Il y a une idéologie communiste dans l’infâme Pacte sur les migrations que Macron s’apprête à signer


Il y a une idéologie communiste dans l’infâme Pacte sur les migrations que Macron s’apprête à signer

Du Figaro :

«Le “pacte mondial” sur les migrations, ou comment naît une vérité officielle»

TRIBUNE – Un texte relatif à l’immigration, en cours d’élaboration dans le cadre des Nations unies, constitue, sous couvert de bons sentiments, un moyen de pression sur les pays occidentaux, argumente l’historien du droit Jean-Louis Harouel*.

Doit être adoptée les 10 et 11 décembre, lors de la Conférence intergouvernementale qui se tiendra à Marrakech au Maroc, la version finale d’un document intitulé «Pacte mondial des Nations unies pour des migrations sûres, ordonnées et régulières».

L’idée qui inspire ce texte est que les migrations vont s’accélérer de manière inéluctable, qu’on doit faire en sorte qu’elles se déroulent le mieux possible, en abandonnant toute approche défensive.

Le document énonce 23 objectifs qui s’ordonnent autour de deux grands axes: garantir une plus grande sécurité aux migrants ; obtenir qu’ils soient accueillis là où ils s’installent de manière plus «inclusive».

Ce n’est pas un traité, en dépit du terme trompeur de «pacte» choisi pour le désigner.

Il ne sera pas juridiquement contraignant pour les États.

Ses recommandations vont cependant constituer un moyen de pression sur les politiques gouvernementales en matière d’immigration.

Et il forme un socle pour l’élaboration ultérieure de normes contraignantes.

Le «pacte» préconise aux États de couper les subventions aux médias diffusant des discours jugés xénophobes et intolérants

Au premier abord, le «pacte» de l’ONU donne une impression d’honnêteté intellectuelle.

Il veut que les controverses sur l’immigration quittent le terrain de l’émotionnel, et que le débat public se fonde désormais exclusivement sur des faits et des chiffres.

Le «pacte» affirme son attachement à la liberté d’expression, à un débat ouvert et libre.

Mais, étrangement, ce débat doit nécessairement «amener le public à considérer les effets positifs qu’ont des migrations sûres, ordonnées et régulières».

Ce qui veut dire que le «pacte» est porteur d’une vérité officielle: les migrations sont par définition bénéfiques pour toutes les parties intéressées.

Donc le débat n’est pas libre. D’ailleurs, le «pacte» préconise aux États de couper les subventions aux médias diffusant des discours jugés xénophobes et intolérants.

Or, c’est de cela que sera fatalement taxé un journal qui publierait des chiffres et des faits contredisant le dogme du caractère forcément bienfaisant des phénomènes migratoires.

Le «pacte» veut fermer la bouche à toute critique des migrations. Il est donc permis d’affirmer que, comme jadis en URSS, les mots changent de sens: «débat ouvert et libre» veut dire en fait militantisme en faveur de l’immigration.

Il y a une dimension communiste dans l’idéologie de la libre migration. Celle-ci repose sur l’idée que le monde est chose commune, qu’il appartient à tous

Le «pacte» de l’ONU sur les migrations semble fondé sur le principe que n’importe qui dans le monde doit pouvoir venir s’établir n’importe où.

Or, notamment du fait de l’énorme croissance démographique de l’Afrique, il va y avoir au cours des prochaines décennies des dizaines et même des centaines de millions de gens désireux de gagner les pays occidentaux.

L’accueil en Europe de masses immenses en quête d’un eldorado serait suicidaire pour les Européens sans même être profitable aux foules migrantes.

Une Europe submergée serait fatalement une Europe ruinée. Comme l’a noté Victor Hugo:

«Le jour où la misère de tous saisit la richesse de quelques-uns, la nuit se fait, il n’y a plus rien. Plus rien pour personne.»

C’estl’effet régressif de l’égalitarisme, tout spécialement dans sa version communiste.

Car, paradoxalement, il y a une dimension communiste dans l’idéologie de la libre migration.

Celle-ci repose sur l’idée que le monde est chose commune, qu’il appartient à tous, que chacun peut légitimement aller prendre les situations avantageuses là où elles se trouvent.(*)

Or prendre ce qui appartient aux autres est conforme à la philosophie du communisme.

L’idéologie de la libre migration détruit la propriété des peuples occidentaux sur eux-mêmes.

La souveraineté d’un peuple a pour fondement la propriété de ce peuple sur lui-même, sur son destin, son identité, son sol, son patrimoine matériel et spirituel. Dans son pays, on doit pouvoir se sentir, comme on dit, «chez soi».

Et l’expression renvoie bien à l’idée de propriété: une propriété collective génératrice de sécurité matérielle, morale et «culturelle» nécessaire au bien vivre.

Or l’idéologie de la libre migration détruit cette propriété, détruit l’idée de patrimoine d’un groupe humain, le contraint à l’ouvrir à tous, à le mettre en commun avec tous sans liberté de choix ni conditions à respecter.

Il n’est donc pas excessif de conclure que c’est bien une forme de communisme à l’échelle du monde.

Le thème de la libre migration est devenu un des grands axes des droits de l’homme tels qu’on les comprend désormais, c’est-à-dire transformés en une religion séculière

Le thème de la libre migration est devenu un des grands axes des droits de l’homme tels qu’on les comprend désormais, c’est-à-dire transformés en une religion séculière dont l’historien François Furet fut le premier à observer qu’elle avait remplacé le communisme dans son rôle d’utopie censée instaurer le règne du bien.

Les militants révolutionnaires ne s’y sont pas trompés. Dès les années 1980, beaucoup de militants laissés orphelins par l’implosion de l’Union soviétique et l’affaissement de la religion séculière communiste se sont reconvertis massivement dans la religion séculière des droits de l’homme, ce qui leur a permis de continuer à faire du communisme de façon moins visible, en s’attaquant à une autre forme de propriété: la propriété des peuples sur eux-mêmes.

Le «Pacte mondial des Nations unies pour des migrations sûres, ordonnées et régulières» est l’expression de cette philosophie.

Rien d’étonnant si les États-Unis, l’Autriche, la Pologne, la Hongrie s’en sont retirés, et sans doute bientôt la Suisse.

À quand le tour de la France?

* Professeur émérite à l’université Paris-II Panthéon-Assas. Jean-Louis Harouel a notamment publié un essai remarqué, «Les Droits de l’homme contre le peuple» (Desclée de Brouwer, 2016).

Note 

(*)Conception qui se conjugue de manière explosive avec la conception islamique.

Cette dernière prétend, en effet, que les biens des kouffars (« mécréants ») leur appartiennent de manière illégitime.

Car ces biens, les biens des kouffars, sont, en fait,  destinés par Allah aux seuls musulmans.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “Il y a une idéologie communiste dans l’infâme Pacte sur les migrations que Macron s’apprête à signer

  1. Joël

    « Le «pacte» préconise aux États de couper les subventions aux médias diffusant des discours jugés xénophobes et intolérants »

    Ah, ah, ah ! Pété de rire ! Vous en connaissez beaucoup des médias subventionnés xénophobes ? Moi aucun. Sauf quand il s’agit de citoyens honnêtes et patriotes mais là c’est toléré et même conseillé.

  2. Alexcendre 62

    Nous n’entendons pas beaucoup notre classe politique sur ce sujet ? c’est déprimant de devoir nourrir un tel paquet de gens aussi bêtes et aussi fainéants qui laissent s’installer des tristes jours pour nos enfants et petits enfants , qu’attendons nous pour les remercier aux prochaine élections ? j’espère que cette fois nous allons le faire !

  3. Catherine Terrillon

    Partager son manteau en deux, ça peut être charitable, mais partager son manteau en mille, ça veut dire que chacun n’aura qu’un confetti ! D’autan plus que le problème de la surpopulation donc des migrations est un problème culturel, voire religieux ! La France n’est riche que de sa culture, si sa culture disparaît, elle deviendrait un pays du tiers monde de plus, rongé par la corruption, l’ignorance et l’obscurantisme.

  4. Fomalo

    Le « pacte » est une convention solennelle « et bien plus qu’un « accord ». Avec le diable, on ne parle pas de « traité » ou « d’accord », on parle bien de PACTE, le châtiment de la rupture de celui-ci étant de perdre son âme (et dans tous les sens). Que celui sur les migrations « sûres, ordonnées et régulières »(!!!..) soit signé au Maroc n’en est que plus inquiétant, au vu de l’identité foncière de 95% des assassins terroristes, truands, dealers, condamnés de droit commun,eux et familles couverts indument de deniers d’aide « sociale » et infiltrés dans notre pays à la faveur d’un DROIT DU SOL démentiel, et de celle de leur « chef des croyants » qui ronflait sous son béret, près du pseudo calife turc, lors de l’imbécile cérémonie de l’armistice 2018.La question à poser est la suivante: Combien y a -t-il aujourd’hui de « Gaulois non alignés »? Qui non seulement auraient appuyé les Gilets jaunes mais iront voter en leur âme et conscience aux prochaines « européennes »???

  5. frejusien

    Avec le remue ménage causé par les gilets jaunes, il n’est pas sûr que minicon aille à Marrakech
    il faut poursuivre le mouvement demain , lundi, jour travaillé, et peut-être mardi,
    ou alors reprendre samedi prochain

    la signature de ce pacte doit être communiquée au plus grand nombre, car bien sûr les merdia n’en parlent pas, nul ne sait ce que prépare l’intelligentsia derrière le dos de la population

    1. NICOLE GERONIMO

      frejusien, mais vous rêvez minicon est le premier a organisé ce pacte. Les gilets jaunes; ils s’en fichent, les Français, il les déteste. Il tisse son canevas ou plutôt sa haine pour nous. Il est allé au Maroc, pour une inugauration ferroviaire ???? Vous y croyez ?, il est allé voir Merkel et n’a pas hésité à parler du danger des nationalistes ou populistes, ( car il mélange tout ), mais en même temps il régularise et nationalise des tas de migrants, 3 fois en 1 mois et là, 2fois en 12 jours. Plus de 15000. Pourquoi ??? Pour les Européennes, ils vont faire voter les taulards, 95% sont des muzzzz et les nouveaux Français vont avoir le droit de voter. Vous comprenez ????? Il faut continuer à descendre dans la rue, il faut que tous les Français comprennent ce qui se trame, contre la France mais aussi contre l’Europe. Le Mondialisme, Macron se verrait bien Président de l’Europe et du Monde. Il a les dents très longues et il ne reculera devant rien. Alors 1789 ??? ça vous dit quelque chose ?? Car c’est tout ce qui nous reste. Et je ne pense pas qu’en 1789, ils avaient déposé leur demande au droit de manifester, comme il nous serine pour les gilets jaunes. Vous savez, Macron est probablement encore plus FOU que Hitler

  6. Jean-Francois Morf

    Nouveau droit de l’homme mahométan: envahir les chrétiens pour les voler!
    Rien de nouveau, c’est la sharia!
    Hitler n’aurait pas inventé mieux: il admirait Mahomet

  7. jojo ( le plombier )

    Il faut que plus de gens se réveillent comprennent ce qui se passe et foutent dehors ce macron ces idolatres et cette bande de politicards de gooche vendus a la finance internationale et à l »islam.

  8. crina

    La France est le dernier bastion communiste en bon et du forme en Europe.
    Si les pays de l’est se battent encore avec ce monstre rouge les français sont complètement inconscients!
    La France et les français s’entêtent de reformer le communisme.

  9. BobbyFR94

    Je pense que vous interprétez les « Droits de l’homme contre le peuple » comme les  » Droits de l’homme..contre le peuple » alors qu’il faudrait l’interpréter ainsi :

    « Les droits de… l’homme contre le peuple » ou, si vous préférez,  » le droit de micron contre le peuple » ..

    Subtil n’est-ce pas ?

  10. Hollender

    En bon lépreux, cul terreux, analphabète, alcoolique, j’ai réussi à comprendre que mon pays, mes biens, ma maison, appartiennent aux muzz qui les revendiquent…. ?
    Que mon épouse et mes filles sont des putes…….Et que ma survie dépend de ma conversion à l’islam…….
    Parfait, alors venez sonner à nos portails,….Les kouffars vous attendent.

Comments are closed.