emploi… elles répondent à toutes les annonces possibles…
        L’aînée était esthéticienne… depuis qu’elle a été licenciée parce que l’institut a été vendu, sa directrice a pris sa retraite et la personne qui a racheté veut travailler seule… depuis elle a même fait une formation de secrétariat en plus, elle fait des remplacements, quand elle trouve de vendeuse, en magasin de vêtements, et là dans une charcuterie… eh oui…
        Mais ce sont 3h par ci-par là et elle est désespérée…
        Mon autre fille, a été comptable, secrétaire et sait faire des sites web, avec des commandes en lignes … bref, elle a beau postuler partout…
        Il y a tellement de monde au chômage qu’on a l’impression que seul passe le piston…;!!!!! elle est au RSA, et l’une comme l’autre, n’ont pas le moral très haut… celle qui est au RSA vit avec moi, l’autre vit avec son compagnon…!!!!
        Voilà ou nous en sommes et le cas de mes deux filles n’est pas unique…
        Il y en a plein des comme ça, qui ne savent même plus quel va être leur avenir… elles ont 52 ans pour l’aînée et 48 ans la plus jeune…
        Ne pensez pas que les gens comme ça, sont heureux… l’une comme l’autre, elles cherchent sans cesse et parfois j’ai peur qu’elles finissent par faire l’irrémédiable…

        1. Amélie PoulainAmélie Poulain

          Oui je le sais @Hellen, c’est catastrophique, après on se retrouve avec tous ces temps partiels obligatoires avec des retraites dérisoires sans jamais pouvoir s’insérer vraiment, moralement c’est terrible (je connais).

          Il reste peut-être dans le cas de votre fille esthéticienne, les interventions à domicile où les maisons de retraite dans un statut d’indépendant, je dis cela je ne sais pas, mais je crois que c’est apprécié.

          Mais ce « paysage » j’ai pu le constater aussi depuis de nombreuses années, ce n’est pas que maintenant, et à l’époque, pas de RSA et CMU comme je l’ai dit plus haut.

  7. AvatarJoël

    « Il propose de laisser le carburant à bientôt 2 euros et d’aider les plus pauvres »
    Ben oui, c’est très facile à comprendre. Au lieu de baisser les taxes qui profiteraient à tout le monde, il préfère annoncer des aides qui profiteront à une infime minorité en espérant que tous les Français vont croire au père Noël.
    Comme l’a dit un GJ encore aujourd’hui au JT : ce ne sont pas des aides qu’on veut, ce sont des salaires décents.
    Et attendez-vous à la même arnaque sur les chaudières. Je l’ai vécu en 2006 lorsque ma chaudière au fuel a claqué. On m’a proposé gentiment une belle chaudière à condensation avec à la clé un crédit d’impôt sensationnel.
    Coût total de la facture : plus de 7000 €.
    Crédit d’impôt accordé : 390 €.
    Renseignement pris auprès du trésor public : seul le corps de chauffe fait l’objet d’un crédit, n’est pris en compte ni l’habillage, ni la visserie, ni les raccordements au gaz et à l’eau.
    Fantastique non ! Tout le monde sait bien qu’un brûleur tout seul peut chauffer une maison.

  8. AvatarMachinchose

    question repas au restau, je vais presque tous les ouiquendes a Malte et je descends là

    http://www.barracudarestaurant.com/

    alors, les pleurnicheries de Français geignards….je leur dirais allez donc voir Dar Manin, ilvous donnera sa carte et vous aurez une remise !!

    Aaahhh! Malta hanina! khobz ou sardina…….. 😆

  9. AvatarBrocard

    ALERTE …. associations d’arnaqueurs en bandes organisées et actives ! Regroupées à l’Elysée, les ministères, l’assemblée nationale, et dans les médias. Macron en est la tête, ses cibles : le peuple de France tout en préservant les riches.

  10. Avatarjojo ( le plombier )

    Avis aux indécis qui lisent par curiosité ce site , à ceux qui pensent qu’ils ont des difficultés à se faire une opinion dans tout ce baltringue .! ! Madame TASIN a parfaitement et honnêtement résumé la situation. Vous avez lu ses mots. Maintenant c’est vous qui voyez ce que voulez pour demain :  » Savoir , comprendre et participer » ce doit être aussi pour vous  » une position de vie » .. Bien sur vous ferez ce que vous pensez être le meilleur. En toute conscience et en toute liberté. Les autres les septiques eux resteront dans la fosse où ce présidant menteur et manipulateur fossoyeur d’une France laïque et libre veut qu’ils restent .

  11. AvatarAsher Cohen

    Quand à 18 ans, le Bac en poche, je suis allé m’inscrire à l’université pour acquérir un métier, plein d’illusions, je commettais le crime impardonnable de faire confiance en l’Etat. Puis un jour j’ai lu chez Nietzche que l’Etat était le piège de la multitude. Cette affaire de fiscalité des carburants ne fait que le confirmer. Bientôt le Roi réunira les Etats-Généraux pour demander encore plus d’impôts aux pigeons. Le problème est que le Peuple ne peut même plus payer plusieurs fois la dîme et en a assez de subir et même crever de l’oppression politique. Quand on constate la colère des Gilets Jaunes sur les Champs-Elysées, on imagine qu’il suffirait de leur distribuer 3-4 camions de fusils mitrailleurs et de lance-roquettes et il ne fera pas bon d’être policier en face. Mais ne vous inquiétez-pas, le Gouvernement s’envolera pour l’Etranger, en disant « après-moi, le déluge (de feu?) », d’autant que les banlieues regorgent d’armes. C’est ainsi que les politiciens assument (en adultes?) la responsabilité de leurs choix et actions? Pauvre Peuple qui n’a plus rien à perdre!

  12. Avatarsylvain

    sur cnew hier vers 18h, il y avait « un débat ». ce qui m’a frappé c’est le décalage qu’il y avait entre ces 70 % qui soutiennent les gilets jaunes et les autres 30 % : il y en avait un beau spécimen sur le plateau. Donneur de leçon aux gilets jaunes, arrogant, qui disait ETRE D ACCORD avec les GJ, qui RALAIT contre LES TAXES MAIS qui n’admettait pas être « contrarié » dans son activité. Qui ne voulait ABSOLUMENT PAS COMPRENDRE et ne proposait ABSOLUMENT RIEN. Rien ne comptait : que lui ! c’était assez stupéfiant !
    Ce qui est terrible c’est que la plupart de nos représentants élus, les députés et autres zélites font parti de ces 30 % ….

Comments are closed.