Quimper : des gauchistes voulaient faire croire que des CRS avaient attaqué un handicapé !


Quimper : des gauchistes voulaient faire croire que des CRS avaient attaqué un handicapé !

Des pourritures absolues ces gauchistes. Des antifas sans doute…

Leur haine de la police et de l’ordre est telle qu’ils sont capables de monter une manipulation abjecte avec un faux handicapé en fauteuil roulant qui attaque les CRS, histoire de les filmer quand ils se défendent…

Heureusement un élu ( socialiste, tout n’est pas perdu, il y en a d’honnêtes ) qui est intervenu et a été filmé par les manipulateurs pour l’instrumentaliser rétablit la vérité….

Qui a envoyé ces gauchistes pour discréditer et la police et les Gilets jaunes ?

 

Gilets jaunes. L’agression filmée d’une personne handicapée à Quimper est fausse
https://www.ouest-france.fr/bretagne/quimper-l-agression-filmee-d-un-handicape-est-fausse-6082415/?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=rss_to_twitter
Lucile VANWEYDEVELDT.
21/11/2018

La vidéo d’un homme en fauteuil roulant, pris à partie par des CRS à Quimper, fait le buzz. Il s’agit, en fait, d’une mise en scène. Stéphane Le Bourdon, filmé à son insu lors de la manifestation des Gilets jaunes, rétablit la vérité.

Le film de quelques minutes enregistre déjà près d’un million de vues. La scène se passe à Quimper (Finistère), samedi 17 novembre, lors de la manifestation des Gilets jaunes.

On y voit un handicapé en fauteuil roulant se faire bousculer par des CRS. À ses côtés, un homme mis à terre par les forces de l’ordre et matraqué. Un commentaire : « des CRS s’en prennent à un handicapé en chaise roulante, ils tabassent son accompagnant, et ensuite s’en prennent à la personne qui filme la scène. »
« Cette vidéo, c’est n’importe quoi »

La personne sur le fauteuil roulant, c’est Stéphane Le Bourdon, conseiller départemental du Finistère.

Hier, il a tenu à prendre parole pour donner sa version des faits. « Cette vidéo, c’est n’importe quoi. Elle ne montre pas du tout ce qu’il s’est passé. Les CRS ne m’ont pas agressé, ils ont voulu au contraire me protéger. Aujourd’hui, on fait dire ce que l’on veut aux images. En fait, c’est un véritable coup monté qui s’est déroulé en marge de la manifestation des Gilets jaunes. »

Stéphane Le Bourdon, conseiller départemental du Finistère.

De son côté, la préfecture a tenu également à alerter sur cette manipulation.
« C’était une mise en scène »

Il est près de 20 h. L’élu PS est présent, quai du Steir, à deux pas de la préfecture. Des affrontements opposent des manifestants aux forces de l’ordre.

« Je vois alors un autre homme en fauteuil roulant qui s’en prend aux CRS. Il leur jette des béquilles dans le dos. J’interviens pour tenter de le calmer. Je ne comprends pas pourquoi il s’en prend aux policiers. Il se lève de son fauteuil et je vois d’autres jeunes, près de lui, en train de filmer. Il s’en prend à moi. Les CRS interviennent car ils reçoivent des coups. C’était une mise en scène. Les jeunes ont réussi à me filmer de dos. Et ils prétendent que la personne frappée et mise à terre était mon accompagnant. Tout est faux. »
« Écœurant de se servir du handicap comme ça »

« Je suis allé à la manifestation en tant que citoyen » précise Stéphane Le Bourdon.
« Mon rôle d’élu est d’être sur le terrain, parmi les autres. Mais ce que j’ai vu ce soir-là, ce n’est pas du tout ce que la vidéo veut montrer. Les CRS ont réagi alors qu’ils étaient pris à partie par des jeunes agressifs qui ont voulu faire le buzz. Ils voulaient se filmer en train de se faire taper dessus. C’est écœurant de se servir du handicap comme ça. Moi, je me suis toujours considéré comme un citoyen à part entière. Je n’accepte pas que l’on se serve de moi et que l’on attise la haine. »
Les CRS filmés sur la vidéo se sentent « très mal »

Après avoir échangé avec le préfet du Finistère, Stéphane Le Bourdon a décidé d’écrire aux CRS filmés.

« On m’a dit qu’ils venaient de Saint-Brieuc et que certains étaient très mal. Je vais leur exprimer mon soutien. On ne peut pas fermer les yeux et rester sans rien faire face à ces exactions. Je vois trop de gens qui n’osent pas bouger quand ils sont témoins d’injustices. Il faut assumer ce que l’on est ! »

https://www.ouest-france.fr/bretagne/quimper-l-agression-filmee-d-un-handicape-est-fausse-6082415/?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=rss_to_twitter

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


11 thoughts on “Quimper : des gauchistes voulaient faire croire que des CRS avaient attaqué un handicapé !

  1. Avatardmarie

    Le rapprochement de la police avec la population des sans-dents ne plaît pas à tout le monde !
    Quoi de tel qu’un petit tabassage sur un handicapé, PAR LA POLICE, pour discréditer définitivement cette dernière !
    Cela pour dire le pourrissement de la mentalité de ces gouvernants dictateurs !

    DIVISER POUR MIEUX REGNER ! Telle devrait être leur devise !

  2. Avatarjerome

    ^mort aux vaches ,,,le papy jeter au sol ,,,c’était aussi un montage ? arrivera le jour ou la foule vas tirer sur cette merdasse de flics ,,,,métier de merde salaire de merde retraite de merde,,,,

  3. Avatardmarie

    Jerome, relisez le texte et vous comprendrez que c’est le papi en question, la supposée victime, qui témoigne.
    A priori vous n’avez pas tout LU.

  4. frejusienfrejusien

    Tant qu’on ne nous dira pas les noms de ces jeunes et quelle est leur appartenance politique, pas de commentaires

  5. Avatardmarie

    jerome, avant de poster voua auriez bien fait de lire le texte jusqu’au bout….
    La police n’est pas coupable !
    A mort aux vaches, je réponds mort aux cons….

  6. AvatarJoël

    « Je n’accepte pas que l’on se serve de moi et que l’on attise la haine.  »
    Mais en bon socialiste, il s’est bien gardé de porter plainte… contre des gauchistes. Faut pas trop en demander, hein !

  7. AvatarAdalbert le Grand

    Les salauds, rien ne les arrête, c’est à ça qu’on les reconnaît.

    La gauche et le mensonge, c’est une vieille histoire d’amour. D’ailleurs ce n’est que ça, la gauche: le mensonge permanent.

Comments are closed.