Elles ont osé manifester avec et pour une Rokhaya Diallo le 24 novembre…


Elles ont osé manifester avec et pour une Rokhaya Diallo le 24 novembre…

http://resistancerepublicaine.eu/2018/11/24/deja-comblees-par-le-gouvernement-les-pseudo-feministes-cherchent-a-faire-de-lombre-aux-gj-ce-samedi-24/

Heureusement que les gauchistes prohibent et stigmatisent l’amalgame! Pendant que certaines sont menacées dans leur vie, d’autres ne risquent absolument rien, ce sont même plutôt elles qui sont agressives. Mettre sur le même plan les victimes des ayatollahs et des talibans, et des militantes gauchistes qui se comportent en talibans et en ayatollahs de leur cause et de leur idéologie personnelle foireuse, faut le faire!

Quel rapport entre la militante raciste Rokhaya Diallo (ouakbar) et Malala Yousafzai, victime de la tolérance pacifique et amoureuse des musulmans? Surtout que la première est plus proche des talibans que de Malala !

Rokhaya Diallo :

Cofondateur de l’association Les Indivisibles, elle se présente comme antiraciste et féministe. Ses prises de position sont cependant à l’origine de diverses polémiques, qu’il s’agisse de sa défense du port du voile islamique et des réunions en non-mixité interdite aux Blancs, de ses déclarations sur le « racisme d’État » en France ou de ses liens avec la mouvance des Indigènes de la République. Personnalité à la fois polémique et médiatisée, elle a par ailleurs fait l’objet de nombreuses insultes publiques.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rokhaya_Diallo

 

Malala Yousafzai ou Malala Yousufzai (en ourdou : ملالہ یوسف زئی) est une militante pakistanaise des droits des femmes1, née le à Mingora, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, où elle s’est opposée aux talibans qui tentaient d’interdire la scolarisation des filles.

Elle a vécu à Mingora, principale ville du district de Swat, dans le Nord-Ouest du Pakistan, une zone proche de l’influence des talibans. Symbole de la lutte pour l’éducation des filles et contre les talibans, elle a reçu plusieurs distinctions pakistanaises et internationales à la suite de ses prises de position alors que sa région était l’objet d’une lutte entre les talibans pakistanais et l’armée. Durant son enfance, Malala a écrit un blog pour la BBC2, racontant son point de vue sur l’éducation et sa vie sous la domination talibane.

Le , elle est victime d’une tentative d’assassinat où elle est grièvement blessée, un attentat condamné par toute la classe politique du pays. Elle est transférée vers l’hôpital de Birmingham au Royaume-Uni le 15 octobre pour suivre un traitement plus poussé. Cette attaque conduit à une médiatisation internationale de Malala Yousafzai.

En 2014, âgée de 17 ans, elle obtient le prix Nobel de la paix avec l’Indien Kailash Satyarthi, ce qui fait d’elle la plus jeune lauréate de l’histoire de ce prix3

https://fr.wikipedia.org/wiki/Malala_Yousafzai

Quel rapport entre  Nadia Daam insultée pour avoir copieusement insulté elle-même toute une communauté en bloc dans un bel amalgame (ce pour quoi elle aurait dû elle aussi être condamnée) et la jeune Toulousaine violée par des individus fortement islamisés?

J’entends sur une chaîne d’info une manifestante s’indigner qu’il y ait des cafés et des bars interdits aux femmes et réservés aux hommes: mais de quels hommes parle-t-elle? Pourquoi ne pas être précis, et appeler un musulman un musulman? Pour ne pas faire d’amalgames avec des « populations déjà stigmatisées »? Quelle tartufferie!

Avec cette logique de débile, pour ne pas faire d’amalgame, il faudrait alors éviter de faire un rapprochement entre nazis et Allemands. En revanche on peut le faire entre nazis et Gilets Jaunes, via Marine le Pen, car ce ne sont pas des amalgames grossiers, puisque c’est un gauchiste qui le commet!

Pour savoir si un amalgame est valide, autorisé ou non, il vous faut demander l’aval d’un gauchiste, car ils sont des experts naturels en amalgames et autres sophismes, les seuls qui font autorité car ils l’ont eux-mêmes décrété!

Il est vrai qu’ils manient à la perfection le double standard et les discours spécieux. Pile j’ai raison, face tu as tort, et je m’autorise ce que je t’interdis.

Cela s’appelle l’arbitraire, et c’est caractéristique du fascisme et du totalitarisme. Ne nous étonnons pas que des individus qui sont mus par un esprit totalitaire et intolérant ne reculent devant aucun expédient ou procédé, aucun rapprochement ou argument douteux pour imposer leur façon de penser (en terme savant, leur idéologie, mais ce n’est finalement que leur façon de penser, terme qui rend tout de suite plus modeste). Et pour se poser en victime.

Il est à noter que ce genre de comportement est typique des personnalités paranoïaques. D’où la victimisation compulsive, et la quérulence qui en résulte.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_de_la_personnalit%C3%A9_parano%C3%AFaque#Quatre_traits_fondamentaux

Note de Christine Tasin

On appréciera par exemple ce discours à propos des malheureuses victimes  : Partout, «  de toutes origines et de toutes les religions », les femmes peuvent être en danger…

Pas un mot sur l’islam homophobe, misogyne et violent… Nulle part !  L’appel à manifester était  éloquent… Le harcèlement sexuel ( t’as de beaux yeux, tu sais… ) mis sur le même plan que le viol et le meurtre ! https://www.franceinter.fr/societe/tribune-nous-ne-voulons-plus-des-violences-sexistes-et-sexuelles

Et partout il n’est question que de la violence des hommes blancs. Rien sur la violence des femmes ( ça existe ), rien sur la violence des mâles musulmans, rien sur Cologne, rien sur les interdictions faites aux femmes d’entrer dans les cafés « musulmans ».

Une manifestation d’hypocrites se donnant bonne conscience… Des associations aux mains des gauchistes, des insoumis à la Autain et à la Obono… Des associations aux mains des immigrationnistes, islamophiles… Des associations aux mains des Indigènes de la République…

Et Castaner annonce qu’elles auraient été plus nombreuses que les Gilets Jaunes ! Mieux vaut en rire… Mais on n’a pas gagné la guerre !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




22 thoughts on “Elles ont osé manifester avec et pour une Rokhaya Diallo le 24 novembre…

  1. Machinchose

    « les interdictions faites aux femmes d’entrer dans les cafés « musulmans ».

    entrer ce n’ est pas un blème…c’est en sortir…. ( voir Kassogi )

    parce que dans ce cas je ne vois que Mamie Benbacha , personne n’ en veut….allez Esther! un beau geste!! enlève ton dessus et sors comme une Femen, dépoitraillée!!

    crois moi tu aurais mille fois plus de sucçès qu au Sénat….avec tes teintures de cheveux a la con

  2. Machinchose

    le post-puberté au milieu des deux bourriques, c’est leur poulain ? pas encore étalon……malgré leurs encouragements

    « continue comme ça et un jour tu seras un homme, ah, mon fils !!

  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Hamon, homme de gauche, était donc à cette manif et non au mouvement de protestation de la France Profonde, celle du Pays Réel qui a marché Gilets Jaunes sur le dos !

    Pas que je ne suis pas pour la cause des femmes violentées mais parce que cette cause là est une cause qui fait date et a ses régulières manifestations.

    Par contre, celle des Gilets Jaunes concerne TOUTE LA FRANCE, tous les français et les injustices qui leurs sont faites ; la petite mort qui leur ait infligée depuis des décennies et qui s’accentue , cette cause là n’a eu, pour l’instant, que deux jours de protestations au niveau national de grande ampleur. C’est une cause vitale qui nécessite la mobilisation et l’implication de tous et notamment des personnalités politiques.

    Par ailleurs je note que dans la manifestation menée par Mme Rokjaya Diallo, il ne s’agissait pas exclusivement de la lutte pour les femmes violentées, mais contre le sexisme et pour le féminisme. Bien ! mais cette lutte là comme dit auparavant elle est menée au quotidien.

    Donc, pour conclure, si Monsieur Hamon s’était joint aux cris de la France Profonde d’hier, et du 17 novembre on le croirait mieux sur paroles par la suite.

  4. David BelhassenDavid Belhassen

    Bonjour Aldabert le grand. J’ai beaucoup apprécié la lucidité intraitable de votre article, et son analyse pointue concernant la tartufferie gauchiste.
    Ainsi que la note incisive de Christine Tasin en guise de « cerise sur le gâteau ».
    Bravo à vous deux !

  5. BobbyFR94

    la RACAILLE DIABLO, cette CONNASSE, je peux pas la voir en peinture !!!

    Y’a pas PLUS raciste que cette bonne femme-là !!!

    C’est celle-là qui parlait des pansements blancs, qu’elle voudrait noirs ?

  6. claude t.a.l

    Castaner :

     » Il y avait une foule extraordinaire à cette manifestation féministe.
    Bien plus que de gilets jaunes !

    Elles étaient exactement 12 429 812, 867 .
    12 millions 429 mille 812 virgule 867 !

    Vous vous rendez compte ?

    Et je les ai comptées moi-même ! « 

  7. MaximeMaxime

    Merci Adalbert pour votre article. Je n’ai pas pris le temps de développer dans mon texte du 24 le profil de la Diallo. Cela manquait, notamment pour les nouveaux lecteurs qui arriveraient sur le site sans être avertis de la galerie de personnages qui finit par nous obséder… à juste titre ! Il y en aura sûrement des nouveaux lecteurs grâce à la série d’articles sur les gilets jaunes.

  8. MaximeMaxime

    Bravo Adalbert pour ce texte avec lequel je suis d’accord à 100%.
    A défaut d’arriver à séduire les masses, on a au moins le réconfort de ne pas être seul à penser la même chose !
    Il n’y a pas dans notre pays de tradition hostile à l’éducation des femmes.
    Les femmes ont très tôt joué dans l’histoire nationale un rôle décisif, souvent même en patronnant les hommes.
    On peut considérer par exemple Sainte Radegonde, qui vécut au VIème siècle de notre ère et qui reçut une éducation tant intellectuelle que religieuse.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Radegonde_de_Poitiers
    Il y avait certes dans l’histoire nationale une répartition du rôle des hommes et des femmes dans la société, ce qu’on peut considérer comme une inégalité apparente. Mais jamais on n’a trouvé légitime d’enfermer les femmes dans l’ignorance dans notre tradition nationale.

    1. Adalbert le Grand

      Un coréen que j’ai rencontré m’a expliqué, il y a fort longtemps, que la France avait selon les asiatiques une énergie tellurique féminine, et que c’était pour cela que c’était le pays le plus favorable aux femmes dans le monde, et qu’elles y avaient autant de liberté, d’indépendance et de pouvoir. On pense ce qu’on veut du concept d’énergie tellurique, cela montre bien la perception qu’ils ont des Françaises

      J’ai trouvé la même idée dans un roman anglais de 1824 de James Morier, « Les aventures d’Hadji Baba d’Ispahan » (inspiré des voyages de l’auteur en Orient, des Mille et une Nuits, dont Ali Baba bien sûr, et sans doute des « Lettres persanes » de Montesquieu.

      Il y explique que les femmes françaises sont étonnamment libres et indépendantes comparé au reste de l’Europe, en particulier… l’Angleterre! (quant à l’Orient, n’en parlons même pas).

      D’autres voyageurs dès le Moyen-Âge disaient exactement la même chose. Il faut donc croire que cela frappait tous ces auteurs….

      Et Jules César déjà mentionnait la liberté des femmes Gauloises, étonnante pour un Romain.

      Non seulement notre pays n’a pas de tradition hostile aux femmes, mais c’est exactement le contraire, il semble qu’on y ait toujours eu une remarquable et presque unique bienveillance.

      Il en est d’autant plus incroyable de s’y voir traîné en procès en misogynie par des abrutis aigris et malveillants!

  9. Fomalo

    Malala Yousufzai , elle est où ? A Londres auprès de son compatriote de maire ou bien aux USA près d’Hillary ?Je sais bien que les DH se f..tent du monde, mais un prix Nobel à 17 ans, sous la gouvernance d’Obama prix Nobel anticipé..!! Au fait Malala d’ordinaire elle porte le voile, ou bien des ziggourats colorées ou des frisbees comme Diallo?

  10. Fomalo

    Suite
    C’est aujourd’hui 25 novembre la journée des « violences faites aux femmes », et ce n’était pas hier, ce qui démontre si besoin était la collusion volontaire avec les GJ – dont le pauvre nombre selon l’ensemble des media- ne pouvait rivaliser avec celui des maltraitées, toutefois accompagnées par précaution de leurs « hommes » paraît-il!

        1. Joël

          Et comme elle est tri-nationale, ça fait 5 pourritures au total. C’est beau le cumul autorisé par des lois françaises débiles..

  11. Adalbert le Grand

    En fait je voulais compléter mon commentaire promu en article (merci chère Christine) par un développement que je pense indispensable sur la personnalité paranoïaque, histoire de montrer que je parle sérieusement et qu’il ne s’agit pas de propos gratuitement polémiques.

    En effet, je suis persuadé depuis un certain temps que la plupart des ces militants à la mode trotskyste-maoïste-lambertiste, antiracistes, féministes, vegan, bref tous ces agités du bocal hystériques souffrent de véritables troubles de la personnalité, et qu’il faut avoir cela à l’esprit lorsqu’on les voit ou écoute s’exprimer.

    On ne peut pas débattre avec ces gens-là sans le savoir – et surtout savoir qu’eux ne cherchent nullement le débat authentique, où l’on échange courtoisement des idées et des informations, dans les respect des interlocuteurs, certes en critiquant le point de vue de l’autre dans ses points faibles, mais écoutant aussi ses critiques sur le sien et en en tenant compte pour faire évoluer son propre point de vue, son opinion.

    Un vrai débat est un échange, une réflexion à deux ou plusieurs où chacun profite du savoir et de l’analyse des autres pour faire avancer la réflexion et la connaissance (à commencer par la sienne).

    Or avec les gauchistes, pas question de débat, bien qu’ils aient ce mot-là à la bouche jusqu’à l’obsession, pour eux il s’agit d’un combat, d’une guerre de tranchée où il leur faut écraser l’infâme qui s’oppose à leur clairvoyance immanente et à leurs certitudes, leur conviction de détenir seuls le Vrai. Ils ne débattent pas, mais se battent, et veulent écraser l’adversaire. Ils confondent débat et polémique (du grec polemos: la guerre).

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Je suis d’accord nous en faisons chaque jour l’expérience… mais pris entre les gauchistes déséquilibrés et les musulmans déséquilibrés on ne va plus pouvoir discuter qu’entre nous !

      1. frejusien

        Ha ! oui ! heureusement qu’on a RR pour débattre tranquillement, et récolter les idées des uns et des autres ainsi que leurs connaissances précieuses

  12. Adalbert le Grand

    Voici ce développement. Je vous laisse juge de sa pertinence concernant nos amis.

    extrait de l’article de wikipedia cité dans l’article, décrivant les troubles de la personnalité gauchiste militante paranoïaque :

    Le caractère paranoïaque est une forme du caractère formé et fixé de façon pathologique à un tempérament agressif, associé au vécu d’une existence frustrée et revendicative.

    Quatre traits fondamentaux le caractérisent :

    – l’hypertrophie du moi ; c’est un trouble majeur de la paranoïa. Elle est considérée, par certains auteurs, comme le trouble princeps d’où découlent : la psychorigidité, l’obstination, l’intolérance, le mépris d’autrui et le fanatisme. Cette surestimation de soi entraîne l’orgueil ambitieux, la vanité, masqués parfois par une fausse modestie superficielle ;

    – la méfiance ; elle prépare les sensations de persécution par autrui, les sentiments d’isolement. Le sujet se sent entouré d’un univers malveillant et envieux. Elle s’associe assez fréquemment à la susceptibilité, à la réticence et à l’hyper vigilance ;

    – fausseté du jugement ; elle est secondaire à la pensée paralogique. Elle se traduit par des interprétations fausses et un subjectivisme pathologique . Elle se fonde sur un système où domine un sentiment de persécution ou/et de grandeur. L’autocritique ou le doute est impossible, l’autoritarisme et l’intolérance tyrannique vis-à-vis de l’opinion de l’entourage sont fréquents

    – l’inadaptation sociale ; elle est la conséquence aussi bien des trois traits décrits ci-dessus que de l’incapacité du sujet à subir une discipline collective. On remarque chez ces sujets une tendance à l’isolement et l’égocentrisme. Leur sociabilité est faible, malgré la présence de comportements et gestes pseudo-altruistes.
    L’attitude globale est exaltée, rigide avec un comportement revendicatif, rancunier, quérulent. Le niveau intellectuel peut être bon ; autodidacte du fait de son isolement, la réussite sociale est parfois surprenante.

    C’est pas la parfaite description de l’activiste gauchiste, qu’il soit « antiraciste » (raciste inversé), féministe, « antispéciste » (spéciste inversé), « antifasciste » (fasciste marxiste), Insoumis, lambertiste,trotskyste, ça? Quand je vous dis que ce sont des malades mentaux…

    1. Christine TasinChristine Tasin

      On va laisser ce complément en commentaire pour ne pas allonger l’article et décourager les bonnes volontés de le lire

  13. Joël

    Allo racailla ? Et cette pauvre femme condamnée à mort pour un verre d’eau, ça te bourdonne pas aux oreilles ?
    Ah mais non, ça c’est cultuel.

Comments are closed.