La troisième guerre mondiale a commencé… le 14 février 1989


La troisième guerre mondiale a commencé… le 14 février 1989

Demandez-moi quand a commencé la 3ème guerre mondiale et je vous donnerai la date exacte :

Le 14 Fevrier 1989

 

Ce jour-là l’Ayatollah Khomeni, guide suprême auto-déclaré de l’Iran, lance une Fatwa de mort contre Salman Rushdie, l’auteur des „Versets sataniques“.

Cette Fatwa oblige chaque musulman à tout faire pour assassiner Salman Rushdie qui est UN CITOYEN ANGLAIS!

Khomeini précise que c’est désormais la responsabilité de tout musulman d’exécuter Rushdie et ses éditeurs :

« Au nom de Dieu tout puissant. Il n’y a qu’un Dieu à qui nous retournerons tous. Je veux informer tous les musulmans que l’auteur du livre intitulé Les Versets sataniques, qui a été écrit, imprimé et publié en opposition à l’Islam, au prophète et auCoran, aussi bien que ceux qui l’ont publié ou connaissent son contenu, ont été condamnés à mort. J’appelle tous les musulmans zélés à les exécuter rapidement, où qu’ils les trouvent, afin que personne n’insulte les saintetés islamiques. Celui qui sera tué sur son chemin sera considéré comme un martyr. C’est la volonté de Dieu. De plus, quiconque approchera l’auteur du livre, sans avoir le pouvoir de l’exécuter, devra le traduire devant le peuple afin qu’il soit puni pour ses actions. Que Dieu vous bénisse tous. »

 Rouhollah Musavi Khomeini

À la suite de cette déclaration, une récompense (2,5 millions de dollars) est offerte pour la mort de Rushdie, qui est contraint dès lors de vivre caché et sous une protection policière financée par les autorités britanniques.

Des violences sont commises à travers le monde :

Le 24 février, cinq personnes sont tuées par la police lors d’une manifestation devant le consulat britannique à Bombay. Plusieurs autres personnes sont mortes en Égypte et ailleurs. Des communautés musulmanes organisent des autodafés publics.

Attentats contre des librairies à l’université de Californie à Berkeley qui proposait le roman et contre les bureaux de Riverdale Press, un hebdomadaire duBronx, en réponse à un éditorialqui défendait le droit de lire le livre.

 

Les traducteurs et les éditeurs pris pour cible:

 

Le 11 juillet 1991, le traducteur japonais de Rushdie Hitoshi Igarashiest poignardé à mort à l’université de Tsukuba, province d’Ibaraki, où il enseignait ; son traducteur italien a été poignardé à Milan quelques jours plus tôt.

En 1993, à Oslo, l’éditeur norvégien de Rushdie, William Nygaard, survit de justesse à plusieurs coups de feu.

Le 2 juillet 1993, trente-sept personnes sont tuées lorsque leur hôtel à Sivasen Turquieest incendié par des manifestants contre Aziz Nesin, le traducteur turc de Rushdie.

 

En 1999, l’État iranien a annoncé qu’il renonçait à appliquer la fatwa, ce qui n’empêche pas l’ayatollah Hassan Saneii, à la tête de la fondation du 15 de Khordad (bonyad-e punzdah-e khordad, soumise à l’autorité du guide de la révolution de l’Iran), de lancer régulièrement des annonces de primes pour la mort de Rushdie. Le même groupe déclare le 14 février 2006 par communiqué de presse : « La fatwa de l’imam Khomeiny à propos de l’apostasie de Salman Rushdie RESTERA EN VIGUEUR ÉTERNELLEMENT.“

Vingt-sept ans après que l’Iran a mis à prix la tête de Salman Rushdie pour son livre « Les Versets sataniques », en 2016 donc, ET APRÈS L’ACCORD SUR LE NUCLÉAIRE IRANIEN, 40 organes de presse de la République islamique ont ajouté 600 000 dollars à la prime offerte pour sa mort portant le montant total de la prime à quelque 3,9 millions de dollars..

A part des protestations verbales (et molles) de nos dirigeants, l’Occident ne réagit pas et Salman Rushdie vit TOUJOURS avec cette épée de Damoclès au-dessus de sa tête.

Cette histoire est absolument incroyable: la plus haute autorité de l’Iran appelle au meurtre d’un sujet britannique sans qu’il y ait un ultimatum de l’Occident à annuler cette Fatwa sous peine d’une déclaration de guerre en bonne et due forme ???

Question à 100 sous : comment aurait réagi la Rome impériale dans un cas semblable? Elle aurait envoyé ses légions, capturé l’impudent et l’aurait jeté dans un cul de basse-fosse.

Question à un million de dollars: Hitler réoccupe la Sarre en 1936. Les Francais ne réagissent pas et laissent faire (comme l’Occident aujourd’hui). Après la guerre les archives du Reich montrent qu’Hitler avait ordonné à ses généraux de RECULER au premier coup de feu. Il n’y eu pas de réactions, Hitler s’empare de la Sarre et établit du coup la légende de son génie et le mythe de l’invincible Wehrmacht. Si les Francais avaient été moins frileux le monde se serait épargné peut-être la 2 ème guerre mondiale et ses 60 à 80 Millions de morts.

Enfin la citation de Churchill après la lâcheté immonde de Chamberlain à Munich:

Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre. »        Winston Churchill

Pourquoi je vous raconte tout cela? Mais parce que jamais dans l’histoire, JAMAIS, le recul, la lâcheté, la politique d’apaisement, la faiblesse, la veulerie, la couardise, la bassesse et le manque de courage n’ont évité une guerre : au contraire elles ne font qu’encourager le conquérant à exiger toujours plus.
Et c’est ce que nous voyons une fois de plus de nos jours (voir la désastreuse négociation nucléaire avec l’Iran où Kerry était désireux d’aller au-devant de ce que les Iraniens n’osaient même espérer.

De cela découlent deux principes:

1) Défendre avec bec et ongles ce en quoi nous croyons, nos valeurs fondamentales, nos principes de vie… Et N’EN RIEN CÉDER, RIEN!!!

2) Attaquer dès le plus petit accroc, dès la plus petite transgression, dès la première violation bref dès que la Fatwa contre Salman Rushdie fut prononcée.

 

Ce qu’il aurait fallu faire? L’Angleterre, alliée à l’Amerique et à la France auraient dû réagir en cinq phases.

1) Retrait immédiat des ressortissants occidentaux de l’Iran (y compris diplomates et ambassadeurs)

2) Expulsion immédiate des ressortissants et des diplomates Iraniens de l’Angleterre, des USA et de la France

3) Lancer un ultimatum à l’ayatollah Komeini: Retrait de la Fatwa sur Salman Rushdie dans les 48 heures. À défaut de cela:

4) Déclaration de guerre à l’Iran

5) Bombardement des palais et demeures de l’ayatollah, des immeubles gouvernementaux, des industries, des installations militaires et nucléaires, des centrales d’energie, des routes, des ponts, etc…et ce jusqu’à ce que la Fatwa soit retirée.

Nous avons d’ailleurs un exemple: Lorsque les USA bombardèrent la demeure (ou la tente) de Khadafi, celui-ci renonca peu après à l’energie nucléaire…Il avait compris!

Les raisons pour lesquelles il eût fallu réagir contre l’Ayatollah Khomeini sont simples: pour envoyer un message clair et puissant à tout l’islam, qu’il soit Sunnite ou Chiite: „Si vous osez toucher à un cheveu de nos ressortissants, on vous écrase“

Au lieu de cela , l’absence de réactions réelles à cette Fatwa avait également valeur de message: „Allez-y! Faites ce que vous voulez avec nous, nous ne réagirons pas vraiment. Nous ne ferons que protester mollement et nous savons que vous vous en foutez éperdument…“

Pourquoi ai- je dit que la 3ème guerre mondiale a commencé ce jour là? Parce que c’est à partir de notre absence de réactions que l’islam se sentit pousser des ailes, que l’heure de la revanche a sonné pour eux, revanche pour toutes les humiliations qu’ils pensent avoir subi de notre part. Il faut savoir qu’en terre d’islam, deux concepts acquièrent une importance primordiale: „Humiliation“ et „Domination“. Domination par les musulmans et humiliation des Koufars, des non-musulmans: „Baise la main que tu ne peux pas (encore) couper“.

L’islamisme, comme le nazisme, comme le communisme, est une idéologie totalitaire meurtrière et n’aura de cesse de vouloir dominer et imposer son épouvantable culture mortifère. Notre absence de réaction à la Fatwa de Khomeini fut le pire des messages que nous leur avons envoyé. Depuis les attentats, sunnites comme chiites, se succèdent sans cesse, chacune de ces deux branches surenchérissant sur l’autre dans l’horreur.

Nous avons combattu et vaincu le nazisme, nous avons combattu et vaincu le communisme, nous aurons à combattre et à vaincre l’islamisme. Plus nous hésitons, plus nous reculons et plus nous aurons des millions de morts à déplorer.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “La troisième guerre mondiale a commencé… le 14 février 1989

  1. Alexcendre 62

    Je partage la conclusion de la fin de ce très bon l’article , oui nous sommes partis pour avoir la guerre et le déshonneur et les souffrances en prime , car nous produisons plus de lâches sans courage que de braves , d’ailleurs nous le voyons pratiquement dans tous nos problèmes , les gilets jaunes en sont le visuel du moment entre autres .

  2. Xtemps

    Nos dirigeants jouent vraiment avec le feu, ils veulent vraiment une troisième guerre mondiale et font tout pour y arriver.
    Il faut arrêter par tous les moyens ces fous dangereux aux pouvoirs.

  3. Böing

    La France a une grande spécialité , accueillir en son sein ses futurs et anciens pires ennemis afin de les protéger, de les choyer, de les éduquer (sur ce troisième point, il y a du boulot).
    Une belle constance dans la bêtise aveugle ; jugez plutôt:
    – Ho Chi Minh
    – L’ayatollah Khomeny
    – les djihadistes de retour des massacres au proche-orient
    – … et beaucoup d’autres car la liste est tellement longue !

  4. La moutarde me monte au nez

    Je suis d’accord, c’est Komeny qui a mis le feu au poudre.
    Mais qui a commis l’erreur stratégique de le laisser rejoindre l’iran et déclencher la chute du sha ?
    Giscard d’estaing.
    Merci Giscard, tu aurais mieux fait de jouer de l’accordéon plutôt que de faire de la politique.

  5. Machinchose

    le siège du cancer terro mondial est bien basé a Téhéran!

    les Perses sont un peuple autrement plus fin et intelligent que les Arabes et n’ en sont que plus dangereux
    encore heureux qu ils soient haïs par 95% du monde musulman sunite en tant que chiites !!

    il n’ est que de voir avec quel machiavelisme ils font cette guerre par procuration a Israel en utilisant le Hamas, les Hizballa, les syriens dits « loyalistes » , et leur soutiens au sein de l’ AP
    un premier bon pas serait de leut mettre une grosse dérouillées en bombardant leurs sites atomiques et en renversant cette théocratie

  6. La moutarde me monte au nez

    Nous n’aurons jamais les couilles de bombarder les centres d’armes nucléaires iraniens, mais Israël oui!
    Nous sommes restés bloqués aux accords de Munich de Chamberlain et Daladier: baisser les culottes de peur d’avoir la guerre.
    Les israéliens, eux, n’ont jamais cessé de connaître la guerre, donc elle ne leur fait plus peur et ils savent la faire,

  7. Flupke

    Dans votre site, c’est dommage qu’on ne sait pas approuver ou désapprouver ou autre smiley pour coter les commentaires, comme ça se fait souvent ailleurs…

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Est-ce vraiment important ? Je peux demander à notre informaticien si c’est possible mais je ne vois pas trop à quoi ça sert, qu’en pensez-vous amis lecteurs ?

      1. Dorylée

        Pour approuver sans rien ajouter, il suffit de faire comme @Blackfalcon ou @Onclebob : +++. Si c’est pour contester, il faut argumenter. Ou se taire.

  8. bm77

    je partage complètement votre analyse et vous visez juste quand vous faites les analogies avec les périodes de pré-guerre qui ont été les témoins de tergiversation et de renoncements avec une propension à ne pas vouloir prendre les mesures qui s’imposaient.
    La mollesse n’a jamais rien donné de bon résultats dans une civilisation avec de telles exigences de droits de libertés les lois de la République s’appliquait implacablement pour imposer une règle commune qui était le pris à payer pour pouvoir vivre ensemble .Ceux qui ont permis cela n’étaient pas des tendres ni des gauchos bonbos . On a été capable de se battre pour l’obtenir mais les gens sont devenus de grand enfants endormis par leur petites tutures, leur jeux vidéo et leur shoppping compulsifs.
    Pour eux la liberté n’est qu’accessoire du moment qu’on leur injecte leur dose d’addiction.
    Hors dans l’histoire de Rushdie c’est notre capacité à défendre ces valeurs qui était testée par Komeynhi.
    La liberté d’expression n’est pas toléré dans l’islam. Et on a pu le vérifier douloureusement il y a peu.
    Mais vous avez raison de dire que cela a été permis à partir du moment ou on pouvait menacer physiquement depuis l’étranger un citoyen dans sont propre pays si il s’aventurait à donner une version différente de l’islam déjà les joyeusetés du mondialisme du sans frontière qui est une faille que les pires peuvent exploiter
    En France on nous a dit pas d’amalgame ce n’est pas ça l’islam et autres blablabla pour dédouaner les musulmans de toute responsabilité . Les mêmes qui aujourd’hui nous culpabilisent sur le réchauffement climatique, le gas oil les particules alors que pour le coup on ne maitrise pas grand chose, tout cela pour augmenter les taxes., hors pour l’affaire Rushdie ce n’est pas de la prêche d’une imam de quartier qu’émanait cette fatwa mais celle du guide suprême, l’ayatollah!
    Est ce que les autorités religieuses qui pleurent pour que notre environnement soit envahi de femmes voilées et de barbus en tenues et avoir une mosquée à chaque coin de rue avec l’argent public ont réagi avec vigueur pour dénoncer cette ignominie de vouloir tuer un simple citoyen qui exprime une vision personnel d’une religion et qui la propose à la simple lecture et la soumet à la réflexion de tout un chacun sans aucune obligation ?
    Non parce que l’islam est à l’inverse de nos valeurs puisqu’il impose la soumission sans conteste.et les musulmans ne sont pas invités à donner leur avis mais à obéir . En s’offusquant de la fatwa de Komeynhi il remettraient en cause cela !

    Que doit on en déduire quand en toute logique on arrive dans une telle constatation d’incompatibilité?

Comments are closed.